background preloader

Réseaux sociaux d’entreprises, fin de l’email et serendipité

Réseaux sociaux d’entreprises, fin de l’email et serendipité
Les réseaux sociaux, internes ou externes, signent-ils la fin de l’e-mail ? C’est une position largement majoritaire et défendue lors du Forum RSE le 9 juin dernier, par Arnaud Rayrole, le fondateur d’USEO. N’étant pas foncièrement d’accord, nous eûmes une riche et intéressante discussion sur le sujet. Les arguments en faveur de la fin de l’e-mail sont connus et relancés par la déclaration en mars dernier de Thierry Breton concernant sa volonté d’éradiquer l’email interne, coupables selon lui d’une pollution de 5 à 20 heures par semaine du temps de ses collaborateurs chez Atos. Donc, les arguments sont clairs en faveur de l’abandon de l’email. L’abondance de spamsLa perte de productivité liée à la consultation des e-mails inutilesUne gestion de l’infobèsité erratique En contrepartie de l’abandon de l’e-mail les échanges se feront donc : via des murs sur les réseaux sociauxvia les messageries instantanées via les DM de Twitter etc. Tout cela est cohérent jusqu’à un certain point. Related:  RSE & mail

E-mail vs réseau social : quel est le meilleur outil en entreprise ? | Rue89 Eco Tout est e-mail (RambergMediaImages/Flickr/CC). Devenir une entreprise « zéro mail » en trois ans ? Annoncé lundi par Atos Origin, une société française de services informatiques, le projet semble osé. Moins de vingt ans après sa naissance, le mail ne correspondrait plus aux besoins de communication interne. « Le volume d’e-mails que nous envoyons et recevons n’est pas soutenable dans le domaine professionnel. Cette initiative n’est pas révolutionnaire. Fréquentation en baisse des boîtes e-mails aux Etats-Unis Reprenant un concept inventé aux Etats-Unis par Intel, Canon France a par exemple lancé la journée sans mail en décembre 2010. Aux Etats-Unis, la fréquentation des boîtes e-mails a baissé de 8% en 2010 et pour la première fois, depuis mai, les Américains consacrent plus de temps aux réseaux sociaux, selon une étude rapportée par Le Monde. Chez Alcatel-Lucent, des outils inspirés de Facebook et Twitter Alcatel-Lucent va un peu plus loin. Quid des échanges informels entre collègues ?

Le réseau social d'entreprise pour communiquer plus efficacement en entreprise Nouvelle façon de communiquer en entreprise, les réseaux sociaux d’entreprise commencent à apparaitre dans les systèmes d’informations des entreprises. A l’heure du web social, mobile, et du cloud, comment fonctionnent les RSE ? Comment peuvent ils s’inscrire au cœur de la communication et comment peuvent ils aider les entreprises à s’organiser ? Article rédigé par Stéphane Cholet. Directeur technique de l’agence web CLAP40, il accompagne ses clients dansleur stratégie web, mobile, sociales et CRM (acquisition, fidélisation, notoriété… ). Déclinaison des modèles sociaux populaires, les réseaux sociaux d’entreprise tentent de s’insérer dans les systèmes d’information des entreprises en leur promettant de faciliter la communication entre les différents services. Les réseaux sociaux d’entreprise ou RSE Le RSE se définit comme un outil souple, central, collaboratif qui a pour objectif de répondre aux besoins de communication de la plupart des services d’une entreprise. - un mur personnel,

INTRODUCTION AUX RSE (2/5) – LE RSE, PLUS FORT QUE L’EMAIL ? | Les Réseaux Sociaux d'Entreprise Quand on parle de communication, toute entreprise dispose d’outils lui permettant l’échange des données, ne serait-ce que l’email. Que peut apporter de plus le RSE ? Email et réseau social d’entreprise Le 7 février 2011 Thierry Breton, PDG d’Atos Origin, société française d’informatique déclarait « L’e-mail n’est plus un outil approprié » et donna alors à l’entreprise 3 ans pour abandonner les communications internes par email au profit entre autres de l’utilisation de RSE. 2 raisons ont motivé ce choix : La perte de temps liée au tri des emails « Sur 200 e-mails reçus par jour, en moyenne, seuls 10 à 20 % sont réellement utiles.”Les nouvelles habitudes de communication adoptées par la génération Y. L’email est-il encore approprié? Bien que l’email reste (et restera) un outil de communication privilégié, le RSE permet une optimisation du partage de l’information. Imaginez vous postulant pour un nouveau job, disons un emploi de secrétaire dans une entreprise.

Les réseaux sociaux d’entreprise, nouvel eldorado de la communication interne ? Adieu le journal interne, la boite à idées, le panneau d’affichage ! L’intranet a révolutionné la communication interne des entreprises. L’apparition des réseaux sociaux d’entreprise est une aubaine dans le quotidien du responsable de la communication interne pour informer les collaborateurs. Pas facile de faire accepter l’utilisation de ce nouvel outil qui doit être le pivot du plan de communication annuel. L’apparition des réseaux sociaux d’entreprise : une aubaine dans le quotidien du responsable de la communication interne ! Nous sommes à l’air de la « collaboraction »! Le Réseau Social d’Entreprise n’est pas un Facebook interne ! Utilité et applications d’un réseau social d’entreprise Information, cohésion, médiation et participation sont les quatre piliers d’un réseau social d’entreprise. L’information, c’est la base de la communication interne. La cohésion est tout aussi importante que l’information. En terme de médiation, c’est là que le bât blesse. Utilité pour le management

Le réseau social va-t-il tuer le mail dans les entreprises ? Si le mot « tuer » est un peu fort, le mot « remplacer » est plus adéquat selon Christophe Malet, consultant en outils collaboratifs chez IBM , pour qui le réseau social d’entreprise est une alternative plus que crédible à l’usage du mail. Il revient donc sur les défauts des messageries électroniques, avec notamment la gestion des pièces jointes qui reste souvent laborieuse. Ainsi de nombreuses versions des documents sont stockées dans nos mails et il est parfois compliqué de s’y retrouver. Le mail est également restrictif. Il est effectivement difficile d’envoyer un mail à l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Place aux réseaux sociaux internes donc. Podcast: Ouvrir dans une nouvelle fenetre | Télécharger | Copiez-collez ce code HTML pour mettre ce podcast au sein de votre page :

Réseau social d'entreprise Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Réseau social d'entreprise Un réseau social d’entreprise est un groupe d'individus constitués par des personnes physiques et morales réunis dans un réseau social. Définition[modifier | modifier le code] Les membres d'un réseau social d’entreprise sont regroupés en communauté à des fins professionnelles et sont liés par plate-forme applicative réunissant les employés d’une entreprise, ses clients, ses actionnaires ou ses partenaires. Au-delà des communautés, un réseau social d’entreprise se base sur les notions suivantes : fiche ou profil enrichi : mise en valeur de l'expertise des collaborateurs et de ses centres d'intérêts ;mur de suivi d'activité : permet d'avoir une vision consolidée de l'activité de son écosystème (collègues, communautés, échange autour d'une thématique, etc.) Protection et confidentialité des données au sein d'un réseau social d'entreprise[modifier | modifier le code] Parmi les outils on peut citer : Entreprise 2.0

Du mail au réseau social en « images » En février, Thierry Breton, le PDG d’Atos Origin annonçait vouloir «renoncer à l’usage des e-mails dans l’entreprise dans les trois ans». Cette phrase a déclenché un véritable buzz sur la toile au début de l’année. S’il a été parfois incompris, l’objectif est de supprimer les e-mails pour les usages internes non les mails vers l’externe. « La société d’informatique continuera à autoriser ses quelque 80.000 collaborateurs à correspondre par courriel (ou e-mail) avec leurs clients et leurs contacts à l’extérieur du groupe. » (Le Figaro ). L’usage du mail a été détourné de son but original par les utilisateurs. « Enfin, quand le mail a été lancé, il s’agissait d’échanger des messages, comme les lettres. Il est vrai que cet outil est exceptionnel. Les RSE, Wiki, Microblogs, Outils collaboratifs (notamment de veille) permettent de: Évidement ces outils apportent de nouveaux usages, et n’ont pas pour unique but de venir au secours des boites emails. Nous vous recommandons aussi :

Un réseau social d’entreprise est un Facebook professionnel en mieux ! Afrique - Moyen Orient Un enfant palestinien tué quelques minutes après le début de la... DIRECT La trêve annoncée par Israël fait suite aux nombreuses critiques des dirigeants du monde entier à l’encontre de l’Etat hébreu en réaction au... Finance & Marchés Banco Espirito Santo renflouée par le Portugal, feu vert de l'UE Le gouverneur de la Banque du Portugal, Carlos Costa, a annoncé dimanche soir, une « solution pour Banco Espirito Santo ». Chine Chine : le séisme au Yunnan s’annonce comme le plus meurtrier de... +VIDEO Au moins 398 morts et plus de 2.000 blessés sont désormais à déplorer après le séisme de magnitude 6,1 qui a touché le Yunnan, au sud-ouest de la...

Surcharge d’emails : est-ce que les outils sociaux peuvent aider ? Aujourd’hui, comme tous les vendredi, toujours dans le cadre de nos petits détours par le monde anglo-saxon, un nouvel article de the Brainyard sur email et outils collaboratifs. Je ne suis pas un adepte de la théorie du zéro mail, même si je pense qu’en effet cela peut avoir un impact sur la masse des mails. L’article relate un retour d’expérience dont je vais reprendre les principaux points développés, sans focaliser sur l’outil présenté qui est secondaire à mon avis. Une des promesses des outils collaboratifs, notamment les réseaux sociaux d’entreprise, est de réduire le nombre d’emails. Est-ce vraiment le cas ? Voici un retour d’expérience : Dans sa recherche des moyens de réduire sa quantité d’email qu’elle envoie et reçoit, cette personne a récemment commencé à chercher du côté d’outils de «productivité sociale». Même si les premiers résultats sont positifs, cela n’a pas été la panacée. Une expérience concluante à suivre.

Related: