background preloader

Jacques Attali

Jacques Attali
Related:  Chiens de garde

Rush Limbaugh In the 1990s, Limbaugh's books The Way Things Ought to Be (1992) and See, I Told You So (1993) made The New York Times Best Seller list. Limbaugh frequently criticizes, in his books and on his show, what he regards as liberal policies and politicians, as well as what he perceives as a pervasive liberal bias in major U.S. media. Limbaugh is among the highest paid people in U.S. media, signing a contract in 2008 for $400 million through 2016.[4] Early life Rush Hudson Limbaugh III was born in Cape Girardeau, Missouri, the son of Mildred Carolyn "Millie" (née Armstrong) and Rush Hudson Limbaugh, Jr. Limbaugh has German ancestry.[6] His family has many lawyers, including his grandfather, father and brother David. Limbaugh's biographer states that a large part of his life has been dedicated to gaining his father's respect and approval.[12] Professional career 1970s After dropping out of college, Limbaugh moved to McKeesport, Pennsylvania. 1980s 1990s 2000s The Rush Limbaugh Show Television show

Heinrich Himmler Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Himmler. Heinrich Luitpold Himmler ([ˈhaɪn.ʁɪç ˈluˑɪtˌpɔlt ˈhɪm.lɐ ] Écouter), né le 7 octobre 1900 à Munich, mort le 23 mai 1945 à Lunebourg, est l'un des plus hauts dignitaires du Troisième Reich. Il est Reichsführer-SS, le maître absolu de la SS, Chef der Deutschen Polizei, chef de la police allemande, dont la Gestapo et, à partir de 1943, ministre de l'Intérieur du Reich et Chef der Heeresrüstung und Befehlshaber des Ersatzheers, commandant en chef de l'armée de terre de réserve de la Wehrmacht[1] et responsable de l'armement de l'armée de terre. Himmler porte la responsabilité la plus lourde dans la liquidation de l'opposition en Allemagne nazie et dans le régime de terreur qui a régné dans les pays occupés. Les premières années (1900-1929)[modifier | modifier le code] La jeunesse à Munich[modifier | modifier le code] La Première Guerre mondiale et le début des années 1920[modifier | modifier le code]

Rush Limbaugh Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Rush Limbaugh Rush Limbaugh en 2009 Rush Hudson Limbaugh III, né le 12 janvier 1951, est un animateur de radio et éditorialiste politique américain, connu pour ses positions conservatrices. Il anime l'émission « le Salon de Rush Limbaugh » qui est diffusée sur tout le territoire des États-Unis sur « Premiere Radio Networks » et qui est le talk-show radiophonique le plus écouté du pays. Dans les années 1990, le succès de Limbaugh dépassa le milieu de la radio, pour atteindre la presse et la télévision. Il publia consécutivement deux ouvrages qui devinrent rapidement des succès de librairie: The Way Things Ought to Be (1992) Pocket Books (ISBN 067175145X)See, I Told You So (1993) Pocket Books (ISBN 067187120X) En 1992, Limbaugh a publié son premier livre, The Way Things Ought to Be, suivi de See, I Told You So en 1993[1]. De 1992 à 1996, Limbaugh anima un talk-show d'une demi-heure à la télévision. Jeunesse[modifier | modifier le code] Michael J.

Arthur Rubinstein Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arthur (Artur [ 1 ] ) Rubinstein (né le 28 janvier 1887 à Łódź , Pologne - mort le 20 décembre 1982 à Genève ) est un pianiste polonais. Il fut un des interprètes majeurs du XX e siècle . Il fut marié à Anelia Mlynarska (1908-2001). Biographie [ modifier ] Rubinstein en 1906 Né septième enfant d'une famille de tisserands juifs de Łódź , Arthur Rubinstein n'a aucun lien de parenté avec le célèbre pianiste et compositeur russe Anton Rubinstein (1829-1894). Il donne son premier concert dans sa ville natale en 1894 et, dès 1898, le violoniste Joseph Joachim le prend sous sa protection, l’envoie étudier à la Hochschule für Musik de Berlin et le recommande au professeur de piano Heinrich Karl Barth. En 1904, il se rend à Paris où il rencontre Ravel , Dukas et joue même le Second Concerto pour piano de Saint-Saëns en présence du compositeur. Mais il faut attendre les années 1930 pour que le pianiste jouisse vraiment d'une renommée internationale.

The Weekly Standard Ownership change[edit] Although the publication had, as of 2006[update], never been profitable and reputedly lost "more than a million dollars a year", News Corporation head Rupert Murdoch had previously dismissed the idea of selling it.[11] In June, 2009, a report circulated that a sale of the publication to Philip Anschutz was imminent, with Murdoch's position being that, having purchased The Wall Street Journal in 2007, his interest in the smaller publication had been less forceful.[12][13] The Washington Examiner reports that the Examiner's parent company, the Anschutz-owned Clarity Media Group, has since purchased the Standard.[14][15] Since the sale to the Clarity Media Group, the Standard has increased its paid circulation by 39 percent between its June 2009 and June 2010 BPA statements.[16] Masthead[edit] Editorial staff[edit] Contributing editors[edit] Business staff[edit] Terry Eastland, PublisherNicholas H.B. References[edit] External links[edit] Official website

Stanley Kubrick Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Stanley. Stanley Kubrick est un réalisateur, photographe, scénariste et producteur américain né le dans la ville de New York à Manhattan[1],[2], et mort le dans son manoir de Childwickbury, entre St Albans et Harpenden (Hertfordshire, nord de Londres). Après des débuts dans la photographie, Kubrick, autodidacte, sera également son propre directeur de la photographie, producteur, scénariste ou encore monteur. Biographie[modifier | modifier le code] Stanley Kubrick a toujours été réticent à s'entretenir sur ses œuvres, laissant au spectateur la liberté de formuler sa propre interprétation. Débuts dans la photographie[modifier | modifier le code] Stanley Kubrick se photographiant devant un miroir avec Rosemary Williams, 1949 Stanley Kubrick est issu d'une famille juive originaire d'Europe centrale[3] habitant dans le quartier du Bronx. De 1940 à 1945, Kubrick ne trouve aucun intérêt à l'école.

The Washington Times The Washington Times is a daily broadsheet published in Washington, D.C., United States. It was founded in 1982 by the founder of the Unification Church, Sun Myung Moon, and until 2010 was owned by News World Communications, an international media conglomerate associated with the church. History[edit] The Washington Times was founded in 1982 by News World Communications, an international media conglomerate associated with the Unification Church which also owns newspapers in South Korea, Japan, and South America, as well as the news agency United Press International.[1] Bo Hi Pak, the chief aide of church founder and leader Sun Myung Moon, was the founding president and the founding chairman of the board.[2] Moon asked Richard L. At the time of founding of the Times Washington had only one major newspaper, the Washington Post. The Washington Times bag. A former speechwriter for President George W. The American people know the truth. Funding[edit] Political leanings[edit] Times dispenser

Jacques Tati Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jacques Tati Jacques Tati en 1969 Jacques Tati, né Jacques Tatischeff le au Pecq (Yvelines)[1], près du square portant à présent son nom et mort le à Paris, est un réalisateur et acteur français. Biographie[modifier | modifier le code] Origines familiales[modifier | modifier le code] Jacques Tati est d'origine franco-russo-néerlando-italienne. Enfance et jeunesse[modifier | modifier le code] Jacques Tatischeff paraît avoir été un écolier médiocre ; en revanche, il est assez sportif et pratique le tennis et encore plus l'équitation ; il abandonne les études à 16 ans (1923) et entre comme apprenti dans l'entreprise familiale, où il est formé par son grand-père. Il abandonne le métier d'encadreur[6] en 1931 ou 1932, au moment où la crise économique mondiale atteint la France, et notamment le monde du spectacle. Les débuts dans le monde du spectacle[modifier | modifier le code] Durant les années 1930, il commence aussi à jouer comme acteur de cinéma :

The Washington Times Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un de ses journalistes les plus connus Bill Gertz est renommé pour avoir produit bon nombre de scoops ayant trait aux services secrets américains, dont beaucoup d'ailleurs se sont révélés être faux. La Washington Times Corporation publie aussi le Noticias Del Mundo à New York, et le mensuel The World&I. Le Washington Times a un tirage d'environ 100 000 exemplaires par jour, contre environ 700 000 pour le Washington Post. Relations avec l'Unification Church[modifier | modifier le code] Pour l'Unification Church le révérend Sun Myung Moon est le véritable fondateur du Washington Times. « Il y a quinze ans, alors que le monde était à la dérive, ballotté par l'onde tumultueuse de la Guerre Froide, je fondais le Washington Times pour concrétiser l'ardent désir de Dieu de sauver ce monde. L'Unification Church a maintenu à flot le journal alors qu'il perdait de l'argent uniquement pour faire entendre sa voix dans le paysage américain.

Related: