background preloader

L’obscur business des données personnelles

L’obscur business des données personnelles
"Si c'est gratuit, c'est que c'est vous le produit !". Sur Internet, la plupart des outils que nous utilisons ne sont pas payants : moteurs de recherche, email, cartographies, streaming de vidéo, réseaux sociaux, etc. Et pourtant, les entreprises qui les proposent et les gèrent sont milliardaires. Entres autres vos nom, âge, genre, adresse, mais aussi votre adresse IP, votre orientation sexuelle, vos problèmes de santé, préférences idéologiques, etc. C'est simple, à chaque fois que vous vous connectez à un site, des trackeurs, les fameux cookies, observent et enregistrent vos moindres faits et gestes. Toutes ces données récoltées servent à créer des publicités ciblées qui seront adaptées à votre profil, et donc sur lesquelles vous aurez plus de chances de cliquer. Et c'est devenu une industrie extrêmement lucrative. Un vrai jackpot pour les entreprises qui ont accès à ces données. Ce monopole sans aucune transparence commence à faire grincer des dents. Related:  MédiasVie privée

Une définition 1.1. Identité ? Identités ? Pour comprendre ce qu'est l'identité numérique il faut partir de la source : qu'est-ce que l'identité ? "Qui je suis, ce qui me rend unique" (nom, prénom, empreintes, mensurations, connaissances, histoire...) nous dit le dictionnaire. Définition somme toute assez simple qui se complexifie lorsqu'on approfondit la question. Reprenons le schéma que Philippe Buschini a imaginé pour définir l’écosystème de l’identité traditionnelle : L’écosystème de l’identité traditionnelle [source : « L’identité personnelle renvoie l’individu à son individualité, aux caractéristiques qui le rendent unique. 1.2. Et l'identité numérique ? L'identité numérique est constituée de ce que nous sommes, de ce qui nous appartient, nous détermine. La fréquence suivante essaye de résumer la notion d'identité numérique : Mon identité numérique =IC + IC + IC --- --- --- à T-1 ; T ; T+1 TV TI TH IC = identité connectée (pseudo, login, profil, ...)TV = traces volontaires.

Comment paramétrer son fil d'actualité Facebook face au nouvel algorithme? Le 12 janvier dernier, Facebook a modifié l'algorithme "Newsfeed", cet algorithme qui détermine en permanence les publications que vous verrez dans votre fil d'actualité à chaque fois que vous vous connectez sur le réseau social. Newsletter info Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité. OKNe plus afficher × Les réactions n'ont pas tardé, de nombreux utilisateurs s'inquiétant notamment d'un choix arbitraire de contacts dont les publications seraient privilégiés par Facebook. >> À lire aussi : Facebook a revu son algorithme pour votre "bien-être"... Alors que faire ? Restent cependant quelques astuces pour influencer – légèrement – la sélection prioritaire des publications de votre fil d'actualité. Une des premières options à envisager est la liste d'amis dite "Amis proches". Pour choisir les heureux élus, rendez-vous dans l'onglet "Liste d'amis" (étape 1 sur la capture ci-dessus), en colonne de gauche. Solution radicale Vous disposez aussi – deuxième option – de 30 jokers.

Comment les algorithmes nous enferment ? - - Decod'actu Au commencement était... Internet. Des ordinateurs reliés entre eux grâce à une prise téléphonique. A cette époque, Internet était anarchique, confus... et libre. Depuis... On a ainsi appris en 2011 que Google prend en compte 57 signaux différents avant d'apporter une réponse à votre recherche : âge, sexe, dernières recherches, géolocalisation, et même la résolution de l’écran, ou la fréquence de vos clics, etc. Faites l'expérience avec un ami : il y a des chances qu'en tapant la même requête sur votre moteur de recherche favori, vous ayez des résultats différents. Et notre dépendance de plus en plus grande aux réseaux sociaux risque d'empirer la situation. Contre cette fatalité, il est utile de se rappeler que l'algorithme ne nous enferme que si nous nous laissons enfermer. Réalisateur : Maxime Chappet Producteur : Corner Prod Auteur : Arnaud Aubry Production : 2017 Diffusion : 2017

Déclic' Critique - CLEMI Des ateliers filmés en classe par des formateurs du CLEMI Le CLEMI intervient dans les classes et propose des ateliers Déclic’ Critique dans le premier et le second degrés. Objectif? Modules vidéo et kit pédagogique Ces ateliers sont filmés et font ensuite l’objet d’un montage vidéo d’environ 6 minutes illustrant des cas concrets d’éducation aux médias et à l’information et destinés aux enseignants. Les mots de passe de TV5 Monde dévoilés sur France 2 LE SCAN TÉLÉ / VIDÉO - Peu après la cyberattaque, les téléspectateurs du 13 Heures de la Deux ont pu apercevoir les codes liés aux réseaux sociaux de la chaîne francophone. Pas très malin. Jeudi, les chaînes de télévision ont consacré une large page au piratage de l'antenne et des réseaux sociaux de TV5 Monde. France 2 a fait de même dans ses journaux télévisés. Mais, un détail semble avoir échappé aux équipes de rédaction du service public. Alors que l'un des journalistes de TV5 Monde est interrogé par les équipes de France 2, des feuilles accrochées aux parois de son bureau derrière lui affichent... les mots de passe des comptes Instagram et Youtube de la chaîne. Du côté de TV5 Monde, on assure que la plupart des mots de passe avaient été modifiés après la cyberattaque de mercredi soir, soit bien avant la diffusion du sujet du JT de France 2.

Réseaux sociaux, tous accros ? - Decod'actu Du lever au coucher, qu'on le veuille ou non, pour la plupart d'entre nous, les réseaux sociaux sont omniprésents. La majorité des 18 à 34 ans consultent leur réseau social favori dès le réveil, et plus de 80 % des adolescents consultent les réseaux sociaux avant de s'endormir... Et entre temps ? Entre temps, on consulte les réseaux sociaux non stop ! Tout au long de la journée, un utilisateur moyen passerait un peu plus de 2 heures et 19 minutes sur les réseaux sociaux, la France se situant dans la moyenne basse avec 1 heure 23 de connexion par jour pour un utilisateur de Facebook, Twitter ou Snapchat, moyen. Il faut dire que tout est fait pour nous faire replonger... Mais pourquoi est-ce si difficile de résister ? S'il faut rappeler que « le concept d’addiction au virtuel n’est reconnu par aucune instance scientifique » certains parlent de « pollution mentale par le numérique ». Et si le nombre de notifications baisse, cela peut entraîner des dépressions chez des personnes fragiles.

“Presse française : qui possède quoi?” : le “Monde Diplo” explique tout en une infographie Discours unique anti-syndicaliste, débats tronqués... Ces dernières semaines, le traitement de l'actualité en France relevait d'un “climat de guerre sociale entretenu par les principaux médias du pays”, explique le “Monde Diplomatique”, qui y consacre une infographie et un article. Eclairant. Qui possède les grands titres de presse aujourd’hui ? A cette simple question que beaucoup se posent en ces temps d’un journalisme à l'indépendance vacillante, soumis aux contraintes économiques, le site du Monde Diplomatique répond par une infographie intitulée Presse française : qui possède quoi ? Le schéma prend d’ailleurs tout son sens à la lecture de l’article qu’il complète, publié dans le numéro du Monde Diplomatique daté du mois de juillet (journal dont Le Monde, également propriétaire de Télérama, est actionnaire à 51%, mais qui en reste très indépendant).

Les smartphones expliqués par l'esprit sorcier L’esprit sorcier est une variante des célèbres vidéos « C’est pas sorcier ». On y retrouve Fred et la petite voix qui nous expliquent en termes simples des phénomènes ou avancées scientifiques. Aujourd’hui, cette vidéo « Nos smartphones nous espionnent » a retenu toute notre attention. Fred nous y montre : de quelle manière nous transmettons des informations via notre smartphone sans le savoir (ou presque),à qui nous transmettons ces informations etl’utilisation qui peut en être faite. Cette vidéo de l’Esprit sorcier peut nous être utile à nous parents, mais peut également être montrée aux enfants à partir de 11 ans. Les enfants ne comprendront peut-être pas la même chose que nous, mais quoiqu’il en soit, un message passera. Il est important que les enfants comprennent que les réseaux sociaux, c’est super, mais qu’il faut faire attention à ce que l’on y poste. C’est lorsque l’on connait les risques, que l’on est plus vigilent !

Facebook et données personnelles : le kit pour rester discret L'intimité sur Internet Trouble viewing this page? Go to our diagnostics page to see what's wrong.

Related: