background preloader

Fausse bannière

Fausse bannière
Related:  oppérations sous fausse bannière : "false flag"INDUSTRIE de la PEUR Comment ça marche ?la stratégie du choc

LA MAJORITÉ DES ATTENTATS TERRORISTES SONT FABRIQUÉS PAR LA POLICE… Au début du siècle, la police US fabriquait déjà des vrais attentats à la bombe imputés aux anarchistes, afin de mieux réprimer le mouvement ouvrier. C’est une manipulation courante. Et sous Bush, chaque fois que l’Administration Bush était confrontée à un problème politique, le chef du Homeland Security débarquait à la télé pour nous mettre en garde contre un nouveau projet d’attentat terroriste… En France c’est Sarkozy qui nous a fait le coup du "terrorisme d’ultragauche" avec l’affaire de Tarnac… ou bien Mohammed Merah, collaborateur des services secrets français. Ou encore les attentats de Londres, avec des jeunes suivis à la trace par la police depuis des mois…… c’est à se demander si les attentats du 11 Septembre… mais non, mais non, on n’ose pas penser des choses aussi "nauséabondes"Néanmoins… le terrorisme c’est bien pratique quand même, pour détourner l’attention du public des vrais problèmes. [Tim Carr - IES News Service - 02/05/2012 - Trad. Like this: J'aime chargement…

Attentats sous fausse Bannière - False Flag Parmi les théories évoquées à propos des attentats du 11-Septembre, le terme de "False Flag opérations" revient de manière récurrente. Mais le terme équivalent en français n’est que peu usité : "opérations sous fausse bannière" ne se retrouve que rarement dans les pages de nos journaux. Pourtant ces opérations secrètes sont un élément incontournable de l’histoire de notre civilisation. "Ces ridicules théories du complot sont juste un écran de fumée pour cacher l’incroyable vérité" A propos de False Flags rapportés par les médias français, on notera malgré tout une exception notable sur l’antenne de France-info le 27 janvier 2011. "Je crois qu’il faut se garder d’interpréter rapidement. Des gouvernements ADMETTENT réaliser des opérations terroristes sous « fausse bannière ». paru sur le WashingtonsBlog le 5 fév 2010 Traduction Martin pour ReOpenNews Quelques exemples : De plus, vous ne pouvez pas appeler cela une "théorie du complot" puisque le gouvernement lui-même l’admet !

Les combattants de l'État islamique formés par des britanniques Cet article est une dépêche de l’agence ANI, une des deux grandes agences indiennes de presse avec PTI. La dépêche résume en fait un article du Daily Star, un tabloïd anglais. Dans l’article de ce tabloïd on peut aussi lire l’avis d’une source militaire britannique qui explique que compte tenu du fait qu’on estime à 600 le nombre de Britanniques enrôlés dans l’État islamique en Irak et au Levant, on ne doit pas s’étonner si un ou deux ont eu une expérience militaire dans l’armée de Sa majesté. Pourtant on a du mal à s’imaginer un ou deux anciens soldats britanniques former à leurs méthodes des bataillons entiers d’une milice dont l’effectif compte plusieurs milliers de combattants. Ces formateurs originaires de Grande Bretagne sont donc sans doute plus nombreux et on voit mal l’armée britannique accueillir dans ses rangs autant de soldats qui se transformeraient par la suite en « djihadistes » . La question qui me vient est : qui les paye et pourquoi ?

False flag "False colors" redirects here. For the imaging technique, see False-color. False flag (or black flag) describes covert operations designed to deceive in such a way that the operations appear as though they are being carried out by entities, groups, or nations other than those who actually planned and executed them. Operations carried out during peace-time by civilian organizations, as well as covert government agencies, may by extension be called false flag operations if they seek to hide the real organization behind an operation. Geraint Hughes uses the term to refer to those acts carried out by "military or security force personnel, which are then blamed on terrorists In its most modern usage, the term may also refer to those events which governments are cognizant of and able to stop but choose to allow to happen (or "stand down"), as a strategy to entangle or prepare the nation for war. Use in warfare[edit] [edit] Air warfare[edit] Art. 3. Art. 19. Land warfare[edit] 1. 2. 1. 2. 1. 2. 3.

Opération Northwoods Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mémorandum du 23 mars 1962 sur l'opération Northwoods. L'opération Northwoods est un projet d'opérations militaires clandestines sous fausse bannière destinées à manipuler l'opinion publique. Il s'agissait de blesser ou tuer des citoyens américains pour ensuite accuser les Cubains et envahir leur pays. Conçu par des chefs de l'état-major américain de leur propre initiative, ce projet d'opération fut proposé à l'exécutif américain en 1962 (administration Kennedy), qui le rejeta. Il ne fut jamais mis à exécution. L'opération consistait, dans le contexte de la guerre froide, en l'organisation d'une série d'actions d'intoxications pour justifier aux yeux de l'opinion américaine une intervention militaire contre Cuba et obtenir l'appui diplomatique, voire militaire, des nations occidentales, le Royaume-Uni en particulier[1]. Contexte : l'hostilité anti-castriste[modifier | modifier le code] L'élaboration du plan[modifier | modifier le code]

Le « journaliste » Paul Conroy, agent opérationnel du MI6 Présenté comme reporter photographe au Sunday Times, Paul Conroy, qui vient de s’échapper de l’Émirat islamique de Baba Amr, est un agent du MI6 britannique. Sur cette photo, on le voit en Libye (en gilet pare-balles bleu) avec les dirigeants d’Al-Qaeda : à sa droite Mahdi al-Harati (en gilet pare-balles noir) et Abdelhakim Belhaj (en vareuse camouflée). • Mahdi al-Harati a épousé une Irlandaise et a vécu à Dublin. Selon l’ancien Premier ministre José Maria Aznar, Mahdi al-Harati est toujours recherché en Espagne pour son implication dans les attentats de Madrid du 11 mars 2004. En 2010, avec une barbe plus soignée et la couverture d’une ONG, Mahdi al-Harati était infiltré par le MI6 au sein de la « Flottille de la Liberté » qui tenta d’apporter de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza. Mahdi al-Harati dirigeait la brigade d’Al-Qaeda qui assiégea l’hôtel Rixos de Tripoli, en août 2011. • Abdelhakim Belhaj est le bras droit d’Ayman al-Zawahiri, et l’actuel numéro 2 d’Al-Qaida.

Le réseau GLADIO (CIA MI6) structure de l'OTAN Le retour de Gladio et la renaissance de la Terreur sous le règne de Nicolas Sarkozy Un autre jour, une autre attaque false-flag dans une autre démocratie occidentale évoluée. Cette fois, le peuple de France est la cible d'unterrorisme d'État à l'occidentale et d'unestratégie de la tension. Le pigeon s'appelle Mohamed Merah. Les noms des personnes assassinées par l'État français sont Jonathan (Yonatan) Sandler, deux de ses jeunes enfants - Aryeh et Gabriel - et un autre enfant du nom de Myriam Monsonegro. Opération terroriste ordinaire pilotée par l'État dans le but d'accroître les tensions, les peurs et les haines au sein de la société occidentale. En 1984, Vincenzo Vinciguerra, un néo-fasciste et terroriste italien, a décrit l'existence en Italie d'un réseau de l'ombre constitué d'officiers militaires et de dirigeants politiques qui organisaient fréquemment des attaques terroristes dans le but de maintenir la droite au pouvoir. En quoi ces informations sont-elles pertinentes ici ?

Amériques - Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes Le Camerounais Alexandre Song annonce sa retraite internationale En savoir plus Conspiration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une conspiration est une entente secrète entre plusieurs personnes, en vue de renverser un pouvoir établi, ou une organisation en vue d'attenter à la vie d'une personne d'autorité. Le terme « conspiration » et ses quasi-synonymes, notamment « complot » et « conjuration », ont fait l'objet de distinctions sémantiques par plusieurs spécialistes de la langue. Les objectifs d'une conspiration sont variés, ainsi que ses moyens. Terminologie[modifier | modifier le code] François Guizot remarque que « les définitions de cabale, complot, conspiration et conjuration, bien que synonymes, marquent chacune de ces choses d'une empreinte si particulière qu'au lieu de les distinguer par des lignes de séparation, elles coupent, tranchent par des traits aussi forts que multipliés, leur ressemblance »[6]. Le rapport existant entre ces quatre termes avait déjà été remarqué par Roubaud au XVIe siècle[7]. « Cabale »[modifier | modifier le code] - En 1587.

Programme des Nations unies pour le développement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), fait partie des programmes et fonds de l'ONU. Son rôle est d'aider les pays en développement en leur fournissant des conseils mais également en plaidant leurs causes pour l'octroi de dons. Présentation[modifier | modifier le code] Les origines du PNUD remontent aux années 1950 avec la création par l’Assemblée générale des Nations unies du Programme élargi d’assistance technique (PEAT ou EPTA en anglais) et la mise en place en décembre 1958 du Fonds spécial des Nations unies (FSNU). Le groupe PNUD comprend, à l'instar du groupe de la Banque Mondiale, plusieurs entités distinctes : le PNUD lui-même bien sûr, mais aussi ONU Femmes, le service des Volontaires des Nations unies (VNU), le Fonds d’équipement des Nations unies (FENU), le Bureau des Nations unies pour les services d’appui aux projets (UNOPS), le Bureau de lutte contre la désertification et la sécheresse (BNUS/UNSO).

Related: