background preloader

Heuristique et sérendipité : un exemple en images

Heuristique et sérendipité : un exemple en images
Recherche d'informations sur Internet, sérendipité et heuristique Paru en 2008, l'article de Nick Carr Is Google Making us Stupid? critiquait les effets d'Internet sur nos facultés de cognition. Selon l'auteur, l'usage intensif du réseau et singulièrement des outils de recherche altèrerait nos capacités de concentration et de réflexion. L'article a été largement discuté dans les médias et la blogosphère. « Quand je suis plongé dans la recherche de connaissances sur le Web, sautant de lien en lien, lisant en profondeur à un certain moment, survolant des centaines de liens un peu plus tard, quand je suis amené à formuler et reformuler des requêtes et à dévorer de nouvelles connexions plus rapidement que Google et le Web ne sont capables de me les proposer, quand je réalise du bricolage en temps réel durant des heures, je « sens » que mon cerveau s'éclaire, c'est comme si je devenais plus intelligent ». Une règle heuristique est une stratégie qui s'appuie sur l’expérience. Related:  Sérendipité

La sérendipité est-elle un mythe La lecture de la semaine, il s’agit d’un article paru le 27 novembre dernier dans TechCrunch, sous la plume de Henry Nothaft, qui est le co-fondateur d’une entreprise qui développe un assistant personnel virtuel pour les contenus Web. Ce papier s’intitule « Le mythe de la sérendipité ». Selon l’auteur, un des concepts les plus intéressants ayant émergé ces derniers temps dans les médias et les nouvelles technologies est celui de sérendipité. Voici comment il définit le terme de sérendipité : « le fait de montrer aux gens ce qu’ils n’étaient pas conscients de chercher ». Je me permets juste une incise : cette définition de la sérendipité est assez étrange. Image : pour Google, Serendipity est un film, une romance de 2001 signée Peter Chelsom avec Kate Beckinsale et John Cusack. L’auteur remarque l’utilisation tous azimuts de cette notion de sérendipité, tout le monde s’en réclamant. Je trouve ce texte assez incroyable. Xavier de la Porte

Ingénieries de la sérendipité. Cela ressemble à de la sérendipité, ça à la goût de la sérendipité ... mais ce n'est pas nécessairement de la sérendipité. Historiquement, c'est Google qui fut le premier moteur de recherche à instrumentaliser un processus de fortuité, via le bouton "Feeling Lucky" (lequel n'a d'ailleurs rien à voir avec une quelconque sérendipité littérale, puisque ledit bouton se contente de vous amener sur le premier résultat renvoyé par le moteur de recherche). Comme nous l'expliquions en détail dans ce remarquable article co-écrit avec mes excellents collègues (:-), ce bouton est avant tout un argument marketing et un élément fondateur de la sémiotique Googléenne. 1998 : Sérendipité année zéro. Bref, depuis Google, et avec l'arrivée du web contributif, la sérendipité est aujourd'hui partout réellement présente et systématiquement agissante. Sérendipité et SIC. Sérendipité illustrée. CHAPITRE PREMIER / De la mécanique du rebond à la dynamique du surgissement : sérendipitéS. "Mrs. L'âge de pierre.

De la sérendipité en bibliothèque Sérendipité : effet du hasard ou effet organisé ? - (Par zigazou76. CC-BY-SA Source : Flickr) La sérendipité en bibliothèque : un hasard organisé ? La bibliothèque se doit d’ être présente au détour des chemins de hasard empruntés par les internautes sur le web. Henri Nothaft propose quatre types de sérendipité qui correspondent assez bien aux expérimentations de médiation déjà en cours dans le monde des bibliothèques. Des sérendipités en bibliothèque : du caractère humain à l’algorithme La sérendipité éditoriale : c’est la forme la plus ancienne, le fait de combiner des articles que nous savons vouloir lire (l’actualité du jour) avec des articles inattendus (des portraits, des critiques gastronomiques…) [...] Un exemple très simple. Le côté négatif, c’est que cette sérendipité éditoriale est le fruit des intérêts de quelqu’un d’autre, ou au mieux, de la perception que se fait cette personne des intérêts de son public. Le caractère humain au coeur des sérendipités - (Par falcifer.

Software: Web Mining, Web Analytics and Web Usage Mining Web Mining Software: commercial | free, open-source11Ants Model Builder, mine your web usage data in Excel. Powerful but simple to use data mining tool. A1WebStats, see individual details about each website visitor, including company names, keywords, referrers, and a lot more. Free trial for 30 days. AlterWind Log Analyzer Professional, website statistics package for professional webmasters, with standard log analyzer features and unique features for pSEO (Search Engine Optimization) and website promotion. Amadea Web Mining, includes multiple transformations, reports, and parametric and modular marketing indicators for an effective CRM. Web Mining Software: other sites Counterguide list of log analysis tools Web Mining Software: free and open-source AlterWind Log Analyzer Lite, quickly generates all traditional reports, supporting 430+ search engines from 120 different countries. Related

Sérendipité, ou de l'art de faire des trouvailles 1er février 2005 par par Pek van Andel m.v.van.andel@med.rug.nl Texte traduit et adapté du hollandais par Danièle Bourcier, directeur de recherche au CNRS bourcier@msh-paris.fr Sérendipité, ou de l'art de faire des trouvailles Ex chercheur et expérimentateur à l'université de Groningue, Pek van Andel possède la plus grande collection mondiale de sérendipités et est considéré aux Pays-Bas comme "sérendipitologue". L'auteur a proposé aux journaux Le Monde et Le Figaro le texte qui suit - texte d'une communication faite le 1er février 2005 à l'université de Cannes - qui en ont refusé la publication (mais était-ce finalement le bon endroit où le publier ?). Automates Intelligents Le mot serendipity ('sérendipité' en transcription) a été forgé il y a 251 ans. Introduction Les trois fils du roi de Serendip (mot du perse ancien pour Sri-Lanka) refusèrent après une solide éducation de succéder à leur père. L'histoire Le mot sérendipity a été crée le 28 janvier 1754. [...] Epilogue 1. 2. 3. 4. 5. 6.

Site Web officiel Google Analytics – Analyse d'audience Internet et création de rapports – Google Analytics Surveillez l'activité de votre site au moment même où elle a lieu : identifiez immédiatement les éléments performants et ceux qui ne le sont pas. En savoir plus Vos investissements dans les médias sociaux méritent mieux que des tâtonnements. Découvrez comment vos canaux marketing interagissent pour générer des ventes et des conversions.

A propos de la sérendipité | InternetActu.net Par Rémi Sussan le 16/07/09 | 16 commentaires | 15,435 lectures | Impression Il était une fois, nous dit un – soi disant ? – conte persan, trois princes du royaume de Serendip qui, alors qu’ils étaient en voyage, découvrirent des traces du passage d’un chameau.. “L’aîné observa que l’herbe à gauche de la trace était broutée, mais que l’herbe de l’autre côté ne l’était pas. Il en conclut que le chameau ne voyait pas de l’oeil droit. Le cadet remarqua sur le bord gauche du chemin des morceaux d’herbes mâchées de la taille d’une dent de chameau. La sérendipité n’est pas le hasard De ce conte vient l’expression anglo-saxonne serendipity, dont l’équivalent français (sérendipité) ne figure pas encore dans nos dictionnaires. La sérendipité est un phénomène complexe. Il importe tout d’abord d’éviter de confondre trop facilement la sérendipité et le “hasard”. Pour Danièle Boursier, “c’est un parti pris… Nous voulons redonner sa valeur au rôle du narratif, de la singularité.

7 métaphores autour du tunnel de conversion client Effet diligence, effet serendip et autres d fis pour les sciences de l'information. Effet diligence, effet serendip et autres défis pour les sciences de l'information. Les sciences de l'information et de la communication sont une spécialité française qui rassemble sous un terme générique ce que l'on nomme ailleurs " media studies " et " information science ". La composante " sciences de l'information " est proche de " information science " et de " social informatics ". Certains chercheurs français ont en effet introduit, depuis une quinzaine d'années, l'étude des usages et des contextes dans leur champ disciplinaire. La plupart des chercheurs français dans les sciences de l'information s'intéresse essentiellement au document, aux bibliothèques et à la documentation. Certains, comme Jean Claude GARDIN, estiment que cette discipline est en bout de course, puisqu'elle a produit les artefacts qui permettent de trouver un document à partir de questions, que la théorie documentaire permet de poser de façon très élaborée. Une dimension cognitive incontournable

Solution de mesure d'audience Internet XiTi | AT Internet Zemblanité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Dans les pays anglo-saxons, les Serendipity shops sont des boutiques où l'on trouve des idées inattendues de cadeaux. Parmi les nombreux exemples de découvertes et inventions liées au hasard, citons comme exemple de découverte par sérendipité : la lithographie, le four à micro-ondes, la pénicilline, le Post-it, le téflon, le Velcro. Histoire du mot[modifier | modifier le code] Étymologie[modifier | modifier le code] C'est un néologisme, créé par calque de l'anglais à partir du mot « serendipity ». Origine[modifier | modifier le code] « … cette découverte est presque de l'espèce que j'appelle serendipity, un mot très expressif que je vais m'efforcer, faute d'avoir mieux à vous narrer, de vous expliquer : vous le comprendrez mieux par l'origine que par la définition. Le mot forgé par Walpole sommeille pendant un siècle[5]. Exemples de découvertes, inventions et innovations faites par sérendipité[modifier | modifier le code] 1936. Le Post-it.

Related: