background preloader

La WebTV de La Cantine

La WebTV de La Cantine
Related:  Veille et actu

w3sh : Lifestyle magazine. Design, fashion, gadgets, art, tendances, cultures urbaines, technologies You tube La Cantine est le premier espace de travail collaboratif en réseau (« coworking space ») à Paris et Ile de France, relié à d'autres structures en France, en région, ou à l'étranger (San Francisco, Barcelone, Sao Paulo, etc...). Ce lieu, entièrement conçu pour le travail collaboratif, facilite les coopérations fluides. De plus, la Cantine s'ouvre aux réseaux français et internationaux qu'ils soient des lieux de co-working, des plateformes artistiques, des lieux alternatifs, des pôles de compétitivité, des laboratoires de recherches spécialisés, des écoles ou des université. La cantine a pour but de faire se croiser des mondes qui travaillent dans des lieux éclatés afin de mutualiser les moyens et les compétences entre développeurs, entrepreneurs, usagers, artistes, chercheurs et étudiants.

Marketing & Innovation Les profils des Français à la découverte du nouveau monde numérique Six profils de Français à la découverte du "Nouveau monde numérique" ont été présentés dans une étude TNS Sofres. Dans son étude, "Les Français et le nouveau monde du numérique" TNS Sofres identifie six profils types de Français à la découverte du numérique, placés sur un mapping dont les axes sont l'utilisation des nouvelles technologies et la confiance dans l'avenir du numérique (Enquête réalisée en août 2011 par TNS Sofres pour l'Inria, Inventeurs du monde numérique, en partenariat avec TF1 News, Metro et France Inter). Deux profils partent à la conquête de ce nouveau monde. Les "grands explorateurs" (18% des Français), prennent possession de ce nouveau monde et s'y déplacent aisément. Ils se situent dans la tranche d'âge 25-34 ans, sont urbains, de CSP+ et ont une vision sereine de l'avenir. Deux autres profils manifestent un manque de repère dans ce nouveau monde. Les deux dernières catégories refusent ou feignent de refuser le nouveau monde du numérique.

Psy et Geek ;-) Le guide AXA du bon sens numérique AXA France lance le « Guide du Bon Sens Numérique », un projet initié avec ses 15 000 collaborateurs sur le bon usage des médias et des réseaux sociaux. Durant 10 semaines, ils ont partagé leurs témoignages et expériences sur une plateforme collaborative accessible en ligne et ont ainsi participé à l’écriture de 20 conseils indispensables pour prévenir les risques numériques. Voici la couverture du guide : Initialement destiné aux collaborateurs d’AXA France en version papier, il a finalement été mis à disposition du public gratuitement sur le site de l’association AXA Prévention : (bandeau à droite) Un guide qui s’insère dans une démarche plus large Ce guide est l’aboutissement d’une démarche. 18 conférences animées par votre serviteur qui ont rassemblé près de 2000 collaborateurs sur tous les sites d’AXA en France. Sur la partie amont du dispositif, j’ai publié un billet le 18 juillet 2011 : 1. La prévention des risques numériques

Un internaute français regarde 190 vidéos par mois C'est une étude publiée par comScore pour les amoureux des gros chiffes. Au mois d'octobre dernier, 1,2 milliard d'individus âgés de 15 ans et plus ont regardé 201,4 milliards de vidéos en ligne. Pour cette consultation, YouTube a été la première destination. YouTube détient une part de marché sur les vidéos consultées de 43,8 % au niveau mondial. Très loin derrière, on retrouve Youku - plateforme chinoise - avec 2,3 % puis VEVO ( 1,8 % ), Facebook ( 1,3 % ) et Dwango ( 1,2 % ). Dans les classements de comScore, ce sont les Canadiens qui ont le goût le plus prononcé pour les vidéos en ligne avec une moyenne de 303,7 vidéos par internaute dans le mois. En France, un internaute regarde en moyenne 190,1 vidéos par mois. Cette semaine, Médiamétrie a également publié une étude sur la vidéo en ligne.

We need to talk about piracy (but we must stop SOPA first) Much to my happiness, the internets are in a frenzy about the “Stop Online Piracy Act” (aka SOPA). Congress is currently in recess, but the House announced a hearing on the potential impact to the Domain Name Service on January 18 and everyone expects the Senate to begin discussing a similar bill “PROTECT IP Act” when they return to DC on January 24. There’s a lot to these bills – and the surrounding furor – and I’m not going to go into it, but I recommend reading the actual bill and Open Congress info, the Wikipedia article, EFF’s blog, and the various links at Stop American Censorship. Tomorrow – January 18th – a bunch of geeks are planning a SOPA Blackout Day to voice their discontent. I abhor SOPA for the same reasons as other geeks. In talking with non-geeks, I can’t help but be fascinated that the debate has somehow been framed in the public eye as “pro-piracy” vs. There are actually reasons to not be in favor of all forms of piracy, even if you’re an unrepentant media pirate.

Les trois web “A l’occasion de la parution de De la démocratie numérique au éditions du Seuil (Amazon, Fnac, Place des libraires), Nicolas Vanbremeersch, fondateur de l’agence de communication Spintank, plus connu sous son pseudonyme de blogueur politique, Versac – qui vient d’ailleurs d’ouvrir un nouvel espace de débat sur Meilcour.fr -, nous a confié les bonnes feuilles de son livre. Dans ce court essai, Versac ne propose pas un guide concret sur la démocratie électronique, mais plutôt une réflexion sur le web et son fonctionnement, sur ce que l’expérience du réseau transforme dans l’espace démocratique. Une réflexion qui affirme la complexité et la puissance du web et explique comment les médiations traditionnelles qui structuraient notre société sont en train de se redéfinir via le numérique. Comment comprendre cet espace public que forme le Web, dans ses grandes fonctions ? Deux axes structurent cet espace. Le deuxième axe est plus complexe, et sans doute aussi plus structurant. Le Web social

Utilisation des rich snippets en tourisme fév132012 Les rich snippets, vous connaissez? Ces fragments de résultats affichés dans les pages de résultats des moteurs de recherche, communément nommé snippets en anglais ou microformat/microdata, permettent de bonifier les résultats d’une requête Google avec de l’information à valeur ajoutée pour l’utilisateur. Ces rich snippets peuvent être utilisés de manière tout à fait gratuite par toutes les entreprises en ajoutant un simple bout de code de programmation à votre site. Bien sûr, il existe une multitude de rich snippets qui peuvent être utilisés dans différents contextes d’affaires et dans différents types d’industrie. 1. Tout d’abord, à quoi ressemble un rich snippets? Hôtel Un exemple d'avis et du nombre d'évaluation pour un hôtel:Ici, le rich snippet est constitué des étoiles d'avis et du nombre d'avis en gris Compagnie aérienne Un exemple d'affichage des avis et du nombre d'évaluation pour un billet d'avion Paris New York dans les résultats payants de Google (Google Adwords) 2.

Related: