background preloader

L'Entraide

L'Entraide
Dans cette arène impitoyable qu’est la vie, nous sommes tous soumis à la « loi du plus fort », la loi de la jungle. Cette mythologie a fait émerger une société devenue toxique pour notre génération et pour notre planète. Aujourd’hui, les lignes bougent. Un nombre croissant de nouveaux mouvements, auteurs ou modes d’organisation battent en brèche cette vision biaisée du monde et font revivre des mots jugés désuets comme « altruisme », « coopération », « solidarité » ou « bonté ». Notre époque redécouvre avec émerveillement que dans cette fameuse jungle il flotte aussi un entêtant parfum d’entraide… Un examen attentif de l’éventail du vivant révèle que, de tout temps, les humains, les animaux, les plantes, les champignons et les micro-organismes – et même les économistes ! Pourquoi avons-nous du mal à y croire ?

http://www.editionslesliensquiliberent.fr/livre-L_Entraide-9791020904409-1-1-0-1.html

Related:  Cercle 3BIBLIOTHÈQUE

Frank Smith - choeurs politiques Un livre paru aux éditions de l'Attente, août 2017 Envoi Une série de propositions, juxtaposées les unes aux autres, devenues scène, signes, ni disjonctions ni conjonctions, mais répétition d’un seul événement, sans origine de quoi que ce soit et sans réapparition de la même chose, l’événement de la vie unique et irréductible. Voix, qui se machinent et disent ce qui a été prononcé ailleurs, sur d’autres plateaux, dans d’autres régions temporelles et selon d’autres repères, qui ici s’écoutent autrement, sollicitées de ne rien faire en n de compte qu’exprimer l’élucidation du mouvement de la parole dans son déplacement même.

Grandeur et décadence – Rackham La finance qui règne sans partage, le gouffre qui ne cesse pas de se creuser entre l’extrême richesse et l’extrême pauvreté, la mainmise de la classe aisée blanche sur la culture et le médias, la croissance infinie qui est en train de détruire la planète, la gauche qui a renoncé à faire de la politique et l’a remplacée par un creux moralisme, les gargouillis identitaires… Liv Strömquist s’éloigne le temps d’un livre des thématiques de Les sentiments du prince Charles et de L’origine du monde, pour brosser un portrait assez cinglant de nos chancelantes démocraties occidentales. Si le sujet a changé, la verve de l’auteure suédoise n’a nullement perdu de son mordant : partant une fois de plus d’une galerie d’exemples bien choisis – où l’on croise banquiers, princesses, philosophes, P-DG de l’industrie pétrolière et écrivains libertariens – le propos de Liv Strömquist est toujours documenté, brillant et – avant tout – très drôle.

COLLECTIF DESRACINE.E.S – Colloque international "Théoriser en féministe" « Penser et réinventer la théorie par la pratique militante » COLLECTIF DESRACINE.E.S. Collectif féministe et décolonial lyonnais qui a eu un an en février 2018, il s’agit d’un groupe de personnes en lutte contre toutes formes d’oppressions, se focalisant particulièrement sur les thématiques de genre et de race. Le collectif a une position politique décoloniale.

Abysses - Frank Schätzing L'essaim est un pavé de 1033 pages, et même en lisant tous les jours, il m'aura fallu quasiment deux semaines pour en venir en bout. Comment résumer un tel roman ? Sur la côte péruvienne, des pêcheurs disparaissent, dans les fonds marins norvégiens des vers par millions recouvrent le sol, au large de l'île de Vancouver des baleines attaquent des bateaux de plaisance, des méduses toxiques envahissent les plages australiennes et sud-américaines. Une étrange bactérie contenue dans des homards fait des morts en France. le Gulf Stream se dérègle. Centre de recherche et d'étude de la forêt Des couloirs des facs occupées aux territoires en lutte, notre rapport au savoir est mis en question. Cet été, nous voulons commencer à transformer un site en ruine, sur le plateau de Millevaches, en un lieu de vie et d’étude. L’endroit est magnétique, au bord d’un grand lac ; ensauvagé par les plantes et les insectes, assaillis par les rêves des humains et les moisissures. Nous voulons faire de cet endroit un lieu d’expérimentation, d’apprentissage et de transmissions, en visant un décloisonnement radical des compartiments des connaissances et des savoir-faire, et de leurs rapports avec nos vies. Ce lieu ne sera pas vraiment une tentative d’ « université » libre, parce que nous voulons abandonner immédiatement et joyeusement l’idée d’universel, et parce qu’il n’y aura pas de diplômes. Il ne s’agit pas non plus d’un projet d’ « éducation » alternative, car nous ne voulons « éduquer » personne.

Joseph A. Tainter : L'effondrement des sociétés complexes "La désintégration politique est, à travers l'Histoire, une caractéristique constante des sociétés humaines. Avec L'effondrement des sociétés complexes, le Pr Joseph Tainter ouvre donc un nouveau champ d'étude, qui traverse l'archéologie, les sciences sociales et l'économie. Lorsque le moteur de l'économie mondiale tousse et hésite, comme il le fit en 2008 avec une gigantesque crise bancaire et monétaire, les experts se demandent si, cette fois-ci, la fin de tout est réellement proche. Mais, au juste, quand et pourquoi les États, les empires et les civilisations s'effondrent-ils ?

Joël Hubaut – Les presses du réel (bibliographie) Joël Hubaut Né à Amiens en 1947, Joël Hubaut vit et travaille à Réville dans la Manche. « Epidémique en tout et partout, Joël Hubaut est une figure et une force excentrique dans le paysage de l'art contemporain en France : hors limite, irrégulier, à l'entrecroisement des domaines (dessinateur, peintre, vidéaste, chanteur, écrivain, organisateur d'événements, enseignant). C'est une entreprise proliférante qui zigzague en France depuis plus de trente ans.

La Grève (Atlas Shrugged), Ayn Rand Pourquoi le monde semble-t-il se détraquer ?Pourquoi, sans raison apparente, un sentiment de désespoir et de frustration se répand-il partout ?Pourquoi, dans les pires moments, entend-on ce nom, sans visage et sans origine ? Prière de toucher, la traduction de poèmes en objets Oublions tout ce que nous pensons savoir de la traduction, et promenons-nous plutôt par-delà le texte, à travers le livre. The Shadow’s Skin (2017) [1] est une traduction créative et une installation d’extraits de La peau de l’ombre, écrit par Joël Gayraud et paru chez José Corti en 2003. L’auteur invite ses lecteurs à une promenade réflexive, ponctuée aussi d’aphorismes, qui nous appelle à repenser et réinventer tour à tour la société, la pensée, le langage, la poésie, les rêves… Cette invitation est rendue possible presque matériellement par la mise en page choisie, dont les marges et les espacements nous laissent la place et la liberté de cette promenade. Approchons de la traduction.

Ecologie Intégrale, Delphine Batho, Éditions du Rocher Toute femme, tout homme, tout être humain est appelé à devenir Terrien. Nous sommes des êtres naturels enracinés dans le vivant. Face à nos peurs légitimes, à l'état de sidération que provoquent les destructions de la nature que nous constatons désormais de visu, à l'angoisse que nous ressentons devant la catastrophe planétaire en cours, il faut redonner ce sens à nos vies : nous sommes des vivants. C'est notre joie de vivre, la fraternité avec nos semblables, l'amour de la nature, notre harmonie avec l'ensemble du vivant qui peuvent nous permettre de soulever des montagnes, augmenter notre puissance d'agir et abattre l'ordre ancien des Destructeurs. L'écologie intégrale entend rassembler autour de son projet par la raison et la conviction, mais aussi par les sentiments et les émotions. Elle va puiser ses forces dans une écologie intérieure qui représente une nouvelle étape de l'évolution humaine.

Blois : du “Circ et plus” à la Halle aux Grains Maintenant ou jamais, par la fanfare-cirque du Cheptel Aleïkoum. ©Vincent Berthe De Pommery Une fois franchi l’entrée du chapiteau étoilé, la douzaine d’acrobates-musiciens du collectif Cheptel Aleïkoum, installé à Saint-Agil (dans le nord du Loir-et-Cher), invitent sous leur chapiteau à partager leur douce folie. Dans une atmosphère au parfum de fête foraine, cette bande de joyeux lurons issue du Centre national des Arts du Cirque invente un cirque fanfare généreux, à l’imagination débridée et à l’humour indiscipliné. La piste est leur espace de liberté qu’ils investissent à coup de figures acrobatiques les plus abracadabrantes les unes que les autres.

La guerre des métaux rares En nous émancipant des énergies fossiles, nous sombrons en réalité dans une nouvelle dépendance : celle aux métaux rares. Graphite, cobalt, indium, platinoïdes, tungstène, terres rares… ces ressources sont devenues indispensables à notre nouvelle société écologique (voitures électriques, éoliennes, panneaux solaires) et numérique (elles se nichent dans nos smartphones, nos ordinateurs, tablettes et autre objets connectés de notre quotidien). Or les coûts environnementaux, économiques et géopolitiques de cette dépendance pourraient se révéler encore plus dramatiques que ceux qui nous lient au pétrole. Dès lors, c’est une contre-histoire de la transition énergétique que ce livre raconte – le récit clandestin d’une odyssée technologique qui a tant promis, et les coulisses d’une quête généreuse, ambitieuse, qui a jusqu’à maintenant charrié des périls aussi colossaux que ceux qu’elle s’était donné pour mission de résoudre.

"This Situation" par Tino Sehgal __ > Avignon 2011 : le dossier | les chroniques quotidiennes Réécoutez la chronique de Joëlle Gayot Grâce au plasticien Tino Sehgal, le festivalier vit une expérience qui contraste totalement avec le reste de son parcours. « This Situation », c’est le titre de la manifestation qu’il a imaginée. Ambiance paisible et bon enfant pour cette installation participative où l’on peut rester 5 minutes ou 6 heures, c’est comme on veut. Vous vous rendez Salle Franchet, elle se trouve juste à côté de la cour du Lycée Saint Joseph. La porte est ouverte. Comment tout peut s'effondrer, Pablo Servigne, Sciences humaines Et si notre civilisation s’effondrait ? Non pas dans plusieurs siècles, mais de notre vivant. Loin des prédictions Maya et autres eschatologies millénaristes, un nombre croissant d’auteurs, de scientifiques et d’institutions annoncent la fin de la civilisation industrielle telle qu’elle s’est constituée depuis plus de deux siècles. Que faut-il penser de ces sombres prédictions ? Pourquoi est-il devenu si difficile d’éviter un tel scénario ?

Related: