background preloader

Place Publique - Média citoyen, relais d’engagements associatifs et outil de démocratie participative

Place Publique - Média citoyen, relais d’engagements associatifs et outil de démocratie participative
Related:  Organismes participation publiqueInitiatives

Citoyenneté - Télé Quartiers CHARLIE et après, épisode 2 publié le 20/02/2015 « Capacitation Citoyenne » n’est pas un réseau formel, mais un programme de rencontres, chacun peut y participer selon ses envies et ses disponibilités. Une semaine après le terrorisme, certains ont proposé de se retrouver le plus tôt possible, pour ne pas retomber en sommeil. En une après-midi, avec une quarantaine de présents et au moins autant de messages à faire passer nous avons commencé à fabriquer un « et après Charlie ? Tout le sujet, commentaires Capacitation Citoyenne EN DIRECT depuis Bordeaux publié le 01/03/2013 C’était le 1 Mars, une première pour Capacitation Citoyenne: l’émission de la rencontre en direct depuis Bordeaux, avec un espace de clavardage permettant à chacun de s’exprimer. Tout le sujet, commentaires Le BDLC, Groupe d'Initiative Citoyenne publié le 10/07/2012 Au départ, le “Béton De La Colère” (BDLC), c’est un groupe d’habitants très mécontents. Tout le sujet, commentaires publié le 11/06/2012 Tout le sujet, commentaires

Les défricheurs, un mouvement social invisible Notre chroniqueur Eric Dupin a publié le 11 septembre aux éditions La Découverte un nouveau livre, Les Défricheurs, voyage dans la France qui innove vraiment. Il s'agit d'une vaste enquête de terrain, menée dans une dizaine de régions françaises, à la rencontre de ceux qui expérimentent et inventent dans les domaines social et écologique. On y découvre de nouvelles manière de vivre et de travailler en rupture, plus ou moins radicale, avec le productivisme et le consumérisme dominants. Un site est consacré à cet ouvrage. Nous publions ci-dessous des extraits de sa conclusion. (...) Une fraction notable de la jeunesse hésite à se plier aux règles d’un système aliénant et s’interroge sérieusement sur l’opportunité d’y échapper, même au prix de sacrifices financiers. Une nouvelle élite Comment caractériser sociologiquement cette mouvance? Soyons toutefois très attentifs à ne pas verser dans la caricature si souvent peinte des «bobos». Demain, deux mondes parallèles? Radicalité et pragmatisme

Présentation Le nom « Periferia » se base sur l’origine des idées et méthodes qui nous animent, qui sont nées en périphérie des villes latino-américaines, où les projets de participation citoyenne répondent aux manques de politiques sociales des Etats. Il correspond à un parti pris de travailler aux marges de la ville formelle, avec ceux qui sont privés du droit de cité, mais qui développent des stratégies collectives – parfois de survie – constituant autant d’initiatives devant être valorisées et renforcées. Allers-retours Sud/Nord Un premier « Centro Periferia » a vu le jour à Guadalajara, au Mexique, au cours des années 80 et ensuite « Cearah Periferia » à Fortaleza au Brésil dans les années 90. Installer « Periferia » à Bruxelles quasi en 2000, c’est notre manière d’avancer sur les mêmes chemins de traverses, au cœur d’une Europe puissante, mais souvent génératrice d’exclusion. Capacitation Le fondement de toutes démarches de Periferia, au Nord comme au Sud, se base sur la « capacitation ».

Le journalisme de solution, une solution pour le journalisme ? Avec le journaliste Eric Dupin , auteur de l'essai Les Défricheurs , la Grande table interroge le statut d'un journalisme dit "positif”, “constructif” ou “de solution” ; un journalisme mettant en avant les initiatives sociales et environnementales. Le professeur de science politique à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne Loïc Blondiaux , sera également présent pour débattre avec notre invité. Je n'aime pas cette expression de "journalisme de solution", même s'il est vrai que dans l'ensemble les médias sont déspérants. On est actuellement face à un journalisme de peur, qui surtraitre certains sujets. J'ai écrit ce livre en penssant à un public assez large, or il faut bien constater que pour ce livre je n'ai reçu aucune invitation dans les médias de mass, comme la télévision. Le journalisme de solution c'est un journalisme de parti pris, et ce parti pris est le contraire du journlisme traditionnel. La chronique de Raphaël Bourgois : Faire confiance à la rationalité délibérative .

ADELS - TERRITOIRES EcoRéseau | La France des Solutions – Portrait d'Alexandre Jardin, électron libre EcoRéseau Business s’associe à la France des Solutions en republiant chaque jour pendant une semaine des portraits de personnes issues de la société civile qui répondent à des problématiques concrètes. Il n’est pas qu’un écrivain, cinéaste et pamphlétaire de 55 ans, mais aussi un « faiseux » qui secoue le cocotier des « diseux » politiques avec son mouvement citoyen. Rencontre. «C’était un pari il y a deux ans lorsque je me suis lancé. Ce n’en n’est plus un. Je dispose des généraux du changement en magasin désormais », lance-t-il en ce matin printanier au café du Trocadéro. Situation française sclérosée « Je ne cautionne pas les énarques et leur système de cooptation au sommet de l’Etat. Les « faiseurs » à la rescousse L’homme aux multiples vies Julien Tarby Tags: featured Category: La France des Solutions

Capacitation-Citoyenne Des collectifs qui interrogent et croisent leurs pratiques pour renforcer leurs actions solidaires et citoyennes Collectifs d’habitants, de quartiers, de chômeurs, de femmes, d’habitants de la rue, de sans-papiers, espaces de débat ou de concertation, budgets participatifs, ateliers artistiques, ateliers urbains, économie solidaire, environnement… Une centaine de collectifs et de structures de tous horizons font vivre Capacitation Citoyenne depuis 2ooo. Capacitation Citoyenne propose des moyens pour se rencontrer, se ressourcer, se confronter, se renforcer. Chacun a des capacités, mettons-les en action ! Capacitation ? SoKengo - Sud Ouest participatif La FabriK à DécliK est un événement qui permet aux jeunes de 16 à 35 ans de s’engager tout en développant leurs compétences civiques et en expérimentant diverses formes de participation citoyenne. Participer à la FabriK à DécliK c’est aller à la rencontre d’une diversité de personnalités publiques : rencontrer des journalistes, des politiciens, des chercheurs et des artistes présents pour vous inspirer, vous guider et vous écouter ! Et surtout, c’est un moment pour faire entendre leur voix, proposer des innovations, contribuer activement aux débats et résoudre des enjeux d’actualité. Cet événement s'inspire des Ecoles d'Eté de l'Institut du Nouveau Monde au Québec. > Concrètement, la FabriK à DécliK, c’est quoi ? > La FabriK à DécliK pour passer à l’action, oui… mais en fonction de son profil ! > La FabriK à DécliK : un format testé et éprouvé > Deux FabriK à DécliK en 2016 avec près de 380 jeunes ! Plus de 60 projets ont émergé de ces 2 éditions 2016 ! Pour en savoir plus :

[Democratie Participative] Vous êtes élu(e) d’une collectivité locale, vous êtes à l’initiative d’une démarche participative, vous devez mener une concertation avec la population sur un projet local, ou prendre part à un débat public sur un projet d’aménagement,... « Démocratie participative - expériences, méthodes et connaissances » est un outil à votre service pour découvrir ce que font d’autres élu(e)s, pour avoir accès à des éléments de méthode, pour approfondir votre propre réflexion. Des références bibliographiques et réglementaires complètent cette base de connaissances. Les expériences présentées sous forme de fiches sont classées selon les sujets traités : Opérations d’aménagement, renouvellement urbain et équipements Plans, programmes, contrats et documents d’urbanisme Dispositifs, instances et démarches de citoyenneté Des mots-clés contenus dans ces fiches vous permettront d’accéder soit à des conseils méthodologiques référencés, soit à des éclairages conceptuels. Le comité de pilotage.

Fabienne Brugère : «Il faut construire de la bienveillance non seulement dans la morale, mais aussi en politique» A la veille de l’été, une circulaire émanant du ministère de l’Education nationale rappelle aux enseignants qu’ils doivent porter un regard bienveillant sur leurs élèves. On ne sait s’il faut se réjouir de cette initiative, qui souligne que la bienveillance n’est pas le sentiment qui inspire naturellement les professeurs chargés par la nation de construire une élite à coups de vexations et d’encouragements réservés aux bons élèves. A l’évidence, la France n’est pas le pays de la bienveillance, disposition tournée en dérision par les tenants d’une morale fondée sur la concurrence, la méfiance mutuelle et le chacun pour soi. Fabienne Brugère, philosophe et professeure à l’université Paris VIII, défend cette qualité dans une culture qui semble se fonder et bloquer sur le constat de Jean-Paul Sartre : «L’enfer, c’est les autres.» Comment définir la bienveillance ? Dans bienveillance, il y a l’idée de veiller au bien. C’est une volonté d’être bon. La bienveillance est-elle une morale ?

4èmes journées doctorales du Gis Quatrièmes journées doctorales sur la participation du public et la démocratie participative à l’Université de Lille 2 Faculté des sciences juridiques, politiques et sociales Le GIS Participation du public, décision, démocratie participative, constitué en novembre 2009, organise les 13 et 14 novembre 2015 ses quatrièmes journées doctorales (après celles organisées à la création du Groupement, les 26 et 27 novembre 2009 à l’ENS de Lyon, puis le 18 octobre 2011 dans le cadre du premier Congrès du GIS à l’EHESS à Paris, et les 22 et 23 novembre 2013 à l’Université Victor Segalen, à Bordeaux). Ces journées doctorales du GIS ont pour objet de permettre à l’ensemble des doctorants travaillant sur les thématiques de la démocratie participative et de la participation du public aux processus décisionnels de se rencontrer, d’exposer leurs travaux, de confronter leurs hypothèses, leurs méthodes et leurs résultats avec les travaux des chercheurs de ce domaine émergent. 1. 2. 3. 4.

Au delà du journalisme citoyen, ce site recense l'ensemble des initiatives citoyennes by amcl May 12

Related: