background preloader

Qui possède les médias ? Une analyse de l'actionnariat des médias

Qui possède les médias ? Une analyse de l'actionnariat des médias
Le LIEPP publie son rapport Le LIEPP publie son rapport "Qui possède les médias?": un actionnariat caractérisé par sa complexité et son manque de transparence Cette recherche, coordonnée par Julia Cagé, a été réalisée dans le cadre d’un partenariat entre le Laboratoire interdisciplinaire d’évaluation des politiques publiques (LIEPP) et Reporters sans Frontières (RSF). L’objectif est de mettre à jour, pour l’ensemble des médias d’information, la liste de leurs actionnaires ainsi que le secteur d’activité de ces derniers. La recherche repose, dans un premier temps, sur la construction d’une base de données cartographiant l’actionnariat de l’ensemble des médias d’information. La recherche met en évidence la très grande complexité et le manque de transparence de l’actionnariat des médias, en France comme en Espagne : les auteurs révèlent l’impossibilité d’identifier un tiers des actionnaires présents dans la structure des médias étudiés. MEMBRES DE l'EQUIPE Publications & évènements

http://www.sciencespo.fr/liepp/fr/content/qui-possede-les-medias-une-analyse-de-lactionnariat-des-medias

Related:  Médias et opinion publiqueMédiasLa presse

Médias et opinions publiques dans les grandes crises politiques depuis l’affaire Dreyfus en France Ce thème pose la question des incidences des médias sur opinion publique : ils jouent un rôle indispensable dans cadre de la société démocratique en place qu’ils aident à la façonner, la convaincre, voire manipuler… Ils informent autant qu’ils forment, ou transforment. C’est au travers de crises politiques (au moment où leur modernisation et leur diversification contribuent à accroître leur impact sur l’opinion) que se révèlent relations complexes nouées entre médias, opinion et pouvoir. Comment les médias participent-ils à la formation et à l’expression de l’opinion publique notamment durant les grandes crises politiques qui ont secoué la France depuis l’affaire Dreyfus ?

Les chaînes éducatives Voici les chaînes YouTube sur lesquelles vous pouvez aller. Les youtubeurs vous proposent des contenus adaptés pour votre scolarité, certaines de manière humoristique. Les professeurs documentalistes vous proposent donc de suivre ces chaînes pour approfondir vos connaissances. L’information à l’épreuve d’Internet, par Serge Halimi (Le Monde diplomatique, septembre 2014) Depuis un siècle, un nombre croissant de technologies de communication de masse a pris place aux côtés de la presse écrite : le cinéma, la radio, la télévision, Internet. Bien que toutes qualifiées de « médias », ces technologies composent des éléments trop disparates pour être correctement pensées ensemble. Un article de journal produit par une équipe de rédaction et de maquettistes professionnels, revu par des correcteurs, imprimé par des ouvriers syndiqués, ne relève pas de la même famille que le blog d’un individu exprimant chez lui à jet continu ce qui lui passe par la tête, sans contrainte collective ou matérielle.

« J'accuse... ! » de Zola : un écrivain seul face à la justice C'est peut-être l'article le plus célèbre de toute l'histoire de France. Mais on oublie qu'il a constitué à l'époque, par sa violence, une véritable transgression des normes journalistiques, son auteur allant jusqu'à se placer volontairement sous le coup de la loi. C'est le 13 janvier 1898 que paraît en une de L'Aurore cette longue lettre ouverte au président de la République Félix Faure signée Émile Zola. Le texte s'étale sur six colonnes. Son titre apparaît en lettres énormes, visibles de loin : « J'accuse... ! Médias français : qui possède quoi (octobre 2017) (Le Monde diplomatique, décembre 2016) Dernière mise à jour : décembre 2020 (v. 16.2) Cette affiche prend le parti de la lisibilité plutôt que de l’exhaustivité. Y figurent des médias d’information qui « font l’opinion » et qui dépendent d’intérêts industriels ou financiers, de groupes de presse ou de l’État : • les titres de presse écrite papier à diffusion nationale de type généraliste, économique et politique ; • les titres de la presse quotidienne régionale ; • la télévision nationale (et quelques chaînes de télévision locales) ; • les canaux de radio à portée nationale ; • certains sites d’information en ligne. Les titres indépendants (comme Le Canard enchaîné) ainsi que la presse dite alternative ne sont pas représentés (1). Enfin, on a limité les liens capitalistiques aux principaux actionnaires (2).

Les médias d'opinion, un développement durable ? Nous entendons la presse d’opinion comme un média dont la ligne éditoriale est marquée par des ambitions idéologiques affichées ou des soutiens partisans explicites. On pourrait ici objecter qu’on peut faire de l’opinion et être factuel, ou que s’il existe une presse d’opinion, c’est qu’il existe a contrario une presse qui n’aurait pas d’opinion, une presse axiologiquement neutre. Mais le journaliste n’est-il pas le gatekeeper, « qui filtre et élimine les informations indésirables, inintéressantes ou insignifiantes et s’occupe d’informations de plus ample importance »[+] NoteBob FRANKLIN, Martin HAMER, Mark HANNA, Marie KINSEY, John E. RICHARDSON, Key Concepts in Journalism Studies, Sage publications Ltd,2005, p.92. [1] ? Où l’on entrevoit la part de la subjectivité dans la décision de rendre public ou non une information, d’accorder plus d’informations à celle-ci qu’à celle-là, bien que ce choix puisse dépendre également de contraintes hiérarchiques, économiques, bureaucratiques…

Le mythe de l'extrême droite des années 1920 : le « judéo-bolchevisme » Après la Révolution d'octobre 1917, une thèse antisémite se répand partout en Europe : les Juifs, à l'origine d'un « complot mondial », seraient les véritables artisans de la conquête du pouvoir par les bolcheviks en Russie et viseraient à étendre leur domination sur le reste de l'Occident. Une idée relevant totalement de l'amalgame et du fantasme, le rôle joué par la minorité juive de Russie dans la Révolution ayant été déformé et exagéré, entre autres par la propagande d'une partie des Russes blancs fidèles au tsar. Certains émigrés russes ont en effet crédité les Juifs des tueries commises après la Révolution, en particulier le meurtre de Nicolas II et de sa famille en 1918, décrit comme un « crime rituel » juif, comme le rapporte notamment Pierre-André Taguieff dans son ouvrage « La judéophobie des modernes ». À noter que dès le XIXe siècle, les mouvements conservateurs antisémites avaient attaqué les idées marxistes en insistant sur les origines juives de Karl Marx.

Le petit kit pour s'informer avec son mobile ou sa tablette (applis, conseils...) - Geek Junior - Accueil » Actualités » Le petit kit pour s’informer avec son mobile ou sa tablette (applis, conseils…) Comment suivre l’actualité sur ton mobile ou tablette ? Comment ne pas se faire piéger par une « fake news »… Voici le petit kit de survie numérique pour bien t’informer ? On a réuni ici tous nos articles en lien avec les médias. Des applications, les meilleures chaines YouTube, des conseils et astuces… Tu n’auras plus d’excuse pour ne pas être bien informé et pas uniquement au cours de la Semaine de presse et des médias à l’école. Les applications pour suivre l’actu

Un meta-média pour les dominer tous – FredCavazza.net La semaine dernière, Nielsen a publié les derniers chiffres d’analyse de l’audience de la TV aux US : La consommation de télévision traditionnelle passée au crible. Cette étude met en valeur une inquiétante chute de la consommation TV chez les plus jeunes qui illustre le vieillissement de l’audience. Vous pourriez me dire que ces statistiques concernent le marché US, mais nous avons des signaux qui nous prouvent que les choses sont également en train de bouger en France : Les Français préfèrent le smartphone à la télé. La dure réalité est que nous sommes en train de vivre une mutation profonde du paysage média, phénomène que j’avais déjà abordé l’année dernière (Personne n’échappera à l’uberisation des médias), qui va avoir des répercutions très importantes sur le marché publicitaire. La presse victime des fermes à contenus ?

L'invisible appel du 18 juin - Presse RetroNews-BnF Le 18 juin 1940, la voix d'un général à peu près inconnu en France résonne sur les ondes de la BBC. Dans cette allocution, Charles de Gaulle, qui a rejoint la capitale britannique la veille, lance un appel aux armes et incite à ne pas cesser le combat contre l'Allemagne nazie. "Quoiqu'il arrive, dit-il, la flamme de la résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas". Sur le moment, l'appel n'est entendu que par très peu de Français. La presse du lendemain en fait à peine mention. Le Temps publie toutefois un message du ministère de l'Intérieur à Bordeaux désavouant son auteur :

Activité Éducation et Numérique Présentation de l'activité Voici une activité destinée à te faire découvrir la presse écrite. Quelles sont les types et les rythmes de publication ? A quoi correspond "la Une" d'un journal ? Après avoir suivi cette séquence tu seras capable de :

Les principaux groupe de presse Les principaux groupes de presse Amaury CA 2013 : 670 millions d'€ Activités : presse quotidienne nationale, presse quotidienne régionale, presse magazine Principaux titres édités : L’Equipe, France Football, Vélo Magazine. Bayard - www.groupebayard.com "Concours de radiogénie" - Presse RetroNews-BnF "M. Paul Painlevé est-il plus radiogénique que M. Gaston Doumergue ?

Related: