background preloader

Coca-Cola Content 2020 Part Two

Related:  future of food

Future Food Salon April 18, 2013, Toronto. This Animated Video Shows the Wild Economics of Sex The news: Have you ever wondered what sex is really worth? The Austin Institute for the Study of Family and Culture has your back. A recent video highlights research they’ve compiled from various social scientists, and animates them into a lively and accessible 10-minute short. The video seeks to explain how sexual relationships function as their own “supply and demand” economy. Check it out: Wow. There are clear limits to this study, most notably its inattention to non-heterosexual relationships. What do you think? Zak Cheney-Rice Zak is a Staff Writer for PolicyMic covering race, hip-hop, sports and pop culture.

Ento Box: The Elegant Insect Meal Of The Future Though they’re consumed in most of the world, people in the West tend to be a little squeamish about eating bugs. But a new project from a group of design students in England hopes to put edible insects in a more gourmet light. Avant-garde chefs have been trying to introduce insect eating for some time, but these students approached the question not as a gastronomical issue, but rather a design one: How do you make bugs more appealing? The answer is the Ento Box (that’s a portmanteau of bento box and entomology). Click through the slide show above to see the elegant way you’ll be eating bug-based foods in the future. This isn’t just some tounge-in-cheek project to get us to rethink our narrow palettes. On the flipside, the protein-rich diet afforded us by those vast, unsustainable herds of animals is a hallmark of the developed world. This isn’t just an exercise, the students worked with a chef and made real recipes out of real bugs.

Could This Slick Packaging Convince People To Eat Bugs? Care for grasshopper chips or cricket croquettes? How about mealworm sushi? If you were raised in the West, you’d probably rather eat vomit. Here to convince the squeamish masses that gobbling up creepy-crawlers isn’t the grossest thing on earth are four students in the Innovation Design Engineering Masters program at the Royal College of Art and Imperial College London. That starts with the look of the insects themselves. By “abstracted” he means “ground up the little buggers so they don’t evoke something you’d normally swat with a newspaper.” Then, they got to work packaging the recipes for max shelf appeal. Our goal was to make the brand fit three key characteristics: futuristic, natural, and friendly. Could something like this actually work? We’re in a similar boat today. [Images courtesy of Aran Dasan, Jacky Chung, Jonathan Fraser, and Julene Aguirre-Bielschowsky]

Make your own protein snacks at home with this tabletop insect farm Industrial designer Katharina Unger has created a sustainable system that will allow people to add protein to their diet by breeding and harvesting fly larvae at home. The sleek project is called Farm 432, and calls to mind iconic designs like the original iMac — if Jony Ive created insect-harvesting stations, that is. It consists of a large chamber; fly larvae are placed inside a small holding pen at the top. After they transform into flies, they exit the holding pen for the larger chamber where they mate and produce new larvae. There the larvae can be taken out, cooked, and eaten — with a few choice candidates placed back into the holding pen at the top to start the process again. "When you cook them, they smell a bit like cooked potatoes." Of course, Farm 432 isn't a shipping product at this time, and the solution is most definitely not for the sqeamish — though Unger insists it's not an unpleasant culinary experience.

L’Aquapod, un étonnant concept de fermes marines en haute mer Les 34 Aquapod actuellement déployés peuvent être observés à Puerto Rico, en Indonésie, à Panama, en Floride et à Hawaï. © Ocean Farm Technologies L’Aquapod, un étonnant concept de fermes marines en haute mer - 3 Photos À découvrir : notre page spéciale cuisine du futur ! Le poisson, un aliment riche en protéines, est régulièrement consommé par des centaines de millions de personnes dans le monde. Le développement de cette filière présente de nombreux avantages, mais aussi des inconvénients logistiques et environnementaux. L’entreprise Ocean Farm Technologies, créée par des biologistes marins en 2005, prétend détenir une solution : l’Aquapod. Les Aquapod sont faciles et rapides à assembler. L’Aquapod, une alliance entre métal et plastique Les cages se composent d’un grand nombre de cadres triangulaires en acier galvanisé. Chaque triangle est constitué d’un cadre renfermant un filet en polyéthylène, fabriqué à 80 % à partir de produits recyclés, recouvert d’un treillis métallique.

Des fermes verticales pour mettre les champs dans la ville Une des études emblématiques de l'architecte australien Oliver Foster, qui intègre de multiples cultures et même des unités aquacoles. La production fournirait des boutiques d'alimentation et des restaurants tandis que l'installation recyclerait les déchets. © Oliver Foster Des fermes verticales pour mettre les champs dans la ville - 3 Photos Découvrez, en image, les fermes verticales En décembre 2010, Dickson Despommier, microbiologiste et spécialiste des sciences environnementales à l’université de Columbia (New York), a fait sensation avec un livre intitulé : Fermes verticales : nourrir le monde au XXIe siècle. On amènerait ainsi la production agricole là où vivent les humains, ce qui réduirait considérablement l’énergie dépensée dans les transports. La ferme pyramidale, imaginée par Eric Ellingsen et Dickson Despommier. Une frontière moins nette entre villes et campagnes Il semblerait que l’agriculture s’immisce peu à peu dans les villes. A voir aussi sur Internet Sur le même sujet

Quelle nourriture à emporter sur Mars et dans l'espace ? Nourrir un équipage humain en route vers une destination lointaine est un réel sujet de préoccupation. La nourriture n'est pas seulement vitale à l'organisme humain. Elle influe sur sa santé psychologique, ce qui nécessite de réfléchir à comment seront produits, consommés et recyclés les aliments qu'emporteront nos explorateurs. © Nasa/Pat Rawlings Quelle nourriture à emporter sur Mars et dans l'espace ? Space food, viande in vitro... c'est pour bientôt ? La nourriture est un des facteurs qui influent le plus sur la santé physique et morale des astronautes. C'est ce problème auquel s'est attelée la Nasa. Dans l'ISS, l'astronaute de la Nasa Sunita Williams se prépare à manger ce qui ressemble à une crêpe mexicaine à côté des repas du jour, à disposition des occupants de la Station. Même dans l'espace, il est bon de se retrouver autour d'une bonne table En outre, il est prévu que l’équipage prépare lui-même ses repas, d'abord pour casser l’ennui et la monotonie du voyage. Sur le même sujet

Le Soylent, nourriture du futur ? | La Depeche du Futur Posted by Samuel on août 9, 2013 in Simplifier la vie | 2 comments Il parait que dans quelques dizaines d’années, l’humanité manquera de nourriture. C’est pour résoudre ce problème qu’un ingénieur américain, Rob Rhinehart, n’ayant suivi aucune formation en biologie ou en chimie, mène aujourd’hui des expériences sur une matière destinée à remplacer la nourriture. Étant un peu sceptique que la nourriture puisse être remplacée un jour, j’ai lancé ma propre recherche. Mangez du… Soylent ? Le Soylent est une poudre blanche à diluer avec de l’eau. La fin de la faim ? Pour les foyers pauvres du tiers monde, adopter le Soylent comme aliment de base contribuerait à diminuer les dépenses journalières. Le Soylent est aussi moins cher que les aliments dont nous avons besoin pour maintenir notre santé. Même si ce produit peut réellement remplacer notre nourriture, je reste toujours sceptique quant à son adoption dans les années à venir. « Miam »

La nourriture du futur que nous concocte l’industrie agroalimentaire - Menu de synthèse En entrée : une saucisse de glu de porc malaxée Cela ressemble à de la guimauve rose liquide. Cette mixture de viande est obtenue en passant les carcasses de poulet ou de porc dans une centrifugeuse à haute température, ce qui permet de récupérer le moindre morceau de barbaque. Les tendons, graisses, tissus conjonctifs sont transformés en pâte. À l’arrivée dans l’assiette, le « lean finely textured beef » (bœuf maigre à texture fine) est utilisé depuis quinze ans « sans restrictions » aux États-Unis. Petit détail : ce hachis liquide provient des parties les plus prédisposées à la bactérie E.coli et aux salmonelles. Ce pink slime – ou « glu rose », tel qu’il a été rebaptisé par ses détracteurs – a déclenché récemment une tempête aux États-Unis. En plat : la « viande séparée mécaniquement » Pourquoi l’agro-industrie se donne-t-elle tant de mal ? En France aussi, on pratique le « VSM », pour « viande séparée mécaniquement ». Où trouver cette appétissante substance ? Son avantage ?

4 Ways to End Food Waste By Modern Farmer on October 1, 2013 Ending food waste is going to take generations of work. But here are four solutions that are up and running, today. 1. What do supermarket distributors do when they have extra produce? Food Cowboy’s website provides a sample scenario: “You are a food bank manager … you get a text message asking whether you can open your warehouse early to accept 3 tons of carrots that were rejected by a distributor because they weren’t straight enough. 2. In developing nations, food loss often stems from a lack of simple things: Equipment or procedures that, once implemented, could result in untold waste prevention. In Kenya, the use of airtight metal silos, used to store grain before transport, cut crop losses to just 1.2 percent. 3. The former CEO of Trader Joe’s has made quite a splash with his idea for an expired-food supermarket. 4. In a city built on wanton excess, the food waste at Las Vegas buffet restaurants would seem to be par for the course.

A prospective study of food preferences in childhood Volume 15, Issues 7–8, October–December 2004, Pages 805–818 Fifth Rose Marie Pangborn Sensory Science Symposium Abstract This study has evaluated the impact of food choices at 2–3 years old on food preferences later in life, by following up the same subjects. Early preferences were estimated through recordings of food choices conducted in a nursery canteen in children aged 2–3, from 1982 to 1999. Keywords Food preference; Evolution; Childhood; Adolescence Copyright © 2004 Elsevier Ltd. Performance of the quantitative food frequen... [J Am Diet Assoc. 2011

Allergic reactions to foods in preschool-aged chi... [Pediatrics. 2012

Related: