background preloader

Sociétés canadienne de 1820 et québécoise de 1905

Sociétés canadienne de 1820 et québécoise de 1905
Situation d'apprentissage et d'évaluation (SAÉ) / 3e cycle du primaire Cette SAÉ amène l'élève à développer la compétence disciplinaire Interpréter le changement dans une société et sur son territoire. À travers différentes tâches, l'élève est amené à identifier et à interpréter les éléments de changements qui marquent les sociétés de 1820, de 1905 et d'aujourd'hui. Différents thèmes guident l'étude des sociétés : économie, population, religion, transport, travailleurs et vie quotidienne. La production finale de chaque équipe prend la forme d'un balado radio, une façon originale d'intégrer les TIC à l'apprentissage et d'apprendre à coopérer dans un travail collectif. Une famille écoute la radio en 1925

Le territoire des Algonquiens Le territoire habité par les Algonquiens est très grand. Il s'étend de l'océan Atlantique jusqu'aux montagnes Rocheuses. La plupart des habitants vivent dans les régions de la côte de l'Atlantique, de la Baie d'Hudson et dans les régions qui entourent l'Iroquoisie. La majeure partie de ce territoire est couverte de forêts mais certaines régions sont plus montagneuses. Le Bouclier canadien La plupart des nations algonquiennes vivent dans la région qu'on appelle le Bouclier canadien. Le climat Comme on peut le voir sur la carte, les Algonquiens qui habitent le plus au sud vivent sous un climat continental humide où les hivers sont les plus courts.

J'explore mon quartier Situation d'apprentissage et d'évaluation (SAÉ) / 1er cycle du primaire Conçue autour d'une activité de géocache, cette SAÉ permet d'initier l'élève à la compétence Exploiter les TIC en univers social tout en travaillant à la compétence disciplinaire Construire sa représentation de l'espace, du temps et de la société. L'élève apprend à utiliser des outils lui permettant de se repérer sur un territoire donné (récepteur GPS, points cardinaux, plan). Il explore son environnement et emploie un vocabulaire précis pour le décrire. Enfin, il établit des comparaisons entre les paysages d'hier et d'aujourd'hui et entre les réalités sociales d'ici et d'ailleurs. Télécharger tous les documents connexes à la SAÉ (~ 26,5 Mo) Expérimentations de la SAÉ : Cette SAÉ est issue d'une expérimentation réalisée à l'école primaire Ste-Colette de la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île.

Les ressources du territoire La chasse et la pêche Pour se nourrir, les Algonquiens comptent sur les ressources des forêts, des lacs et des rivières de leur territoire. Dans les forêts, ils peuvent chasser du gros gibier : l'orignal, le caribou et l'ours noir. On retrouve également du plus petit gibier comme le lièvre, le castor, l'écureuil, le raton laveur et la perdrix. Dans les nombreux lacs et rivières qui les entourent, les Algonquiens pêchent des poissons comme la truite, le brochet, la carpe et le saumon. La cueillette La forêt regorge de plantes, de fruits et de légumes qui servent d'aliments, d'épices et de remèdes. Les types de forêt La majeure partie du territoire des Algonquiens est recouverte d'une forêt boréale, où on retrouve principalement des conifères (sapins, épinettes, etc.).

Il était une fois en 1820... Cette SAÉ vous plongera dans la société de 1820 à travers la vie de différents personnages : le bûcheron, la religieuse, la couturière, le politicien, l'homme d'affaire, l'immigrant et l’agriculteur. Des images, des cartes géographiques, des textes, des histoires et des lettres aideront les élèves à bien comprendre le mode de vie de l'époque tout en travaillant sur la compétence Lire l'organisation d'une société sur son territoire. Utiliser les technologies et peut-être même les activités d’écriture du Village Prologue pour compléter votre tour d’horizon de la société du Bas-Canada en 1820. Nous vous souhaitons un très bon voyage en 1820! Source : Jacques Lamontagne / Service national du RÉCIT de l'univers social et les commissions scolaires des LLL. Cette situation d'apprentissage se réalise en parallèle avec le site de l'élève : Télécharger tous les documents connexes à la SAÉ (~ 49 Mo)

La tradition orale Nous avons très peu d'information concernant les Amérindiens parce qu'ils n'avaient pas d'écriture. Les choses du passé et les savoirs se transmettent par la parole, c'est ce qu'on appelle la tradition orale. Il est donc difficile de savoir quelles étaient les personnes importantes pour les Algonquiens parce qu'ils n'ont pas laissé de traces écrites. D'où viennent nos connaissances sur les Amérindiens? Le fait qu'il n'existe aucun document écrit par les Amérindiens avant l'arrivée des Européens explique que nos connaissances sur eux sont limitées. Nous ne savons pas exactement qui ils étaient, comment ils vivaient, à quoi ils pensaient ni à quoi ils rêvaient. Application Web de la ligne du temps www.lignedutemps.qc.ca "L'éternité, c'est long, surtout vers la fin." [Woody Allen] N’attendez pas tout ce temps avant de découvrir l’application Web de création de ligne du temps! Le service national du RÉCIT de l’univers social a développé une application Web sous licence libre (GNU GPL) qui permet de faire rapidement des lignes du temps dynamiques. Grâce à l'application, vous pouvez : créer des lignes du temps et des scénarios pédagogiques (des activités clé en main que peuvent utiliser les enseignants pour favoriser les apprentissages des élèves);accéder à des lignes du temps et des scénarios publics créés par le Service national du RÉCIT de l'univers social et les modifier selon vos besoins;partager vos lignes du temps et vos scénarios avec vos élèves et travailler en collaboration avec d'autres utilisateurs;afficher vos productions sur votre propre site Internet. Pour en savoir plus :

Les femmes Tous les membres d'une nation algonquienne sont égaux. Les femmes sont donc des membres à part entière de la tribu et jouent un rôle important dans la vie de la bande. Chez les Algonquiens, les hommes et les femmes ont chacun leurs tâches et il est très rare qu'une femme effectue la tâche d'un homme et vice versa. Les tâches des femmes De manière générale, les femmes algonquiennes s'occupent de tout ce qui concerne le camp. Ce sont elles qui s'occupent de construire les habitations, de trouver du bois de chauffage et de conserver les aliments.

Bienvenue dans ma petite bibliothèque ! - La bibliothèque de Chlop Les livres pour enfants, c'est mon métier et ma passion. Depuis dix-sept ans dans mon activité professionnelle de lectrice formatrice au sein de l'association LIRE à Paris, je ne cesse de m'émerveiller de la richesse de la littérature jeunesse. Il me semble que cette production est parfois méconnue. Des adultes, qui ont une exigence élevée concernant les livres qu'ils achètent pour eux même, se tournent parfois pour leurs enfants vers "ce qu'ils trouvent facilement" ou "ce que l'enfant connaît déjà".

Related: