background preloader

L'enfant et la dysgraphie

L'enfant et la dysgraphie
Il est maintenant admis que bien des EIP connaissent des troubles de l'apprentissage. Outre ceux liés au comportement tels que inhibition, isolement, instabilité, ils peuvent également présenter des troubles instrumentaux : la dysgraphie, les troubles de la coordination motrice et l'hyperactivité. Dans cet article, nous aborderons le premier d'entre eux, que bien des parents connaissent et qui pose souvent problème lors de la scolarité élémentaire, la dysgraphie. Le contenu de ce document est tiré d'une conférence donnée par Jacqueline Claveries. Nous la remercions ici pour sa contribution et son apport au site. La conception que l'enfant se fait de l'écriture se construit graduellement et le conduit à la compréhension de notre système alphabétique. Au départ la production ne différencie pas le dessin et l'écriture. Puis l'enfant fait une différence entre les deux modes de représentation. Le système graphomoteur repose sur 4 piliers: Choix de la lettre, Forme de la lettre,

http://www.enfantsprecoces.info/articles/psychologie/dysgraphie.php

Related:  dysgraphiemaena47Ecole inclusive 2dyspraxiesludig4

Dysgraphie ou mauvaise écriture? Qu'appelle-t-on dysgraphie? la dysgraphie est la difficulté d'acquérir une écriture manuscrite efficace. Il s'agit en général de l'écriture cursive ("attachée"). C'est une définition relativement simple mais deux difficultés apparaissent dans la réalité: - à quel âge va-t-on parler de dysgraphie? - quels sont les caractères de l'écriture vont définir cette mauvaise écriture étant donné sa grande variabilité individuelle? La rééducation de l’écriture chez l’adulte L’écriture est un geste acquis qui exige certaines habilités motrices. Le geste réussi, efficace et abouti est souvent machinal. L’écriture s’organise presque à l’insu de son auteur et seul son but est soumis à la volonté consciente. Mais pour celui dont l’écriture se dégrade, le geste ne se soumet plus, il résiste, il fait souffrir et c’est là tout l’enjeu d’une rééducation de l’écriture. La difficulté graphique ne s’installe pas brusquement du jour au lendemain (sauf dans les cas d’accidents cérébraux vasculaires ou autres) mais de façon insidieuse.

Tablettes mobiles et Dyspraxie : Etat des lieux, transmutabilité des connaissances et perspectives Comme vous l'avez peut-être découvert en avant-première sur l'E2D web-Tv, j'ai eu la chance de pouvoir interviewer Philippe Liotard, sociologue et maître de conférence à l'université de Lyon 1, et Jean-Marc Roosz, président d'Ecole2demain, à propos des résultats obtenus sur l'expérimentation nationale menée dans différents établissements du primaire et du secondaire quand à l'utilisation de tablettes mobiles ( majoritairement des IPAD) auprès d'enfants ou d'adolescents dyspraxiques. Ces interviews vidéos sont possibles grâce à la participation de Poonam, lycéenne handicapée (troubles moteurs et dyspraxie visuo-spatlale). Elle cadre et assure le montage des vidéos et nous lui avons confié le rôle de conseiller multimédia pour les réalisations "maison".

L’écriture de l’enfant – Ajuriaguerra « Aide mémoire dys Le langage exprime la pensée par le mouvement significatif. (5) "L’écriture est praxie et langage… Elle est une gnosie-praxie" (6) Le développement de l’écriture est mesurable : "elle est fonction d’une part de facteurs maturatifs, organo-fonctionnels… d’autre part d’un apprentissage scolaire hiérarchisé." Comme tout activité motrice, elle garde aussi un style personnel. Exigences sociales : mise en page, libilité, rapidité. Apprentissage : forme des lettres, levers de plume, modes de liaison. (7) Plan : évolution de l’écriture évolution de la trace graphiqueévolution de la motricité sous l’angle des positions, du tonus, du mouvementles difficultés d’apprentissage : analyse de leur mécanisme à partir d’examens graphométriques et psychologiques, avec un point de vue génétique et pathologiqueméthodes de rééducation Remerciements Hélène de Gobineau.

Quelles applications pour apprendre à écrire? J’ai reçu de nombreux messages à propos de l’utilisation de la tablette dans l’apprentissage de l’écriture. Il y a plusieurs applications disponibles que vous pouvez retrouver dans notre Liste des Applications & Jeux Proposés sous la rubrique « Applications de Psychomotricité Fine et de Graphisme ». Voici un exemple d’un plan de travail à partir de quelques unes d’entre elles. La tablette présente l’avantage d’impliquer le doigt de l’enfant. C’est très intéressant pour l’aider à développer sa dextérité avant même de lui apprendre à tenir un stylo dans la main. Il est indispensable de se munir d’un stylet pour tablette afin de poursuivre cet apprentissage dans les conditions les plus proches de l’écriture sur papier.

Test de Mesker et Latéralité grapho-motrice Dr Jean Raynaud Ce travail est fondé sur la traduction du livre de P.MESKER qui porte originellement le titre « la main humaine », traduction réalisée dans le cadre de l’Association Française d’audio-psycho-phonologie. Ce livre fonde une pratique et il pose un certain nombre de questions essentielles que j’ai essayé de préciser. En premier lieu celui du développement psychomoteur qui doit être centré sur l’exécution motrice. Il révèle l’importance du bilatéralisme et pose la question fondamentale de la dominance cérébrale. Il permet une évaluation du degré de maturité cérébrale donc motrice et met en évidence l’importance du corps calleux, le grand oublié des méthodes pédagogiques actuelles.

Emission « Entre Nous  sur les troubles dys : replay et résumé Le 26 janvier j’étais en direct sur Bugey Radio avec Sandrine Donzel dans son émission « Entre Nous » spéciale « Troubles Dys ». Si vous n’avez pas pu l’écouter en direct, voici l’intégralité de l’émission en replay ici : Et voici ce que j’avais prévu de dire car oui j’ai oublié des choses (entre le stress et la grossesse…) alors voici un petit résumé assez général de ce que j’ai pu trouver dans des brochures ou sur le net. Les troubles de l’apprentissage, ou troubles « dys » sont définis comme l’ensemble des dysfonctionnements dans la capacité à acquérir des connaissances. Ces troubles entraînent des difficultés dans la vie de tous les jours et en particulier dans le milieu scolaire, car ils empêchent les enfants d’acquérir correctement les apprentissages de base (lecture, écriture, expression). Ils sont souvent diagnostiqués tard, une fois que les enfants sont en situation d’échec scolaire.

Neurosciences Aujourd'hui, la rééducatrice de l'écriture voudrait pousser un coup de gueule à propos d'un médicament: Le valproate de sodium (qui est connu sous les noms Depacon, Depakene, Depakote, Depakine, Convulex,..) est un anticonvulsivant indiqué pour le traitement des crises d'épilepsie. Certaines formulations sont également prescrites pour le traitement des troubles bipolaires, de la dépression, et même des migraines. Le Valproate est connu depuis très longtemps pour ses effets tératogènes. Il a en effet été identifié depuis les années 80 que le risque d'un spina bifida était fortement augmenté lors des grossesses où la mère était traitée par valproate. Ce qui est (encore) moins connu, c'est que même les enfants qui n'ont pas de malformations physiques majeures souffrent malgré tout encore de certains handicaps cognitifs et psychomoteurs, dont des troubles autistiques, des troubles de la motricité fine, du langage et des troubles de l'écriture cursive.

Dysgraphie : le tiers temps aux examens La dysgraphie au même titre que la dyslexie est reconnue comme handicap par les autorités scolaires et donne lieu à la possibilité d’utiliser le tiers-temps lors des examens. Cette aide permet de gommer en partie le handicap. En France, le texte officiel concernant l'usage du tiers temps par les personnes dûment diagnostiquées avec une dysgraphie a été publié au Bulletin officiel n°1 du 4 janvier 2007 du Ministère de l'éducation nationale. Les élèves peuvent exercer leur droit pour demander des dispositions spéciales aux examens. Les élèves victimes d’une situation handicapante (l'éducation nationale parle de trouble spécifique des apprentissages, TSA) peuvent bénéficier d’une compensation adaptée à la hauteur de leur désavantage : tiers-temps, demande spécifique de ne pas prendre en compte l'orthographe, usage d'un ordinateur ou d'une calculatrice, aide d'un secrétaire.

FicheDysgraphies (Les) Qu'est-ce que la dysgraphie? La dysgraphie est un trouble qui affecte l'écriture et son tracé (du grec dus- difficulté et graphein – écriture). L'écriture manuelle est soit trop lente, soit illisible, soit fatigante, demandant dans tous les cas un effort cognitif majeur. Le plus souvent la dysgraphie est isolée, sans déficit ni neurologique ni intellectuel, en l'absence de troubles psychologiques, chez un enfant évoluant dans un milieu socio-culturel normalement stimulant et suivant une scolarisation ordinaire. La dysgraphie peut parfois être secondaire à une pathologie neurologique présente dès la naissance ou évolutive. Elle s'intègre aux autres pathologies dys- auxquelles elle est fréquemment associée (dyslexie, dyspraxie, dysorthographie).

Vaincre la fatigue synaptique - Stress et Sommeil par Bruno Lacroix (Suite de l'article paru dans le numéro de mars) Augmenter et potentialiser les catécholamines 3. Importance des membranes (oméga-3) Un des effets majeurs d'une déficience en oméga-3 est la diminution de la neurotransmission des neuromédiateurs et, plus spécialement, de la dopamine sur le lobe préfrontal. L'utilisation d'huiles riches en DHA a pour conséquence l'augmentation de la sensibilité des récepteurs post-synaptiques des neurotransmetteurs, donc une meilleure signalisation des neuromédiateurs 1.

Related: