background preloader

La politique n'existe plus

La politique n'existe plus
On a perdu sa trace depuis bien longtemps Vous vous inquiétez sans doute de lire de moins en moins d'articles politiques sur ce blog, c'est gentil de votre part, mais je vais vous expliquer : je suis blasé. Je pense que la politique n'existe plus. Elle est morte bien avant Philippe Séguin, abandonnée par les politiciens eux-mêmes qui lui ont préféré la célébrité et l'argent. Pas un homme, pas une femme, à droite ou à gauche, qui ne fasse vibrer l'électorat. Tous arrivent avec le même schéma de pensée, en utilisant les mêmes ficelles et en commettant les mêmes erreurs. La politique n'existe plus, sujet déserté par les médias.Cherchez la rubrique "politique" de Google Actu (y en a pas). La politique n'existe plus depuis que la démocratie est devenue si moderne et perfectionnée qu'elle peut se permettre de s'asseoir sur les résultats des urnes. La politique n'existe plus parce que les intérêts économiques priment maintenant sur ceux des peuples. Vous trouvez ça pessimiste ? Related:  La logique économico-médiatique

Les dérives de l’'État de droit Billet invité. On assiste aujourd’hui, et depuis plusieurs décennies, en France, à une dérive de la conception traditionnelle du droit. La société, loin d’être régulée par quelques grandes orientations législatives pérennes et à ce titre garantes de sécurité juridique, devient soumise aux aléas d’une législation hyper évolutive, sujette à de brusques et fréquents revirements de tendance en rapport avec une conjoncture mal dominée par les « fabricants de lois » ; la multiplication des textes engendrant à son tour des contresens voire même des contradictions fondamentales dans les diverses branches du droit, sinon parfois aussi au sein d’une même branche du droit. Cette évolution n’est pas seulement liée à un contexte de technicité plus ou moins évolutive mais également, plus profondément et sournoisement, à la soumission aveugle à la philosophie selon laquelle la loi décide et peut tout : un positivisme exacerbé. Sur le fond, une telle évolution n’apparaît pas nécessairement pertinente.

Le Projet Arnaud Montebourg 2012, la nouvelle France Le Projet Ouvrir Un référendum pour faire naître la VIe République précédent suivant Soumettre à Référendum, dans les 6 mois suivant l'élection présidentielle de 2012, la naissance de la VIe République contenant en un seul vote les réformes constitutionnelles qui concernent tous les pouvoirs publics : un Président de la République arbitre, un gouvernement disposant de la plénitude de ses pouvoirs, un Parlement aux pouvoirs de contrôle renforcés y compris l'opposition. Agir pour Arnaud Montebourg Je m'informe je rejoins les volontaires Je fais un don Carte des volontaires Voir la carte Retrouvez Arnaud Montebourg sur Facebook En savoir plus Suivez-nous sur

Des élections et des "people" A mesure que les candidatures s’affirment pour les présidentielles, on lit que telle ou telle « célébrité » votera pour tel ou tel candidat. C’est une manière de nous infantiliser… Je ne sais pas ce qu’en pense la majorité des citoyens de notre pays et partout où se pratique cette manipulation grossière des esprits. La majorité des candidats semble incapable de présenter des idées nouvelles pouvant nous sortir d’un système mortifère pour les humains comme pour la nature. Et pourtant, ô combien, il est urgent de briser ce système, quelque soit le temps nécessaire pour l’abattre. Alors, ne pouvant nous présenter des idées qui pourraient nous enthousiasmer, nous faire lever en masse avec, enfin, une nouvelle espérance pour nous, et plus encore pour nos enfants, les publicistes professionnels, avec l’accord des candidats, voire leur demande, nous bombardent presque tous les jours avec les nouveaux peoples qui soutiennent leurs candidats.

La crise a marqué le triomphe du chacun pour soi Michel Schneider par Arnaud Février - Flammarion Du même auteur Quel diagnostic portez-vous sur la crise en cours ? C’est toujours un peu impudent ou imprudent pour un psychanalyste de se mêler d’un jugement sur les choses politiques ou les choses économiques. Après tout, pourquoi est-ce que les économistes ou les politiques n’auraient pas aussi des choses à dire sur la psychanalyse ?Peut-être…Donc les propositions que j’avance ne sont que des suppositions, et je ne prétends pas du tout détenir la vérité. Comment expliquez-vous que, « big mother » ait pu prendre le pouvoir et qu’on ait accepté cette infantilisation généralisée ? , ouvrage collectif dirigé par Antoine Mercier avec Alain Badiou, Miguel Benasayag, Rémi Brague, Dany-Robert Dufour, Alain Finkielkraut…, Paris, Éditions Hermann, 2010.

Primaires socialistes : commentaires médiatiques d’après spectacle Si la presse écrite a pris le temps d’analyser le fond du débat diffusé sur France 2 (15 septembre 2011) entre les six prétendants socialistes à la candidature présidentielle, les commentateurs audiovisuels, eux, avaient d’autres priorités. Une fois encore, en effet, le jeu politicien a primé sur les enjeux politiques et le spectacle sur le fond. « Un poil guindé, ennuyeux parfois, voire souvent, sans éclat, les éditorialistes politiques […] disent ne pas avoir été captivés par le premier débat ». Ainsi Alain Duhamel, sur RTL (16 septembre), commente : « C’était doux, c’était lent, c’était ordonné, ça a été ennuyeux pendant les deux premier tiers. […] Par la force des choses, un débat ça finit par devenir pugnace, simplement il faut attendre les dix dernières minutes. » Même état d’esprit chez Bruce Toussaint, sur Europe 1 (16 septembre), lorsqu’il interroge son chroniqueur Olivier Duhamel : « Qui l’a emporté selon vous ? « Le match commence » - « ... - « ... - « ... « Oui ou non ?

Note statistique de (re)cadrage sur la délinquance des mineurs 1 Voir les contributions de Jean Danet et Christine Lazerges in Mucchielli, 2008a. 1Le 15 avril 2008, la ministre de la Justice, Madame Dati, avait installé officiellement une « Commission chargée de formuler des propositions pour réformer l’ordonnance du 2 février 1945 sur l’enfance délinquante », dite Commission Varinard, qui doit rendre son rapport fin novembre 2008. Lors du discours d’inauguration, la ministre a justifié la création de cette commission par plusieurs arguments. L’un d’entre eux fait aujourd’hui consensus chez tous les professionnels et les observateurs : la nécessité de reconstruire un texte de loi clair et cohérent là où les magistrats utilisent actuellement un texte très compliqué, réformé à une trentaine de reprises depuis 1945. 2 [ 2Lors de l’installation de la Commission Varinard, un dossier de presse fut ainsi remis aux journalistes, comprenant une série de données statistiques2.

Le Projet Arnaud Montebourg 2012, la nouvelle France Le Projet Ouvrir Engager de nouvelles relations avec les citoyens précédent suivant Ce Référendum contiendra également des lois nouvelles qui concernent les relations des citoyens avec le pouvoir et les médias : Référendum d'Initiative Populaire avec possibilité d'action abrogative, statut des médias garantissant l'indépendance des rédactions et des journalistes, rendant incompatible la propriété des médias avec l'obtention de marchés publics ; et limitant la concentration dans la propriété des médias. Agir pour Arnaud Montebourg Je m'informe je rejoins les volontaires Je fais un don Carte des volontaires Voir la carte Retrouvez Arnaud Montebourg sur Facebook En savoir plus Suivez-nous sur

La femme moderne victime des magazines féminins Temps de lecture: 5 min Pour un garçon, partir en vacances avec une fille implique deux choses: 1) supporter ses interminables séances de bronzage et 2) en profiter pour feuilleter les magazines féminins qui traînent sur le coin de sa serviette. Une lecture appréciée de la plupart des mâles, quoiqu'ils en disent: sous prétexte de se moquer de leurs traditionnels psycho-tests, c'est l'occasion de se rincer l'œil en douce (tous les mecs savent qu'il y a bien plus de demoiselles à poil dans Elle que dans n'importe quel FHM). Mais ça permet aussi de se mettre activement à la place d'une fille pendant quelques minutes. Ah, on nous murmure à l'oreillette que la presse féminine est simplement «frivole» et «pas prise de tête». La vie de la femme moderne n'est qu'un long orgasme Eh oui, les filles, pour pouvoir vous regarder fièrement dans la glace à la fin de l'été, vous avez intérêt à coucher. En vrac: «Où faire l’amour? La femme moderne n’a qu’une obsession: séduire Vous êtes grosse et moche?

Les Français doutent du clivage droite-gauche Danielle Scott - Flickr - CC C’est un sondage passionnant que le Cevipof a fait réaliser par la Sofres. Il mesure l’opinion des Français à l’égard des institutions politiques et économiques. En effet, si 69% des Français font confiance à leur conseil municipal et 65% à leur conseil général ou régional, 55% ne font pas confiance à l’Union Européenne, 64% à l’Assemblée Nationale, 65% à la présidence de la République et 68% au gouvernement. De Gaulle l'inclassable Du même auteur Mais l’enseignement sans doute le plus intéressant de ce sondage est la démonstration éclatante de la démonétisation du clivage gauche-droite. 67% des Français ne font confiance ni à la gauche, ni à la droite pour gouverner le pays. Retrouvez les articles de Laurent Pinsolle sur son blog

Related:  Réforme des institutions, nouvelle France