background preloader

Les combattants de l'ombre (Arte)

Related:  manuliza

D-Day - Normandie 44 : Etat des Lieux - Débarquement et Bataille de Normandie Articles :: Événements militaires - 1942, La bataille de Stalingrad Timochenko, Malinovski et Golikov disposaient de 1 715 000 hommes, 2 300 chars, 16 500 canons et 758 avions. De leur côté, les Allemands avaient envoyé à l'attaque le maréchal von List (commandant du groupe d'armées A, d'abord dirigé par von Bock) et le maréchal von Weichs (commandant du groupe d'armées B). Ils avaient mobilisé la VIe armée du général Paulus, soit 270 000 hommes. Le 28 juin 1942, les troupes allemandes partirent pour Stalingrad. Les forces du maréchal von Bock étaient composées de 84 DI et 10 Panzer-divisionen, soit 900 000 hommes, 1 200 blindés, 17 000 canons et 1 640 avions. Le début de l'offensive Pour ralentir les Allemands, les Russes provoquèrent des incendies de forêts et détruisirent des barrages, appliquant la politique de la "terre brûlée".

Mickey Mouse, une «figure de l'innocence» au camp de Gurs INFO LE FIGARO - Aujourd'hui le Journal de Mickey fête ses 80 ans. À cette occasion Le Figaro revient sur les planches du dessinateur Horst Rosenthal. Ce prisonnier juif allemand a mis en scène la souris aux grandes oreilles face à l'absurdité du régime nazi et de la France de Vichy. Aussi sidérant que cela puisse paraître, Mickey a montré le bout de son museau dans les camps de la Seconde Guerre mondiale. Horst Rosenthal, juif allemand, migre en France en 1933, année de l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Pour Didier Pasamonik, ce choix n'est pas innocent, le personnage phare de Walt Disney représentant «la figure de l'innocence»: « Le Journal de Mickey arrive en France en 1934 et est alors symbole de modernité. Mis à part la première et la dernière case, où Mickey s'enfuit, la souris aux grandes oreilles prend toujours un air surpris, ce qui caractérise pour Didier Pasamonik, «l'étonnement et la surprise des gens qui découvraient cette horreur.

Léon Vivien : un poilu sur Facebook La bataille de Stalingrad Du 13 septembre au 18 novembre 1942, la VIème armée Allemande de Von Paulus, la VIIIème armée Italienne du général Gariboldi, et les IIIème et IVème armées Roumaines des généraux Dumitrescu et Constantinescu, lançèrent de multiples offensives pour s'emparer de la ville. Le 21 septembre, 4 DI et 100 chars parvinrent dans le centre de la ville, puis atteignirent la Volga le 26, au sud-est de la gare centrale. Le 28, des combats eurent lieu autour des usines Barricade et Octobre Rouge. Le 15 octobre 1942, les troupes Allemandes réussirent à s'emparer de l'usine de tracteurs et d'une bande de 2,5 kilomètres sur la Volga. Fin octobre, les Allemands contrôlaient la majeure partie de la ville. Mais la VIème armée était une force avancée dans le dispositif de l'offensive allemande et le 12 novembre 1942, les forces Roumaines, qui étaient chargées de la protection de la route du ravitaillement, furent attaquées par deux divisions blindées de l'Armée Rouge qui les obligea à battre en retraite.

Introduction du dossier « Jean Moulin, un héros de l’ombre » - Pour mémoire - CNDP L’espace « Pour mémoire » consacre un dossier pédagogique à la personnalité de Jean Moulin et à son action pendant la Seconde Guerre mondiale. Jean Moulin, un héros de l’ombre a été conçu selon les recommandations des programmes et s’adresse aux enseignants du primaire, des classes de troisième et de première. Pour l’enseignant non spécialiste du sujet, l’approche de cette période peut s’avérer complexe : il s’agit de démystifier Jean Moulin, de relater ses actions de façon objective notamment les oppositions qu’il a rencontrées pour créer le Conseil national de la Résistance. Élaboré pour faciliter le travail des enseignants, ce dossier permet une double entrée dans le sujet grâce à : des documents (iconographie, textes) accompagnés de pistes pédagogiques immédiatement exploitables en classe ;un document complet, retraçant les étapes déterminantes de la vie de Jean Moulin, qui intègre les documents et pistes cités ci-dessus.

Commémoration du 11 novembre 2013 à St Paul de Varces (38) Le concours de la résistance 2012-2013 Pour la troisième année , l’Institut national de l’audiovisuel et le Concours National de la Résistance et de la Déportation ont engagé un partenariat afin de mettre à disposition des élèves préparant le concours des documents audiovisuels issus des fonds d’archives de l’Ina sur le thème : « Communiquer pour résister ». Les équipes de l’Ina et celles de la Fondation de la Résistance ont sélectionné et commenté trente documents radiophoniques représentatifs de la Résistance par les ondes (services français de la BBC pour la plupart) et de ses pourfendeurs (Radio-Vichy et Radio-Paris). Le caractère de propagande de ces documents nécessite la plus grande distance critique à laquelle participent les notices associées. Quelques documents filmés complètent cette sélection ainsi que deux émissions postérieures à 1945 qui permettent de retracer de manière synthétique l’histoire de la guerre des ondes. Ces documents ne pourront être utilisés que dans le cadre strict du concours. Pour en savoir + :

Commémoration du 11 novembre 2013 à St Paul de Varces (38) L'appel du 8 Juin 1940 Au mois de juin 2010 nous commémorerons le soixante-dixième anniversaire de l’appel du 18 juin prononcé par le général de Gaulle et communément reconnu comme un document patrimonial de notre histoire. Si elle est aussi anniversaire d’une défaite (la bataille de Waterloo) cette date du 18 juin, anniversaire d’un acte fondateur, marque incontestablement l’histoire de la Nation France. Elle crée même sa propre histoire, suffisamment efficiente pour ne pas avoir besoin de rappeler le millésime, ne parle-t-on pas de l’« appel du 18 juin », de l’« Homme du 18 juin » sans autre précision, au point que bon nombre des élèves de nos classes hésitent entre 1939, 1940 et 1944 ? Associée à un homme au parcours à la fois classique et hors du commun, associée à un moment-clef d’un conflit au cours duquel la République la plus longue de l’Histoire de France vacille et se saborde, la date du 18 juin est dès lors teintée d’ambiguïté et de mystère. Conception et réalisation du dossier

Commémoration du 11 novembre 2013 à St Paul de Varces (38) Bataille de Normandie Commémoration 11 novembre 2013 à St Paul de Varces (38)

Related: