background preloader

Base documentaire (new) - t@d > tutorat à distance

Base documentaire (new) - t@d > tutorat à distance

http://www.tutoratadistance.fr/Home/consulter/essai-liste

Related:  Tutorat de FOAD

Les apprenants se servent-ils des rétroactions à leurs travaux ? En effet, s'il est unanimement accepté que la rétroaction, qui ne vise pas la seule correction mais la formulation de commentaires formatifs participant de la poursuite de l'apprentissage, soit une pratique tutorale indispensable, nous manquons de recherches sur les effets réels de cette pratique sur les apprenants. Au-delà du témoignage d'un apprenant, tel que je l'avais publié en 2000 alors que j'étudiais à la Téluq (La rétroaction, support d'apprentissage ?) ou du regard métacognitif que je portais sur ma pratique de rétroaction dans ce billet de 2009, voici quelques ressources plus récentes qui traitent de la rétroaction de manière globale et non spécifique au contexte de la formation à distance. Un diaporama de Jocelyn Nadeau (2013) La rétroaction comme appui à l'apprentissage et à la réussite qui présente quelques données d'une enquête menée auprès des étudiants bénéficiaires de rétroactions.

De l'expérimentation en éducation Un numéro récent de la revue Formation-Emploi (CEREQ) s'intéresse aux expérimentations sociales, qui concernent en l'occurence des problématiques éducatives souvent traitées dans ce carnet (décrochage scolaire, portefeuille de compétences à l'université, etc.). Nous renvoyons donc les lecteurs à la lecture de ce numéro particulièrement intéressant (Formation emploi 2014/2 (n° 126)). On soulignera juste ici un article d'Agathe Devaux-Spatarakis concernant l'expérimentation par assignation aléatoire, qui s'intéresse aux leçons à tirer d'évaluations de projets financés par le Fonds d'expérimentation jeunesse au début des années 90. Parmi ces projets figurait notamment la "mallette des parents", projet emblématique s'il en est puisqu'il avait été proposé par l'École d'économie de Paris (qui n'a pas entendu parler de Thomas Picketty ?) au recteur de Créteil qui est ensuite devenu directeur de la DGESCO (qui n'a pas entendu parler de Jean-Michel Blanquer ?).

Les médations tutorales favorisant la proximité des apprenants avec leur dispositif de formation Dans un récent article, Caroline Brassard et Philippe Teutsch ont proposé une grille de lecture d’un dispositif de formation médiatisée en termes de proximité. S’attachant à relever les concordances de définition de la proximité entre Villardier et Do (2008), Paquelin (2011) et Rodet (2011), ils retiennent six dimensions de la proximité : spatiale, organisationnelle, relationnelle, technologique, cognitive et systémique. Ils ont ensuite croisés ces dimensions avec les cinq composantes de la proximité qu’ils ont retenues : articulation Présence/distance, accompagnement humain, Médiatisation, Médiation, Ouverture. Afin d’attirer l’attention sur les types de soutien que les tuteurs doivent fournir aux apprenants pour que ceux-ci éprouvent une réelle proximité avec leur dispositif de formation, je me suis davantage attaché, dans l’illustration ci-dessous, aux croisements des six dimensions de la proximité avec la composante médiation.

Les pratiques collaboratives dans l'éducation - François Taddei Paris Innovation Review – Nos systèmes éducatifs sont-ils toujours adaptés à un monde qui change à une vitesse sans cesse plus grande, qui est de moins en moins vertical et hiérarchique et de plus en plus horizontal et collaboratif ? François Taddei – Nos systèmes éducatifs sont fondés sur la résolution de problèmes classiques. Typiquement, pour entrer dans une grande école, il faut passer des concours qui consistent pour l’essentiel à résoudre des problèmes ordinaires. Or il y a d’autres formes d’intelligence, comme la résolution de nouveaux problèmes. Par exemple, dans les start-up, les hackerspace ou encore les communautés d’informaticiens, les participants sont jugés sur leur capacité à faire quelque chose que les autres n’avaient pas fait jusque-là, ce qui est très différent de faire la même chose que d’autres ont déjà fait mais plus vite. La troisième forme d’intelligence, encore supérieure aux deux autres, est la capacité à définir soi-même un problème.

Prioriser les besoins de soutien des apprenants à distance pour déterminer ceux qui doivent faire l'objet de réponses tutorales Le tutorat à distance est souvent abordé de manière non pragmatique : soit il est ignoré, soit il n’est traité que de manière théorique, à la recherche d’un système idéal. Si les contempteurs de l’accompagnement des apprenants à distance ont vu leur influence diminuer tout au long des quinze dernières années, il n’en reste pas moins, que dans de trop nombreux dispositifs le soutien à l’apprentissage ne renvoie qu’à la capacité présupposée des apprenants à exercer leur autonomie. A contrario, la recherche sur le tutorat aboutit fréquemment à des modélisations préconisant une organisation globale des services tutoraux et des tâches des tuteurs qui se révèlent parfois lourdes à mettre en place et pas toujours en adéquation avec la réalité contextuelle.

Le tuteur vu par l’apprenant : Eclairage sur une fonction Le tuteur vu par l’apprenant Eclairage sur une fonction Bruno Uyttersprot*, Le GRAIN asbl,7 mai 2013 Le tutorat pour améliorer le ROI du e-learning et des moocs Le tutorat des apprenants à distance est fréquemment négligé par les initiateurs de dispositifs car il est jugé complexe, inutile dès lors que les apprenants sont jugés autonomes, mais avant tout, onéreux. Il est vrai que le modèle économique du tutorat, peu de coûts fixes mais de nombreux coûts variables, est le reflet inverse de celui du e-learning et que ceci ne facilite donc pas sa prise en compte. Pour autant, l’économie escomptée, par l’absence de support à l’apprentissage ou son transfert sur le seul tutorat entre pairs (gratuit), est rarement au rendez-vous.

Proposition d’une grille d’analyse des besoins d’aide des apprenants à distance. Par Dominique Agosta Nécessité d'analyser les besoins d'aide des apprenants Le tutorat consiste pour un tuteur à établir, à développer et à ajuster une relation d’aide auprès d’un tutoré. Loin de l’idée d’une quelconque thérapeutique, il s’agit d’établir une relation à l’écoute des besoins de l’apprenant. Pour le tuteur, être à l’écoute s’envisage au travers de ses capacités d’observation, d’analyse des besoins, de conception de ses interventions et de leur mise en œuvre.

Centre Inffo présente son guide du e-tutorat Réalisé par Michel Lisowski, consultant e-formation à Centre Inffo, ce guide se présente comme un véritable outil de formation à distance pour les tuteurs à distance. « L’idée de ce guide d’autoformation est venue d’un constat », explique Michel Lisowski, « celui que les tuteurs n’ont pas le temps de se former à l’ingénierie à distance ». Pourquoi un guide web multimédia ? « Le contenu commandait la forme », répond l’auteur, « il nous paraissait évident de choisir une approche socio-constructiviste pour placer les tuteurs dans les mêmes conditions d’apprentissage que celles des tutorés ». Destiné au futur tuteur comme au tuteur expérimenté, le dispositif se présente sous la forme d’ « un fichier Powerpoint enrichi d’animations multimédia, de parcours personnalisables et d’évaluations des connaissances. L’utilisateur est guidé à travers douze rubriques liées à la fonction de tuteur dont chaque thème peut être approfondi par une série de liens ». [2] Formation ouverte et à distance.

Related: