background preloader

Réviser ses comptes

La révision comptable consiste à effectuer un certain nombre de travaux afin de vérifier que la comptabilité d’une entreprise soit correcte et conforme aux règles en vigueur. Compta-Facile vous propose une fiche complète permettant de réviser les comptes de son entreprise. Qui peut réviser les comptes d’une entreprise ? La révision comptable est un ensemble de tâches pouvant être effectuées en tout ou partie : Directement par l’entreprise (par son dirigeant ou son service comptable) et/ouPar son expert-comptable. Lorsque l’établissement des comptes annuels est délégué à un Expert-Comptable (c’est-à-dire qu’il exerce une mission de présentation des comptes annuels), il est tout à fait envisageable de décomposer la mission de révision des comptes et d’attribuer des tâches différentes à chaque intervenant. Quand réviser ses comptes ? L’entreprise peut être amenée à réviser ses comptes pour différentes raisons : Apurer les comptes d’attente et autres comptes temporaires Pour plus d’informations : Related:  P2Immobilisation

Passer les écritures d’emprunt Une entreprise qui contracte un ou plusieurs emprunts doit passer des écritures d'emprunt. Autrement dit, elle doit procéder à la comptabilisation de la réception du montant emprunté et, plus tard, des remboursements. À noter que les échéances seront à comptabiliser dès qu'elles apparaîtront en banque. Quels sont les documents dont vous avez besoin ? Pour passer ces écritures d'emprunt, les documents utiles sont le contrat de prêt et le tableau de remboursement de l'emprunt. Comment sont passées les écritures d'emprunt ? Nous partirons sur un exemple : Montant de l'emprunt : 50 000 € Taux : 4.80 % Durée : 60 mois Mode de remboursement : échéance constante mensuelle Le tableau de remboursement pour les 3 premiers mois sera le suivant : 1) Ecritures à saisir au moment du déblocage des fonds 2) Ecritures à saisir au moment du remboursement de la première échéance Cette écriture sera saisie tous les mois en fonction de l'échéancier de l'emprunt jusqu'à son terme. Pour une saisie rapide et fiable

Le dossier de travail Lorsqu’une entreprise établit son bilan comptable de fin d’année, elle constitue généralement un dossier de travail. Compta-Facile vous propose une fiche complète sur le dossier de travail du bilan comptable : comment l’organiser ? Que contient-il ? 1. Le dossier de travail du bilan comptable n’est pas obligatoire mais il demeure toutefois vivement recommandé pour de nombreuses raisons. Matérialiser les travaux effectués sur le dossier et justifier certains postes du bilan,Retrouver rapidement certaines informations,Servir de justificatif en cas de contrôle fiscal,Faciliter l’intervention d’un cabinet d’expertise-comptable afin qu’il se concentre sur des tâches à forte valeur ajoutée comme le conseil. Généralement, il prend la forme d’un classeur contenant différents intercalaires par cycle de révision comptable et dans lequel sont insérées toutes les feuilles de travail ainsi que divers justificatifs. Besoin d'un expert-comptable ? 2.

chapitre 5 deuxieme annee:l'affectation du résultat A l’issue de chaque exercice comptable, les comptes de charges et de produits sont soldés par le compte 12 « résultat de l’exercice ». Lorsque les produits sont supérieurs aux charges, on parle de bénéfice comptable (compte 120). A l’inverse, lorsque les charges sont prépondérantes, on parle de perte comptable (compte 129). L’affectation du résultat comptable doit faire l’objet d’une comptabilisation particulière. Les écritures comptables à enregistrer dépendent de la forme de l’entreprise (entreprise individuelle ou société) et également du caractère de cette dernière (société de personnes ou société de capitaux). Règles générales sur l’affectation du résultat Cet article traite l’aspect comptable de l’affectation du résultat (schémas d’écritures comptables). Nous rappellerons simplement que l’affectation des bénéfices doit être faîtes conformément à la législation en vigueur, aux dispositions prévues dans les statuts et aux décisions de l’assemblée générale.

La comptabilisation des cessions d'immobilisations Les immobilisations sont des biens durables inscrits à l’actif du patrimoine d’une entreprise qui génèrent des avantages économiques futurs pour cette dernière. Il peut arriver que l’entreprise utilisatrice soit amenée à les céder pour diverses motivations (économiques ou financières notamment). Compta-Facile dévoile, à travers cet article, les écritures comptables relatives aux cessions d’immobilisations (corporelles ou incorporelles). 1. La cession doit être comptabilisée à la date de transfert du contrôle du bien (date qui coïncide, la plupart du temps, avec le transfert de propriété). Lorsque l’immobilisation est vendue avec clause de réserve de propriété (ou lorsque la cession comporte une condition suspensive portant sur le paiement du prix), bien que l’acheteur n’en soit pas encore le propriétaire juridiquement, il peut tout de même enregistrer l’immobilisation à l’actif de son entreprise s’il dispose déjà du pouvoir de contrôler la ressource du bien en question. 2. A. B. C.

Calculer et comptabiliser la provision pour congés payés Tous les salariés ont droit aux congés payés annuels. Les entreprises comptabilisent donc, lorsqu'elles ne sont pas obligées d'adhérer à une caisse de congés payés (BTP, spectacle), l'indemnité qui correspond aux droits à congés acquis par les salariés, mais non encore utilisés. Cette provision ou plutôt ces charges à payer se comptabilisent en fin d'exercice. Les charges sociales et fiscales qui correspondent à ces droits sont également comptabilisées. Comment calculer et comptabiliser la provision pour congés payés ? Calculer la provision pour congés payés L'indemnité de congés payés : est égale au dixième des salaires perçus par le salarié ;et ne peut être inférieure au salaire qu'aurait perçu le salarié s'il avait travaillé. Le mode de calcul est le même qu'en cas de solde de tout compte. On compare donc la méthode du 10è avec la règle du maintien de salaire, tout en tenant compte des différentes périodes de référence. Exemple simple, de juin à décembre Méthode du dixième : Plus d'infos

Les situations comptables intermédiaires A la clôture de leur exercice comptable, les entreprises doivent produire des comptes annuels, composés d’un bilan, d’un compte de résultat et d’une annexe. Cependant, sans attendre cette échéance généralement annuelle, elles peuvent également établir en cours d’exercice, une ou plusieurs situations comptables intermédiaires. Dans certains cas, ces situations sont obligatoires. Véritable outil de gestion, la situation comptable intermédiaire présente de nombreux intérêts. 1. Définition d’une situation comptable intermédiaire Une situation comptable intermédiaire peut s’analyser comme un vrai bilan comptable, tel qu’il est établi chaque année mais réalisé cette fois-ci en cours d’exercice (elle peut, comme le bilan annuel, être établie à l’aide d’un Expert-Comptable). La fréquence de réalisation d’une situation comptable dépend de son objectif et de son destinataire. La situation comptable intermédiaire peut être : Obligatoire Facultative 2. 3. Par un tiers 4.

Chapitre 3 deuxième année: établissement desDocuments de synthèse Règles d'établissement et de présentation 511-1. - Les documents de synthèse, qui comprennent nécessairement le bilan, le compte de résultat et une annexe mettent en évidence tout fait pertinent, c'est-à-dire susceptible d'avoir une influence sur le jugement que leurs destinataires peuvent porter sur le patrimoine, la situation financière et le résultat de l'entité ainsi que sur les décisions qu'ils peuvent être amenés à prendre. 511-2. - La présentation du bilan et du compte de résultat est effectuée soit sous forme de tableau, soit sous forme de liste. 511-3. - Le bilan, le compte de résultat et l'annexe sont détaillés en rubriques et en postes. Ils présentent au minimum les rubriques et les postes fixés dans les modèles figurant aux 521-1 à 532- 12. Chacun des postes du bilan et du compte de résultat comporte l'indication du chiffre relatif au poste correspondant de l'exercice précédent. 511-4. - Les comptes annuels peuvent être présentés en négligeant les centimes. Annexe 2- Dépréciations

chapitre 4 : comptabilisation des cessions d'immobilisations Les biens mobiliers d’occasion sont imposables à la TVA lors de leur cession à partir du moment ou ils ont récupéré la TVA lors de l’acquisition. Exemple : un véhicule de tourisme qui n’a pas ouvert droit à déduction lors de son acquisition sera exonéré de TVA lors de la cession (sauf cas particulier, Cf. : III) I- cession d’immobilisation non amortissable Le prix de cession est un produit inscrit au crédit du compte 775-produits des cessions d’éléments d’actif. Le compte d’immobilisation doit être crédité de la valeur d’origine du bien pour que soit enregistrée la sortie du bien du patrimoine de l’entreprise. La valeur comptable nette doit être inscrite au débit du compte 675-valeurs comptables des éléments d’actif cédés. La plus ou moins value de cession n’apparaît pas dans un compta particulier, elle est calculé par différence entre le produit et la charge exceptionnelle enregistrée (775 – 675) Exemple : le 21 novembre N, cession de titres de participation pour un montant de 23 600€.

Les autres charges externes : comptes 61 En comptabilité, les autres charges externes comprennent toutes les charges en provenance des tiers autres que les achats (enregistrés en compte 60). On peut notamment citer : la sous-traitance, les loyers, les redevances de crédit-bail, les travaux d’entretien et de réparation, les primes d’assurances, la documentation etc. Cet article traite uniquement des charges externes figurant en comptes 61, un autre article traite les autres charges externes figurant en compte 62. 1. La sous-traitance générale (comptes 611) La sous-traitance est une opération par laquelle un entrepreneur confie, sous sa responsabilité, à une autre personne appelée sous-traitant l’exécution de tout ou partie d’un contrat avec son propre client (le maître de l’ouvrage). Précision : lorsque les prestations de sous-traitance s’intègre directement dans le cycle de production (et qui entrent dans le coût direct de production), elles peuvent être enregistrées en comptes 604 et 605. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

Utiliser les comptes d'abonnement en comptabilité Le Plan Comptable Général offre la possibilité aux entreprises d’utiliser un système d’abonnement. Pour les charges et les produits récurrents, qui s’étalent sur toutes les périodes composant un exercice comptable (mois, bimestre, trimestre ou semestre), il est possible d’adopter un traitement comptable différent de celui pratiqué habituellement (comptabilisation d’une facture puis de son paiement). Il faut avoir recours à un compte d’abonnement : le compte 488 « Comptes de répartition périodiques des charges et des produits ». Cet article de Compta-Facile aborde les écritures liées à l’utilisation des comptes d’abonnement pour les charges et les produits. 1. Certains produits et certaines charges peuvent être connus ou fixés d’avance avec une précision suffisante ; tel est le cas, par exemple, des loyers, des primes d’assurance, des dotations aux amortissements ou de certains impôts (la CFE par exemple). 2. Le principe du système de l’abonnement est simple : 3. Ainsi, au final :

Chapitre 6:deuxième année la consolidation Après avoir déterminé le périmètre de consolidation et, une fois que les comptes annuels des différentes sociétés du groupe ont été arrêtés, il convient d’effectuer la consolidation (sauf cas d’exemption de consolidation). Il existe trois méthodes de consolidation qui dépendent de la nature du contrôle exercé par la société consolidante sur ses sociétés consolidées : l’intégration globale, l’intégration proportionnelle ou la mise en équivalence. Voici en quoi elles consistent. 1. Les comptes de l’entreprise placée sous le contrôle exclusif d’une société consolidante doivent être consolidés selon la méthode de l’intégration globale. A. L’intégration globale consiste à remonter tous les comptes des sociétés consolidées à 100%, peu importe le taux de participation de la société consolidante (on parle de pourcentage d’intérêts) dans ces dernières. B. Voici les étapes à respecter pour effectuer une consolidation selon la méthode de l’intégration globale : 2. A. B. 3. A. B. 4.

Les comptes 471, 472 et 58 doivent être soldés avant le bilan La régularité formelle consiste à vérifier que les comptes qui ne peuvent pas apparaître au bilan sont bien soldés. Il s'agit essentiellement des comptes qui commencent par 47 (471 et 472) et 58. Les contrôles de régularité formelle visent à s'assurer de l'absence d'écritures comptables qui ne trouvent pas leur place dans les états financiers d'une entreprise, selon les normes comptables françaises. Si ces contrôles de base ne sont pas effectués, il y a un risque de rejet des comptes lors de la télétransmission des états financiers à l'administration fiscale. Le bilan pourrait ne pas être équilibré. Ce contrôle s'effectue essentiellement en deux étapes : vérifier l'absence de compte 471/472 dans la balance ;vérifier l'absence de compte 58 dans la balance. Vérifier l'absence de compte 471/472 dans la balance Niveau de difficulté : débutant A faire Mes comptes 471 et 472 ne sont pas soldés, que dois-je faire ? Exemple Le compte 471 est débiteur au 31/12 pour un montant de 500€. Recommandations

Révision de la TVA déduite : qu'en est-il exactement ? Les assujettis peuvent déduire immédiatement l'intégralité de la TVA qu'ils paient sur les produits et services qu'ils utilisent dans le cadre de leur activité professionnelle soumise à la TVA. Suite à des changements de circonstances, il est possible toutefois que l'assujetti ait déduit trop ou trop peu de TVA. Dans ce cas, la déduction fait l'objet d'une révision destinée à rectifier la situation. Dans cet article, nous nous pencherons en particulier sur la révision de la déduction de TVA grevant des biens d'investissement. Qu'entend-on par biens d'investissement ? Les biens d'investissement sont les biens meubles et immeubles et les services qui sont utilisés de manière durable au sein de l'entreprise comme instruments de travail ou moyens d'exploitation, p.ex. les ordinateurs du personnel, les machines dans une usine, les voitures du parc automobile, le bâtiment dans lequel l'activité est exercée, ... Pourquoi une révision ? Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Jean est boulanger.

Related: