background preloader

ReZoCitoyen

Related:  Anonymous

voX #begov Pourquoi je quitte l'université après dix ans d'enseignement. | Occupy Belgium La science dissèque les Anonymous L'anthropologue Gabriella Coleman, spécialiste reconnue des Anonymous, a été la première à suivre le phénomène. Dans cet article fleuve, elle dresse le portrait de ces nouveaux activistes. Dans cet article, initialement paru en anglais et que nous rééditons, l’anthropologue Gabriella Coleman synthétise ses découvertes et ses analyses sur le mouvement des Anonymous. Chercheuse en sciences humaines à l’Université de New York, elle est actuellement l’une des plus fines observatrices des activistes d’Occupy Wall Street. Pris dans son ensemble, le concept d’Anonymous désigne une réalité vaste et complexe ; ce nom prend actuellement tout son sens dans un monde dans lequel son rôle est de coordonner une série d’initiatives décousues, lesquelles vont du trolling aux revendications politiques. Partant de là, la difficulté découle du fait que le concept d’Anonymous est délibérément nimbé d’un certain mystère. Hackers Genèse politique Cinq jours plus tard, une autre vidéo était mise en ligne.

Une sacrée victoire pour la France Coucou ! Aujourd'hui, c'est le 12 mars 2011 et c'est la journée mondiale de la cyber censure organisée par Reporters Sans Frontières (RSF). Pour "fêter" celà, ils ont mis en ligne une liste des ennemis d'Internet. Arabie saouditeBirmanieChineCorée du NordCubaIranOuzbékistanSyrieTurkmenistanViêt-Nam Et en complément, une liste des "Pays sous surveillance", c'est à dire ceux qui en 2010, ont exercés une censure du net, via des arrestations, du harcèlements ou de la surveillance des net-citoyens mais aussi le blocage de sites web ou le vote de lois liberticides. Voici la liste : AustralieBahreïnBélarusCorée du SudEgypteEmirats Arabes UnisErythréeFranceLibyeMalaisieRussieSri LankaThaïlandeTunisieTurquieVenezuela Et oui, parmi tous ces beaux pays, la France figure en bonne place... Comment j'suis trop fier qu'on soit au niveau de l'Egypte, de la Malaisie, de la Libye ou du Vénézuela ! Pour tous les détails je vous invite à consulter le site de la journée mondiale de la cyber censure.

Cracker (informatique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cracker. Un cracker est une catégorie de pirate informatique spécialisé dans le cassage des protections dites de sécurité (ex: protection anticopie) des logiciels[1] , notamment des partagiciels (qui nécessitent des clés d'enregistrement). Anonymous (collectif) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avec la popularité grandissante des imageboards, l'idée qu'Anonymous soit un collectif d'individus non nommés est devenue un mème internet[8],[9]. Le 25 novembre 2006, plusieurs mentions de la communauté Anonymous sont faites dans le manifeste « Rules of the Internet »[10] édité sur 4chan. La notoriété du nom a réellement débuté en 2008 avec le Projet Chanology (une série d'attaques informatique visant l'église de scientologie). Par la suite, le sens original d'Anonymous a été mal compris, notamment dans l'affaire Sony, où les grands médias ont pu en parler comme d'un groupe restreint de personnes bien identifiées et organisées, alors qu'il s'agit en fait d'un mème et que n'importe qui peut se revendiquer « Anonymous ». Anonymous représente largement le concept de chacun et tous comme un collectif sans nom. Mais les Anonymous n'agissent pas que sur le web. Membres d'Anonymous, New York, à l'occupation de Wall Street.

Les leçons du rapport Laplace - Des pommes et des poires L’unanime tollé qu’il a suscité m’a donné envie de le lire et je vous le dis sans détour, au risque de déplaire à beaucoup de mes lecteurs liégeois : le désormais fameux rapport Laplace (pdf) sur l’avenir de la sidérurgie liégeoise mérite, à mon sens, outre une lecture attentive, un tout autre sort que celui que lui ont réservé les « forces vives » liégeoises qui, entre complaisance et aveuglement, paraissent plus que jamais incapables d’offrir à la région liégeoise un autre destin que celui, sinistre, vers lequel nous nous précipitons. Le dernier épisode dans cette vile polémique laisse d’ailleurs sans voix. Le journal L’Echo signale en effet ce jeudi que la Sogepa (commanditaire du rapport) a décidé, en toute unilatéralité et sans aucun doute sur injonction du ministre (Marcourt, encore lui), vraisemblablement en l’absence de toute base juridique, de casser le contrat qui la liait au bureau parisien Laplace Conseil et de ne pas honorer le solde des honoraires de celui-ci. Mais donc ?

L'histoire d'Anonymous et leurs faits d'armes « Nous sommes les Anonymous. Nous sommes légion. Nous ne pardonnons pas. Ces hackers, qui militent notamment pour la liberté d’expression, se sont illustrés par des actions médiatisées contre l’Eglise de scientologie, les services de paiement Paypal, Mastercard ou Visa ou encore la censure du Web tunisien mise en place par le régime de Ben Ali. L’infographie ci-dessus revient sur leurs récentes menaces contre Facebook et remonte aux origines de ce groupe, qui a choisi comme emblème le masque grimaçant d’un personnage du film « V pour Vendetta ». Infos pratiques Les anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes numériques ? Frédéric Bardeau, Nicolas Danet, Cyril Fievet et Martin Wolf Italie : censure sur le Web [MàJ - 6 octobre 2011] Ça continue... [MàJ - 25 janvier 2010] J'ai vu dans mes liens référents que ce billet est cité sur Numérama, où l'un des commentateurs dit ceci : Je ne suis pas complètement d'accord avec l'analyse de Jean-Marie Le Ray sur son blog. Je précise donc que mon billet reprend surtout l'analyse dominante faite en Italie, qui est à l'origine d'une contestation officielle de l'opposition devant le Conseil d'État. En outre, des voix contraires se sont élevées au sein même du parti de Berlusconi (PDL), notamment celle de Luca Barbareschi, et toutes ces protestations conjointes semblent porter leurs fruits puisque l'avis des Commissions parlementaires a été repoussé et la majorité laisse entendre que des amendements pourraient être apportés au texte du décret. (j'ai essayé de répondre directement sur Numérama, où je me suis inscrit pour publier, mais mon commentaire n'a pas été accepté, j'ignore pourquoi) Voyons pourquoi. Or que fait Berlusconi ? Merci à Maxime :-)

Les Anonymous s’en prennent à nouveau à Monsanto Le groupe d’Anonymous qui mène depuis plusieurs mois l’opération AntiSec a annoncé une nouvelle attaque contre la firme américaine Monsanto. Une base de données, apparemment ancienne, contenant des informations sur la société a été mise en ligne sur Pastebin. Le collectif de hackers dit s’en être pris à Monsanto pour protester contre les procès intentés aux producteurs de lait biologique qui indiquent sur les étiquettes de leurs produits qu’ils ne contiennent pas d’hormones de croissance. Car Monsanto a notamment produit ce type d’hormones avant de s’orienter vers les pesticides et les semences OGM. On se souvient également qu’il fut le fournisseur de l’agent orange employée par l’armée américaine durant la guerre du Vietnam. Une précédente attaque en juillet 2011 contre Monsanto Ils avaient déjà visé Monsanto en juillet dernier en saturant son site Internet et en publiant une base de données de 2500 personnes liées à l’agriculture industrielle.

AnonOps :: Index

Deadlink.
Use web.archive.org at 2012 April 14, or before. by alainternaute Nov 22

Related: