background preloader

Milad Doueihi, philologue et historien, distingue numérique et sciences de l'informatique

Milad Doueihi, philologue et historien, distingue numérique et sciences de l'informatique
Invité du CIGREF en tant que Grand Témoin, Milad Doueihi interpelle les acteurs de l’Entreprise Numérique ! Ses questions permettent de planter le nouveau décor qui s’impose aux dirigeants d’entreprises aujourd’hui, comme à la société en général. En effet, si le numérique est à la fois une science et une culture qui introduit de nouvelles valeurs, de nouveaux critères sur nos héritages culturels, l’entreprise peut-elle garder ses modèles d’affaires, ses options de création de valeur hérités de la culture précédente ? Milad Doueihi, auteur de « Pour un humanisme numérique », philologue et historien, titulaire de la Chaire des Cultures Numériques à l’Université de Laval au Québec. Merci au CIGREF de me donner l’occasion de partager avec vous quelques réflexions sur le monde numérique. J’aimerais aborder cette première question : pourquoi le numérique est-il une culture ? Synthèse vidéo : La culture numérique – Milad Doueihi from CIGREF on Vimeo. Pour aller plus loin… De l’index au visage…

http://www.entreprises-et-cultures-numeriques.org/pourquoi-le-numerique-est-il-une-culture/

Related:  Penser le numériqueSociologie des réseauxEn quoi les SI transforment‐ils les échanges ?Culture numériqueRéflexions

L'être et l'écran acces rapide a la navigation principale acces rapide a la navigation secondaire acces rapide au contenu acces rapide au contenu de droite acces rapide au footer Recevez la lettre d'information retour en haut de page retour en haut de page retour en haut de page Place de la toile | 13-14 par Xavier de la Porte Le site de l'émission

Du village planétaire aux associations locales : les medias numériques et la société civile Douglas Rushkoff a récemment rédigé « Program or be Programmed » (Programmez ou soyez programmés), et est cadre supérieur à TMT Strategic Partners. D’aucuns ont considéré l’essor de l’Internet au début des années 1990 comme une simple extension des médias électroniques qui l’avaient précédé. Le monde, déjà noyé sous le coca-cola, McDonalds, Bill Cosby et Baywatch, croulerait bientôt sur les logos et les intérêts des grandes sociétés occidentales. Le premier numéro du magazine Wired annonçait qu’un « tsunami » (se déplaçant supposément d’ouest en est) allait bientôt déferler sur nous tous. Mais en réalité, les médias numériques ne se sont pas comportés tout à fait comme cela.

Cinq tendances technologiques perturbantes à moyen terme selon Deloitte - Stratégies Mark White, de la firme Deloitte, a identifié cinq « déploiements perturbateurs » qui pourraient changer la donne de façon positive au sein des organisations. Lors d’une présentation donnée à Montréal, le directeur de la technologie à la maison-mère de la firme de services professionnels Deloitte aux États-Unis, Mark White, a commenté cinq approches technologies qui pourraient perturber – pour le meilleur – les organisations au cours des prochaines années. La première tendance porte sur l’analytique réelle, où la scrutation de l’information sous forme de service géré permet d’en extraire une valeur accrue.

Nicolas Carr : “Est-ce que Google nous rend idiot ?” En introduction à un dossier à paraître sur le papier contre l’électronique, il nous a semblé important de vous proposer à la lecture Is Google Making Us Stupid ?, l’article de Nicolas Carr, publié en juin 2008 dans la revue The Atlantic, et dont la traduction, réalisée par Penguin, Olivier et Don Rico, a été postée sur le FramaBlog en décembre. Dans cet article, Nicolas Carr (blog), l’auteur de Big Switch et de Does IT matter ?, que l’on qualifie de Cassandre des nouvelles technologies, parce qu’il a souvent contribué à un discours critique sur leur impact, part d’un constat personnel sur l’impact qu’à l’internet sur sa capacité de concentration pour nous inviter à réfléchir à l’influence des technologies sur notre manière de penser et de percevoir le monde. Rien de moins.

Une nouvelle dynamique de lecture et d’écriture Le numérique selon Serge Bouchardon Les pratiques traditionnelles de la lecture et de l’écriture sont individuelles : le livre, un objet qui se replie sur lui-même, invite au repli sur soi, dans sa conception comme dans sa réception. Et si le numérique changeait la donne, favorisant des pratiques d’écriture collaboratives et des pratiques de lecture interactives ? Et si le numérique constituait alors une chance pour l’apprentissage du français, suscitant de nouvelles dynamiques de travail, motivantes et enrichissantes ? Qu’est-ce que le PRECIP ?

Oublier l'oubli : mémoire et traçabilité numérique Cycle de conférences PACA-Marseille "L'Internet change-t-il le temps ?", 31 mars 2011 Une conférence de Louise Merzeau, organisée par l'ADBS Paca, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L'Internet change-t-il le temps ?". Connexions, navigations, consultations, évaluations, relations : dans l'environnement numérique, tous nos agissements déposent une trace, souvent à notre insu. Moins que des signes, mais beaucoup plus que des données insignifiantes, ces traces n'affectent pas seulement les contours de notre présence individuelle. Elles reconfigurent la mémoire partagée, celle qui s'organise et se légitime dans des dispositifs de transmission renouvelés.

Sur la modification de nos habitudes de lecture Voici la traduction d’un article assez passionnant qui a connu un bel impact dans la sphère anglophone au moment de sa mise en ligne cet été. Son titre choc Is Google Making Us Stupid? est un peu trompeur car il s’agit bien moins de charger l’emblématique Google que de s’interroger sur les transformations profondes induites par internet et les nouvelles technologies, transformations qui peuvent aller jusqu’à modifier nos perceptions, nos modes de pensée, voire même notre cerveau. Prenons le Framablog par exemple.

02 Histoire technique et sociale de l'internet (1ère partie) - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie Culture numérique 2012-2013 > 02 : Histoire technique et sociale de l'internet (1ère partie) Eléments pour une histoire technique et sociale de l'internet L'hsitoire sert toujours à nous renseigner sur notre présent et à imaginer l'avenir. L'histoire qui vous sera présentée ici ne cherche pas à placer sur l'axe chronologique des faits avérés. De nombreux ouvrages et site web le font très bien. Il s'agit d'évaluer en parallèle les évolutions techniques depuis l'invention des ordinateurs jusqu'à l'informatique en nuages et les mythes, utopies et modèles sociaux qui se sont développés sur l'usage de ces technologies.

Comment développer et transmettre une culture numérique Une émission un peu particulière aujourd’hui, sans Thibault Henneton, sans lecture de la semaine, sans son. Mais enregistrée ce matin au Forum de Libération à Nancy avec une question « Comment développer et transmettre une culture numérique ? ». Une question à étages, bien évidemment, car le présupposé même qu’il existe une culture numérique est à interroger, au moins dans les formes que pourrait avoir cette culture. A supposer qu’une culture numérique existe, sa transmission n’est pas moins problématique, dans quel cadre peut-elle se faire ?

EcriTech'4 : Des outils mobiles pour une école en mouvement Les technologies mobiles ont-elles le pouvoir de mettre (enfin, diront certains) "l'école en mouvement" ? Les nouveaux outils tels que tablettes ou smartphones peuvent-ils transformer l'espace, le temps, les modalités des apprentissages, voire bousculer les rôles, les connaissances et les représentations du monde ? Ces questions étaient au centre du colloque EcriTech´4, organisé par la Dgesco et l'Inspection, qui s'est déroulé à Nice les 11 et 12 avril. On y a partagé réflexions théoriques et expériences concrètes, pour prendre la mesure de ce que certains annoncent comme une nouvelle révolution numérique. La génération du nomadisme digital est susceptible de se connecter aux connaissances " quand elle veut, où elle veut, comme elle veut" : un nouveau défi est alors lancé aux éducateurs, et il est bel et bien pédagogique plus que technologique.

Culture 2.0 et les technologies culturelles et de l'esprit : mythe et réalité Conférence d'ouverture du cycle "L’information : une nouvelle culture", organisée par l’ADBS PACA-Marseille, 6 octobre 2009 publié le 6 septembre 2009 Une conférence de Richard Collin, organisée par l'ADBS PACA Marseille, en partenariat avec l'Alcazar BMVR de Marseille, dans le cadre du cycle de conférences "L’information : une nouvelle culture". La culture du Net est-elle en passe de balayer la vieille culture humaniste fondée sur le respect de la profondeur et la préférence pour la réflexion solitaire ? 02 Histoire technique et sociale de l'internet (2ème partie) - Centre d'Enseignement Multimédia Universitaire (C.E.M.U.) Université de Caen Basse-Normandie Culture numérique 2012-2013 > 02 : Histoire technique et sociale de l'internet (2ème partie) Eléments pour une histoire technique et sociale de l'internet L'hsitoire sert toujours à nous renseigner sur notre présent et à imaginer l'avenir. L'histoire qui vous sera présentée ici ne cherche pas à placer sur l'axe chronologique des faits avérés.

LABO.bnf - Vidéos des rencontres Rencontre – Nouveaux supports : une chance pour la presse ? Dominique Delport, Pierre Haski et Frédéric Filloux animé par Agnès Chauveau rencontre du 8 juin 2011 durée : 93 min

Related: