background preloader

United Nations Statistics Division

United Nations Statistics Division
Related:  arebours

Quels indicateurs pour mesurer le développement économique? | Jean Pisani-Ferry ÉCONOMIE - De nombreux pays élaborent des outils visant à en finir avec l'hégémonie du PIB sur la mesure du développement économique. On voit ainsi les parlements légiférer sur la publication de rapports annuels destinés à évaluer la qualité de la croissance, tandis que les gouvernements eux-mêmes échafaudent des tableaux de bord de divers types. L'idée de mieux mesurer le bien-être n'est pas neuve. Les choses sont en train de changer. Cependant, une chose est de diagnostiquer les écueils potentiels, encore faut-il fournir les informations nécessaires à l'action. L'Allemagne en est un bon exemple. Que faire ? D'autres mesures sont possibles et souhaitables. Comme l'avait observé en 2009 la Commission Stiglitz-Sen-Fitoussi, tout n'est pas monétisable cependant. Ajuster le PIB pour tenir compte de la répartition des revenus n'aurait guère plus de sens. Reste à choisir les variables. La sélection de cette poignée d'indicateurs est une question de société. Close GRÈCE: 177% du PIB

TAUX INFLATION EN FRANCE depuis 1901. Inflation actuelle 2014 Au quatrième trimestre 2014, le PIB progresse de 0,1 %, ce qui porte sa croissance sur lensemble de lannée à +0,4 % Au quatrième trimestre 2014, le PIB en volume* croît de 0,1 %. En moyenne annuelle, la croissance en 2014 est identique à celle de 2013 : +0,4 %. Les dépenses de consommation des ménages progressent modérément en fin d’année (+0,2 % après +0,3 % au troisième trimestre 2014). La production totale est stable La production totale de biens et services est stable au quatrième trimestre (après +0,5 %). L’investissement se replie de nouveau Comme depuis le début de l’année la FBCF totale baisse au quatrième trimestre 2014 (–0,5 % après –0,6 %). * Les volumes sont mesurés aux prix de l’année précédente chaînés et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO). Le PIB et ses composantes En revanche, l’investissement en services marchands continue de croître (+0,4 % après +0,2 %). La consommation des ménages ralentit La dépense de consommation des ménages progresse de 0,2 % au quatrième trimestre 2014, après +0,3 % au troisième. Révisions

Produit National Brut (PNB) - Comparaison de Pays Définition: Cet indicateur donne le produit intérieur brut (PIB) ou la valeur de tous les biens et services produits au sein d'une nation dans une année donnée. PIB d'un pays à parité de pouvoir (PPA) est la valeur la somme de tous les biens et services produits dans le pays évalués aux prix en vigueur aux États-Unis. C'est la mesure la plupart des économistes préfèrent quand on regarde par habitant et le bien-être lorsque l'on compare les conditions de vie ou de l'utilisation des ressources entre les pays. Source: CIA World Factbook - Version du Janvier 1, 2014 See also:Produit National Brut (PNB) map

Les nouveaux indicateurs de richesse La croissance économique, celle du PIB, reste le principal critère de performance des nations, mais c'est un critère de plus en plus contesté. Les auteurs dressent un bilan de cette contestation, mais présentent surtout de nouveaux indicateurs, fondés sur des visions alternatives de la « richesse des nations ». Ces indicateurs s'intéressent, selon les cas, au « développement humain », à la « santé sociale », mais aussi à la soutenabilitéécologique. Ils tiennent compte de richesses oubliées comme celles que produit l'activité bénévole ou l'activité domestique, de richesses environnementales en voie d'épuisement ou sacrifiées, ou encore de critères d'inégalités et de pauvreté. Page 1 à 2 Pages de début Page 9 à 14 I. Page 15 à 24 II. Page 25 à 38 III. Page 39 à 58 IV. Page 59 à 68 V. Page 69 à 88 VI. Page 89 à 98 VII. 2007-2012 : au-delà du PIB, dans plusieurs voies Page 99 à 108 VIII. Page 109 à 116 Conclusion / Le développement humain durable et les comptes du XXIe siècle Page 117 à 120 Pages de fin

Commerce - Indicateurs | code30 Indicateurs conjoncturels nationaux Enquête mensuelle de conjoncture dans le commerce de détail et le commerce automobile (Février 2015) En février 2015, le climat des affaires fléchit juste sous son niveau moyen dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles Selon les chefs d’entreprise interrogés en février 2015, le climat des affaires s’infléchit dans le commerce de détail et dans le commerce et la réparation automobiles. L’indicateur qui le synthétise perd quatre points, redescendant juste sous sa moyenne de long terme après avoir augmenté en janvier. Pour en savoir plus consultez la publication Source : INSEE Volume de ventes dans le commerce de détail et les services personnels (Novembre 2014) Indice des prix à la consommation (Janvier 2015) Les prix à la consommation reculent de 1,0 % en janvier 2015 ; ils baissent de 0,4 % sur un an En janvier 2015, l’indice des prix à la consommation (IPC) baisse de 1,0 % après une hausse de 0,1 % en décembre 2014.

Classement IDH 2014 : les 20 pays où la vie est plus belle Le rapport sur le développement humain 2014 révèle les Etats qui offrent à leurs citoyens la meilleure qualité de vie. Non, le Produit intérieur brut (PIB) ne suffit pas à décrire la situation économique et sociale dans laquelle se trouve un pays. Si l'on veut évaluer le bien d'être d'une population, il faut également s'intéresser à la manière dont les richesses sont réparties. C'est en tout cas le parti pris par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) qui a conçu l'Indice de développement humain (IDH). Outre le revenu national brut par habitant, ce dernier prend en compte le niveau de scolarisation des jeunes et l'espérance de vie à la naissance. Chaque année, dans son rapport sur le développement humain, le PNUD classe les pays en fonction de leur IDH. En détails : Les 20 pays où il fait bon vivre On observe peu de changements dans ce palmarès. La France, elle, campe toujours en 20e position. Définition de l'IDH

Prévisions économiques pour la Suisse | UBS Thèmes mondiaux Que ce soit pour mettre sur pied votre stratégie, préparer votre budget annuel ou analyser votre planification financière, les prévisions sont là pour vous aider. UBS Swiss Economic Research vous présente ici les données les plus récentes concernant les prévisions économiques, de taux d'intérêt et de taux de change, ainsi que les principales tendances de l'économie mondiale. * année 2013 (en mrd. de CHF aux prix courants) ** sans or n. m. et objets de valeur P: Prévisions UBSP: Prévisions UBSQuelle: Seco, UBS Pour le développement des prévisions conjoncturelles, les économistes du CIO ont travaillé conjointement avec des économistes employés par UBS Investment Research. Les prévisions et estimations sont valables uniquement à la date de la présente publication et sont susceptibles d'évoluer sans préavis. Tableaux de l'économie suisse Il est possible que les produits et services présentés dans ces pages électroniques ne soient pas disponibles pour les résidents de certains pays.

La culture influe sur le comportement des investisseurs - Investir Le comportement des investisseurs continue de varier à travers le monde, affectant aussi bien les stratégies de placement que les rendements sur les actifs financiers. Ainsi, les investisseurs anglo-saxons tolèrent des pertes les plus importantes, tandis que les investisseurs germaniques sont les plus patients. Il est traditionnellement admis que l'investissement étant lié à l'argent, on devrait s'attendre à ce que la patience de l'investisseur et son attitude face au risque dépendent de sa richesse et de l'environnement économique dans lequel il évolue. Selon cette théorie, des investisseurs américains, allemands et chinois auraient le même degré d'aversion au risque et de patience s'ils avaient la même fortune et vivaient dans des environnements économiques similaires (inflation, sécurité de l'emploi, etc.). 7000 étudiants interrogés dans 52 pays Les investisseurs d'Europe de l'Est ont une aversion au risque supérieure Plus d'«ego-traders» aux Etats-Unis qu'ailleurs

Analyse de l'emploi et de la situation sociale - Emploi, affaires sociales et inclusion - Commission européenne La Commission européenne évalue régulièrement les dernières évolutions sociales et du marché du travail à travers l'UE. Les analyses qui en découlent fournissent aux États Membres des indications précieuses pour orienter leurs politiques et fournissent la toile de fond sur laquelle s'appuie le Rapport conjoint sur l'emploi, de même que d'autres instruments clés pour la Stratégie Europe 2020, la Stratégie européenne de l'emploi et la Stratégie protection sociale et inclusion sociale. Rapport annuel: Évolutions de l'emploi et de la situation sociale en Europe Ce rapport est destiné à étayer les politiques liées au volet "croissance inclusive" de la stratégie Europe 2020. Suivi du marché du travail et de la situation sociale Éditions précédentes Les documents de travail sont des analyses portant sur différents aspects de l'emploi et de la politique sociale. Analyse thématique Réseaux d'experts et agences UE Analyse par l'Observatoire de la Situation sociale Analyse par l'OCDE Conférences

Économie - Principaux indicateurs économiques Sommaire Présentation En 2008, l'économie mondiale a basculé dans la récession. La crise financière a débuté en 2007 aux États-Unis sur le marché des subprimes. En 2008, le produit intérieur brut de la France augmente de 0,4 % en moyenne annuelle après + 2,3 % en 2007. Les dépenses de consommation des ménages ne progressent que de + 1,0 % (après + 2,4 % en 2007). Le taux d'autofinancement des sociétés non financières baisse fortement. Tableaux et graphiques Haut de page Pour en savoir plus « L'Économie française », Insee Références, édition 2009. « Les comptes des administrations publiques en 2008 », Insee Première n° 1237, mai 2009. « Les comptes de la Nation en 2008 - un ralentissement de l'activité », Insee Première n° 1236, mai 2009. « La conjoncture économique et sociale en 2009 », Avis et rapports, Conseil économique social et environnemental, mai 2009.

Conseil national des Chambres Régionales de l'Économie Sociale Publications récurrentes | Publications thématiques | Publications des Observatoires régionaux Publications récurrentes Le Panorama de l'ESS 2015 est sorti ! La quatrième édition du Panorama de l’économie sociale et solidaire présente les dernières données et chiffres disponibles sur l'ESS en France. Avec ses 2 370 000 salariés travaillant dans plus de 221 000 établissements, l'ESS affiche un dynamisme certain, et de nombreuses opportunités de développement. Cette édition 2015, en plus d'apporter un éclairage synthétique sur les spécificités et les évolutions du champ, aborde la question des métiers et des salaires, de la qualité de vie au travail et de l'ancrage territorial de l'ESS. Un document de synthèse, utile à toutes celles et ceux qui s'intéressent à cette économie porteuse de sens ! Télécharger le Panorama de l'ESS 2015 Sortie de l'Atlas de l'Economie Sociale et Solidaire 2014 ! Consulter un extrait de l'Atlas 2014 (16 pages, dont le sommaire complet) Télécharger le document

Institut économique Molinari : proposer des solutions alternatives et innovantes favorables à la prospérité de l'ensemble des individus composant la société Tous les articles Le règlement des différends entre investisseurs et États : entre mythes et réalité > Notes et cahiers de recherche Avec des volumes d’échanges transfrontaliers atteignant chaque année de nouveaux sommets, et avec des gouvernements souvent prompts à réglementer, un système de règlement des différends entre (...) Radio - Un exemple de réformes à l’étranger : le Canada > Vidéos /Audio Cette semaine dans Les Carnets de l’économie, nous recevons Cécile Philippe, directrice générale de l’Institut économique Molinari et auteure de l’ouvrage Trop tard pour la France ? Osons remettre l’État (...) Sécurité sociale : un budget 2015 pour rien ? Pourquoi les dépenses publiques sont-elles plus élevées dans certains pays ? Radio - Le Jour de libération fiscale > Vidéos /Audio Interview avec Nicolas Marques, chercheur associé à l’Institut économique Molinari et économiste expert sur les questions de retraites, à propos de la 5e édition de l’étude intitulée « Fardeau social et (...)

Related: