background preloader

7 septembre 2017 - La révolution de l’intelligence artificielle - Découverte

7 septembre 2017 - La révolution de l’intelligence artificielle - Découverte

http://www.youtube.com/watch?v=reINnwhqFzY

Related:  Intelligente artificielle - IADeep learning, machine learning, prochaine révolution numérique`néo docs (instance 2)Intelligence Artificielle

25 mai 2017 - L'intelligence artificielle de Google peut désormais créer sa propre IA Lors de sa conférence I/O ’17 de la semaine dernière, Google a dévoilé des détails sur son projet AutoML, une intelligence artificielle qui peut aider à créer d’autres IA. En automatisant une partie du processus compliqué, AutoML pourrait rendre l’apprentissage automatique (machine learning) plus accessible aux non-experts. En termes d’intelligence artificielle, il faut dire que Google sait y faire. Son réseau neuronal le plus connu, DeepMind, est à la fois capable de « rêver » et de comprendre les enjeux de la trahison. Il est également meilleur que tous les joueurs du monde au jeu complexe qu’est le Go.

AlphaZero, le programme de Google, bat Stockfish à plates coutures Aujourd'hui, les échecs ont changé à tout jamais. Demain, peut-être le monde... Il y a un peu plus d'un an, AlphaGo créait la sensation en battant le numéro un mondial du jeu de Go. Cette fois, c'est le programme d'intelligence artificielle AlphaZero qui réalise l'exploit de battre du premier coup le programme d'échecs le mieux classé du monde. Demain, la fin du code Pour beaucoup, l’art de la programmation est le sésame nécessaire à la compréhension du monde moderne… et à un emploi bien rémunéré. Le fameux débat autour de l’apprentissage du code à l’école en est d’ailleurs l’illustration la plus évidente. Et si les jours du « codeur » étaient comptés ? C’est la question que pose le journaliste Jason Tanz (@jasontanz) dans un récent article de Wired au titre provocateur : « Bientôt, nous ne programmerons plus les ordinateurs, nous les dresserons comme des chiens« . La cause de ce déclin inévitable du code, selon lui, c’est le triomphe des réseaux neuronaux et des techniques de machine learning. En effet, avec ces nouveaux programmes d’intelligence artificielle, il n’existe plus d’instructions spécifiques visant à accomplir une tâche donnée.

Une entreprise nomme un robot à son conseil d'administration Non seulement les robots risquent de remplacer les travailleurs. Désormais, ils les dirigent. Une société hongkongaise, Deep knowledge venture (DKV), spécialisée dans les investissements en capital risque (notamment dans le domaine médical), a nommé le 13 mai à son conseil d'administration un logiciel. Appelé Vital (Validating investment tool for advancing life sciences), il aura pour mission d'analyser les données relatives aux sociétés dans lesquelles DKV envisage d'investir. Un sixième membre du CA Physiquement, l'algorithme ne pourra évidemment pas siéger au conseil d'administration.

27 juillet 2017 - Google a ajouté la capacité d'imagination à l'intelligence artificielle DeepMind Les chercheurs de Google ont commencé à développer une intelligence artificielle (IA) possédant une imagination : une IA qui peut donc raisonner et faire des plans pour l’avenir, sans être dépendante des instructions humaines préalables. L’IA sera donc capable d’imaginer les conséquences des actions, avant même de les effectuer. Cela peut sembler naturel et acquis pour les êtres humains, mais c’est bien plus difficile à maîtriser pour une IA. L’équipe de scientifiques travaillant dans le laboratoire de Google DeepMind, affirme que cette capacité sera cruciale dans le développement des algorithmes d’IA à l’avenir, car c’est cela qui permettra aux systèmes de mieux s’adapter aux conditions changeantes pour lesquelles ils n’ont pas été spécifiquement programmés. « Lorsque nous plaçons un verre au bord d’une table, par exemple, nous allons probablement considérer à quel point il est stable et si il pourrait tomber.

Après le jeu de go, l’intelligence artificielle de Google DeepMind devient une virtuose des échecs Après avoir battu l’humain au jeu de go, la technologie de Google DeepMind a battu l’un des meilleurs programmes d’échecs. Après avoir battu à plates coutures les meilleurs humains au jeu de go, le programme d’intelligence artificielle développé par DeepMind, une entreprise de Google, vient d’accomplir une nouvelle performance. AlphaZero, dérivé du célèbre AlphaGo, s’est cette fois-ci essayé aux échecs, rapportent les chercheurs de DeepMind dans un article détaillant leurs travaux publié en ligne mardi 5 décembre. Et avec succès, puisqu’il est parvenu, en quelques heures d’entraînement seulement, à égaler Stockfish, souvent considéré comme le meilleur programme d’échecs. Quatre heures d’entraînement seulement Certes, les échecs ne sont plus un mystère depuis longtemps pour l’intelligence artificielle.

Le mythe de l'intelligence collective RESUME : Notre époque, qui ne se paye pas de mots, a inventé la notion d’« intelligence collective » pour glorifier ses exploits technologiques et autres "success stories". Mon propos ici est de voir de plus près ce qui, éventuellement, pourrait être escamoté dans ce mythe. Comment se fait-il que, malgré cette impressionnante série d’exploits créatifs, l’homme contemporain fasse preuve en même temps de tels aveuglements (collectifs) ? A priori, il ne faut pas s’étonner de cet apparent paradoxe, si l’on se souvient que, à l’échelle individuelle, un homme (ou une femme) réputé intelligent peut tout aussi bien être aveugle à ses propres démons intérieurs.

Les relations difficiles entre l’Intelligence Artificielle et les Neurosciences L’Intelligence Artificielle (IA) s’est construite sur une opposition forte entre connaissances et données. Les neurosciences ont tout d’abord fourni des éléments confortant cette vision avec la description de deux formes de mémoire, traitant respectivement de connaissances et de données. Les neurosciences ont ensuite décrit des interactions fortes entre ces deux formes de mémoire et ont suggéré que ces interactions permettent une cognition plus robuste et plus performante. De son coté, l’IA a pâti des limitations résultant de la dualité stricte entre connaissances et données.

25 novembre 2016 - Des intelligences artificielles lisent désormais sur les lèvres DeepMind, qui appartient à Google, a développé un programme informatique capable de lire sur les lèvres de façon plus efficace que les humains. C’est une nouvelle réussite pour Google DeepMind, l’entreprise d’intelligence artificielle londonienne rachetée par Alphabet. En début de semaine, ses chercheurs ont annoncé, avec des scientifiques de l’université d’Oxford, avoir développé un programme capable de lire sur les lèvres plus efficacement que les professionnels humains. Dans une première description de leurs résultats, ils expliquent que cette technologie d’intelligence artificielle réussit à lire sur les lèvres 46,8 % du temps, alors qu’un professionnel ayant dix ans d’expérience, soumis au même test, y parvient 12,4 % du temps.

AlphaZero +28 =72 -0 contre Stockfish / Échecs et maths / Forum de mathématiques Bonjour Forum, Juste 1 avis et quelques liens pour ceux qui vivent dans une grotte et qui n'auraient pas vu passer l'ovni Déc.2017 C'est un coup de tonnerre dans le monde des échecs.Alphazero l'IA de Deep Mind (Google) ridiculise un des meilleurs programmes d'échecs au monde (Stockfish). En résumé on a le meilleur joueur humain d'échecs de tous les temps - Magnus Carlsen (2837 ELO - plus fort que Fisher, Kasparov, Karpov pour les plus connus ) - qui peut être considéré comme un débutant face à StockFish (~3300 ELO). Et maintenant Stockfish lui même passe pour un débutant face à AlphaZero (3700 ELO ?

Related: