background preloader

Les différentes formes d'association

Les différentes formes d'association
Accueil Guide juridique et fiscal Principes généraux Les différentes formes d'association Les différentes formes d’association Tri des articles : par date | par titre | par popularité L’association "de fait" ou "non déclarée" Dernière modification : 25 février 2016 - popularité : 9 % "Avantages" : Une association de fait est légale : elle peut se constituer sans autorisation, ni déclaration. Le droit local des associations en Alsace-Moselle Dernière modification : 11 février 2016 - popularité : 21 % Les bases juridiques relatives aux associations situées en Alsace et en Moselle trouvent leurs sources dans la période mouvementée qu’a connu cette (...) L’association déclarée Dernière modification : 11 février 2016 - popularité : 10 % La procédure L’association déclarée régie par la loi du 1er juillet 1901 acquiert la capacité juridique dès lors qu’elle a été rendue publique par ses (...) L’association reconnue d’utilité publique Dernière modification : 12 novembre 2015 - popularité : 4 % Related:  Types et exemples d'organisation

EPIC -Etablissements Publics à Caractère Industriel et Commercial- : la liste Rôle des EPIC Alors que les activités des EPIC pourraient éventuellement être assumées par des entreprises privées, c'est le législateur qui décide de réserver certains secteurs d'activités aux EPIC, et ce pour des impératifs liés au respect de l'intérêt général. Il existe deux types d'EPIC, les structures qui ont été, dès leur origine, qualifiées d'EPIC et d'autres structures qui se sont devenues des EPIC au fil de leur existence. Le fonctionnement d'un EPIC est très largement basé sur le droit privé. Liste des anciens EPIC Ces EPIC sont désormais officiellement dans le secteur privé.- ADP (Aéroports de Paris), depuis 2006- L'Agence pour la diffusion de l'information technologique (ADIT)- EDF- Gaz de France- La Poste (depuis mars 2010)- RTE (filiale d'EDF)- Seita (aujourd'hui Altadis, totalement privé)- Eau de Paris (aujourd'hui régie) Liste des principaux EPIC

Qu'est-ce qu'une association ?  - Participer à une association Découverte des institutions <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> Une association est un groupement de personnes volontaires réunies autour d’un projet commun ou partageant des activités, mais sans chercher à réaliser de bénéfices. Elle peut avoir des buts très divers (sportif, défense des intérêts des membres, humanitaire, promotion d’idées ou d’œuvres…). La liberté d’association n’a été réellement acquise qu’avec la loi Waldeck-Rousseau du 1er juillet 1901 sur le contrat d’association. Il existe deux principaux types d’associations : l’association « simple », non déclarée en préfecture, a une existence juridique, mais ne peut posséder de patrimoine ni agir en justice ; l’association déclarée en préfecture a la personnalité juridique. De manière générale, toutes les associations, quel que soit leur statut, sont soumises à un contrôle qui peut prendre plusieurs formes.

Qu'est-ce qu'une PME? - Petites et moyennes entreprises (PME) - Entreprises et industrie Les «PME» sont les «petites et moyennes entreprises» conformément à la définition établie dans la législation européenne (recommandation 2003/361 de la Commission Les principaux éléments permettant de déterminer si une entreprise est une PME sont les suivants: le nombre de salariés et le chiffre d'affaires ou le total du bilan. Ces seuils ne s'appliquent qu'aux chiffres des entreprises autonomes. Pour une entreprise faisant partie d'un plus grand groupe, il sera peut-être nécessaire d'inclure les données relatives au nombre de salariés, au chiffre d'affaires ou au bilan du groupe. Pour en savoir plus: Quelles sont les aides dont peuvent bénéficier les PME? Une entreprise qui remplit les conditions peut éventuellement bénéficier de deux grands types d'avantages: Contrôle de l'application de la définition des PME La DG Entreprises et industrie contrôle régulièrement l'application de la définition des PME.

L’eau est-elle un bien économique comme les autres ? MURRAY, GEORGE HENRY – Volume XV (1921-1930) MURRAY, GEORGE HENRY, instituteur, avocat et homme politique, né le 7 juin 1861 à Grand Narrows, Nouvelle-Écosse, troisième fils de William Murray et de Jane Murray ; le 3 septembre 1889, il épousa à North Sydney, Nouvelle-Écosse, Grace Elizabeth Moore (décédée en 1933), et ils eurent trois fils ; décédé le 6 janvier 1929 à Montréal. Issu d'une famille de commerçants d'ascendance écossaise, George Henry Murray alla vivre à Sydney Mines peu après la mort de son grand-père en 1864, puis à North Sydney au début des années 1870 après le remariage de sa mère, son père étant mort en 1867. Il fréquenta l'école dans ces deux localités et, encore adolescent, s'essaya à l'enseignement à Reserve Mines pendant un an et à Georges River durant un semestre, dans des postes très probablement obtenus grâce à l'influence de son beau-père, John A. L'establishment libéral, qui n'avait pas été sans remarquer le cran dont, malgré ses défaites électorales, Murray faisait preuve, fonda des espoirs sur lui.

La pyramide de Maslow La pyramide de Maslow est une classification hiérarchique des besoins humains. Maslow distingue cinq grandes catégories de besoins. Il considère que le consommateur passe à un besoin d’ordre supérieur quand le besoin de niveau immédiatement inférieur est satisfait. Nous proposons une nouvelle approche de ce modèle en : reprenant les 5 catégories de Maslow, brisant cette vision hiérarchique (aujourd’hui contestée), introduisant un nouveau besoin, déduit de notre modélisation. Les besoins humains selon Maslow : Les besoins physiologiques sont directement liés à la survie des individus ou de l’espèce. Le besoin de sécurité consiste à se protéger contre les différents dangers qui nous menacent. Le besoin d’appartenance révèle la dimension sociale de l’individu qui a besoin de se sentir accepté par les groupes dans lesquels il vit (famille, travail, association, ...). Le besoin d’estime prolonge le besoin d’appartenance. Notre modélisation révèle un sixième besoin : elle n’a pas encore d’existence

Related: