background preloader

Un nouveau guide de la sécurité des données personnelles

Related:  PPISRGPD

NoLimitSecu - Podcast dédié à la cyber sécurité N° 592 annexe 0 - Rapport sur le projet de loi, après engagement de la procédure accélérée, relatif à la protection des données personnelles (n°490). Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 25 janvier 2018. relatif à la protection des données personnelles. (Procédure accélérée) (Première lecture) Voir les numéros : 490 et 579. Chapitre Ier Dispositions relatives à la Commission nationale de l’informatique et des libertés L’article 11 de la loi n° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés est ainsi modifié : 1° Au début du premier alinéa, est ajoutée la mention : « I. – » ; 2° Après la première phrase du même premier alinéa, est insérée une phrase ainsi rédigée : « Elle est l’autorité de contrôle nationale au sens et pour l’application du règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil du 27 avril 2016 précité » ; 2° bis (nouveau) Le 1° est complété par les mots : « et peut, à cette fin, apporter une information personnalisée aux petites et moyennes entreprises » ; 3° Le 2° est ainsi modifié : b) Après le même a, il est inséré un a bis ainsi rédigé : c) Le b est ainsi rédigé :

RGPD : la CNIL publie un guide sur la sécurité des données personnelles À compter du 25 mai 2018, toutes les entreprises qui traitent des données personnelles liées à des citoyens européens devront respecter le RGPD (le projet de loi français est disponible ici). Les nombreuses pages du règlement font peur aux pros du numérique : ceux qui ont pris le temps de le consulter mesurent l’ampleur de la tâche et voient l’échéance approcher à grands pas (tandis que d’autres préfèrent faire l’autruche et espèrent que la CNIL ne sera pas trop répressive). Un guide sur la sécurité des données personnelles Pour aider les entreprises à creuser le sujet, la CNIL publie ce matin un guide didactique sur la sécurité des données personnelles, « un volet essentiel de la conformité à la loi informatique et libertés ». Les obligations vont se renforcer avec l’application du RGPD. Des outils, comme ce tableau pour estimer la gravité et la vraisemblance des risques, sont mis à disposition des professionnels qui s’intéressent à la sécurité des données.

RGPD : consultez le projet de loi relatif à la protection des données personnelles Le 25 mai 2018, le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrera en vigueur. Mais pour être appliqué dans tous les pays européens, il nécessite des lois locales. Alors que l’échéance approche (moins de 6 mois), le « Projet de loi relatif à la protection des données personnelles » vient d’être publié. La CNIL, première concernée par cette loi (également surnommée loi CNIL2), et le Conseil d’État, ont également publié leur avis sur ce projet de loi. Le projet de loi français pour appliquer le RGPD Il est rappelé que « le règlement [est] directement applicable, [donc] le projet de loi ne peut recopier ses dispositions ». On pense notamment à « l’âge à partir duquel un mineur peut consentir à une offre directe de services de la société de l’information ». Le projet de loi remarque que « la nouvelle logique de responsabilisation prévue par le règlement conduit à supprimer la plupart des formalités préalables ». L’avis de la CNIL sur le projet de loi RGPD

Outils indispensables pour startups et grandes entreprises La startup constitue un environnement de travail où flexibilité et innovation sont des valeurs prépondérantes. L’appétence pour la nouveauté constitue le dénominateur commun de nombreux startupeurs, qui en tant qu’Early Adopters, aiment tester et utiliser de nouveaux outils. Quand ceux-ci permettent également de gagner en efficacité, ils deviennent rapidement des must-have. Cet article présente notre top 10 de ces outils, utilisés pour la messagerie, la création de contenus ou encore l’analytique. Bien que non exhaustive, cette liste pourra aider aussi bien les personnes travaillant déjà en startup et souhaitant s’améliorer, que des futurs candidats à l’aventure startup, désireux de se préparer en amont. N'hésitez pas aussi à faire preuve de créativité et à être ingénieux dans l'usage de ces outils pour en faire la meilleure utilisation possible en fonction de vos besoins. 1. Finis les sites multiples et les interfaces compliquées : Slack c’est la boîte à outils complète des startups.

Répertoire des arnaques | Blog Infogreffe La SARL INFOREGISTRE condamnée pour pratiques commerciales trompeuses > Condamnation de la société INFOREGISTRE. Le GIE Infogreffe et le CNGTC s’étaient constitués partie civile. Listes des arnaques par courriers identifiées et sites non-officiels Merci à Elise Baudouin et à toute la rédaction de La Nouvelle Édition. « Faux répertoires et vraies arnaques : l’imagination des escrocs est sans limite » > La tribune de Me Drai, avocat C’est quoi ce « répertoire des arnaques » ? > à propos L’adaptation du droit français au RGPD à l’Assemblée début février Mercredi soir, la Commission des Lois de l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif à la protection des données personnelles. Soit l’adaptation du droit français au RGPD. Le texte introduit en droit français quelques modifications majeures, mais uniquement les plus indispensables. Nous ne sommes plus qu’à une grosse centaine de jours de l’entrée en vigueur du RGPD et on sent bien une certaine « effervescence » autour du sujet. Le forum de l’AFCDP, l’association des DPO de France, s’en est d’ailleurs fait l’écho mercredi. Un des principaux changements apportés par la commission a été d’abaisser de 16 à 15 ans le seuil minimum de l’âge requis pour qu’un adolescent puisse consentir sans accord parental à l’exploitation de ses données personnelles. Rappelons que la Cnil, si elle voit du positif dans le texte, déplore une réforme a minima qui vient complexifier un peu plus le droit français en matière de données personnelles.

Protection des données personnelles : les députés adoptent un amendement qui prévoit la possibilité de demander réparation en cas de préjudice Un amendement vient d'être voté par l'Assemblée nationale qui devrait permettre d’être dédommagé en cas d’utilisation abusive de nos données personnelles par une plateforme numérique. "C’est un tsunami juridique", explique l’avocat spécialisé Olivier Itéanu. Mercredi soir, 23 janvier, l’Assemblée nationale a adopté un amendement à la loi Cnil 3 qui autorise désormais les actions de groupes (class action) avec action "réparatrice" contre les plateformes web. Première mondiale La possibilité d’intenter une action de groupe en matière de données personnelles existe depuis l’année dernière. L’année des données Cette disposition est la conséquence de l’application du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) qui va notamment renforcer les pouvoirs de la Cnil (Commission Nationale Informatique et Libertés) qui fête ses 40 ans cette année.

Related: