background preloader

Base documentaire (new)

Base documentaire (new)

Mooc ITYPA - Saison 3 Société - SPEEDERNET PrésentationSpeedernet « Créative Technologists »Notre rôle est de vous apporter des solutions à la hauteur de vos enjeux en matière de : - DispositifVous permettre de mettre en place des solutions e-Learning globales et les faire vivre au sein de vos organisations, accompagner vos différents besoins par des services adaptés, répondre à vos enjeux formation - Pédagogie et créativitéProposer des contenus e-Learning qui s’appuient sur une écriture transmediaImaginer des solutions mixtes qui peuvent faire appel au distanciel comme au présentielIntégrer dans la formation les possibilités offertes par l’innovation technologique (réalité augmentée, mobilité, objets connectés…)Obtenir l’adhésion de vos apprenants par la forme comme par le fond en utilisant vidéo, BD interactive, Web doc, Web série, Learning GameRépondre à de nouveaux besoins par la fourniture d’un catalogue « Efficace learning » comportant des thématiques actuels

Créer des outils de suivi de la relation tutorale au sein d'une FOAD Texte extrait de Rodet, J. (2010) Propositions pour l'ingénierie tutorale. Revue Tutorales, n°7. pdf Le suivi des apprenants à distance par un tuteur nécessite que ce dernier puisse garder des traces de leurs échanges. Ceci peut paraître peu important pour un tuteur qui accompagne un nombre réduit d'apprenants mais se révèle indispensable lorsqu'il est en contact avec plusieurs dizaines d'individus. Les échanges entre un tuteur et un apprenant sont réalisés à travers différents outils de communication au sein d'un LMS mais aussi en dehors. Une alternative consisterait à centraliser les communications au sein du LMS et que celui-ci offre la possibilité de générer automatiquement un journal des interactions que le tuteur a eu avec chaque apprenant. Illustration : Philip Argent, sans titre, 2002

De l'expérimentation en éducation Un numéro récent de la revue Formation-Emploi (CEREQ) s'intéresse aux expérimentations sociales, qui concernent en l'occurence des problématiques éducatives souvent traitées dans ce carnet (décrochage scolaire, portefeuille de compétences à l'université, etc.). Nous renvoyons donc les lecteurs à la lecture de ce numéro particulièrement intéressant (Formation emploi 2014/2 (n° 126)). On soulignera juste ici un article d'Agathe Devaux-Spatarakis concernant l'expérimentation par assignation aléatoire, qui s'intéresse aux leçons à tirer d'évaluations de projets financés par le Fonds d'expérimentation jeunesse au début des années 90. Parmi ces projets figurait notamment la "mallette des parents", projet emblématique s'il en est puisqu'il avait été proposé par l'École d'économie de Paris (qui n'a pas entendu parler de Thomas Picketty ?) Imprimer ce billet Mots clefs : décrochage, évaluation de la recherche, evidence-based education, parents, utilisation des recherches

Analyse de l’activité tutorale dans un organisme privé de formation à distance selon le modèle d’Engeström : tensions et écarts au prescrit 1En France, l’intérêt institutionnel porté aux modalités d’accompagnement des apprenants en formation à distance est croissant comme en témoigne le décret relatif à la FOAD, publié le 20 août 2014 au Journal officiel, qui précise les mentions nécessaires à la description des moyens d’encadrement des formations ouvertes et à distance. Un des principaux défis actuels est de créer une « présence à distance afin de faciliter les apprentissages » (Jézégou, 2010) ainsi que la réussite des apprenants en atténuant les difficultés liées à l’éloignement et, in fine, réduire l’abandon (Adell et Sales, 2000 ; Arranz et al., 2008 ; Decamps et Depover, 2011 ; Poelhuber et al., 2012 ; Brassard et Teutsch, 2014). 2La majorité des recherches se focalisent sur ce que les tuteurs font, en amont et au cours de la situation d’apprentissage, dans les différentes relations qu’ils établissent avec les apprenants (Wallet, 2007 ; Depover, 2013). 2.1 Contexte 2.2 Recueil de données et participants « Bonjour,

Afest : action de formation en situation de travail L’Afest : une modalité pédagogique innovante L’Afest est une modalité pédagogique innovante qui s’articule autour de l’alternance de deux séquences : une mise en situation de travail aménagée à des fins didactiques et une séance réflexive animée par un tiers. Un pilotage des partenaires sociaux Lancée en 2015 sous l’impulsion de la DGEFP, cette expérimentation est pilotée par le Copanef avec l’aide du FPSPP, du Cnefop et du réseau Anact. Pour mener à bien cette expérimentation, 13 Opca ont été mobilisés ainsi qu’une cinquantaine d’entreprises autour de 21 projets. Place au déploiement de l’Afest Trois ans après le début de l’expérimentation, la DGEFP, le Copanef, le Cnefop, le FPSPP et l’Anact publient le rapport final de l’Afest. Séance de rattrapage du séminaire Afest organisé le 2 octobre 2018 Vous trouverez sur le site de l’événement toutes les vidéos et tous les documents projetés. Pour aller plus loin Pour en savoir plus sur l’expérimentation Afest, vous pouvez consulter :

E-Learning Actu | L'actualité de la formation à distance accompagnement L'Accompagnement En formation à distance, les temps d'enseignement et d'apprentissage sont clairement distincts. Le temps d'enseignement correspond à la conception des supports. L'apprenant à distance n'est pas en présence des pairs ni du formateur. En s'inspirant de Louis-Marie Bougès dans son article consacré à "la relation d'accompagnement en formation ouverte"(cet article est disponible en ligne depuis l'adresse : on peut proposer une analyse comparative de la diversité des modes d'accompagnement pédagogique. Aussi bien au niveau du vocabulaire utilisé, qu'au niveau de l'interprétation, plusieurs formes d'accompagnement peuvent être distingués, en tenant compte notamment : De la fonction de l'accompagnateur Du degré d'autonomie de l'apprenant En fonction de la dynamique relationnelle. Une telle situation peut notamment être présentée sous forme de schéma : Le tuteur qu'est ce qu'un tuteur ? Le tuteur dans l'éducation

Les pratiques collaboratives dans l'éducation - François Taddei Paris Innovation Review – Nos systèmes éducatifs sont-ils toujours adaptés à un monde qui change à une vitesse sans cesse plus grande, qui est de moins en moins vertical et hiérarchique et de plus en plus horizontal et collaboratif ? François Taddei – Nos systèmes éducatifs sont fondés sur la résolution de problèmes classiques. Typiquement, pour entrer dans une grande école, il faut passer des concours qui consistent pour l’essentiel à résoudre des problèmes ordinaires. Or il y a d’autres formes d’intelligence, comme la résolution de nouveaux problèmes. Par exemple, dans les start-up, les hackerspace ou encore les communautés d’informaticiens, les participants sont jugés sur leur capacité à faire quelque chose que les autres n’avaient pas fait jusque-là, ce qui est très différent de faire la même chose que d’autres ont déjà fait mais plus vite. Le problème avec la première forme d’intelligence (la résolution de problèmes classiques), c’est que les machines savent l’appliquer.

Related: