background preloader

BUZZEUM

BUZZEUM

http://www.buzzeum.com/

La modernité, c’est le bruit ? « Bertrand Calenge : carnet de no Dans ma quête des manichéismes opportuns (i.e. qui facilitent les postures), j’en ai encore trouvé un joli. Bon, il ne date pas d’hier, mais j’ai beaucoup de choses à faire et à penser, alors j’attends que mon cerveau ait fini ses triturations inconscientes avant de ressortir quelques réflexions que je vous livre. Le "coupable", c’est ce billet de Bibliobsession, qui évoquait il y a deux mois (oui, je sais, mon cerveau est lent…) une dimension des bibliothèques comme lieu possible de ‘déconnection’ et de retour sur ses pensées, bref d’utile redécouverte de l’intérêt de l’attention… L’hypothèse de Silvère est – je résume en espérant ne pas trahir – qu’un des intérêts de la bibliothèque peut justement être d’y savourer le confort d’un living-room studieux et que la déconnection (des réseaux) de certains espaces peut favoriser l’appétence de ceux qui, justement, recherchent ce type d’ambiance. Like this: J'aime chargement…

Le numérique transforme la visite des musées Parmi les nouveaux dispositifs, le musée a annoncé le remplacement de ses audioguides par des consoles de jeu Nintendo 3DS Lors d’une visite dans les jardins du château de Versailles, il ne faut plus s’agacer de voir les visiteurs l’œil rivé sur leur portable. Ils sont devenus les nouveaux outils de la médiation culturelle. Lorsqu’un badaud s’approche des fontaines du bosquet de la Colonnade, son smartphone, équipé de l’application idoine vibre, lui décrit virtuellement le réseau hydraulique souterrain, guidé en vidéo par le fontainier de Versailles.

Des podcasts du Louvre-Lens autour de l'exposition "Soleils noirs" L’exposition Soleils noirs est prolongée jusqu’au 25 janvier 2021 ! Poétique et sensorielle, l’exposition offre une rencontre inédite avec des chefs-d’œuvre de l’Histoire de l’art. Près de 75 ans après l’exposition mythique Le Noir est une couleur, le visiteur du Louvre-Lens est plongé dans l’observation fascinante de cette tonalité au symbolisme pluriel dans les arts occidentaux, de l’antiquité à nos jours. Couleur du paradoxe, le noir est-il une absence de lumière, un vide, une somme réjouissante de toutes les couleurs, un éblouissement ? D’emblée, l’exposition immerge le visiteur dans une expérience du noir familière grâce à une salle consacrée à l’un des phénomènes naturels du noir ayant le plus largement retenu l’attention des artistes : la nuit. Quand la nuit tombe, sublime, se lève une terrible beauté (Vernet, Deperthes), un monde sans limite paraît (Fontana).

Vive les bibliothèques sur Netvibes ! Netvibes June 19th 2009 at 06:52 PM Peut être l’ignorez vous mais les bibliothèques et médiathèques sont de grands utilisateurs de Netvibes ! Il nous semblait donc important de les mettre à l’honneur cette semaine. France : plus de 15 ans de numérique pour les musées - @_omr notes Il est courant de lire ou d'entendre que les musées viennent tout juste de s'ouvrir au numérique et qu'il s'agit même d'une révolution ! (Un exemple parmi tant d'autres : "Les musées, à l’aube d’une révolution numérique ?" - inria.fr - 16/07/2012) Si la présence du numérique s'intensifie au musée comme dans le reste de la société, elle est loin d'être nouvelle. Quelques repères :

Les oeuvres des musées français en accès libre et gratuit — Enseigner avec le numérique Images d'Art présente les œuvres des musées français numérisées et documentées par l’Agence photographique de la Réunion des musées nationaux - Grand-Palais (Rmn-GP, structure née en 2010). Plusieurs milliers de reproductions sont actuellement disponibles comme l'Olympia d'Édouard Manet ou Le radeau de la Méduse de Théodore Géricault. Cette base affiche dès sa page d'accueil un défilement vertical d'images sélectionnées au hasard. Cependant, au lieu du parcours aléatoire, l'internaute peut tout à fait lancer une recherche plus précise, soit en utilisant le moteur de recherche général, soit en accédant aux cinq champs proposés (auteur, période, musée, technique, couleur dominante) par simple furetage ou recherche interne au sein de ladite catégorie. Chaque reproduction numérisée fait l'objet d'une présentation enrichie : notice descriptive, outils de partage et de téléchargement, vignettes de détail, suggestions d'œuvres, mots-clefs, liens hypertextes externes. Réseaux et médias sociaux

Quand la muséologie prend tout son sens : les dispositifs olfactifs au musée. PrésentationFidèle à ses origines occidentales, l’institution muséale s’est historiquement construite autour de l’oeil. Jusqu’à présent, curieux, flâneur, amateur et expert venaient au musée pour « voir » les oeuvres. Toutefois, si les années 1960 datent l’entrée du marketing au sein des musées, Lipovetsky reconnait dans l’hypermodernité de laconsommation contemporaine, la source d’une demande toujours plus grande de pratiques engageant des plaisirs sensitifs, émotionnels et en conséquence, des dispositifs capables de les susciter. Demande à laquelle les musées s’adaptent. La 4ème journée d’étude des doctorants en muséologie de la Sorbonne Nouvelle propose de questionner la place des dispositifs olfactifs au sein de l’institution muséale. Peut-on parler d’un phénomène tendanciel ?

Le « musée-Légo » Le Musée-Légo est un musée ouvert et accessible de façon la plus disponible possible, adapté aux modes de vie des visiteurs. Un musée en réseau et multi-plateformes, présent là où les visiteurs et les communautés le sont (en ligne et hors ligne). Un musée ludique où la relation aux oeuvres est décomplexée et créative. Il n’est pas réservé à ceux qui “savent se tenir” sur le mode exclusif de la contemplation. Les modes d’accès à la connaissance et aux oeuvres par le mental, les émotions, les relations, le geste… sont multiples et adaptés aux envies des visiteurs.

Les plus belles expos virtuelles pour se cultiver depuis chez soi 1. Une perle de plateforme signée Google Outre ses colossales collections virtuelles d’œuvres (parfois en gigapixels !), la plateforme Google Arts & Culture propose d’excellents dossiers aux contenus scientifiques de qualité. Ana-Laura Baz: 2 000 JOURS DE NUMÉRIQUE AU MUSÉE DE LA CIVILISATION En 2009, je donnais une conférence aux employés du Musée de la civilisation : Le web social et les musées. Ça commençait ainsi : « Nous sommes à l’aube d’un monde… Un monde qui change avec la technologie. La révolution de la géolocalisation des sons - artek L’Internet et les technologies mobiles ont souvent été perçus comme des médias dédiés à l’écrit, au visuel, aux télécoms, à la consommation de la musique, ou de façon plus générale comme des outils destinés à supplanter les technologies audiovisuelles d’antan. Mais depuis quelques années, de nombreux projets, œuvres et plateformes, en grande partie initiés par les communautés artistiques et scientifiques, ont choisi une voie divergente et se sont développées autour du son comme référence commune. Grâce aux nouvelles techniques de repérage ou géolocalisation des personnes connectées, ils explorent les liens entre le son et l’environnement, la musique et la géographie, le paysage sonore et le paysage que l’on traverse.

Le musée du Prado accessible aux non-voyants grâce à l'impression 3D - 3Dnatives La plus célèbre des pinacothèques madrilènes propose depuis quelques jours une exposition intitulée « Toucher le Prado », invitant les non-voyants à venir admirer des oeuvres d’art grâce… au toucher. Dans le cadre du programme d’accessibilité du musée, une sélection de peintures de grands maîtres a ainsi été répliquée en 3D et mise à disposition du public pour découvrir d’une manière originale le travail de ces artistes. L’exposition propose aux non-voyants de toucher des peintures de grands maîtres Pour recréer les tableaux, le musée du Prado a recouru à une technique d’impression 3D dénommée Didú, développée par la startup espagnole Estudios Durero. Près de quarante heures de travail sur chaque image ont été nécessaires pour définir les volumes et les textures, avant de passer à l’impression 3D à partir d’une encre spéciale et l’application d’un procédé chimique. La présentation de Didú en vidéo :

Dont le sous-titre est « une nouvelle manière de vivre les musées ». Buzzeum est une entreprise proposant des services en lien avec les musées et les nouveaux usages attachés à ce thème, qui aide ses clients à mener à bien des projets de communication et stratégie culturelle numérique. Il s’agit d’un site professionnel qui met en avant les projets réalisés par l’entreprise mais aussi d’un site groupant des liens vers un blog proposant une veille détaillée sur le sujet. Un site excellent pour se tenir aux courants de ce qui se fait mais aussi de l’impact professionnel qu’ont ses nouveaux usages. by clarmign Dec 18

Related: