background preloader

Dossier : L'intelligence de l'enfant

Dossier : L'intelligence de l'enfant
Related:  Cognition et apprentissage

Kant a-t-il inventé les sciences cognitives ? La référence à Emmanuel Kant revient régulièrement dans les sciences cognitives contemporaines. Filiation réelle ou coquetterie rhétorique ? Les sciences cognitives sont-elles kantiennes ? Pourtant, elle devrait être considérée comme de la plus haute importance par ceux qui se préoccupent du fonctionnement de l’esprit humain. Rappelons que dans sa Critique de la raison pure, Emmanuel Kant propose une théorie de la connaissance qui considère que notre esprit observe le monde à travers des catégories mentales préexistantes.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique. Stanislas Dehaene ajoute que l’attention sert à sélectionner les informations, module massivement l’activité cérébrale et facilite l’apprentissage. Mais l’attention peut être sélective. Quelles conséquences pour l’enseignement ? 2. Stanislas Dehaene écrit : 3. 4.

3 conseils pour que votre enfant adopte un comportement positif Nous rencontrons beaucoup de parents qui se plaignent de ce que leurs enfants ne se comportent pas assez bien. "Ils n’obéit pas" "Elle s’oppose tout le temps !" "Il parle mal" "Elle répond". Or, nous constatons souvent que les parents eux-mêmes focalisent uniquement sur les comportements négatifs et utilisent un langage négatif malgré eux. Comment faire dès lors, pour remettre les comportements positifs au premier rang ? Parler positif Grâce à de nombreuses études en psychologie positive et en neurosciences, nous savons maintenant que la forme conditionne le fond. Aussi notre cerveau comprend beaucoup mieux les messages affirmatifs et positifs que les messages exprimés sous une forme négative. La confiance en soi naît de l’estime de soi. L’important est de toujours juger les actes et non la personne. Par exemple, si votre fils casse la poupée de sa sœur, il vaut mieux ne pas dire « tu es méchant » mais « tu as cassé la poupée de ta sœur, c’est méchant ». Valoriser Comment cela se fait-il ?

Au début était le sociocognitif J’enseigne dans une UE d’initiation à la psychologie cognitive. L’UE, en FOAD, rassemble des étudiants de métropole et d’outre-mer qui, a priori, ne se connaissent pas et ne se rencontreront peut-être physiquement jamais. J’ai donc mis en place un dispositif qui encourage les interactions pour combattre l’isolement et la solitude dans l’effort. Ce dispositif recourt largement aux outils technologiques d’accès à l’information numérique et aux données censées être discutées et appropriées. Quand des étudiants, a priori débutants sur les questions fondamentales de la psychologie cognitive, sont amenés à agréger des données sur le web et à définir le terme « sociocognitif », ils débouchent sur deux directions principales. Le socioconstructivisme L’approche socioconstructiviste concerne un certain nombre de champs de la perception, de l’interaction et de l’activité humaine. Les interactions sociales jouent un rôle fondamental. By alegri / 4freephotos.com La théorie sociocognitive

La musique qui « panse » les neurones L'auteur Emmanuel Bigand, professeur de psychologie cognitive, dirige le Laboratoire d'étude de l'apprentissage et du développement, UMR 5022, à l'Université de Bourgogne, à Dijon. Barbara Tillmann, directrice de recherche CNRS, dirige l'équipe Cognition auditive et psychoacoustique au Centre de recherche en neurosciences de Lyon, CNRS-UMR 5292, inserm U 1028, Université Lyon-I. Du même auteur La musique et la santé entretiennent des relations étroites depuis des temps immémoriaux. Combien de croyances, notamment médicinales, qui persistent aujourd'hui en Occident, relèvent-elles d'une pensée magique similaire ? Ces questions sont débattues depuis longtemps dans le cadre de la musicothérapie. Le pouvoir de la musique Le pouvoir de la musique ne se réduit certainement pas à « adoucir les mœurs »,...

Le talent scolaire Les élèves doués ou talentueux ont-ils des besoins particuliers? Doit-on intervenir auprès d’eux? Si oui, comment? Françoys Gagné, professeur de psychologie et chercheur à l’Université de Montréal aujourd’hui à la retraite, a consacré une large partie de sa carrière à étudier ces questions. Un joyau méconnu: l’accélération scolaire par Françoys Gagné, Ph.D. , professeur de psychologie retraité de l’Université du Québec à Montréal J’imagine déjà plusieurs lecteurs se placer en mode sceptique, pour ne pas dire carrément défensif, devant ce titre. À lire sur le sujet Comment procéder à l’accélération scolaire des élèves doués? « Ce texte traite du cadre d’implantation de l’accélération scolaire : QUI? [Lire l'article] Pour cultiver les dons de votre enfant (Alberta Éducation) Le site du ministère de l’Éducation de l’Alberta rend accessible aux parents un guide pour les aider à soutenir le développement de leur enfant talentueux. [Aller à la page] [Télécharger le guide (PDF)] [Aller à la page]

Bac 2014 : dix conseils scientifiques pour bien réviser Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Laura Buratti À l'approche des examens et du baccalauréat 2015, place aux conseils avisés. Pour gagner en efficacité durant la période des révisions, les scientifiques peuvent vous aider. >> Retrouvez tous nos conseils pour réviser le bac 2015 sur notre rubrique 1) Ne pas commencer dès le réveil Inutile – et décourageant – de rester rivé à votre bureau du lever au coucher du soleil, mieux vaut miser sur les périodes où vous serez le plus efficace. Le « coup de pompe » d'après déjeuner, ou « effet post-prandial » pour les spécialistes, n'est pas dû à la digestion, comme on le croit souvent, mais bien aux variations naturelles de la vigilance au cours de la journée. 2) Dormir plus longtemps La plupart des études s'accordent pour recommander aux adolescents de dormir entre neuf et dix heures par nuit. 3) Couper la musique 4) Changer de lit Les adolescents dorment plus et mieux dans un grand lit que dans leur « lit d'enfant ».

10 Ways That Brain Myths Are Harming Us Governments are pouring unprecedented sums of money into neuroscience. They want to know how the three pounds of meaty head sponge gives rise to human memory, personality and consciousness, and why it can go so tragically wrong. For now, so much remains mysterious. Disclaimer: I’ve written a new book about brain myths called Great Myths of the Brain. 1). 2). 3). 4). 5). 6). 7). 8). 9). 10). If you’d like to join the fight against neuro-nonsense, you can get my new book Great Myths of the Brain at a 20 per cent discount. Go Back to Top. Tests et échelles de QI : WAIS, WISC, Binet, Cattell, K.ABC, matrices de Raven… Mon test n'est pas une machine qui donne notre poids imprimé sur un ticket comme une bascule. Alfred Binet Retour au sommaire de la FAQ Qi Le WAIS et le WAIS-R Le WAIS s'adresse aux adultes. En 1939, David Wechsler, psychologue américain, publia une batterie de tests à l'intention des adultes afin de mesurer leur intelligence. Quant au WAIS-R, il s'agit tout simplement de la version révisée de ce dernier; sa standardisation date elle de 1978. Le test est divisé en 2 groupes de subtests, permettant d'obtenir une mesure de QI verbal ( culturel ) et de QI de performance ( aculturel ). Six épreuves verbales : information et compréhension générales, raisonnement arithmétique, mémoire immédiate, analogies, vocabulaire. La passation d'un tel test permettrait une analyse plus fine du type d'intelligence de la personne évaluée. Maintenant, il existe le WAIS III, appliqué depuis 2000. Le WISC Le WISC (Weschler Intelligence Scale for Children) est l'échelle d'intelligence pour enfants de Wechsler.

Qu'est ce qu'un bon prof ? La question des méthodes pédagogiques a toujours soulevé des discours passionnés. Au Québec comme en France, le débat fait rage autour des réformes de l’enseignement. De plus en plus de travaux soulignent l’impact d’un « effet-prof » sur les performances des élèves. À partir de travaux anglo-saxons, le chercheur québécois Clermont Gauthier propose des clés pour un « enseignement efficace », s’appuyant sur une pédagogie explicite. Existe-t-il des pratiques pédagogiques plus efficaces que d’autres ?

Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene L’enfant est doté d’intuitions profondes en matière de repérage sensoriel du nombre. Avant tout apprentissage formel de la numération, il évalue et anticipe les quantités. Apprendre à compter puis à calculer équivaudrait à tout simplement tirer parti de ces circuits préexistants, et, grâce à leur plasticité, à les recycler. L’apprentissage formel de l’arithmétique se « greffe » sur le « sens du nombre » présent chez l’enfant, et sollicite la même zone cérébrale. Le maître-mot, alors, est la plasticité cérébrale. Les circuits cérébraux : des capacités disponibles dès l’origine Les circuits cérébraux qui sous-tendent les apprentissages ne sont d’ailleurs pas si variés. L’apprentissage de la lecture active une région spécifique, mais il mobilise et active aussi d’autres zones. Différentes zones du cerveau La zone de la lecture recycle un « algorithme » préexistant, celui de la reconnaissance des visages : au scanner, on voit nettement la même zone s’activer. 1. 2. 3. 4. Stanislas Dehaene

Test de qi gratuit, test d'intelligence, tests de QI et tests de personnalité gratuits, Q.I TEST MEMOIRE, IQ précocité

Related: