background preloader

Place Publique - Média citoyen, relais d’engagements associatifs et outil de démocratie participative

Place Publique - Média citoyen, relais d’engagements associatifs et outil de démocratie participative

Les défricheurs, un mouvement social invisible Notre chroniqueur Eric Dupin a publié le 11 septembre aux éditions La Découverte un nouveau livre, Les Défricheurs, voyage dans la France qui innove vraiment. Il s'agit d'une vaste enquête de terrain, menée dans une dizaine de régions françaises, à la rencontre de ceux qui expérimentent et inventent dans les domaines social et écologique. On y découvre de nouvelles manière de vivre et de travailler en rupture, plus ou moins radicale, avec le productivisme et le consumérisme dominants. Un site est consacré à cet ouvrage. Nous publions ci-dessous des extraits de sa conclusion. (...) Une fraction notable de la jeunesse hésite à se plier aux règles d’un système aliénant et s’interroge sérieusement sur l’opportunité d’y échapper, même au prix de sacrifices financiers. Une nouvelle élite Comment caractériser sociologiquement cette mouvance? Soyons toutefois très attentifs à ne pas verser dans la caricature si souvent peinte des «bobos». Demain, deux mondes parallèles? Radicalité et pragmatisme

Le journalisme de solution, une solution pour le journalisme ? Avec le journaliste Eric Dupin , auteur de l'essai Les Défricheurs , la Grande table interroge le statut d'un journalisme dit "positif”, “constructif” ou “de solution” ; un journalisme mettant en avant les initiatives sociales et environnementales. Le professeur de science politique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne Loïc Blondiaux , sera également présent pour débattre avec notre invité. Je n'aime pas cette expression de "journalisme de solution", même s'il est vrai que dans l'ensemble les médias sont déspérants. On est actuellement face à un journalisme de peur, qui surtraitre certains sujets. J'ai écrit ce livre en penssant à un public assez large, or il faut bien constater que pour ce livre je n'ai reçu aucune invitation dans les médias de mass, comme la télévision. Le journalisme de solution c'est un journalisme de parti pris, et ce parti pris est le contraire du journlisme traditionnel. La chronique de Raphaël Bourgois : Faire confiance à la rationalité délibérative .

EcoRéseau | La France des Solutions – Portrait d'Alexandre Jardin, électron libre EcoRéseau Business s’associe à la France des Solutions en republiant chaque jour pendant une semaine des portraits de personnes issues de la société civile qui répondent à des problématiques concrètes. Il n’est pas qu’un écrivain, cinéaste et pamphlétaire de 55 ans, mais aussi un « faiseux » qui secoue le cocotier des « diseux » politiques avec son mouvement citoyen. Rencontre. «C’était un pari il y a deux ans lorsque je me suis lancé. Ce n’en n’est plus un. Je dispose des généraux du changement en magasin désormais », lance-t-il en ce matin printanier au café du Trocadéro. Situation française sclérosée « Je ne cautionne pas les énarques et leur système de cooptation au sommet de l’Etat. Les « faiseurs » à la rescousse L’homme aux multiples vies Julien Tarby Tags: featured Category: La France des Solutions

SoKengo - Sud Ouest participatif La FabriK à DécliK est un événement qui permet aux jeunes de 16 à 35 ans de s’engager tout en développant leurs compétences civiques et en expérimentant diverses formes de participation citoyenne. Participer à la FabriK à DécliK c’est aller à la rencontre d’une diversité de personnalités publiques : rencontrer des journalistes, des politiciens, des chercheurs et des artistes présents pour vous inspirer, vous guider et vous écouter ! Et surtout, c’est un moment pour faire entendre leur voix, proposer des innovations, contribuer activement aux débats et résoudre des enjeux d’actualité. Cet événement s'inspire des Ecoles d'Eté de l'Institut du Nouveau Monde au Québec. > Concrètement, la FabriK à DécliK, c’est quoi ? > La FabriK à DécliK pour passer à l’action, oui… mais en fonction de son profil ! > La FabriK à DécliK : un format testé et éprouvé > Deux FabriK à DécliK en 2016 avec près de 380 jeunes ! Plus de 60 projets ont émergé de ces 2 éditions 2016 ! Pour en savoir plus :

Fabienne Brugère : «Il faut construire de la bienveillance non seulement dans la morale, mais aussi en politique» A la veille de l’été, une circulaire émanant du ministère de l’Education nationale rappelle aux enseignants qu’ils doivent porter un regard bienveillant sur leurs élèves. On ne sait s’il faut se réjouir de cette initiative, qui souligne que la bienveillance n’est pas le sentiment qui inspire naturellement les professeurs chargés par la nation de construire une élite à coups de vexations et d’encouragements réservés aux bons élèves. A l’évidence, la France n’est pas le pays de la bienveillance, disposition tournée en dérision par les tenants d’une morale fondée sur la concurrence, la méfiance mutuelle et le chacun pour soi. Fabienne Brugère, philosophe et professeure à l’université Paris VIII, défend cette qualité dans une culture qui semble se fonder et bloquer sur le constat de Jean-Paul Sartre : «L’enfer, c’est les autres.» Comment définir la bienveillance ? Dans bienveillance, il y a l’idée de veiller au bien. C’est une volonté d’être bon. La bienveillance est-elle une morale ?

Citations inspirantes… « Yes, we can ! » De nombreux auteurs et personnalités nous ont incité de manière inspirée à voir la vie autrement. Tout est dit, à nous d’agir maintenant… Soyez vous-même le changement que vous voudriez voir dans le monde.Gandhi Ils ont échoué car ils avaient oublié de commencer par le rêve.William Shakespeare Ne doutez jamais qu’un petit groupe de gens engagés peut changer le monde. Être homme, c’est précisément être responsable. Face au monde qui bouge, il vaut mieux penser le changement que changer le pansement ! La récompense d’une bonne action, c’est de l’avoir accomplie.Sénèque Faites ce que vous pouvez, où vous êtes, avec ce que vous avez.Theodore Roosevelt Souciez-vous en quittant ce monde, non d’avoir été bon, cela ne suffit pas, mais de quitter un monde bon ! La chose importante à garder en tête est qu’il ne faut jamais attendre une minute pour commencer à changer le monde.Anne Frank Tout homme qui fait quelque chose a contre lui : Tous ceux qui voudraient faire la même chose.

Vos actions positives, écologiques et solidaires Les 101 actions ci-dessous sont extraites du livre « Impliquez-vous !« . Quelles sont celles que vous réalisez déjà ? Celles que vous ne souhaitez pas effectuer ? Et surtout les actions à mettre en oeuvre dès maintenant ou à l’avenir ? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 42. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. 52. 53. 54. 55. 56. 57. 58. 59. 60. 61. 62. 63. 64. 65. 66. 67. 68. 69. 70. 71. 72. 73. 74. 75. 76. 77. 78. 79. 80. 81. 82. 83. 84. 85. 86. 87. 88. 89. 90. 91. 92. 93. 94. 95. 96. 97. 98. 99. 100. 101.

Sélection s’engage avec la France des Solutions Par Léa Ferry L’association Reporters d’Espoirs organise chaque année depuis 2013 La France des Solutions, un événement soutenu par le Conseil économique, social et environnemental. Le lancement de la semaine s’est déroulé ce lundi 11 octobre 2016 au Palais Iéna à Paris. Parce qu’il n’est jamais trop tard pour agir, ce programme vise à rappeler à la France qu’elle est un pays dynamique et ambitieux. Votre magazine est partenaire média de l’évènement. Jour 1, Solution n°1 >> À l’abri de l’homophobieJour 2, Solution n°2 >> AVA, la maison de retraite pour animauxJour 3, Solution n°3 >> Effacer les cicatricesJour 4, Solution n°4 >> Des poules pour vaincre la solitudeJour 5, Solution n°5 >> L’amitié au-delà de l’âgeJour 6, Solution n°6 >> Comment se délivrer de l’inceste ? « Sélection fait le pari des émotions universelles.

Cyril Dion : "Pour redonner envie en 2017, il faut une coalition entre acteurs politiques et société civile" Cyril Dion est réalisateur, auteur et militant. Il a réalisé le documentaire "Demain", sorti en 2015 dans les salles françaises. (Crédit : Fanny Dion) Qui aurait parié qu'un documentaire comme Demain rassemblerait plus d'un million de spectateurs dans les salles de cinéma françaises ? Mélanie Laurent et Cyril Dion lors du tournage de Demain. We Demain : D'où vous vient votre engagement écolo ? Vous avez alors rencontré Pierre Rabhi, lancé le mouvement Colibri, le magazine Kaizen…Puis écrit et coréalisé le documentaire Demain. Comme vous, de nombreux spectateurs du film ont modifié leurs habitudes. Est-ce à dire que le cinéma est aujourd'hui un levier pour susciter de l'engagement ? Cyril Dion lors du tournage du documentaire Demain. Mais est-ce dans l'intérêt des représentants de l'économie libérale que de provoquer ce changement ? Est-ce à dire que vous allez soutenir le projet de Cécile Duflot ?

Le lait + durable des consos – C'est qui le patron ! La marque du consommateur, En magasins dès le 17 octobre 2016 à Paris et dans la région Rhône-Alpes puis le 2 novembre dans toute la France (via 5 200 magasins Carrefour) pdf-presentation-du-lait Voir le QUESTIONNAIRE qui a servi de base au cahier des charges Votre lait est issu de la belle région de la Bresse (dans le nord de la région Auvergne/Rhône-Alpes, département de l’Ain) Ils sont 50 producteurs rassemblés en coop.Ils font un lait de grande qualité.Ils ont de petites exploitations à taille humaine. Ces exploitations (même si elles ont su se moderniser) restent dans une philosophie de travail de qualité fait de façon traditionnelle (majorité de fourrages cultivés à la ferme qui permettent de nourrir les vaches avec les ressources de l’exploitation, pas d’ogm, mise en pâturage à chaque fois que possible, travail à taille humaine etc.). Voici quelques photos des vaches qui vous donne ce bon lait chaque jour Depuis des années les familles impliquées dans cette coop souffrent du dur contexte de crise.

"Sud Ouest" s'engage pour "un journalisme qui offre des solutions" "Sud Ouest". Qu'est-ce que l'association Reporters d'espoir ? Laurent de Cherisey. Mais le public demande-t-il ces bonnes nouvelles ? Le public a toujours tendance à se tourner vers les médias quand il y a une catastrophe, mais les sondages révèlent dans le même temps que les médias sont trop anxiogènes, n'inspirent pas confiance dans l'avenir. Reporters d'espoir ou "La France des solutions", c'est une réponse au déclinisme ? Non, je réfute d'ailleurs cette expression d'information positive. Je suis convaincu pour de multiples raisons que le lieu passionnant du réel, c'est aujourd'hui. Nous allons entrer dans une longue séquence électorale.

Au delà du journalisme citoyen, ce site recense l'ensemble des initiatives citoyennes by amcl May 12

Related: