background preloader

Territorial Intelligence Portal. Knowledge, Methods, Governance and tools for action

Territorial Intelligence Portal. Knowledge, Methods, Governance and tools for action

Article VeilleMag 2004 Notre définition de l'Intelligence Territoriale : l’organisation innovante, mutualisée et en réseau, de l’ensemble des informations et connaissances utiles au développement, à la compétitivité, à l’attractivité d’un territoire, collectivement et pour chacun de ses acteurs. Jean-Marc Blancherie et François Badénès, associés de la Société i-KM, ont mené en Normandie (patrie de Marie Harel, la fermière qui inventa le camembert en 1785 mais aussi terre déjà bien travaillée par les pionniers de l’IE, et qui accueillait récemment les premières Assises Nationales de l’Intelligence Territoriale) un travail d’analyse et de proposition pour 3 grandes CCI : comment mutualiser des ressources, par delà le clivage entre les 2 Normandie, les découpages consulaires, les attributions institutionnelles, afin de soutenir une dynamique réelle d’IE et d’IT . Cet article a été écrit en partie en fonction de cette expérience Démystifions l’IT ! Absence de vision et renoncement à l’intelligence collective

knowledge management et intelligence economique et intelligence collaborative GeoDesign Knowledge Portal The definition of GeoDesign is still evolving. A few often quoted ones include: Most recent: "Geodesign is a design and planning method which tightly couples the creation of a design proposal with impact simulations informed by geographic context and systems thinking normally supported by digital technology." "Geodesign is changing geography by design." "Geodesign is a design and planning method which tightly couples the creation of design proposals with impact simulations informed by geographic contexts." "Geodesign is a set of techniques and enabling technologies for planning built and natural environments in an integrated process, including project conceptualization, analysis, design specification, stakeholder participation and collaboration, design creation, simulation, and evaluation (among other stages)." From the SDS perspective, GeoDesign has a broader sense and a narrower sense. This sense is similar to Steinitz's definition above.

Introduction : Dispositifs et outils de gouvernance territoriale 1Nous présentons dans ce numéro spécial une sélection d’articles issus de la session spéciale « Tools for Territorial Governance » organisée lors du Congrès joint de l’ERSA (European Regional Science Association, 47e Congrès) et de l’ASRDLF (Association de Science Régionale de Langue Française, 44e Congrès) qui s’est tenu du 29 août au 2 septembre 2007, à Paris/Cergy-Pontoise [ Cette réflexion s’inscrit plus largement dans le champ thématique sur « La dynamique et la gouvernance des territoires », portée par le département INRA-SAD [ et aborde la notion de gouvernance territoriale par l’analyse des outils, dans une perspective de développement territorial, entendu comme la « capacité des acteurs à maîtriser les dynamiques d’évolution qui les concernent » (Deffontaines et al., 2001). 6S. Lardon et al., dans l’article « Dispositifs de gouvernance territoriale durable en agriculture.

AIMS Association Internationale de Management Strategique - News NetLogo Home Page NetLogo is a multi-agent programmable modeling environment. It is used by tens of thousands of students, teachers and researchers worldwide. It also powers HubNet participatory simulations. It is authored by Uri Wilensky and developed at the CCL. You can download it free of charge. What can you do with NetLogo? Join mailing lists here. Download NetLogo Go to NetLogo Web NetLogo comes with a large library of sample models. Romain Pasquier, Vincent Simoulin et Julien Weisbein (dir.), 2007, La gouvernance territoriale. Pratiques, discours et théories, Paris, L.G.D.J., 235 p. 1Donner une cohérence d’ensemble ou une ligne directrice à un livre issu d’un colloque relève déjà de la gageure, tant il s’agit parfois de rassembler a posteriori des communications aux perspectives dissemblables, quand elles ne sont pas tout à fait contradictoires. La difficulté semble redoublée quand le thème du colloque et de l’ouvrage a été aussi largement et diversement débattu par les chercheurs et les acteurs locaux ces dix dernières années que celui de la « gouvernance territoriale ». Disons le sans ambages : l’ouvrage dirigé par PASQUIER et alii n’évite pas complètement cet écueil. Toute l’habileté de ses maîtres d’œuvre, auteurs d’une introduction (Vincent SIMOULIN) et d’une conclusion (Romain PASQUIER et Julien WEIBSEIN) très stimulantes, est cependant d’avoir fait de cette polyphonie autour de la notion de gouvernance – que le livre analyse autant qu’il l’illustre – l’élément central de leur questionnement. 6Venons-en à la construction de l’ouvrage proprement dite.

digital urban | modelling, visualising, sensing and visualising urban environments Coopération entre les territoires La coopération, reflet des différentes formes de solidarité entre territoires. Pour mener à bien leurs projets, les territoires rencontrent souvent la nécessité de coopérer. Cette coopération peut prendre la forme de partage d’investissements (pour des réseaux et équipements lourds), de partage d’expériences ou encore de complémentarité recherchée entre territoires différents (territoires ruraux et urbains, territoires de résidence et territoire de production, etc.). Ces coopérations se réalisent le plus souvent entre territoires limitrophes (par exemple dans le cas de l’intercommunalité), parfois entre territoires éloignés (jumelages, coopérations décentralisées). Ces coopérations peuvent être le fruit de démarches locales ou, au contraire, fortement contraintes par des Etats qui veulent modifier l’organisation administrative du territoire. L’objet de ce dossier consiste à présenter, de manière problématisée, différentes expériences de coopération territoriale afin de montrer :

GIS and Agent-Based Modelling Logiques d’acteurs et intercommunalité en Franche-Comté 1La France se singularise par son organisation administrative du territoire et une dispersion de sa population entre plus de 36 500 communes. Ce particularisme s’oppose aux exigences qu’impose la concurrence qui s’exerce désormais entre les territoires, pas seulement à un échelon national. Même si la France connaît, comme tous les pays du continent, le phénomène de métropolisation, il n’en demeure pas moins que la très grande majorité des communes sont de petite, voire de très petite taille. Ce constat soulève une multitude de questions, notamment autour des problèmes d’aménagement et de développement du territoire. 1 Source : Insee, population légale au RGP de 1999. 2La Franche-Comté ne déroge pas à la règle. 3L’analyse départementale permet de dégager trois situations contrastées (cf. tableaux 1 et 2). 5 Loi du 4 février 1995 d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire et Loi du (...) 6 Loi du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et renouvellement urbains.

Intelligence territoriale Success Story Une agence de développement régional surveille les technologies émergentes en France et à l’étranger pour favoriser des transferts de compétence vers les entreprises de la région. Avantages plus grande efficacité dans l’accompagnement de projets créateurs de richesse et d’emploisdynamisation des échanges intra et inter-régions et des bonnes pratiquesmeilleure identification des priorités de développement Vous êtes concerné Président d’une collectivité territoriale ou d’une agenceDéputé en charge de l’intelligence territoriale Délégué général Chargé de Mission Intelligence TerritorialeChef du Service économique Chef du Service du développement localConseiller technique Chargé de Veille En savoir plus… Contactez-nousDécouvrez les services d’accompagnement de Digimind Services Découvrez notre plateforme de veille Digimind Elle contribue à apporter des réponses aux questions suivantes: quels sont les différents acteurs de mon territoire et leur activité? Elle consiste à:

Éléments pour une approche de l'intelligence territoriale comme synergie de projets locaux pour développer une identité collective En 2006, la DATAR (Délégation à l’Aménagement du Territoire et à l’Action Régionale), créée en 1963, a été remplacée par la DIACT (Délégation Interministérielle à l’Aménagement et à la Compétitivité des Territoires) : l’aménagement volontariste du territoire national de la période gaullienne mené par l’État s’est transformé en aménagement et en coordination du développement de territoires. L’époque actuelle, commencée il y a une trentaine d’années, est une période de transition, correspondant à la double crise de l’État nation jacobin et de la société industrielle. Elle est aussi celle de la fin de bien des certitudes, l’individu contemporain ayant perdu la plupart de ses repères identitaires. Elle a vu le développement de nouvelles notions relevant à la fois du concept et d’applications pratiques : le projet, devenu en France une quasi-obligation légale (Boutinet), et le réseau (Castells, Musso) dans un monde globalisé où le changement permanent est valorisé.

Related: