background preloader

Loi universelle de la gravitation

Loi universelle de la gravitation
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les satellites et les projectiles obéissent à la même loi. Expression mathématique selon Isaac Newton[modifier | modifier le code] Deux corps ponctuels de masses respectives et s'attirent avec des forces de mêmes valeurs (mais vectoriellement opposées), proportionnelles à chacune des masses, et inversement proportionnelle au carré de la distance qui les sépare. La force exercée sur le corps par le corps est vectoriellement donnée par en kilogramme (kg); d en mètre (m); en newton (N) où G est la constante gravitationnelle, elle vaut dans les unités SI, le CODATA 2010 [2] Énergie potentielle de gravitation[modifier | modifier le code] Voici le calcul menant à l'expression de l'énergie potentielle de gravitation d'un corps de masse m à une distance R d'un corps de masse M produisant le champ de gravitation : D'où : Énergie potentielle d'une sphère homogène[modifier | modifier le code] Soit un corps sphérique de rayon R et de masse volumique uniforme , on a : Related:  science : L'universDEMOKRITAS et la GBMTPR Theory

Galaxies Clionautes Quand la pesanteur engendre la grâce Un beau jour de 1907, Einstein a l’idée qu’il juge « la plus heureuse de sa vie » : « J’étais assis sur ma chaise au Bureau Fédéral de Berne… Je compris que si une personne est en chute libre, elle ne sentira pas son propre poids. J’en ai été saisi. Cette pensée me fit une grande impression. Elle me poussa vers une nouvelle théorie de la gravitation. » Cette idée selon laquelle une personne qui tombe en chute libre ne sent pas son propre poids peut paraître énigmatique. En réalité, et c’est ce que veut nous dire Einstein, lorsque nous tombons en chute libre, tout ce qui est proche de nous (parapluie, chapeau) tombe comme nous puisque la vitesse de chute des objets est la même pour tous. Une légende veut que le bonheur théorique des uns se paie du malheur expérimental des autres. À la suite de cette trouvaille, Einstein énonce le « principe d’équivalence » : une accélération peut soit effacer un champ gravitationnel réel, soit créer un champ gravitationnel apparent.

Relativité générale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La relativité générale est une théorie relativiste de la gravitation, c'est-à-dire qu'elle décrit l'influence sur le mouvement des astres de la présence de matière et, plus généralement d'énergie, en tenant compte des principes de la relativité restreinte. La relativité générale englobe et supplante la théorie de la gravitation universelle d'Isaac Newton qui en représente la limite aux petites vitesses (comparées à la vitesse de la lumière) et aux champs gravitationnels faibles. La relativité générale est principalement l'œuvre d'Albert Einstein, dont elle est considérée comme la réalisation majeure, qu'il a élaborée entre 1907 et 1915. Aucun des nombreux tests expérimentaux effectués n'a pu la mettre en défaut[note 2]. Vulgarisation[modifier | modifier le code] La présence de matière modifie la géométrie de l'espace-temps. Généralités[modifier | modifier le code] dans un milieu électrostatique de constante et magnétostatique de constante . et .

La lune: découverte et explication du phénomène de lunaison La séquence se déroule en 4 étapes Étape 1: mise en situation (séance 1) / Étape 2 : observation et première formulation du problème (séance 2) / Étape 3 : recherche et investigation (séance 3) Étape 4 : explication du phénomène (séances 4, 5, 6 et 7). Séance 1: situation déclenchante Les enfants s'interrogent : "La Lune change de forme, qu’est-ce que ça veut dire?" A partir de cette question, les élèves font part de leurs conceptions et de leurs représentations. Tous admettent la nécessité de mener l'observation sur les modifications de l'apparence de la Lune. Séance 2 : Faire observer et faire dessiner la Lune chaque jour, telle qu’on la voit. Cette période d’observation a duré du mois d’octobre 1999 au mois de mars 2000. Déroulement Chaque élève a une grille d'évaluation. Fiche d’observations Un premier bilan, après quelques semaines d’observation fait apparaître les remarques et les réflexions suivantes : La Lune change. Analyse pédagogique Qu'est-ce qui fait changer la forme de la Lune?

ALBERT Histoire de l'Astronomie - L'Internaute Magazine Partager cet article La température du centre de la Terre dévoilée On en sait désormais un peu plus sur la fournaise qui règne au centre de la Terre. Quelque part entre 3 000 et 5 000 kilomètres sous nos pieds, notre planète possède un noyau liquide, essentiellement fait de fer en fusion, au coeur duquel se cache une "graine" solide qui grossit à mesure que celui-ci refroidit. La température qui y règne intrigue depuis longtemps les scientifiques, au point que certains ont été jusqu'à envisager de forer au plus profond du manteau terrestre. Jusqu'ici, toutes les simulations faites en laboratoire restaient inconciliables avec les calculs théoriques, de sorte que le doute continuait de planer. Mais, grâce à la performance du faisceau de rayons X du Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), le plus brillant au monde, une équipe française de chercheurs est enfin parvenue à la réévaluer. Et ses résultats se révèlent conformes aux prédictions théoriques.

B.O EXACTITUDE Héliocentrisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'héliocentrisme est une théorie physique qui place le Soleil au centre de l'Univers, ou, suivant les variantes, du seul système solaire. Selon des conceptions plus modernes, le Soleil n'est pas le centre mais un point fixe autour duquel s'organise le système. La théorie de l'héliocentrisme s'est opposée à la théorie du géocentrisme, lors de la controverse ptoléméo-copernicienne, entre la fin du XVIe siècle et le début du XVIIIe siècle : l'héliocentrisme fut l'objet d'interdits religieux, en 1616. Enfin, en 1687, Isaac Newton propose une formulation mathématique de la gravitation, et des lois de mécaniques qui permettent de démontrer les lois empiriques de Kepler. L'idée que le Soleil ne soit que le centre du système solaire et que l'Univers en soit dépourvu apparaît dans les écrits du moine Giordano Bruno. Précurseurs de Copernic[modifier | modifier le code] Contrairement à une idée répandue, Copernic n'a pas inventé l'héliocentrisme.

La Station spatiale internationale restera 4 ans de plus que prévu en orbite L’Agence spatiale américaine (NASA) a annoncé cette semaine que la Station spatiale internationale (ISS) verrait son existence prolongée de quatre ans. Elle sera ainsi active au moins jusqu’en 2024. Avez-vous déjà partagé cet article ? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Suivez-nous sur Facebook Avant de partir, suivez-nous sur Facebook Vous êtes déjà abonné ? L'ISS a encore de belles années devant elle ! Cette semaine, la NASA a annoncé que l’avant-poste orbital serait finalement utilisée jusqu’en 2024. "Nous avons beaucoup à apprendre sur les effets de la microgravité sur le corps humain pendant de longues période", a-t-il souligné repris par l'AFP. Il fait notamment référence au secteur pharmaceutique et à l'étude du climat mais aussi à toutes les fantastiques images de la Terre vues de l'espace que l'ISS permet de livrer (vidéo ci-dessus). Une station qui vient de fêter ses 15 ans Rappelons tout de même que le premier module l’ISS a pour la première fois été mise en orbite en 1998.

Véhicule Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un véhicule est « ce qui sert à transmettre, à transporter[1] » mais cet article traite de ce qui concerne le transport, souvent simplifié en « engin mobile, qui permet de déplacer des personnes ou des charges d'un point à un autre »[1]. Généralités[modifier | modifier le code] Il s'agit le plus souvent d'un moyen de transport motorisé, mais sa finalité première n'est pas toujours le transport en lui-même (engins de loisirs, travaux publics, machines agricoles, engins militaires, etc.). des véhicules propulsés par la force animale : le char, la voiture hippomobile ;des véhicules propulsés par la force humaine : la bicyclette, le skateboard, les skis, les patins à glace ;des véhicules propulsés par le vent : le voilier ;des véhicules à moteur : l'automobile, le taxi, l'autobus, le trolleybus, l'autocar, le tramway, le tramway sur pneus, le métro, le RER, le train, l'ascenseur, le funiculaire, le télécabine, l'avion, la fusée, les bateaux, etc.

Géocentrisme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Reproduction du système géocentrique de Ptolémée Le géocentrisme est un modèle physique ancien selon lequel la Terre se trouve immobile, au centre de l'univers. Cette théorie date de l'Antiquité et a été notamment défendue par Aristote et Ptolémée. Elle a duré jusqu’à la fin du XVIe siècle pour être progressivement remplacée par l'héliocentrisme, selon lequel la Terre tourne autour du Soleil. la Terre est le centre de l'univers, immobile de lieu (par l'an) et de position (par jour) : les changements des saisons et de jour et nuit se font donc par mouvements extérieurs à la Terre.les mouvements des planètes (au sens ancien, le mot planète inclut le Soleil et la Lune, mais pas la Terre) doivent être parfaits, donc seul le cercle est autorisé, les mouvements angulaires ou rectilinéaires étant considérés comme brusquement abrupts, forcés. Cosmologie des premiers Grecs[modifier | modifier le code] Héraclide du Pont (v. 388 - v. 310 av.

La photo du jour - La Nasa rend publique la plus incroyable photo de l'Univers De la poésie à l'état brut. Et celle-là nous vient tout droit des étoiles, via le télescope Hubble de la Nasa et son programme d'observation lointaine "Ultra Deep Field". Ce mardi, l'agence spatiale américaine a rendu publique sur son site la plus incroyable photo de l'Univers jamais prise. Elles sont le résultat d'un temps d'exposition de quelque 600 heures depuis 2002, et ciblent un point précis du cosmos, situé au sud de la constellation du Fourneau, nous apprend le site de France Info. L'image qui en dit plus Chaque jour, retrouvez sur metronews une image qui marque l'info. EN SAVOIR + >> Retrouvez les "photos du jour" du mois de mai

Relativité restreinte Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La relativité galiléenne énonce, en langage moderne, que toute expérience faite dans un référentiel inertiel se déroulerait de manière parfaitement identique dans tout autre référentiel inertiel. Devenu « principe de relativité », son énoncé sera ensuite modifié par Einstein pour être étendu aux référentiels non inertiels : de « restreinte », la relativité deviendra « générale », et traitera de plus de la gravitation, ce que ne fait pas la relativité restreinte. La théorie de la relativité restreinte a établi de nouvelles formules permettant de passer d'un référentiel galiléen à un autre. Les équations correspondantes conduisent à des prévisions de phénomènes qui heurtent le sens commun (mais aucune de ces prévisions n'a été infirmée par l'expérience), un des plus surprenants étant le ralentissement des horloges en mouvement[1], qui a permis de concevoir l'expérience de pensée souvent appelée paradoxe des jumeaux. et , le premier référentiel

Related: