background preloader

Fausse bannière

Fausse bannière
Related:  oppérations sous fausse bannière : "false flag"INDUSTRIE de la PEUR Comment ça marche ?la stratégie du choc

LA MAJORITÉ DES ATTENTATS TERRORISTES SONT FABRIQUÉS PAR LA POLICE… Au début du siècle, la police US fabriquait déjà des vrais attentats à la bombe imputés aux anarchistes, afin de mieux réprimer le mouvement ouvrier. C’est une manipulation courante. Et sous Bush, chaque fois que l’Administration Bush était confrontée à un problème politique, le chef du Homeland Security débarquait à la télé pour nous mettre en garde contre un nouveau projet d’attentat terroriste… En France c’est Sarkozy qui nous a fait le coup du "terrorisme d’ultragauche" avec l’affaire de Tarnac… ou bien Mohammed Merah, collaborateur des services secrets français. Ou encore les attentats de Londres, avec des jeunes suivis à la trace par la police depuis des mois…… c’est à se demander si les attentats du 11 Septembre… mais non, mais non, on n’ose pas penser des choses aussi "nauséabondes"Néanmoins… le terrorisme c’est bien pratique quand même, pour détourner l’attention du public des vrais problèmes. [Tim Carr - IES News Service - 02/05/2012 - Trad. Like this: J'aime chargement…

Attentats sous fausse Bannière - False Flag Parmi les théories évoquées à propos des attentats du 11-Septembre, le terme de "False Flag opérations" revient de manière récurrente. Mais le terme équivalent en français n’est que peu usité : "opérations sous fausse bannière" ne se retrouve que rarement dans les pages de nos journaux. Pourtant ces opérations secrètes sont un élément incontournable de l’histoire de notre civilisation. "Ces ridicules théories du complot sont juste un écran de fumée pour cacher l’incroyable vérité" A propos de False Flags rapportés par les médias français, on notera malgré tout une exception notable sur l’antenne de France-info le 27 janvier 2011. "Je crois qu’il faut se garder d’interpréter rapidement. Des gouvernements ADMETTENT réaliser des opérations terroristes sous « fausse bannière ». paru sur le WashingtonsBlog le 5 fév 2010 Traduction Martin pour ReOpenNews Quelques exemples : De plus, vous ne pouvez pas appeler cela une "théorie du complot" puisque le gouvernement lui-même l’admet !

Les combattants de l'État islamique formés par des britanniques Cet article est une dépêche de l’agence ANI, une des deux grandes agences indiennes de presse avec PTI. La dépêche résume en fait un article du Daily Star, un tabloïd anglais. Dans l’article de ce tabloïd on peut aussi lire l’avis d’une source militaire britannique qui explique que compte tenu du fait qu’on estime à 600 le nombre de Britanniques enrôlés dans l’État islamique en Irak et au Levant, on ne doit pas s’étonner si un ou deux ont eu une expérience militaire dans l’armée de Sa majesté. Pourtant on a du mal à s’imaginer un ou deux anciens soldats britanniques former à leurs méthodes des bataillons entiers d’une milice dont l’effectif compte plusieurs milliers de combattants. Ces formateurs originaires de Grande Bretagne sont donc sans doute plus nombreux et on voit mal l’armée britannique accueillir dans ses rangs autant de soldats qui se transformeraient par la suite en « djihadistes » . La question qui me vient est : qui les paye et pourquoi ?

Le « journaliste » Paul Conroy, agent opérationnel du MI6 Présenté comme reporter photographe au Sunday Times, Paul Conroy, qui vient de s’échapper de l’Émirat islamique de Baba Amr, est un agent du MI6 britannique. Sur cette photo, on le voit en Libye (en gilet pare-balles bleu) avec les dirigeants d’Al-Qaeda : à sa droite Mahdi al-Harati (en gilet pare-balles noir) et Abdelhakim Belhaj (en vareuse camouflée). • Mahdi al-Harati a épousé une Irlandaise et a vécu à Dublin. Selon l’ancien Premier ministre José Maria Aznar, Mahdi al-Harati est toujours recherché en Espagne pour son implication dans les attentats de Madrid du 11 mars 2004. En 2010, avec une barbe plus soignée et la couverture d’une ONG, Mahdi al-Harati était infiltré par le MI6 au sein de la « Flottille de la Liberté » qui tenta d’apporter de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza. Mahdi al-Harati dirigeait la brigade d’Al-Qaeda qui assiégea l’hôtel Rixos de Tripoli, en août 2011. • Abdelhakim Belhaj est le bras droit d’Ayman al-Zawahiri, et l’actuel numéro 2 d’Al-Qaida.

Le réseau GLADIO (CIA MI6) structure de l'OTAN Le retour de Gladio et la renaissance de la Terreur sous le règne de Nicolas Sarkozy Un autre jour, une autre attaque false-flag dans une autre démocratie occidentale évoluée. Cette fois, le peuple de France est la cible d'unterrorisme d'État à l'occidentale et d'unestratégie de la tension. Le pigeon s'appelle Mohamed Merah. Les noms des personnes assassinées par l'État français sont Jonathan (Yonatan) Sandler, deux de ses jeunes enfants - Aryeh et Gabriel - et un autre enfant du nom de Myriam Monsonegro. Opération terroriste ordinaire pilotée par l'État dans le but d'accroître les tensions, les peurs et les haines au sein de la société occidentale. En 1984, Vincenzo Vinciguerra, un néo-fasciste et terroriste italien, a décrit l'existence en Italie d'un réseau de l'ombre constitué d'officiers militaires et de dirigeants politiques qui organisaient fréquemment des attaques terroristes dans le but de maintenir la droite au pouvoir. En quoi ces informations sont-elles pertinentes ici ?

Amériques - Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes Le Camerounais Alexandre Song annonce sa retraite internationale En savoir plus Blackwater agents involved in Syria unrest: Political analyst Tue May 29, 2012 8:35AM GMT We have real evidence now that the Blackwater company is working in Syrian territories.” Taleb Ibrahim, a political analyst The agents of the US company Blackwater are operating inside Syria and are involved in the deadly turmoil in the Arab country that began in March 2011, a political analyst tells Press TV. “We have real evidence now that the Blackwater company is working in Syrian territories,” said Taleb Ibrahim, a political analyst from Damascus, in an interview with Press TV on Monday. Ibrahim also stated that there is a “third party” inside Syria that “wants to undermine” the six-point peace plan put forward by UN-Arab League envoy to Syria Kofi Annan in March. “I accuse directly the Turkish intelligence and the Saudi intelligence and the Qatari intelligence.” Over the past few months, Saudi Arabia, Qatar and Turkey have expressed support for arming of the Syrian rebels. Syria has been experiencing unrest since mid-March 2011.

IL GLADIO Article Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gladio (« Glaive » en italien) désigne le réseau italien des stay-behind, une structure créée dès le lendemain de la Seconde Guerre mondiale pour parer à une menace d'invasion soviétique. On désigne couramment par ce nom l'ensemble des armées secrètes européennes, dont l'existence a été révélée publiquement le 24 octobre 1990 par le Premier ministre italien Giulio Andreotti. Ces réseaux fonctionnaient le plus souvent sans que les gouvernements nationaux en aient connaissance[1]. Pour plusieurs auteurs, Gladio est impliqué dans différentes actions violentes des années de plomb italiennes[2],[3], mais l'ampleur de son implication faisait encore en 2005 l'objet de débats. La nature secrète des activités de l'organisation, et le fait que les archives de l'OTAN ne sont pas accessibles aux chercheurs, font du réseau un sujet controversé. Historique des accusations et théories relatives à Gladio[modifier | modifier le code]

Révélations de Snowden : comment les USA aident Israël et recrutent les djihadistes de l’EIIL Glenn Greenwald l’avait dit : « Snowden fera d’autres révélations importantes à propos d’Israël. » Et c’est ce qui s’est passé. Le journaliste britannique qui a déclenché le scandale des écoutes illégales mises en place par la National Security Agency (l’affaire dénommée le ‘Datagate’) revient à la charge sur son site The Intercept. Les tout derniers documents top-secret examinés par Greenwald parmi les quelque 1,7 million de fichiers fournis par l’ex-agent de la CIA, Edward Snowden, éclairent d’un jour nouveau l’agression israélienne contre les Palestiniens de Gaza, une nouvelle fois d’actualité. Ils mettent notamment en évidence l’implication directe des USA et de leurs principaux alliés. La coopération entre les deux agences a débuté en 1968 et a formé la base des relations étroites qui existent actuellement entre les autres agences de renseignement israéliennes et celles américaines, comme la CIA, le Mossad et la division des opérations spéciales. Article original : Il Manifesto

Ennemis de l'OTAN en Irak et en Afghanistan, alliés en Libye « Des serpents, la soif, la chaleur et le sable, seule la Libye peut présenter cette multitude de malheurs qui pousserait tout homme à la fuir. » Lucain, La Pharsale L’actuelle opération militaire contre la Libye a été motivée par la résolution 1973 du Conseil de sécurité de l’ONU [1] et a pour objectif de protéger les civils. Les déclarations du président Obama, du Premier ministre britannique David Cameron, du Président Sarkozy [2], et d’autres dirigeants ont souligné la nature humanitaire de cette intervention, qui a officiellement pour but d’empêcher le massacre de forces pro-démocratiques et de partisans des droits de l’homme par le régime de Kadhafi. Mais dans le même temps, de nombreux commentateurs ont manifesté une certaine anxiété en raison du mystère entourant le gouvernement de transition anti-Kadhafi qui a vu le jour au début du mois de mars dans la ville de Benghazi située dans le district cyrénaïque au nord-est de la Libye. Nombre de combattants par million d’habitant.

Related: