background preloader

Accueil

Accueil
Related:  Partenariats Publics Privés (PPP)Partenariat Public Privé

Immobilier : Le partenariat public-privé ne fait pas l'unanimité Lignes TGV, stades, hôpitaux, prisons… ce montage est utilisé pour financer toutes sortes d'infrastructures publiques. L'année dernière, 41 projets de ce type ont été agréés, pour un montant total de 15 milliards d'euros. Importée du Royaume-Uni au milieu des années 2000, la formule du PPP (partenariat public-privé) a connu un développement exponentiel depuis. Lignes TGV, stades, hôpitaux, prisons… ce montage est utilisé pour financer toutes sortes d'infrastructures publiques. L'année dernière, 41 projets de ce type ont été agréés, pour un montant total de 15 milliards d'euros. • Une formule très pratique Au lieu d'acheter comptant, pourquoi ne pas payer à crédit? • Petites et grandes opérations Le PPP est aussi bien utilisé pour monter des opérations de très grande dimension que pour mener des projets plus modestes. • Avantages et inconvénients Les «supporteurs» du PPP estiment que la formule permet de construire plus vite les ouvrages. • Objet de polémique politique

Private finance initiative - Wikipedia, the free encyclopedia - The private finance initiative (PFI) is a way of creating "public–private partnerships" (PPPs) by funding public infrastructure projects with private capital. Developed initially by the governments of Australia and the United Kingdom, and used extensively there and in Spain, PFI and its variants have now been adopted in many countries as part of the wider neoliberal programme of privatisation and financialisation driven by an increased need for accountability and efficiency for public spending.[1] PFI has also been used simply to place a great amount of debt 'off-balance sheet', which aim is not restricted to neoliberal governments.[2] Overview[edit] Mechanics[edit] Contracts[edit] The public authority will design an "output specification" which is a document setting out what the consortium is expected to achieve. Structure of providers[edit] Method of funding[edit] Refinancing of PFI deals is common. Development of PFI in the United Kingdom[edit] History[edit] George Osborne

Deuxième séance du jeudi 2 février 2012 Assemblée nationale XIIIe législature Session ordinaire de 2011-2012 Compte rendu intégral Présidence de M. vice-président M. le président. (La séance est ouverte à quinze heures.) Débat sur les partenariats public - privé M. le président. La parole est à M. M. Le Président Nicolas Sarkozy s’est employé à les généraliser et à les systématiser dans son offensive de privatisation de l’action publique, au nom de l’efficacité, de la réduction des coûts, de la nécessaire modernisation de la commande publique. Parce qu’il fallait, tout en prétendant alléger la dette publique, muscler un plan de relance au ventre mou, permettre aux majors du BTP de s’affranchir des règles de la concurrence et de capter 15 % des 150 milliards d’euros annuels de commandes publiques, la loi du 28 juillet 2008 a banalisé ce type de contrat. La commande passée était claire. Je vous faisais part de mes réticences à voir reporter la charge des PPP sur les générations futures. Les faits nous donnent raison. M. le président.

Comprendre la comptabilité pour déchiffer un bilan et un compte de résultat Partenariat public-privé Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir PPP. Le partenariat public-privé (PPP) est un mode de financement par lequel une autorité publique fait appel à des prestataires privés pour financer et gérer un équipement assurant ou contribuant au service public. Toutefois on utilise en général l'expression de « partenariat public-privé » pour désigner des projets plus récents, dans la lignée des contrats d'initiative de financement privé (en) (en anglais Private Finance Initiative) apparus en Grande-Bretagne depuis 1992, contrats dont se sont inspirés de nombreux pays. Les PPP, une formule soutenue par certaines organisations internationales[modifier | modifier le code] L'importance actuelle de la dette publique dans certains États occidentaux les pousse à se tourner de plus en plus vers la formule des partenariats public-privé. Ce mode de financement a été critiqué par certains auteurs[1]. Monde[modifier | modifier le code] Bibliographie en français

Approche financière du partenariat public-privé - La lettre BJCPonline Laurent Parnois Consultant Associé 1) Quels sont les principaux avantages financiers d’un PPP ? Beaucoup de choses avaient été promises au lancement des PPP, dont les temps forts du développement ont été 2003 (ordonnance sur les baux emphytéotiques hospitaliers) et 2004 (ordonnance sur les contrats de partenariat), après les lois LOPSI et LOJI de 2002 concernant certains AOT / BEA sectoriels. Suite à nos nombreux retours d’expériences en tant que conseil financier auprès des personnes publiques, il nous semble clair que les avantages suivants peuvent être vérifiés. Le PPP permet (on pourrait même dire « oblige à ») une véritable vision du projet en termes de coût global, à condition de ne pas trop limiter les prestations d’exploitation maintenance confiées au partenaire privé. Le dialogue compétitif, à condition qu’il soit bien mené, est fructueux et permet d’optimiser tant les coûts d’investissement, que les coûts de financement ou d’exploitation maintenance. Le financement de projet.

Contrat de partenariat · Services d’intérêt économique général Les contrats de partenariats sont régis par l’ordonnance n° 2004-559 du 17 juin 2004 modifiée par la loi n° 2008-735 du 28 juillet 2008, pour l’Etat et ses établissements publics. Ces dispositions, reprises aux articles L. 1414-1 et suivants du Code général des collectivités territoriales, s’appliquent également aux collectivités territoriales et aux établissements publics locaux. Les contrats de partenariats sont communément connu sous le nom de partenariats public-privé. Ce contrat se définit comme un contrat administratif, par lequel un pouvoir adjudicateur « confie à un tiers, pour une période déterminée en fonction de la durée d’amortissement des investissements ou des modalités de financement retenues, une mission globale ayant pour objet le financement, la construction ou transformation, l’entretien, la maintenance, l’exploitation ou la gestion d’ouvrages, d’équipements ou de biens matériels nécessaires au service public ». Guide pratique du contrat de partenariat

PPP : le fiasco financier de l'hôpital sud-francilien Le désastre financier et sanitaire du centre hospitalier sud-francilien (CHSF) illustre parfaitement les dérives auxquelles une gestion court-termiste, totalement comptable et excluant toute démocratie sanitaire aboutit. En 2005, Xavier Bertrand, ministre de la Santé, donne son accord à la signature d’un partenariat public-privé avec le groupe Eiffage pour réaliser un vaste hôpital à Corbeil-Essonnes, ville dont le maire était à l’époque Serge Dassault ; hôpital destiné à regrouper de structures médicales du sud de l’Ile-de-France. Plutôt que de payer un hôpital qui serait maître de ses murs, l’Etat se désengage et confie le chantier à Eiffage qui en assurera l’exploitation en louant le bâtiment au centre hospitalier sud-francilien pendant trente ans. Les conditions de la négociation de ce partenariat public-privé (dit PPP) restent extrêmement confidentielles comme du reste le contrat lui-même dont une partie seulement sera présenté au conseil d’administration du CHSF.

Hôpital Sud Francilien : les collectivités ne peuvent plus se passer des PPP Lignes ferroviaires, tribunaux, prisons... construits grâce à des sociétés privées, les partenariats public-privé (PPP) représentent plus de 18 milliards de contrats. Une somme qui va peser lourd à l'avenir sur les budgets publics. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre avec Laetitia Clavreul Avec huit mois de retard, l'hôpital sud-francilien, en lisière de Corbeil-Essonne et Evry, a accueilli ses premiers patients lundi 23 janvier. Ce PPP prévoit qu'Eiffage finance et construise l'établissement puis en assure la maintenance pour les trente ans à venir, en contrepartie d'un loyer de 40 millions d'euros, une somme que beaucoup juge exorbitante. L'hôpital sud-francilien est devenu le symbole des ratages des PPP, alors que les collectivités et l'Etat semblent ne plus pouvoir s'en passer. Quel est l'intérêt des PPP ? Qui décide du recours au contrat de partenariat ? Les grands groupes industriels sont-ils favorisés ? A l'évidence oui, notamment les majors du BTP.

Silence, hôpital high-tech fantôme L’inauguration de l’hôpital Sud-francilien à Corbeil, dans l’Essonne - la plus importante opération hospitalière en Ile-de-France de ces dix dernières années - tourne au gag. Elle était prévue en avril 2011, puis le 17 mai, puis le 15 septembre, et désormais on évoque le premier trimestre 2012. Le directeur vient de démissionner. Quant au personnel des deux hôpitaux (celui de Corbeil et celui d’Evry) qui doivent se retrouver sur ce site flambant neuf, ils appellent à une grève cette semaine. Couloirs sans fin. Bizarrement, on ne sait trop où l’on est, et c’est un rien terrifiant. PPP, voilà… Le gros mot est lâché : PPP pour partenariat public-privé. «Le PPP, j’étais contre, explique Manuel Valls. Anomalies. Début 2011, selon l’accord, les clés doivent être données. «Je vais vous le faire payer», lance l’ancien directeur d’Eiffage à l’adresse de Manuel Valls, devenu président du conseil de surveillance du nouvel hôpital. 100 millions d’euros supplémentaires sont, en effet, prévus.

Étude et analyse des risques dans les projets PPP : proposition de hiérarchisation - Espace ETS Ouahdi, Sabah (2008). Étude et analyse des risques dans les projets PPP : proposition de hiérarchisation. Mémoire de maîtrise électronique, Montréal, École de technolgie supérieure. Résumé Durant la dernière décennie, le monde a assisté à une ruée du secteur public vers l'utilisation des fonds privés sous forme de contrats appelés Partenariats Public-Privés (PPP). La gestion des risques dans les PPPs constitue le cheval de Troie de tous les partenaires qui s'efforcent à comprendre les plus fins des impacts pour assurer un profit raisonnable et constant du projet, et ce, durant toute la période de concession. Actions (Identification requise)

Le Partenariat Public Privé, un modèle à réinventer Un débat commence à poindre qui devra être tranché dans les prochains mois. Il concerne le « Pentagone à la française ». Faut-il ou non regrouper les services centraux et les états-majors de la défense sur un site unique, dans le 15ème arrondissement de Paris, en s? Fuite en avant Je n? Désavantage pour les PME Tout aussi inquiétant est la perte de compétence que porte en germe le PPP.

Related: