background preloader

Peine de mort

Peine de mort
Le 18 septembre 1981, par 363 voix contre 117, l'Assemblée nationale adopte, après deux jours de débats, le projet de loi portant abolition de la peine de mort présenté, au nom du Gouvernement, par Robert Badinter, garde des Sceaux, ministre de la justice. Douze jours plus tard, le texte est voté dans les mêmes termes par le Sénat, par 160 voix contre 126. C'est l'aboutissement du long combat mené depuis deux siècles par la cohorte de ceux qui, dans les enceintes parlementaires, dans les prétoires ou dans leurs écrits, ont défendu la cause de l'abolition devant une opinion réticente, voire résolument hostile. Le 18 septembre 1981, l'abolition de la peine de mort est votée à l'Assemblée nationale Vidéo (Internet Explorer 6 : rafraîchir la page) « J'ai l'honneur, au nom du Gouvernement de la République, de demander à l'Assemblée nationale l'abolition de la peine de mort en France...» [Tables nominatives des interventions de M. Consulter les débats (17 et 18 septembre 1981) Le combat continue

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/peinedemort/

Related:  mjlmLa peine de mortPEINE DE MORTLes grandes datesLa Peine De Mort En France PNL

Ensemble contre la peine de mort Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ensemble contre la peine de mort Ensemble contre la peine de mort (ECPM) est l'une des principales associations francophones en matière de lutte pour l'abolition universelle de la peine capitale. Son siège est à Paris. Créée en octobre 2000 par Michel Taube, Jean-François Daniel et Olivier Déchaud, elle est présidée par Olivier Déchaud et son directeur est Raphaël Chenuil-Hazan. Les objectifs[modifier | modifier le code]

La peine de mort, par Philippe Rekacewicz Un petit point vert dans un océan de rouge : c’est la couleur du Rwanda sur cette mise à jour de la carte mondiale figurant le statut de la peine de mort… Pays qui, par une loi adoptée le 8 juin 2007 par l’Assemblée nationale et le 10 juillet 2007 par le Sénat, a aboli la peine capitale, y compris pour les crimes commis pendant le génocide. Le Burundi voisin pourrait bien, dans un proche avenir, suivre le même chemin puisque la révision en cours du code pénal prévoit aussi d’exclure la peine capitale pour tous les crimes. C’est un événement exceptionnel pour ces deux anciennes colonies belges meurtries par des années de guerres et de massacres, premiers pays abolitionnistes de la région. Au même moment, l’Ethiopie reprend les exécutions qu’elle avait cessées depuis 1998 et le parlement kényan vient juste de rejeter une motion déposée par l’opposition visant à abolir la peine capitale. En 1977, seuls 16 pays avaient aboli la peine capitale : il sont aujourd’hui 90.

La bataille de Simone Veil pour le droit à l’avortement Simone Veil a marqué la lutte pour les droits des femmes. Le 26 novembre 1974, alors ministre de la Santé, elle présente devant les députés son projet de loi sur l’avortement. Le 17 janvier 1975, la loi Veil légalisant l’interruption volontaire de grossesse est promulguée. Jusque-là, avorter pour une raison non médicale était un délit, passible de prison. Retour sur le combat qui a mené à l’adoption de cette loi.

Les grandes dates En septembre 1958, Mitterrand appelle à voter non au référendum sur la Constitution. Il compare alors le général de Gaulle à un dictateur. Chronologie - L'abolition de la peine de mort en France La naissance du courant abolitionniste Publication du traité "Des délits et des peines", dans lequel Cesare Bonesana, marquis de Beccaria, s'interroge sur l'utilité et la justice de "cette profusion de supplices". " Si je prouve que la peine de mort n'est ni utile ni nécessaire, j'aurai fait triompher la cause de l'humanité ", lance Beccaria. Dans le contexte du Siècle des Lumières, l'opuscule a un retentissement considérable et marque la naissance du courant abolitionniste. Au cours d'un débat sur l'élaboration d'un projet de code pénal est soutenu le premier projet d'abolition de la peine de mort en France. La Constituante le rejette mais décide de supprimer la torture : "La peine de mort consistera dans la simple privation de la vie, sans qu'il puisse jamais être exercé aucune torture envers les condamnés" (loi du 6 octobre 1791 incluant le Code pénal).

Jean-Pierre Dacheux: La démocratie est incompatible avec la peine de mort Tuer un homme légalement est un crime d'État. Celui qui constate, dans une totale impuissance, qu'on peut, de sang froid, détruire une vie, même au bout de 20 années d'incarcération, - comme c'est le cas de Roy Davis - dépasse sa propre capacité de révolte : il doute de son humanité même. Les USA, une nouvelle fois, se montrent pour ce qu'ils sont : une puissance ultra violente. L'accusé, fut-il coupable, ne mérite pas cette mort, à 42 ans, deux décennies après les faits !

Peine de mort en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La peine de mort en France a été abolie en 1981, faisant ainsi de la France le seul pays à avoir procédé à des exécutions capitales tout en étant membre de la Communauté économique européenne, ancêtre de l'Union européenne. Contrairement à ce que rapporte souvent la presse, ce n’est pas Christian Ranucci, mais Hamida Djandoubi qui, guillotiné le à la prison des Baumettes de Marseille, est la dernière personne à avoir subi la peine de mort en France. Histoire[modifier | modifier le code] Époque gauloise[modifier | modifier le code] Certains condamnés étaient conduits au lieu de supplice qui était le bord d'une falaise d'où ils étaient précipités. Rocard : "Le RMI a sauvé 2 millions de personnes" - 1 décembre 2008 Le Revenu Minimum d'Insertion (RMI), institué il y a vingt ans, le 1er décembre 1988, et qui va être remplacé d'ici le 1er juillet 2009 par le Revenu de solidarité active (RSA) a "sauvé de l'absence de ressources près de deux millions de Français", estime Michel Rocard dans un entretien au Parisien, lundi 1er décembre.Tirant le bilan de ce dispositif, dont il est le père fondateur, le député européen, ancien Premier ministre de François Mitterrand de 1988 à 1991, estime que "probablement 500.000 ou 600.000" personnes ont réussi leur insertion professionnelle" grâce au RMI. Une efficacité dépendante de la conjoncture "Le RMI était calibré pour fonctionner en période de croissance. Il est victime de l'échec de l'économie globale" ajoute-t-il, répondant aux détracteurs du dispositif qui mettent en avant l'échec du volet insertion."Pour rendre les gens plus employables, il faut que les conditions économiques soient remplies.

Ve République Régime de la France fondé par la Constitution du 4 octobre 1958. La Ve République est, comme les régimes républicains qui l'ont précédée, issue d'une crise : celle de la guerre d'Algérie, qui ramène au pouvoir le général de Gaulle en mai 1958 et provoque la fin de la IVe République. Portée par les espoirs de la Libération, la IVe République est un régime très parlementaire que fragilisent les querelles de partis, de courants et de personnes. La grande instabilité ministérielle qui en découle empêche toute politique d’envergure tandis que la France doit évoluer dans un contexte marqué par la guerre froide et les guerres coloniales. Les institutions de la Ve République, inspirées notamment des idées du général de Gaulle, mettent en place un régime semi-présidentiel. 1.

L’abolition de la peine de mort  <p class="video_texte"> L'utilisation de javascript est obligatoire sur cette page pour voir l'animation.</p> La peine de mort a historiquement constitué l’un des attributs de la souveraineté étatique : symbole du monopole de la violence physique légitime maniée par le pouvoir, elle était placée au sommet de la hiérarchie des sanctions que la justice pénale pouvait prononcer contre les criminels les plus dangereux.

"Aux Etats-Unis, la peine de mort est une continuation de la ségrégation raciale" Le Monde.fr | | Propos recueillis par Propos recueillis par Soren Seelow En ce 10 octobre 2011, journée internationale contre la peine de mort, les Etats-Unis, plus grande démocratie du monde, détiennent un étrange record. Ils réunissent à eux seuls le quart de la population carcérale mondiale, et se classent au cinquième rang en termes d'exécutions capitales derrière la Chine, l'Iran, la Corée du Nord et le Yémen. Depuis sa réintroduction en 1976, la peine capitale est appliquée dans 34 Etats sur 50, et a coûté la vie à 1 254 personnes, dont une majorité d'hommes noirs. 18 septembre 1981 - La France abolit la peine de mort - Herodote.net Le 18 septembre 1981, à Paris, l'Assemblée nationale vote la loi d'abolition de la peine de mort présentée par le garde des Sceaux, Robert Badinter, 53 ans. 369 députés votent en sa faveur et 113 s'y opposent. Cette initiative met la France au diapason des autres pays d'Europe occidentale. C'est la principale mesure qui reste des deux septennats du président François Mitterrand. Un long chemin

stoote sa te dis tu ferme ta bouche et arrete de respirer pendant genre 10 minutes sale tard by knigthers89 Feb 16

Related:  L'abolition de la peine de mort en france et les médiasL'abolition de la peine de mortTPE La peine de Mort