background preloader

Le modèle Kirkpatrick - Service Formation Continue de l’Université de Strasbourg

Le modèle Kirkpatrick - Service Formation Continue de l’Université de Strasbourg
À la fin des années 50, Donald Kirkpatrick a défini un modèle d’évaluation de la formation basé sur 4 niveaux d’évaluation. Chaque niveau est construit à partir des informations des niveaux précédents. Autrement dit un niveau supérieur est une évaluation plus fine et plus rigoureuse du niveau qui le précède. Niveau 1 : l’évaluation des réactions C’est une évaluation du degré de satisfaction des participants vis à vis du programme de formation et de leur perception. C’est l’évaluation la plus courante car la plus facile à mettre en pratique. Niveau 2 : l’évaluation des apprentissages L’évaluation va au-delà de la simple satisfaction de l’apprenant car on essaye de mesurer l’apprentissage (compétences, connaissances ou comportemental). Niveau 3 : l’évaluation du niveau de transfert Niveau 4 : l’évaluation des résultats L’évaluation porte sur des éléments factuels et chiffrables générés par la formation.

https://sfc.unistra.fr/la-formation-continue-a-luniversite/des-formations-evaluees-et-certifiees/le-modele-kirkpatrick/

Related:  memoireAnimer à distance

FORMATION : Sandra ENLART, Directrice Générale d'Entreprise et Personnel et co-fondatrice de DSides : "On a tendance à confondre innovation technologique et innovation pédagogique" Pour Sandra ENLART, Directrice Générale d'Entreprise et Personnel et co-fondatrice de DSides, laboratoire d'innovation et de prospective qui traite de l'impact des technologies numériques sur nos façons de penser, de travailler et d'apprendre, l'innovation en formation n'est pas technologique mais pédagogique. Réfléchir aux processus d'apprentissage est source d'innovations et de transformations. Des évolutions qui auront un impact fort sur la fonction de formateur et l'activité des organismes de formation. CCIFrance : En quoi les nouvelles technologies sont-elles sources d'innovations dans le domaine de la formation ? Sandra ENLART : « Aujourd'hui, on a tendance à confondre innovation pédagogique et innovation technologique. CF : Dès lors, que signifie « apprendre » pour vous ?

Du côté de la « French Connection » Les webinars – ou webinaires – sont à la mode dans le monde de la formation. De plus en plus de clients souhaitent des webinars de formation à la place d'ateliers en présentiel. Un des avantages du webinar est évidemment d'éviter les déplacements des participants et de diminuer ainsi les coûts directs et indirects de la formation. De nombreux formateurs n'aiment pas animer des webinars, et quelques-uns refusent même d'utiliser ce type d'outils. L'argument qu'ils avancent en général est que le format du webinar les prive du contact avec les participants et du feed-back immédiat que permet le face-à-face.

Motivation La question de la motivation et l’usage même de ce terme dans le discours pédagogique sont relativement récents(1). Évidemment, pour saisir la portée de ces exemples, il convient de les réinscrire dans la démarche de Rousseau : utiliser tous les artifices possibles pour stimuler les aptitudes naturelles de l’enfant ; faire en sorte qu’il apprenne lui-même librement grâce à une situation délibérément contrainte… Mais, en réalité, Rousseau et ceux qui se réfèrent à lui restent très isolés. Jusqu’au début du XXème siècle et pour la très grande majorité des « éducateurs », la question de la mobilisation des enfants et des adolescents sur les savoirs ne se pose pas. Soit parce qu’ils considèrent que les enfants sont assujettis à apprendre ce que les adultes leur imposent, soit parce qu’ils imaginent que les enfants désirent naturellement apprendre et que leur curiosité se déploie spontanément. Pour les uns, il s’agit donc de sélectionner les plus dociles. (3) Cf.

Le concept d’ADEL De même qu’il existe différents types de jeux-cadres, il existe différents types d’ADELs. En voici quelques exemples. ADELs de partage structuré Pourquoi apprend-t-on en ligne ? Une typologie des motifs d'entrée en formation, d'après P. Carré Pourquoi s’engage-t-on dans l’apprentissage en ligne ? Alors que je cherchais dans le cadre de ma thèse à catégoriser les utilisateurs de MOOC sur la base de leurs motivations pour s’inscrire, je suis tombé sur la typologie des motifs d’entrée en formation de Philippe Carré. Si la typologie est récente, elle se base sur des travaux américains dont certains remontent aux années 1960.

Introduction [Scénariser un module de formation] La conception des ressources pédagogiques dans le contexte d'une formation en ligne requiert une attention particulière. Il s'agit de supports que les apprenants utiliseront à distance, généralement en situation d'auto-formation. Contrairement à ce qui se passe dans un cours traditionnel, vos apprenants ne sont pas en face de vous et vous ne pouvez pas repérer d'un simple coup d'œil ceux qui n'ont pas compris, ont besoin d'être encouragés ou dont l'attention s'émousse... il faut cependant penser à tout cela : anticiper.Suivre un cours seul, hors de la classe, comme vous le faites actuellement, peut vite devenir ennuyeux (n'est-ce pas ?) ; il faut imaginer des activités qui aideront à maintenir l'attention, éviter les lectures fastidieuses : rendre actif.Le support d'internet prend tout son intérêt lorsque l'on combine divers media (texte, image, vidéo, audio...) : si la lecture d'un texte à l'écran est fastidieuse, l'insertion d'illustrations ou de vidéos peut le rendre plus attrayant.

Impact des théories de la motivation sur l'apprentissage dans le contexte scolaire Impact des théories de la motivation sur l'apprentissage dans le contexte scolaire Mohammed Chekour, Raja Chaali, Mohammed Laafou et Rachid Janati-idrissi Résumé : La motivation est l'essence de l'apprentissage. Cela est d'autant plus vrai dans le cas de l'apprentissage en ligne. En effet, la motivation donne l'envie à accomplir des tâches, d'apprendre des nouveaux savoirs à avancer dans le processus de l'apprentissage. 4 scénarios pour enseigner et former à distance Les éditions DUNOD mettent à disposition sous licence CC BY-SA 4.0 un extrait de l’ouvrage « Enseigner dans le supérieur,Méthodologie et pédagogies actives » de Jean-François Parmentier et Quentin Vicens Le document propose 4 scénarios L’exposé interactifLe travail en petit groupeLa classe inverséeUne présence à distance

Related: