background preloader

Aux dîners du Siècle, l’élite du pouvoir se restaure, par François Denord, Paul Lagneau-Ymonet et Sylvain Thine

Aux dîners du Siècle, l’élite du pouvoir se restaure, par François Denord, Paul Lagneau-Ymonet et Sylvain Thine
Publié aux Etats-Unis en 1956, en pleine guerre froide, L’Elite du pouvoir de Charles W. Mills a suscité d’intenses controverses. Ce livre démontrait en effet que le pays censé incarner le pluralisme démocratique était en réalité contrôlé par une étroite minorité d’individus juchés aux postes de commande des plus puissantes institutions de la société moderne (Etat, grandes entreprises, armée, médias, etc.). Le sociologue reconnaissait que « l’élite du pouvoir » se laisse difficilement circonscrire : « Les hommes des sphères supérieures sont impliqués dans un ensemble de “bandes” qui se recoupent et de “cliques” unies entre elles par des liens compliqués (1). » Dans la France contemporaine, les choses sont plus simples : un mercredi par mois, vers 20 heures, l’élite du pouvoir s’attable dans les salons cossus de l’Automobile Club de France pour le dîner du Siècle. De l’aveu même de l’ancien président de cette association, on y mange plutôt mal (2). Les « importants » autour d’une table

« Huit journalistes en colère » sur Arte : contre eux-mêmes ? Ils ont raison Des aveux bienvenus Quel crédit encore accorder à M. Elkabach (Europe 1, ex-France télévisions), Mme Chabot (France Télévisions), M. Ganz (ex Prisma Presse), M. Giesbert (Le Point, ex-Nouvel Observateur, ex Le Figaro), M. Val (Radio France, ex Charlie Hebdo), M. On retient tout de même de l’exercice des aveux qui, sans être des révélations, sont des confirmations bienvenues. Le masque réjoui de M. Il n’y a guère que M. Ainsi, dans un élan d’humilité feinte, M. Sous le masque, toujours la même erreur Qu’y a-t-il d’inédit, en effet, sous ce masque nouveau ? Or, voilà au moins 50 ans que cette distinction est dénoncée comme invalide, mais les journalistes, à la pointe de l’actualité, ne le savent pas encore : fait et commentaire sont intimement imbriqués l’un dans l’autre comme le minerai et les scories dans leur gangue commune. 1- Une infirmité native de perception propre à tout être vivant 2- Une loi fondamentale de « la relation d’information » 1- Un tri draconien Ça, c’est fini !

Le Siècle "Le Siècle" est un "club de réflexion" (ou "think tank") qui réunit les membres les plus puissants et influents de la classe dirigeante française. On y retrouve des politiciens de droite et de gauche, les patrons des plus grandes entreprises françaises, des journalistes de premier plan dans les médias qui "font l'opinion", et quelques universitaires. Le Siècle compte un peu plus de 500 membres choisis par cooptation, auquels s'ajoutent 200 invités renouvelés chaque année. Une fois par mois, les membres du Siècle se réunissent au très sélect Automobile Club de France, place de la Concorde. De 20h à 21h, un apéritif permet de choisir librement ses interlocuteurs. Sur Canal Plus, les "Guignols de l'info" ont fait allusion au Siècle, avec une séquence où une organisation nommée "Le Spectre" gouverne secrètement la France. Zoom sur quelques membres du Siècle D'autres membres du Siècle... Pouvoir économique Pouvoir politique Syndicats Pouvoir médiatique Autres

L'islamophobie, la solution unique à tous les problèmes de la France | Rue89 Présidentielle Claude Guéant à l’Assemblée nationale, le 7 février 2012 (Charles Platiau/Reuters) Sous le règne de Nicolas Sarkozy, on avait déjà atteint le degré zéro de la politique. Maintenant on creuse. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’à défaut d’avoir résorbé le chômage, résolu le problème du logement, régulé les marchés financiers ou cherché une solution au réchauffement climatique, Nicolas Sarkozy et son équipe ont trouvé une stratégie pour pallier tous les problèmes que rencontre notre pays : l’islamophobie. Economique, générique et consensuelle Cette solution a le mérite d’être économique, générique, consensuelle et facile à mettre en œuvre.C’est très simple : quelle que soit la question posée, il suffit de mettre en cause (au choix) : l’islam, les musulmans ou tout ce qui, de près ou de loin, s’apparente à une pratique religieuse identifiable comme telle. Economique, car aujourd’hui salir la dignité des musulmans ne coûte pas cher et rapporte gros. Bienpensance à gauche

Archives - lesoir.be Scoop : Fabiola est toujours vivante Page 4 Mardi 17 novembre 2009 L’histoire d’un incroyable dérapage provoqué par… l’agence Belga on fils ingénieur en aéronautique vient de recevoir aux USA le premier prix Award 2009 ; Le bourgmestre de Ans inaugure le Salon des vignerons et des métiers de bouche ce samedi. » Voilà le type d’« informations » que les médias abonnés à l’agence Belga reçoivent depuis lundi dans le flux de leurs dépêches, sous le label AVE. On imagine aisément les risques de dérapage. Le système en soi présente des failles puisqu’il met un outil de référence s’il en est (une agence de presse) à la merci de toutes les rumeurs. Engagée dans une grande réforme multimédia (appelée réforme Belga 2.0.10), l’agence explore de nouvelles pistes. La direction de Belga a affirmé qu’à l’avenir, ces dépêches seront « préalablement filtrées ». Le coup est dur. La reine Fabiola était déjà « morte » deux fois a reine Fabiola aurait-elle plusieurs vies ? LE précédent

Au cœur du pouvoir Cancer is just as deadly as it was 50 years ago. Here's why that's about to change. Yay, glad you liked it! I was trying to avoid TL;DR levels of info. :) Yeah, seriously, it's an excellent balance with a solid look at where we are/were, the misconceptions, and a glance towards the future while avoiding so many of the sideroads and possibilities - and crazy - that can easily suck our emotional side in. Also: Agus' "You're cancering" is a fracking brilliant change in mindset that we should embrace immediately. No such thing as TL;DR for really interesting writing. That is a better mindset, but he wouldn't be the first. "I am not a thing — a noun. Nothing is technically "solid" and "rigid," but in a perpetual state of change - process. So, then, Alan Watts further suggested that rather than a "man," there is a "manning." "Does it really explain running to say that 'A man is running'?

La qualité, aussi importante que l’audience Médias/Télé Allons-nous sortir de la dictature de l’audimat ? Si le gouvernement français a chargé l’Ina de trouver une solution pour mettre l’accent sur la qualité à la télévision, le groupe France Télévisions est le seul à s’être doté en 2004 d’un baromètre de satisfaction des téléspectateurs. L’étude réalisée par l’institut indépendant Harris Interactive compare les prime time de France 2, France 3, TF1 et M6. "L’outil permet au téléspectateur de noter tous les programmes de la journée, mais l’analyse se fait sur les premières et deuxièmes parties de soirée. Et nous communiquons sur les prime qui dépassent le million de téléspectateurs, afin d’avoir assez de répondants pour une analyse objective", précise Stéphanie Brémond, directrice des études et du marketing à France Télévisions. Quelles sont les conclusions du baromètre 2013 ? Sur la moyenne des notes quali en prime, France 2, France 3, TF1 et M6 sont dans un mouchoir de poche. Les notes influencent-elles votre programmation ? Non.

Emmanuel Ratier Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ratier. Il anime le Libre Journal de la résistance française toutes les 4 semaines sur Radio Courtoisie, et écrit son propre journal bimensuel Faits & Documents. Biographie[modifier | modifier le code] Selon Jean-Moïse Braitberg, rédacteur en chef du bimestriel Franc-maçonnerie magazine, Emmanuel Ratier aurait été membre d'une loge maçonnique se rattachant à l'obédience de la Grande Loge nationale française, versée dans l'ésotérisme tendance René Guénon, et qui n'existerait plus[4]. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la politique, tels que Au cœur du pouvoir le seul livre consacré au club Le Siècle, Mystères et secrets du B’naï B’rith le seul livre consacré au B'nai B'rith, Le vrai visage de Jacques Chirac, ou encore l'Encyclopédie politique française en deux volumes, qui dresse un portrait de ses principaux acteurs (revues, mouvements, partis, idéologies, clubs, loges maçonniques).

Why is there so much spread of misinformation on the subject of Intelligence Douteuse instrumentalisation de la justice internationale au Liban, par Géraud De Geouffre de La Pradelle, Antoine Korkmaz et Rafaëlle Maison Qui va inculper les assassins du premier ministre Rafic Hariri ? Les négociations entre la majorité, regroupée derrière le gouvernement de M. Fouad Siniora, et l’opposition, composée notamment du Hezbollah et du Courant patriotique libre du général Michel Aoun, se poursuivent. par Géraud De Geouffre de La Pradelle, Antoine Korkmaz et Rafaëlle Maison, avril 2007 Aperçu Après l’attentat qui a coûté la vie au premier ministre libanais Rafic Hariri le 14 février 2005, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations unies (ONU) a forgé un système exceptionnel d’enquête internationale. Il serait vain de masquer le caractère politique du Conseil de sécurité : c’est ainsi que la Charte de l’ONU l’a conçu. Dans un premier temps, le Conseil de sécurité, sollicité par Beyrouth, met sur pied une commission d’enquête internationale indépendante, avec la résolution 1595 du 7 avril 2005. Taille de l’article complet : 3 505 mots. Vous êtes abonné(e) ? Vous n'êtes pas abonné(e) ? Accès sans abonnement

Le Siècle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Siècle est un club d’influence fondé en 1944 par Georges Bérard-Quélin[1]. Cette association mondaine regroupe nombre des principaux dirigeants politiques, économiques, culturels et médiatiques de la France[2]. Historique[modifier | modifier le code] L’association Le Siècle est fondée à la Libération le 2 septembre 1944 et déclarée le 2 février 1946[3] par d’anciens résistants réunis autour de Georges Bérard-Quélin. Le Siècle correspond à ce que l’histoire et la sociologie politique appellent des « lieux de sociabilité » des élites : on y trouve des hauts fonctionnaires, des chefs d’entreprises, des hommes politiques de droite ou de gauche, ou encore des représentants du monde de l’édition et des médias de premier plan. Au 1er janvier 2011, Le Siècle comptait 751 membres et 159 invités qui attendaient une décision sur leur admission en tant que membre[4]. Organisation[modifier | modifier le code] Recrutement[modifier | modifier le code]

The Internet is a Major Driver of the Growth of Cognitive Inequality Apropos of yesterday's post about using Google to convert joules to electron volts, a friend of mine emailed this morning to say that Wolfram Alpha would be an even better choice. It's one of his favorite time wasters, he said. Well. the price of a gallon of milk? But does Google do any better? Another hit was from Yahoo Answers, which informed me that the price of milk was "OUTRAGEOUSLY TOO HIGH," and then provided a range of prices from around the country. In a way, this is the internet in a nutshell. Moral of the story: the internet makes dumb people dumber and smart people smarter. 1Yes, I know that's not really what Wolfram Alpha is for. UPDATE: Via comments, it turns out that if you type "How much does a gallon of milk cost?"

Un médecin au service des labos vide son sac C’est un témoignage coup de poing qui va faire mal à l’industrie pharmaceutique, à peine remise des scandales du Mediator ou des pilules contraceptives. Dans un livre qui paraît mercredi, le Dr Bernard Dalbergue, 55 ans, dénonce les «pratiques douteuses» d’une industrie où il a passé deux décennies, dans plusieurs firmes différentes. C’est la première fois en France qu’un ancien cadre dissèque de l’intérieur, documents et histoires vécues à l’appui, la manière dont les labos manipulent les médecins, voire les autorités. Bernard Dalbergue a longtemps été un bon soldat. Jusqu’à ce qu’il soit «révolté» par ce qu’il a vu chez son dernier employeur, l’américain Merck, qu’il accuse d’avoir «foulé aux pieds l’éthique».«Si je parle aujourd’hui, c’est pour contribuer à réduire les accidents médicamenteux, qui tuent au moins 18 000 personnes par an en France, et pour proposer des pistes de réflexion pour réformer le système», explique Dalbergue. «Dorloter». Couvrir. Photo Frédéric Stucin

Related: