background preloader

Révolution verte

Révolution verte
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Révolution verte est une politique de transformation des agricultures des pays en développement ou des pays les moins avancés, fondée principalement sur l'intensification et l'utilisation de variétés de céréales à hauts potentiels de rendements. Cette politique combine trois éléments : les variétés sélectionnées à haut rendement ;les intrants, qui sont des engrais ou produits phytosanitaires ;l’importance de l'irrigation. Elle a eu pour conséquence un accroissement spectaculaire de la productivité agricole bien que les estimations de cette augmentation sont difficiles à estimer[1]. Elle est aussi cause d'une pollution généralisée par les pesticides, d'une eutrophisation également généralisée, ainsi que d'une perte massive de biodiversité et d'agrobiodiversité, accompagnée de phénomène de dégradation et d'érosion des sols, de salinisation voire de perte de nappes phréatiques. Rendements du blé dans les pays en développement, 1950-2004

Bio & Ecologie, tout est sur MarcelGreen.com pétition ITER, enquête publique : c'est le moment de dire NON ! Cette pétition est maintenant terminée Voici les propos du.Prix Nobel de physique japonais Masatoshi Koshiba : « ITER est extrêmement dangereux du point de vue de la sûreté et de la contamination environnementale.(...) Le tritium est hautement toxique avec une dose mortelle de 1mg ». Bilan de la pétition : Présentation de la pétition : Le tritium est un gaz radioactif, très toxique en cas d'inhalation. L'ensemble de l'installation sera à terme un déchet nucléaire : plus de 30 000 tonnes hautement radioactives durant 400 à 800 ans qui resteront sur place après l'arrêt du programme de recherches. Le système de production du tritium (combustible radioactif indispensable à l'expérience) du réacteur à fusion décrit sur le site du CEA comprend une couverture génératrice de tritium en lithium, potentiellement extrêmement dangereuse. Au sein d'ITER, la température du plasma devrait dépasser les cent millions de degrés. Aix-en-Provence, le 29 juin 2011 Texte de la pétition : Monsieur le Président,

Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a estimé que la clause de sauvegarde prise par la France en février 2008 pour suspendre la culture du maïs transgénique MON810 était illégale en raison d’un vice de procédure. Cette décision est lourde de conséquences : elle rouvre la porte à la culture de maïs OGM en France. A l’origine de cet épisode juridique ? Monsanto. Monsanto et ses complices habituels : l’Assemblée générale des producteurs de maïs (AGPM), le Syndicat des établissements de semences agréés pour les semences de maïs (SEPROMA) et plusieurs autres producteurs de semences tirent aujourd’hui profit d’un vice de forme ! Le gouvernement doit s’engager à prendre une nouvelle clause de sauvegarde Maintenant que la CJUE a rendu son arrêt, l’affaire retourne devant le Conseil d’Etat français, qui devra annuler la décision prise en février 2008. Le nécessaire respect du principe de précaution Le principe de précaution est inscrit dans la Constitution française.

Les nouveaux Jardins de la victoire Julie Bass, une habitante d'Oakland (Michigan) risque 93 jours de prison. Son crime : faire pousser des légumes devant sa maison et refuser de les remplacer par du gazon. Le cliché de la banlieue résidentielle américaine, c'est la maison individuelle avec sa pelouse impeccable. Ce n'est pas qu'une image : le gazon soigné est obligatoire et le propriétaire négligent se fait rappeler à l'ordre gentiment par ses voisins, puis plus fermement par la municipalité s'il tarde trop à passer la tondeuse. La vigilance des voisins s'explique : la valeur d'une maison est déterminée par son emplacement. Une vogue sans précédent des jardins potagers Julie Bass est donc engagée dans un bras de fer avec la municipalité d'Oakland (Michigan) parce qu'elle a transformé sa pelouse en jardin potager[1]. Ce qui est nouveau, c'est le nombre d'Américains qui ont redécouvert la bêche, l'arrosoir et le sécateur. Réagir face à la crise Detroit, ville-jardin Certaines villes encouragent ce maraîchage. Marc Mousli

L’espèce humaine condamnée par la Terre et dix-huit Prix Nobel - Environnement / Réchauffement climatique Des Prix Nobel réunis en colloque à Stockholm ont alerté les dirigeants du monde sur la nécessité d’agir de toute urgence en faveur du développement durable et de l’environnement. Après avoir intenté - symboliquement - un procès à l’espèce humaine, ils ont publié mercredi 18 mai un mémorandum à appliquer avant que la situation ne devienne, selon eux, irréversible. Un procès contre l’espèce humaine, avec la Terre comme partie civile et la dégradation de l’environnement comme chef d’accusation, c’est l’idée originale qu’ont eue les participants au troisième Symposium sur le développement durable qui se tenait à Stockholm du 16 au 19 mai. Le but de ce procès symbolique était, pour la quarantaine de scientifiques présents - dont 18 Prix Nobel - d’attirer l’attention sur les conclusions de leurs travaux. Leur jugement est sans appel : l’homme est coupable. L’ère de l’Anthropocène Révolution verte

Manger les animaux devient une obligation légale ! - Initiative Citoyenne pour les Droits des Végétariens Communiqué de presse Un décret vient d'être publié rendant obligatoires des règles de composition des repas dans l'ensemble de la restauration scolaire publique comme privée. Ces règles imposent à six millions d'enfants en âge scolaire la consommation de la viande, du poisson, des produits laitiers et des œufs. Des décrets analogues sont en préparation pour la quasi-totalité de la restauration collective en France, depuis la maternelle jusqu'aux établissements pour personnes âgées, en passant par les restaurants universitaires, les hôpitaux et les prisons. C'est ainsi que la loi française, sous couvert d'une mesure de santé publique, interdit l'expression concrète d'une conviction. Les citoyens végétariens se mobilisent pour défendre leur droit au choix alimentaire. Une bonne nouvelle ? Un décret et un arrêté publiés au Journal officiel du 2 octobre dernier(2) imposent aux cantines scolaires le respect d'un ensemble de normes censées garantir l'équilibre nutritionnel des repas. Signé par :

Combat Monsanto - Pour que le monde de Monsanto ne devienne jamais le nôtre OGM - Vandana Shiva et José Bové présentent le premier contre-rapport international sur les OGM Ce mercredi 19 octobre 2011 à Paris, Vandana Shiva, figure internationale de l’altermondialisme et José Bové, eurodéputé et célèbre défenseur d’une agriculture durable ont présenté à 2 voix le premier contre-rapport international sur la question des OGM. Avec sa chaleur et son sourire légendaires, Vandana Shiva a introduit ce rapport réunissant l’expertise de nombreuses organisations par une métaphore pleine de justesse : " Souvenez-vous de ce conte d’Andersen intitulé « Les habits neufs de l’empereur ». Tout le royaume parle alors de cette étoffe fabuleuse, et l’empereur finit par parader nu dans la ville. " Pour les OGM, c’est la même histoire. En effet, Vandana Shiva et José Bové ont rappelé les multiples promesses fallacieuses de l’industrie des OGM : Le manque de transparence et les conflits d’intérêts menacent notre sécurité alimentaire Soutenez la campagne "L’empereur n’a pas d’habits"

Related: