background preloader

Édition - Note de lecture - La société numérique

Édition - Note de lecture - La société numérique
Le numéro anniversaire des 50 ans de la revue Communications et intitulé « Cultures du numérique » dresse un panorama des différentes mutations initiées par le numérique dans notre vie quotidienne. Celles-ci concernent tout aussi bien l’audiovisuel que l’administration, le management, la santé, le marketing, le droit, ou encore le rapport aux autres autant qu’à soi. Le numérique avec ses innovations régulières, rapides, globales, rythme et induit de nouveaux usages et outils d’organisation. Au-delà de la technique, quelles pratiques et intentions le numérique fait-il apparaître ? Il s'agit tout d'abord d'observer la transition numérique telle qu'elle transforme l'individu. La présentation électronique de soi est à la fois intrapersonnelle, en ce qu’elle est propice au récit de soi (...) ; interpersonnelle, parce qu’elle permet d’intégrer des liens vers d’autres pages ; et dynamique puisqu’elle peut être enrichie et réactualisée à l’envie. Related:  tendance et pratique web

- Comment les médias accentuent la marchandisation des relations sociales Au coin le gratuit… ©ansik via Flickr.com Notre société, sous l’effet du capitalisme et de la mondialisation a modifié notre rapport aux autres. Le lien qui nous unit à autrui est de moins en moins gratuit et traduit au plan personnel, ce qui se produit à l’échelle des pays : la grande compétition. La maîtrise de la communication, elle, devient un critère de sélection plus important que jamais. Nous vivons dans une société de compétition larvée. Avant même que nous ayons ouvert la bouche, nous sommes jaugés et jugés. Aujourd’hui, le prix de la “panoplie” joue moins depuis que les plus modestes brouillent les pistes en s’achetant des marques. Si les frontières entre les classes sociales traditionnelles se sont estompées, elles n’ont pas disparu (pdf). La massification scolaire et la croissance d’une classe moyenne à niveaux de revenus médians a de fait augmenté la concurrence pour les fonctions économiques et symboliques les plus prisées. Critères de sélection, dés pipés ? Cyrille Frank

Mais de quoi la culture numérique est-elle le nom ? Les choix terminologiques sont aussi des choix sémantiques. Les discours politiques et institutionnels concernant les technologies de l’information et de la communication dans l’éducation n’échappent pas à ce principe. Parler d’informatique (années 80), de multimédia (années 90) ou de numérique (aujourd’hui) ne signifie pas la même chose. Cela témoigne de changements d’ordre épistémologique. Bien des analyses de la culture numérique reposent sur une vision pseudo-sociologique. Considérer la culture numérique comme étant celle des jeunes, c’est aussi la définir en fonction du rapport du rapport au numérique de ces « jeunes ». Si l’on considère la culture d’un point de vue anthropologique, elle n’est bien sûr plus seulement celle des jeunes mais celle de tous les hommes et femmes. Jeunes et moins jeunes, éduqués où non, ruraux ou citadins, amateurs de technologies numériques ou non, utilisateurs de ces technologies ou pas, nous avons tous en partage cette culture à l’ère du numérique.

Les leviers d’innovation du web pour les 5 prochaines années J’étais le mois dernier invité à Montréal pour donner une conférence sur l’avenir du web (le support est disponible ici : A quoi ressemblera le web de demain). Un sujet périlleux, car il est toujours difficile de faire le bon dosage entre anticipation (les tendances qui vont se concrétiser l’année prochaine) et futurologie (ce que nous devions être en mesure de faire dans 10 ans si le rythme d’innovation se poursuit). Je me suis tout de même prêté volontiers à cet exercice de style, car les ingrédients du web de demain sont déjà là. Du web 1.0 au web 3.0 Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’en 10 ans, tout à changé… ou pas ! Je pense ne pas me tromper en disant que l’histoire du web s’écrit par cycles de 5 ans marqués par la domination d’acteurs sur-puissants. Puisque nous évoquons l’histoire de l’évolution du web, impossible de faire l’impasse sur les grands stades d’évolution (aussi bien technologiques que d’usages) : La mobilité. Mobile + Social = Géolocalisation.

Guide des Startup, seizième édition Comme le coucou qui sort de l’horloge toutes les heures, voici venir la nouvelle édition du Guide des Startups qui suit à peu près un rythme de publication de deux éditions par an. Seizième édition et six ans d’existence pour ce guide, mazette ! Quelle pérennité n’est-ce pas ? Au départ, il faisait 32 pages. Heureusement, le Guide peut se lire aussi bien séquentiellement qu’en y piochant ce dont vous avez besoin au moment où vous en avez besoin. Avant d’en décrire les nouveautés, voici le lien pour télécharger cette 16ième édition. ATTENTION : ce guide évolue régulièrement et cette édition n’est probablement plus la dernière. Parmi les nouveautés de cette 16ième édition, vous trouverez : Un inventaire de l’écosystème dans les régions des startups numériques pour sortir du parisianisme des versions antérieures, réalisé avec l’aide de nombreux contributeurs dont Sylvain Theveniaud de Sophia-Antipolis. Cette édition comprend aussi les contributions de plusieurs nouveaux intervenants :

Veille sur la recherche en journalisme How do our favorite tech companies make money? - Nouveaux modèles de la presse : innovons, mais sachons aussi rester de « vieux cons » ! La presse doit aussi être un peu “vieux con” – Credit ©deepblue66 via Flickr.com Lundi 10 décembre à Science Po, s’est tenue une conférence de haut niveau sur les nouvelles pratiques du journalisme. On y a beaucoup parlé de modèles économiques et des tendances à ne pas rater pour les années à venir. La première tendance totalement incontournable est celle de la forte progression de la consommation média sur mobiles. Julia Beizer du Washington Post, est venue nous confirmer l’importance des mobiles pour le secteur des médias. 4 lecteurs sur 10 disent consulter davantage de news depuis qu’ils sont sur mobiles. 31% des mobinautes américains passent en priorité par le mobile selon l’étude 2012 du Pew Rearch Center, même si, sur l’ensemble des internautes, 60% préfèrent un autre mode d’accès (PC de bureau, portable, tablette…). Julian Beizer nous renseigne sur la manière dont ces nouveaux lecteurs consomment de l’info en mobilité. Le multi-écrans dans tous les foyers ? Cyrille Frank

Webdoc, web reportage, POM : les nouveaux modes narratifs en ligne Selon une récente étude menée par les régies publicitaires 4 chantiers majeurs au fort potentiel de développement ont été identifiés pour les années à venir : les réseaux sociaux, le mobile, le local et la vidéo. Autour de cette thématique de la vidéo on a vu aussi émerger le web documentaire, mode narratif parmi les plus prestigieux, non linéaire. Le web reportage, issu des techniques classiques du secteur audiovisuel privilégie le mode de narration linéaire, ainsi que d’autres formats hybrides qui mixent les savoir-faire de la photo et de l’audiovisuel tout en utilisant les outils web. On peut notamment citer les POM, Petites Œuvres Multimédia, au parti-pris sonore très travaillé. Virginie Terrasse, photographe, réalisatrice et co-fondatrice du studio de création Hans Lucas et Alexandre Brachet, fondateur de l’agence Upian étaient les invités du CFPJ Lab du 10 février pour partager leur expérience. Raconter de nouvelles histoires autour de formats innovants Internet, un média de niche

Quelles tendances pour 2013? Crédit: Flickr/CC/jacilluch Au rayon journalistico-numérique, les paris sont ouverts sur les mutations qui vont marquer l’année à venir. Outre le mot “moment”, en passe de devenir le terme-valise pour qualifier une actualité/un partage/une expérience médiatique, sur quoi miser? Crise en ligne L’année dernière, à la même date, j’avais parié – bien sûr sans le souhaiter – sur des disparitions parmi les médias du Web. Le retour du paywall Ce serpent de mer n’a jamais vraiment disparu, mais en 2013, «on verra une grande quantité de producteurs de contenus passer d’un modèle économique basé sur la publicité à un modèle d’abonnements ou de paiement à la consultation», annonce le rapport «Digital and Media predictions 2013» publié par l’agence Millward Brown. «Il ne s’agit pas tant de faire en sorte que les gens paient pour consulter des contenus. Qui n’a pas sa conférence? Le Guardian a sa conférence, «The Changing Media Summit». A quoi cela sert-il, pour un média, d’organiser des événéments?

Étude : l'usage d'Internet dans le monde en 2012 De nombreuses études sont publiées chaque année sur les usages d’Internet. Malheureusement, dans beaucoup de cas, la population étudiée est exclusivement américaine et ne permet pas d’avoir une vision globale de l’utilisation du réseau. L’enquête mondiale sur l’utilisation de l’Internet proposée par Internet Society va plus loin, en élargissant son analyse à 20 pays, dont la France. Au total, pas moins de 10 000 personnes ont été interrogées. Les thèmes abordés vont de la liberté d’expression à l’impact d’Internet sur l’économie et plus globalement la société. Une utilisation quotidienne d’Internet, les réseaux sociaux au top Les internautes sont 96% à accéder à Internet tous les jours. 90% des internautes utilisent régulièrement les réseaux sociaux, 60% le font chaque jour. la vitesse de connexion (73%),la fiabilité de la ligne (69%),et le prix de l’abonnement (68%). Internet, censure et liberté d’expression La problématique des Conditions générales d’utilisation (CGU)

Journalisme numérique: 10 compétences clés Avec mes collègues, j'ai planché ce matin devant les directeurs des principales écoles de journalisme françaises dans le cadre d'un séminaire "Quels journalistes pour France Télévisions?". Voici quelques recommandations pour les jeunes journalistes qui voudraient travailler pour nos activités numériques en plein essor. (Cette série de nouvelles compétences requises s'ajoutent, bien entendu, à celles très classiques réclamées dans le cadre plus traditionnel de notre métier: curiosité, culture générale, déontologie, qualité d'écriture, goût pour le terrain, maîtrise de l'image, etc...) Lien vers la présentation sur SlideShare Nouveaux médias, nouveau journalisme, 10 nouvelles compétences ! (Avec l'aide d'Olivier Lendresse et Erwann Gaucher)

Je veux être journaliste | Toi aussi, deviens un journaliste winner ! Cinq projets numériques au service du développement Les médias sociaux et les nouvelles technologies mobiles redéfinissent nos possibilités d’action et de prise de parole. Plus encore, ces nouveaux outils offrent de nouvelles possibilités en termes de développement. Petit tour d’horizon des innovations et services qui ont retenu l’attention du Guardian qui leur consacre un article. > Les financements de la Banque Mondiale en 2 clics Vous voulez savoir ce que la Banque mondiale fait de son argent ? Pour Sam Lee, membre de l’équipe de lancement : « c’est aussi un bon moyen pour les utilisateurs de partager leurs connaissances sur des projets ou de rapporter certaines situations de fraude ou de corruption » > Lutter collectivement contre la corruption Tel est l’objectif de la plateforme de crowdsourcing « I Paid a Bribe ». Les informations récoltées sont ensuite utilisées pour sensibiliser les publics aux enjeux d’une gouvernance plus transparente. > Crowdsourcer les meilleures pratiques agricoles > Du crowdfunding en faveur des femmes

Internet et les médias sociaux engendrent des «cascades informationnelles» Selon une étude de chercheurs de l'université de Copenhague relayée par le site RedOrbit, Internet et les réseaux sociaux amplifieraient les comportements de groupe irrationnels et la désinformation. «Le comportement de groupe qui nous encourage à prendre des décisions sur des croyances fausses à toujours existé, explique au site Vincent F. Hendricks, professeur de philosophie à l’université de Copenhague et un des auteurs de l'étude. Cependant, avec l'avènement d'Internet et des médias sociaux, ce genre de comportement est plus susceptible de se produire que jamais.» publicité Sex and the City comme exemple Dans l'article Infostorms publié dans le journal Metaphilosophy, le groupe de chercheurs prend comme exemple le film Sex and the City, dans lequel le personnage de Carrie Bradshaw lit des extraits d'un livre fictif intitulé Lettres d'amour des grands hommes. «Beaucoup de gens ont acheté un livre dont ils ne voulaient pas, raconte Vincent F. Pourtant, selon l'étude de Vincent F.

Related: