background preloader

Accueil du portail - Aide aux Devoirs en Ligne

Une plateforme de soutien scolaire personnalisée pour TOUS les élèves Après la journée de classe, (18h30 - 19h30), l'élève entre directement en contact avec un enseignant qui l'aide à avancer. Tous deux échangent en tchat ou en visioconférence et travaillent sur un tableau blanc partagé. ADEL offre aux élèves bien d'autres possibilités : réviser, préparer une évaluation, obtenir des conseils, etc. ADEL a été créé pour apporter une aide individualisée aux élèves, stimuler, faciliter, encourager et améliorer le travail à la maison, donner confiance aux élèves, leur offrir aussi un moyen de communication privilégié avec leurs enseignants. Tout est parti du constat en 2008 que dans l'établissement, classé Réseau Ambition Réussite (RAR), seul un tiers des élèves rendaient leurs devoirs. L'accompagnement personnalisé devient réalité et facteur de changements au collège Ainsi certains prennent plaisir à venir échanger avec leurs enseignants sur la plateforme. Aide aux devoirs en ligne - Adel Related:  Pas de devoirs à la maison

Devoirs à la maison: "Comme un chef d'entreprise, mon fils ramène du boulot... après le boulot" Mardi 11 décembre 2012 2 11 /12 /Déc /2012 07:24 Et si on s'en débarrassait des devoirs à la maison pour les écoliers? Notre contributeur Marc Serrand défend cette idée car, selon lui, les enfants sont "débordés". "Allo? A propos des devoirs, on entend souvent parler de "démission des familles", de "l'abandon de la question scolaire", faute d'intérêt ou faute d'y comprendre goutte. C'est Mounir, par exemple, dont les parents donnent des devoirs supplémentaires. On sonne à la porte: "Bonjour M'sieur". Je discute parfois avec d'autres parents, qui souvent ont des enfants encore en primaire. Et pas que les ingénieurs ou les enseignants, hein! J'essaie de limiter la tension et la pression sur mes fils Je repense à ce que me racontait un parent la semaine dernière, à propos d'un "enseignement d'exploration" confié aux bons soins des enfants, pour un travail personnel du week-end. Marc Serrand

Primaire : Les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ? Mis sous le boisseau depuis 2008, le rapport de l'Inspection générale sur "le travail des élèves en dehors de la classe" à l'école primaire refait surface. Ce rapport piloté par Viviane Bouysse, avec C Saint-Marc, H-G. Richon et P. Claus, pose de bonnes questions. Les devoirs à la maison sont-ils vraiment interdits ? C'est bien parce que l'interdiction est renouvelée régulièrement par l'Education nationale que l'interdiction des devoirs à la maison à l'école primaire pose problème. Malgré tous ces rappels, ce qui est plus nouveau dans le rapport c'est que les inspecteurs ne sont pas certains qu'ils soient réellement interdits ! La circulaire de 2008 « relative à la mise en place de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 dans les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire » prévoit qu’il est possible d’apporter aux élèves « une aide au travail scolaire » qui leur permet « d’apprendre leurs leçons ou d’approfondir le travail de la classe ». François Jarraud Le rapport

templates Ressources : français La lecture, une affaire communautaire Jean Foucambert, Les Actes de Lecture n°3, sept. 1983, p.65 Il n'y a pas d'événement qui puisse se comprendre si on l’isole de la réalité sociale observée dans son extension et sa durée. lire La notion de pacte Jean-Claude Passeron, Les Actes de Lecture n°17, mars 1987, p.55 En préambule, Jean-Claude PASSERON a tenu à préciser la portée de cette notion de démocratisation : « Il faut être clair sur ce terme et lui faire dire davantage que la simple augmentation quantitative des gens touchés par une pratique. lire Pouvoir, savoir et promotion collective Jean Foucambert, Les Actes de lecture, n°20, déc. 1987, p.65. La transmission de savoirs s'accorde avec la reproduction de l'état des choses, de l'ordre établi et en particulier de la hiérarchie des statuts. lire Les 7 propositions pour une politique globale de lecture Jean Foucambert lire Six conditions pour devenir lecteur C'est à plusieurs qu'on apprend à lire tout seul. lire lire lire lire

Devoirs à la maison: "Comme un chef d'entreprise, mon fils ramène du boulot... après le boulot" "Allo? C'est Olga... Est-ce que je pourrais parler à Sami s'il vous plait M'sieur? A propos des devoirs, on entend souvent parler de "démission des familles", de "l'abandon de la question scolaire", faute d'intérêt ou faute d'y comprendre goutte. C'est Mounir, par exemple, dont les parents donnent des devoirs supplémentaires. On sonne à la porte: "Bonjour M'sieur". Je discute parfois avec d'autres parents, qui souvent ont des enfants encore en primaire. Et pas que les ingénieurs ou les enseignants, hein! Je repense à ce que me racontait un parent la semaine dernière, à propos d'un "enseignement d'exploration" confié aux bons soins des enfants, pour un travail personnel du week-end. Le donner à faire aux enfants un vendredi soir pour le lundi, c'est les mettre à peu près tous en situation d'échec. Voir tous les articles de MarcSerrand Vous aussi exprimez-vous sur L'EXPRESS.

France : Les devoirs à la maison, source d'inégalités croissantes Les familles populaires sont désorientées par les devoirs à la maison et les «codes scolaires», qu'elles peinent à assimiler. Le débat n'est pas nouveau, mais un livre publié cette rentrée revient sur le sujet. Faut-il supprimer les devoirs à la maison au nom des inégalités qu'ils engendrent? Au-delà du débat idéologique, Séverine Kakpo, 32 ans, chercheuse en sciences de l'éducation à l'université Paris-VIII, publie une enquête* sur le temps consacré aux devoirs dans les familles populaires. Comme d'autres catégories socioprofessionnelles, ils ont bien intégré les stratégies d'évitement de certains établissements, par le jeu des options. «Les devoirs constituent une fenêtre ouverte sur la classe, un moyen de communiquer avec les enseignants et la justification d'un temps extrascolaire qui contribue à l'ordre moral familial», explique Séverine Kakpo. Incompréhension face à la méthode semi-globale Les devoirs à la maison creusent les inégalités, c'est une évidence.

Trois techniques de soustraction Cependant, même la première version est difficile à comprendre. En effet, l'idée que la différence de deux nombres ne change pas si on ajoute la même quantité à chacun des deux nombres est loin d'être évidente. Quand on demande à des adultes d'effectuer en calcul mental 1342 - 998, on rencontre très rarement la procédure suivante : 1342 - 998, c'est autant que 1344 - 1000 (on a ajouté 2 à chacun des nombres), c'est donc 344. Cette procédure utilise pourtant la propriété mathématique qui fonde la technique de soustraction qu'emploient beaucoup d'adultes (parce qu'elle a longtemps été pratiquement la seule enseignée en France). C'est là le principal écueil de cette première méthode de soustraction. L'usage des boîtes noires n'est pas exclu, on peut parfois apprendre à faire quelque chose et ne comprendre que plus tard pourquoi on procède ainsi.

Pencils Down? French Plan Would End Homework As part of an effort to overhaul education in France, President Francois Hollande is proposing the elimination of homework. Fred Dufour/AFP/Getty Images hide caption toggle caption Fred Dufour/AFP/Getty Images As part of an effort to overhaul education in France, President Francois Hollande is proposing the elimination of homework. In the name of equality, the French government has proposed doing away with homework in elementary and junior high school. It's 5:30 p.m. and getting dark outside, as kids pour out of Gutenberg Elementary School in Paris 15th arrondissement. "It's not a good idea at all because even at a young age, having individual work at home helps build maturity and responsibility," she says, "and if it's something they didn't quite get in school, the parents can help them. Toure lives with her son, her little sister and her mother in public housing near the school. An Educational Divide Elisabeth Zeboulon sits in her office over the playground. Infusing Happiness

"Quatre heures de devoirs encadrés par semaine seraient suffisantes" Philippe Claus, inspecteur général de l'éducation nationale et coauteur en 2008 du rapport "Le travail des élèves en dehors de la classe. état des lieux et conditions d'efficacité", revient sur l'annonce mardi 9 octobre par François Hollande de son souhait de faire disparaître les devoirs à la maison en primaire, se déclarant plutôt en faveur de travaux individuels effectués à l'école. Lire : François Hollande dessine l'école du quinquennat Pourquoi partir du postulat qu'il ne faut pas donner des devoirs à la maisons aux enfants à l'école primaire ? Philippe Claus : on donne des devoirs parce que le temps de classe est relativement court et que les apprentissages ont besoin d'être confortés. Au primaire, comme les enfants n'ont pas une autonomie toujours suffisante, il faut un adulte pour les aider à surmonter les difficultés. Pourquoi les parents sont-ils majoritairement opposés à la suppression de ces devoirs à la maison ? Il faut prendre en compte le contexte de l'époque.

Astuce : Imprimer à l’école depuis chez soi ! Encore une idée saugrenue ? Pas tant que ça. Je vous explique le pourquoi du comment. Lundi, journée de rentrée après les vacances de Noël, j’arrive, comme chaque lundi environ 1h15 à l’avance pour tout mettre en place afin de bien démarrer la période ainsi que la semaine. Cela implique pas mal d’impressions : - les plans de travail périodiques - les bons de commandes/PDT hebdomadaires - les fiches élèves pour les dictées négociées - les listes de mots outils pour mes CE1 - Les dictées négociées pour les CE2 etc… (Oui, je sais, moi aussi j’aimerais pouvoir mettre tout ça sous format numérique et ainsi faire une belle économie de papier supplémentaire mais bon, pour le moment ce n’est pas possible…) Donc j’imprime tout ça et voilà qu’entre ça, répondre au téléphone, mettre de l’ordre dans les affichages (etc.) arrive l’heure d’aller accueillir les élèves. Et là, je me suis dit : « Pffff… Si j’avais pu lancer l’impression depuis chez moi hier soir, j’aurais gagné un temps fou… ». 1. 2. 3. 4.

Le cahier des apprentissages pour remplacer les devoirs ? Dessin de Jack Kock pour les Cahiers Pédagogiques Supprimer les devoirs est une idée généreuse déjà assez ancienne, mais qui peine à s’imposer malgré les nombreuses restrictions ministérielles, et malgré le fait qu’il est connu et montré que les devoirs ne facilitent pas les apprentissages comme ils le devraient, et augmentent les inégalités scolaires. Pour beaucoup de parents, et d’enseignants, les devoirs restent indispensables car ils constituent le lien privilégié entre l’école et les familles. L’une des attentes les plus fortes des familles est en effet de savoir ce qui se passe en classe, et qui est bien souvent une boîte noire pour elles. Le cahier des apprentissages ne se confond avec le cahier d’un enseignement. Quelle forme peut prendre ce cahier d’apprentissages ? Un journal quotidien des apprentissages, où l’enfant écrit à la première personne, du pluriel pour raconter ce qui a été fait en classe, du singulier pour raconter ce qu’il a appris, compris ou pas. Conclusion

Related: