background preloader

La crise de Berlin en trois minutes

La crise de Berlin en trois minutes
Related:  Berlin et guerre froide

QUI SERONT LES PREMIERS A RESOUDRE CE DEFI ? Chronologie de la guerre froide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre froide est la période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’URSS et leurs alliés respectifs, entre 1947 et la fin de l'URSS en 1991. C’est en 1945 sous la plume de l'écrivain George Orwell que l’expression « guerre froide », déjà utilisée au XIVe siècle, apparaît[1]. La chronologie qui suit n'indique que les événements liés aux relations internationales ; pour plus de détails, consulter les chronologies par année (ex : 1947) ou par pays (ex : 1947 en France). Guerre froide : 1947 - 1953[modifier | modifier le code] Carte de l'Europe pendant la Guerre froide montrant les pays ayant reçu l'aide du plan Marshall. 1947[modifier | modifier le code] 1948[modifier | modifier le code] Aéroports et couloirs de vol du pont aérien pendant le blocus de Berlin 1949[modifier | modifier le code] L'extension de l'OTAN 1950[modifier | modifier le code]

1961-1989 - Le Mur de Berlin dans l'Histoire Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, dès 1947, l'Europe se divise en deux camps ennemis, avec la mise en place d'un « rideau de fer », de Lubeck jusqu'en Tchécoslovaquie et au-delà. Enclavée dans la zone d'occupation soviétique, l'ancienne capitale allemande, Berlin, est elle-même partagée entre les Occidentaux et les Soviétiques. Ces derniers tentent d'en chasser leurs anciens alliés en organisant le blocus de l'ancienne capitale du Reich ! Le Mur avant le Mur Le 24 juin 1948, les Soviétiques, qui occupent Berlin-Est, coupent les communications terrestres entre l'enclave de Berlin-Ouest, répartie en secteurs anglais, américain et français, et l'Allemagne occidentale. Malgré 76 morts et un coût financier considérable pour les Occidentaux, le pont aérien finit par contraindre les Soviétiques à mettre fin au blocus, en avril 1949. En 1950, le Land (région administrative) de Berlin-Ouest est intégré au sein de la nouvelle République fédérale d'Allemagne (RFA). Les « passe muraille »

Le Mur de Berlin Bien que le mur de Berlin ait disparu depuis longtemps, il reste présent dans les mémoires de la ville réunifiée. Nombre de visiteurs venus du monde entier s’étonnent de la quasi-disparition de l’ouvrage considéré autrefois comme le plus symbolique de la ville. Aujourd’hui, les restes du dispositif frontalier de la RDA, conservés pour la postérité, ont perdu leur terrifiante connotation. Les lieux commémoratifs consacrés aux victimes du mur de Berlin forcent au recueillement pour être mieux compris. Le présent site constitue une aide à l‘orientation. Bien que le mur de Berlin ait disparu depuis longtemps, il reste présent dans les mémoires de la ville réunifiée. De Gaulle : écoutez l'appel du 18 juin Le 18 juin 1940, dans les studios de la BBC à Londres, un général quasi inconnu transgresse les règles du devoir militaire et lance un appel à 1la résistance. Ce discours, que peu de gens l’ont entendu et son enregistrement a été perdu. Quatre jours plus tard, le 22 juin, celui qui deviendra “l’homme du 18 juin” retourne à la BBC enregistrer son fameux appel, dont voici un montage.Général de Gaulle BBC, 22 juin 1940 "Cet armistice serait non seulement une capitulation, mais encore un asservissement. Je dis l'honneur, car la France s'est engagée à ne déposer les armes que d'accord avec ses alliés. Je dis le bon sens, car il est absurde de considérer la lutte comme perdue. Je dis l’intérêt supérieur de la patrie, car cette guerre n'est pas une guerre franco allemande qu'une bataille puisse décider. L'honneur, le bon sens, l'intérêt supérieur de la patrie commandent à tous les Français libres de continuer le combat, là où ils seront et comme ils pourront.

C'est quoi la guerre froide ? À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les deux grands vainqueurs veulent dominer le monde : d'un côté, les États-Unis ; de l'autre, la Russie, appelée l'Union soviétique, à l'époque. Les deux camps veulent que leurs idées s'imposent partout. Pendant un peu plus de 50 ans, ils coupent le monde en deux « blocs ». Les Américains aident les pays qui combattent les Soviétiques, et l’Union soviétique soutient ceux qui luttent contre les États-Unis. On parle de « guerre froide » parce que les tensions entre les deux ennemis sont énormes, mais ils ne se combattent jamais directement. En revanche, la menace est permanente : chaque camp possède des bombes nucléaires, des armes très puissantes. La guerre froide, c'est aussi le début de la conquête spatiale. Producteur : Play Bac Presse; France Télévisions Production : 2018

guerre froide État de tension qui opposa, de 1945 à 1990, les États-Unis, l'URSS et leurs alliés respectifs qui formaient deux blocs dotés de moyens militaires considérables et défendant des systèmes idéologiques et économiques antinomiques. Données générales Un monde bipolaire. Cette situation a pour conséquence un effet de bipolarisation dans la mesure où chacun des adversaires attire dans sa sphère d'influence les États moins puissants. Un conflit indirect. Cette situation nouvelle, dans la mesure où elle crée pour chacun le risque de devoir subir des dommages intolérables, sans aucune commune mesure avec les capacités de destruction connues jusqu'alors, interdit que l'on recoure à la guerre directe pour dénouer la rivalité. 1. 1.1. La suprématie soviétique en Europe La doctrine américaine de l'endiguement 1.2. Poussée communiste, inquiétudes à l'Ouest : la formation des deux blocs (1947-1949) À la recherche d'une défense occidentale commune (1950-1953) 1.3. Au risque de la crise 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1.

Chute du mur de Berlin : redécouvrez la ville avant et après en images HISTOIRE - Alors que le monde entier célèbre le 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin, ces images poignantes montrent à quel point la ville, alors divisée en deux, a pu changer. Le 9 novembre 1989, les Berlinois de l'est et de l'ouest firent tomber le mur et réunifièrent ainsi une ville divisée politiquement depuis 1945, et physiquement depuis 1961. La chute du mur constitua une événement majeur de l'effondrement du communisme en Europe de l'Est. S'en est suivie la réunification de l'Allemagne le 3 octobre 1990. En ce quart de siècle écoulé depuis la chute, la capitale allemande a bien changé. Ces vingt-cinq images nous rappellent à quel point, en 25 ans, l'Allemagne et Berlin, ont changé. Des gens dansent sur la porte de Brandenburgn sur le mur de Berlin le 10 novembre 1989, puis 25 ans après en octobre 2014. Le président des Etats-Unis, John F. Le mur de Berlin longeant la Bernauer Strasse au nord de Berlin. L'assemblage de deux photos prises avec 53 ans d'écart.

Le Chant des partisans Le Chant des partisans, ou Chant de la libération, est l’hymne de la Résistance française durant l’occupation par l’Allemagne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale. La musique, initialement composée en 1941 sur un texte russe, est due à la Française Anna Marly, ancienne émigrée russe qui en 1940 avait quitté la France pour Londres. Le 17 mai 1943, la mélodie, sifflée, devient l'indicatif d'une émission de la France libre diffusée par la BBC. Les paroles en français sont écrites le 30 mai 1943 par Joseph Kessel, également d’origine russe[a], et son neveu Maurice Druon qui venaient tous deux de rejoindre les Forces françaises libres. Germaine Sablon, alors compagne de Kessel, en sera la créatrice en l'interprétant dès le lendemain dans le film de propagande Three Songs about Resistance. Histoire Mélodie Marche des partisans (version originale en russe du Chant des partisans), interprété par Anna Marly. Paroles « À quatre heures tout était terminé. Pierre Seghers précise : Manuscrit Paroles

Related: