background preloader

ETUDES

ETUDES
« Une marque sera utile ou ne sera pas » Publié le 13 janvier 2010 Un consommateur impliqué, des marques utiles et une vraie interactivité entre les deux : voilà le monde qui se dessine selon une étude Euro RSCG effectuée en France, Grande Bretagne et aux USA. On ne vous apprendra rien, notre planète est en crise. Et si le mot qui décrit le mieux leur état d'esprit est celui d'inquiétude comme pour leurs voisins, c'est surtout celui de révolte et d'injustice, qui correspond au plus près à leur état d'esprit (39% contre 22% en Grande Bretagne et 30% aux USA). Alors comment les marques doivent-elles réagir ? L'étude révèle trois phénomènes : - Tout d'abord, on assiste à un réinvestissement de la consommation et pas à une mise à distance. 45% des Français pensent que les marques ont contribué à améliorer leur quotidien et à élever la qualité de vie. Adieu donc au « dialogue pour le dialogue ». Isabelle Musnik Related:  VEILLE - ETUDES -SIMMERCATIQUE

Vous êtes la marque !- Etude marché, Conseil en stratégie : Mark Special K fait disparaître ses produits pour mieux valoriser les consommatrices Le changement de stratégie est tel qu’il a été souligné dans un long article du New York Times. Jusqu’à présent, Special K, une marque de Kellogs, communiquait avant tout sur ses nouveaux produits (jusqu’à neuf variétés de corn flakes aux Etats-Unis), en expliquant qu’ils permettaient de perdre du poids si on les substituait aux repas traditionnels. Special K donne la parole à de « vraies » femmes. « Elles ne représentent pas une vision idéalisée de la perfection, » précise la marque. La victoire de ces femmes ne doit pas se réduire aux produits que la marque apporte sur leur table, explique un responsable de Kellogs : « Il faut permettre aux consommatrices de faire partie de l’histoire et d’être sous le feu des projecteurs ». Plus d’infos : New York Times Tide (Procter & Gamble) met la propreté au service du style de ses clientes Changement d’approche dans la nouvelle campagne de la marque.

Conférence-débat : « La perception et son exploitation dans la recherche marketing », cabinet Immersion : La perception au cœur du marketing A l’occasion de l’inauguration de son nouveau siège social, le cabinet Immersion, spécialisé en recherche et étude marketing, a organisé, le jeudi 20 décembre une conférence-débat autour du thème « La perception et son exploitation dans la recherche marketing ». Animée par Dr Bernard Corbel, psychologue clinicien, cette manifestation a été l’occasion pour les participants, dont la majorité opère dans le marketing, d’échanger et de partager leurs expériences autour de cette question ainsi que d’approfondir leurs connaissances sur les mécanismes liés à la perception et à la recherche marketing. Quelle est donc la définition de la perception ? Comment les connaissances sur la perception s’appliquent-elles sur le marketing ? Le Matin Emploi : Quelle est votre définition de la perception ? D’après vous, comment les connaissances sur les perceptions peuvent-elles être appliquées au marketing ? Quels sont les champs d’application et les limites de cette approche ? A propos du cabinet

The secrets of successful digital branding - iMediaConnection.co Social networking is as old as time. But starting and continuing a conversation isn't always second nature to digital marketers; particularly those who are used to the one-way media conversations of old. But there are some proven strategies that have pushed brands to new levels of consumer relationship success. Anne Murray, the digital champion of one such brand, Southwest Airlines, spoke with iMedia to share her views on essential campaign components, driving demand through social media, and what resources need to be in place for a digital campaign to succeed. Anne Murray is an industry leading brand marketer and digital champion. iMedia Connection: In your opinion, what are the three most essential components for launching a new campaign? Anne Murray: My advice is to begin with the end result in mind and define the successful outcome you are trying to achieve. iMedia: During your tenure at Southwest Airlines, the company really made a name for itself in terms of digital branding.

What Matters Now: get the free ebook [Update! Now available in a print edition, all proceeds to Room to Read. Thanks Bernie!] Now, more than ever, we need to shake things up. Now, more than ever, we need a different way of thinking, a useful way to focus and the energy to turn the game around. Here are more than seventy big thinkers, each sharing an idea for you to think about as we head into the new year. Here's the deal: it's free. Have fun. Here's a lens with all the links plus an astonishing array of books by our authors. NEW BONUS: A different coop ebook, (click for free download) this time with contributions from authors that include JC Hutchins, Cory Doctorow, Joseph Finder and Chris Brogan.

Ressources sur le monde des études et de la recherche marketing Notre base de connaissances est à votre disposition, en libre service Chez Soft Concept, nous voulons développer les meilleurs logiciels d'enquêtes et de reporting du monde. Mais nous voulons aussi diffuser le plus largement possible les connaissances associées à l'univers des enquêtes et la capacité à les mettre en oeuvre concrètement (de préférence avec nos outils, mais pas seulement). C'est pour cela que notre équipe est engagée, depuis de nombreuses années, dans la rédaction et la publication d'articles de fond et de dossiers détaillés sur les enquêtes et les statistiques pour tous types de besoins (études marketing, audits et suivi qualité, communication, ressources humaines, évaluation de la formation...). Ressources disponibles Articles et dossiers Etudes de cas Livres blancs Aide en ligne Guide des solutions d'enquêtes par application : Guide des solutions d'enquêtes par méthode de recueil des réponses : Guide des solutions d'enquêtes par type de technologie de collecte des données :

Le magasin connecté : une clé pour la nouvelle distribution Quel l’avenir pour le point de vente ? À condition d’intégrer les technologies digitales, il n’est pas mort, tempèrent les spécialistes. Le connected store pour améliorer l’expérience client Parmi toutes les déclinaisons possibles du cross channel pour la distribution, le magasin connecté est une des voies privilégiées par les spécialistes du marketing de la distribution. Et selon eux, l’accès des consommateurs à une connexion, WiFi de préférence, en surface de vente est un minimum incontournable. Arpenter les rayons, toucher du doigt les produits puis consulter sur un terminal mobile, smartphone ou tablette, pour obtenir des informations complémentaires, des avis, les prix de la concurrence sont devenus des habitudes pour les nouveaux consommateurs et des critères pour favoriser l’acte d’achat. La mise à disposition de terminaux mobiles, de kiosques interactifs est une autre étape dans la transformation des points de vente. Le connected store pour encourager les ventes en ligne

Why Aren’t There More Iconic Millennial Brands? | Millennial Mar Is Colbert a brand icon for Gen Y? I was recently asked, “what question would I most want to ask Millennials?” As a professional market researcher it’s easy to answer: my biggest question is how they relate to brands. More specifically, I am curious why there aren’t more Millennial-specific ‘iconic’ brands? Brands are relationships. Let me first define what I mean by ‘brand icon’. Cultural icons are exemplary symbols that people accept as shorthand to represent important ideas. By this standard, very few brands, if any, qualify as ‘icons’ for Millennials. The only other brands I can think of that meet Holts’ qualification for iconic status for Gen Y are people brands. The Emmy- and Peabody-winning satirist, author of I Am America (And So Can You!) Brand marketers aspiring to be iconic Millennial brands could do well to study, Obama, Stewart and Colbert. What brands do you think have the potential to be icons for Gen Y?

Neuromarketing Hope and Hype: 5 Brands Conducting Brain Research | Integrated Branding Even before the age of Mad Men marketers were trying to tap into the human subconscious to influence consumers to buy their products. But over the last decade or so, as the fields of neuroscience and marketing science (as some like to call it) have evolved, the area of Neuromarketing has emerged. Today more companies are investing in the technology and studies. What is Neuromarketing? Neuromarketing is the practice of using technology to measure brain activity in consumer subjects in order to inform the development of products and communications--really to inform the brand's 4Ps. It is commonly accepted that traditional market research is flawed because consumers don't know, can't articulate, or will even lie in a focus group about their purchase motivations. Techniques include: fMRI (Functional Magnetic Resonance Imaging) SST (Steady State Topography) EEG (Electroencephalography) Eye Tracking Galvanic Skin Response So who is using neuromarketing (aside from consultants)?

La veille, une approche globale et stratégique Selon BADOT et COVA [1], le pouvoir s’est déplacé, glissant de l’accès des matières premières à l’accès aux sources d’information et à l’information. Cette nouvelle nécessité explique donc que l’une des conditions de survie de la firme est la veille quelle que soit son domaine d’étude. Pour BURGAUD, la veille est « une gestion de l’information qui se développe sur deux axes : spéculatif (recherche et recueil de l’information) et projectif (évaluation et projection des résultats éventuels) et qui concerne l’ensemble de l’entreprise aussi bien les fonctions technologiques que financières et commerciales. » L’AFNOR (norme XP X50-053, avril 1988) présente la veille comme une activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance de l’environnement technologique, commercial…pour anticiper les évolutions. Historiquement ce sont les grands groupes industriels qui ont été les premiers à mettre en œuvre une démarche de veille. 1. Les typologies de veilles Le cycle de la veille

Les canaux digitaux, générateurs de satisfaction client Bien qu'il génère toujours moins de satisfaction par rapport aux autres canaux, le téléphone reste encore le média le plus utilisé (84%) pour contacter un service client. Ainsi, sur les 57% de Français qui ont eu recours à un service client en 2013 (46% en 2012), seulement 67% s'en disent satisfaits. Selon la nouvelle édition de l'Observatoire des services clients (Viséo Conseil/BVA), présentée en amont de la soirée Elu Service Client de l'Année le 17 octobre, ce sont finalement les canaux les moins utilisés qui obtiennent les meilleurs taux de satisfaction. Ainsi, le click-to-call, les applications smartphone et les réseaux sociaux génèrent respectivement 87%, 83% et 81% de satisfaction. Ces résultats peuvent aisément s"expliquer par la rareté de ces nouveaux médias, mais indiquent néanmoins aux entreprises qu'elles ont tout intérêt à les considérer dans leur stratégie relationnelle. La résolution au premier contact est la première attente des Français. Méthodologie de l'enquête :

Related: