background preloader

Œil Oudjat

Œil Oudjat
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pendentif gravé d'un Oudjat (Louvre). Dans l'imagerie de l'Égypte antique, l'Œil Oudjat est un symbole protecteur représentant l'Œil du dieu faucon Horus. Origine[modifier | modifier le code] En translittération de l'écriture hiéroglyphique, irt signifie « œil » et wḏȝ, le verbe signifiant « se préserver[1] » ou le mot « protection[2] ». Irt oudjat, ou plus communément oudjat, en transcription signifient donc « œil préservé », l'Œil d'Horus en l'occurrence. Les égyptologues considèrent généralement que la figuration de l'Œil Oudjat est un hybride d'œil humain et d'œil de faucon : elle combine des parties de l'œil humain, conjonctive, pupille et sourcil, avec vraisemblablement les taches en dessous de l'œil du faucon. Symbolique[modifier | modifier le code] D'après le mythe, Horus, fils d'Isis et d'Osiris, aurait perdu un œil dans le combat mené contre son oncle Seth pour venger l'assassinat de son père. L'Oudjat (vue de droite à gauche) Exemple:

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92il_Oudjat

Related:  grigi fétiches talismans...Exposés maths 6eLes symbolesegyptesimoelg

Khamsa (symbole) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Khamsa utilisée comme pendentif Il est également appelé couramment main de Fatma ou main de Fatima. La khamsa est une sorte de « main protectrice ». Mais l'Islam la considère comme contraire à ses principes. Le fait de croire en ses pouvoirs est apparenté à du “ shirk ”, de l'associationnisme qui est un égarement très grave pour la loi islamique. Tapis de Sierpinski On partage un carré en 9 carrés égaux. On ôte le carré central. On réitère le procédé pour chacun des huit carrés restants, puis on répète cette construction à l'infini.

Pentagramme Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article ou une de ses sections doit être recyclé (août 2015). Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Maat ; Maât ; deesse Egypte Le concept de la Maât regroupe plusieurs aspects totalement indissociables dans l'imaginaire égyptien. Nous n'allons les séparer que pour des raisons didactiques. La Maât, "l'ordre juste du monde", l'équilibre, est au coeur de la compréhension de la civilisation égyptienne tout entière, et elle est le fondement de sa longévité.

Om̐ Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Pour les articles homonymes, voir Om et aum. Om, aum, (sanskrit ; en devanāgarī : ओम्)[1] est une syllabe sanskrite que l'on retrouve dans plusieurs religions : l'hindouisme, le bouddhisme, le jaïnisme, le sikhisme, et le brahmanisme. Hamsa Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Hamsa reliquaire en cristal de roche découvert à Taxila dans une coupe en granite, avec l'inscription sur feuille d'or « Shira a déposé les reliques de ses parents défunts dans ce Hamsa ».

Sierpinski Waclaw ChronoMath, une chronologie des MATHÉMATIQUES à l'usage des professeurs de mathématiques, des étudiants et des élèves des lycées & collèges Sierpinski fait ses études à Varsovie, sa ville natale. A cette époque, la Russie impériale, l'Autriche et la Prusse (Allemagne) se partageaient la Pologne. Triquetra Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Triquetra entrelacé En symbologie, un triquetra (mot dérivé du latin tri-, « trois » et quetrus, « coins ») est un symbole constitué de trois vesicae piscis, parfois accompagné d'un cercle intérieur ou extérieur[1]. Cette forme a été utilisée pour symboliser des groupes de trois objets ou de trois personnes. Utilisations anciennes[modifier | modifier le code]

Related:  A Classer