background preloader

Michel Foucault

Michel Foucault
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Foucault. Michel Foucault Philosophe occidental Époque contemporaine Paul-Michel Foucault, né le à Poitiers et mort le à Paris, est un philosophe français dont le travail porte sur les rapports entre pouvoir et savoir. Puisant dans Nietzsche et Kant, l'ensemble de l'œuvre foucaldienne est une critique des normes sociales et des mécanismes de pouvoir qui s'exercent au travers d'institutions en apparence neutres (la médecine, la justice, les rapports familiaux ou sexuels…) et problématise, à partir de l'étude d'identités individuelles et collectives en mouvement, les processus toujours reconduits de « subjectivation » (libération et création de soi). Biographie[modifier | modifier le code] Premières années[modifier | modifier le code] Paul-Michel Foucault naît le à Poitiers[2], dans une famille de notables « »de province[3]. À l'École normale supérieure[modifier | modifier le code] En 1951, il est reçu troisième.

La Conjuration des imbéciles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est précisément la déprime et l'épuisement provoqués par l'impossibilité de faire publier son livre, rejeté par plusieurs éditeurs américains, qui poussent Toole à se suicider en 1969, à l'âge de 31 ans. Grâce aux efforts inlassables de la mère de Toole et de l’écrivain Walker Percy, à qui elle l'avait fait lire, le livre a été finalement publié en 1980 par la Louisiana State University Press. « ...Le plus drôle dans cette histoire, pour peu qu’on goûte l’humour noir, c’est qu’aussitôt publié, le roman a connu un immense succès aux États-Unis et s’est vu couronné en 1981 par le prestigieux prix Pulitzer. Une façon pour les Américains de démentir à retardement le pied de nez posthume que leur adressait l’écrivain... »[1]. La Conjuration des imbéciles a été vendu à plus de 1,5 million d'exemplaires et traduite en dix-huit langues. Personnages principaux[modifier | modifier le code] Ignatius J. Ignatius J. ↑ Bernard Le Saux, Le Matin

Gilles Deleuze Sa thèse de philosophie est centrée sur le concept de « différence » et « répétition », c'est-à-dire au rapport du même à la ressemblance, de la copie au double, et de l'effet de la répétition à l'infini par rapport à un original. Il y prend comme référence Gottfried Wilhelm Leibniz, qui était à la fois métaphysicien et mathématicien. Deleuze tente d'y développer une métaphysique, en accord avec la physique et les mathématiques de son temps (les années 1960), dans laquelle les concepts de multiplicité, d'événement et de virtualité remplacent respectivement ceux de substance, d'essence et de possibilité. La pensée de Deleuze est parfois également associée au post-structuralisme, bien qu'il ait déclaré s'être toujours vu comme un métaphysicien. Deleuze a reçu en 1994 le grand prix de philosophie de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance et formation[modifier | modifier le code] « Nous étions atterrés. — Pourparlers, p. 225

Les Mots et les Choses Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Mots et les Choses (Une archéologie des sciences humaines) est un essai de Michel Foucault, publié aux éditions Gallimard en 1966. Avec L'Archéologie du savoir, c'est dans cet ouvrage que Foucault développe la notion d’épistémè. Foucault semble avoir tout d'abord privilégié le titre de L'Ordre des choses, avant de le changer pour satisfaire son éditeur, Pierre Nora[1]. Contenu du livre[modifier | modifier le code] Le livre s'ouvre sur une description et un commentaire détaillés du tableau Les Ménines de Diego Velázquez et de l'arrangement complexe de ses lignes de plan et de ses effets cachés. « Peut-être y a-t-il, dans ce tableau de Velásquez, comme la représentation de la représentation classique », écrit Foucault. « Ce sont tous ces phénomènes de rapport entre les sciences ou entre les différents discours dans les divers secteurs scientifiques qui constituent ce que j’appelle épistémè d’une époque »

Antonin Artaud Œuvres principales Compléments A influencé le nouveau théâtre américain dont le Living Theater et l'Open Theatre. Antonin Artaud, né à Marseille le 4 septembre 1896 et mort à Ivry-sur-Seine le 4 mars 1948, est un théoricien du théâtre, acteur, écrivain, essayiste, dessinateur et poète français. La poésie, la mise en scène, la drogue, les pèlerinages, le dessin et la radio, chacune de ces activités a été un outil entre ses mains, « un moyen pour atteindre un peu de la réalité qui le fuit »[1]. Toute sa vie, il a lutté contre des douleurs physiques, diagnostiquées comme issues de syphilis héréditaire, avec des médicaments, des drogues. Inventeur du concept de « théâtre de la cruauté » dans Le Théâtre et son double, Artaud a tenté de transformer radicalement la littérature et surtout le théâtre. Dans son œuvre immense, il fait délirer l'art (comme Gilles Deleuze, grand lecteur d'Artaud, fera délirer la théorie autour du corps sans organe). Biographie[modifier | modifier le code] « [...]

OUZBÉKISTAN • XIe siècle – Le Persan qui a découvert l’Amérique Abu Rehan Al-Biruni, lettré musulman, aurait peut-être découvert le Nouveau Monde des siècles avant Christophe Colomb, grâce à la seule puissance de ses calculs. Depuis plus de cent ans, universitaires, passionnés et farfelus se posent la question : qui a vraiment découvert l’Amérique ? Certaines théories, totalement excentriques, évoquent la présence de Phéniciens à Rhode Island, ou de Chinois dans ce qui n’était pas encore la baie de San Francisco. Dans les années 1950, Thor Heyerdahl, anthropologue et navigateur norvégien haut en couleur, affirmait que les Péruviens, à bord de voiliers en balsa, faisaient régulièrement l’aller-retour entre les Amériques et la Polynésie, longtemps avant que Christophe Colomb ne prenne la mer. Plus sérieusement, des spécialistes scandinaves se sont penchés sur les sagas nordiques, en quête de preuves de l’antériorité de la découverte des côtes nord-américaines par leurs ancêtres.

L'Archéologie du savoir Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Archéologie du savoir est un ouvrage du philosophe français Michel Foucault paru en 1969 chez Gallimard. Cet essai d'épistémologie tente d'expliquer la démarche précédemment développée par l'auteur notamment dans Histoire de la folie (1962) et Les Mots et les Choses (1966). Table des matières[modifier | modifier le code] I. Les unités du discours. II. III. IV. V. VI. VII. I. II. III. IV. V. I. II. III. IV. V. VI. Éditions[modifier | modifier le code] L'Archéologie du savoir, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des sciences humaines », 1969 ; rééd. 1992. Bibliographie[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Portail de la philosophie Les Aventures d'Alice au pays des merveilles Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. A l'origine, lors de sa première écriture, le livre n'était pas destiné aux enfants. L'écriture fut reprise une seconde fois pour les enfants en conservant les personnages merveilleux qui la rendaient si attrayante pour ce jeune public. Le roman foisonne d'allusions satiriques aux amis de l'écrivain et aux leçons que les écoliers britanniques devaient mémoriser à l'époque. Le pays des merveilles, tel qu'il est décrit dans le conte, joue sans cesse avec la logique. Le livre a connu une suite intitulée De l'autre côté du miroir. De nos jours, l'ouvrage reste populaire aussi bien auprès des enfants que des adultes. Historique[modifier | modifier le code] Lorina Charlotte Liddell (âgée de 13 ans, appelée Prima dans le poème d'ouverture).Alice Liddell (âgée de 10 ans, appelée Secunda dans le poème d'ouverture).Edith Liddell (âgée de 8 ans, appelée Tertia dans le poème d'ouverture). Description[modifier | modifier le code] Alice in Wonderland (1903).

Cahiers « Mondes anciens » - Histoire et anthropologie des mondes anciens Compte-rendu Clio : "Le bracelet de parchemin" Farge Arlette Le bracelet de parchemin. L’écrit sur soi au XVIIIe siècle Bayard, 2003, 115 p. Compte rendu réalisé par Stéphane Haffemayer dimanche 6 avril 2003, par Stéphane Haffemayer Stéphane Haffemayer est agrégé d’histoire au Lycée Talma (91). La fréquentation des Archives nationales réserve parfois de bien surprenantes découvertes comme ces bracelets de parchemin exhumés par Arlette Farge dans les archives de la prévôté de l’Île-de-France (série Y). Modeste par son volume mais empli d’une profonde humanité, l’ouvrage est une plongée dans le monde de ceux que l’illettrisme empêche généralement de laisser la moindre trace mais qui, par l’écrit, revendiquent leur appartenance à la communauté sociale. La première partie révèle quelques aspects de cet écrit sur soi comme ces lettres qui révèlent autant ce qui fut que ce qui devrait être. La seconde partie s’intéresse au "corps écrit", ou plutôt à sa "lecture" à la manière d’un inventaire censé reconstituer son identité.

Philip K. Dick Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Philip K. Dick Portrait dessiné de Philip K. Œuvres principales Compléments Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Philip et sa sœur jumelle Jane Charlotte, naissent le 16 décembre 1928, de Dorothy Kindred Dick et Joseph Edgar Dick, travaillant tous deux au Département de l'Agriculture des États-Unis[21],[22]. En mai 1948, Jeanette Marlin devient sa première femme. Les débuts dans l'écriture[modifier | modifier le code] Poussé par sa femme, il entame en 1952 une carrière d'écrivain professionnel. Son premier roman, Loterie solaire, très politique, est publié en 1955. Côté vie de famille, les relations se dégradent peu à peu. Son côté paranoïaque s'amplifie au fil des mois : s'il ne réussit pas, estime-t-il, c'est parce qu'il est victime de complots fomentés contre lui. Cela n'arrange en rien, dans l'immédiat, la situation psychologique et financière du romancier. Encore une fois, le couple tourne mal.

L'irrévérence, une passion française On la défend aujourd’hui bec et ongles comme un élément essentiel de la liberté d’expression. La caricature fait partie de l'ADN de la France. De Daumier à "Charlie Hebdo", des pamphétaires aux chansonniers en passant par les humoristes, petit tour d'horizon de la satire française. Reportage : A. Et avant ? Au Moyen-Âge, la caricature est présente dans les sculptures des églises avec des personnages grotesques et des animaux symboliques. Idem pour Molière avec ses comédies de mœurs qui croquent avec férocité la bonne société, les faux esprits et faux dévots, l'intolérance religieuse (déjà !). Avec l’arrivée de la philosophie des Lumières, le XVIIIe siècle sera riche en écrits corrosifs.

Arlette Farge Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Arlette Farge Principaux travaux Thèse de doctorat, Le vol d'aliment à Paris au XVIIIe siècle (1974) Arlette Farge, née le [1] à Charleville, est une historienne française spécialisée dans l’étude du XVIIIe siècle, directrice de recherche au CNRS, rattachée au centre de recherches historiques de l'EHESS. Biographie[modifier | modifier le code] Arlette Farge est la dernière d'une fratrie de trois enfants issus d'une famille modeste arrivée à Charleville par les besoins de la guerre[2]. Apport à l'histoire sociale du XVIIIe siècle[modifier | modifier le code] De retour en France , elle s'engage dans la préparation d'un doctorat d'histoire moderne sur Le vol d'aliment à Paris au XVIIIe siècle, soutenu en 1974 sous la direction de Robert Mandrou, disciple de Lucien Febvre pionnier de l'histoire des mentalités. Carrière audio-visuelle[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] Articles[modifier | modifier le code]

Friedrich Nietzsche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Friedrich Wilhelm Nietzsche Philosophe allemand Époque contemporaine Friedrich Wilhelm Nietzsche (prononcé en allemand [ˈfʁiːdʁɪç ˈvɪlhɛlm ˈniːt͡sʃə], souvent francisé en [nit͡ʃ]) est un philologue, philosophe et poète allemand né le à Röcken, en Saxe-Anhalt, et mort le à Weimar, en Allemagne. Peu reconnu de son vivant, son influence a été et demeure importante sur la philosophie contemporaine de tendance continentale, notamment l'existentialisme et la philosophie postmoderne ; mais Nietzsche a également suscité ces dernières années l'intérêt de philosophes analytiques, ou de langue anglaise, qui en soutiennent une lecture naturaliste remettant en cause une appropriation par la philosophie continentale jugée problématique[1]. Biographie[modifier | modifier le code] Professeur de philologie à l'université de Bâle dès l'âge de 24 ans, il obtient un congé en 1879 pour raison de santé. Présentation générale de son œuvre[modifier | modifier le code]

Maurice G. Dantec Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Dantec. Maurice G. Œuvres principales Maurice Georges Dantec dit Maurice G. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et débuts littéraires[modifier | modifier le code] En 1992, il écrit La Sirène rouge, un roman à mi-chemin entre le polar et le roman-feuilleton, qui remporte le Trophée 813 du meilleur roman francophone en 1994. En 1998, il quitte la France et s'installe à Montréal, au Québec[3]. Romancier et essayiste[modifier | modifier le code] Avec Le Théâtre des opérations, journal métaphysique et polémique, dont le premier volume s'intitule Manuel de survie en territoire zéro (publié en 2000), Dantec livre un essai à caractère autobiographique où il laisse libre cours à ses réflexions. En 2001, Dantec livre la suite de ses réflexions dans le second volume du Théâtre des opérations : Laboratoire de catastrophe générale présenté sous la forme d'un journal. Les éditeurs de Maurice G. Maurice G.

Related: