background preloader

Prospective : de l’ingénierie territoriale et urbaine à la pédagogie scolaire

Prospective : de l’ingénierie territoriale et urbaine à la pédagogie scolaire
Bibliographie | citer cet article Avec son demi-siècle de pratiques, la prospective est devenue une composante de notre paysage institutionnel, politique et territorial. Son entrée dans les collèges et lycées pour contribuer à l’enseignement de la géographie et du développement durable ouvre une nouvelle page de son histoire. Passer des territoires à la classe, de l’aménagement et de l’urbanisme à l’enseignement, est plus qu’une simple extension de son domaine d’activité. Matériaux et méthodes de réflexion prospective conçus dans les territoires vont enrichir l’arsenal pédagogique des enseignants et diversifier les modes d’apprentissage des élèves. À la lumière des expérimentations et résultats déjà obtenus, entre autres dans l’académie de Lille, le bénéfice à en attendre est prometteur. 1. La prospective territoriale est consubstantiellement liée à l’aménagement du territoire. On parle souvent de « démarche » de prospective mise en œuvre par les collectivités dans les territoires. 2.

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/programmes/outils/prospective-ingenierie-pedagogie

Related:  cartographieGéographie

Cartographie : comment mettre le monde à plat ? Notre représentation mentale du monde repose sur les lieux que nous avons visités. Mais leur nombre est forcément limité et, surtout, ils ne peuvent nous donner une perception globale de la Terre. Pour cela, nous faisons appel aux cartes. Aujourd’hui, avec Google Earth ou un système de guidage par GPS, nous obtenons instantanément une représentation de n’importe quel point du globe, à n’importe quelle échelle. Il est probable que les plus jeunes ignorent déjà les affres du repliement d’une carte de France. La facilité d’usage apportée par les satellites et l’informatique masque la difficulté de projeter la géographie d’une planète sphérique sur la surface plane d’une feuille de papier.

Géographie et prospective* – « des ressources et des outils pour enseigner la géographie et la prospective La prospective territoriale et urbaine est à la fois une attitude et une ingénierie. En tant qu’attitude elle désigne un souci collectif pour comprendre et relever les enjeux qui engagent l’avenir d’un espace. En tant qu’ingénierie elle permet d’opérer les réagencements cognitifs, idéologiques, imaginaires, organisationnels, sociaux, spatiaux, politiques qui permettront de se positionner sur ces enjeux fondamentaux, d’imaginer un projet territorial adapté et de le mettre en oeuvre. En un demi-siècle, la prospective s’est largement renouvelée et son entrée dans les classes y contribue encore.

Notion à la une : périurbanisation Bibliographie | citer cet article La notion de périurbanisation est utilisée pour qualifier l’urbanisation se réalisant autour des agglomérations, le plus souvent aux dépens des espaces agricoles et naturels. Elle recouvre pourtant un processus protéiforme dans ses modalités d’expansion comme de transformation des espaces. Cartotheque Paris 8 - Cartes Les cartes commentées Le beau livre Lectures de paysages par F. Thinard, Plume de carotte, 2013 a été intégré dans les éléments cartographiques, en tant que photographie oblique commentée. Exemple sur le bocage à Neuvy-St-Sépulchre. N° 41 Octobre 2016 Les CHERCHEURS d'ESO et "LA FRANCE PERIPHERIQUE" Pierre Bergel, Jean Rivière, Éléments sur la genèse de La France périphérique. Introduction

Notion à la une : intermodalité L’intermodalité se distingue de la plurimodalité, définie par l’existence d’un choix entre au moins deux modes de transport pour effectuer un déplacement. Elle diffère également de la multimodalité où le cheminement du voyageur n’est ni organisé ni balisé par les opérateurs, et où l’interconnexion n’est alors pas garantie. L’intermodalité doit garantir un cheminement « porte-à-porte », sans rupture entre les différents modes de transport utilisés au cours d’un même déplacement (voiture, tram, bus, vélo, train, avion, navette fluviale ou maritime).

Organiser un mapathon ou une séance de cartographie participative en classe Un article du Journal de la Carto (juin 2018) de la cartothèque de l'université Paris 8 évoque les mapathons et expose l'intérêt pédagogique à pratiquer cet exercice avec des élèves. Thomas Maillard, interrogé par le site, raconte l'expérience avec ses étudiants, transposable à des élèves de niveau lycée ou avant (voir ci-dessous une transposition en primaire), d'autant qu'un mapathon se fait en présence d'intervenants rompus à l'exercice. L'article est découpé en 5 parties dont voici les liens et les résumés : Présentation d'OpenStreetMap — Développé à partir de 2006, ce projet de cartographie participative compte aujourd'hui 8 millions de contributeurs dans le monde. On dit parfois que tout a déjà été cartographié : c'est faux et OpenStreetMap a été fondé pour remplir les zones blanches, à une échelle très fine, en particulier dans les pays ne disposant pas d'un service de cartographie nationale fiable.

Géoconfluences : Premiers coups de cœur – APHG – Régionale de Lyon Depuis septembre 2017, les membres de l’atelier pédagogique APHG-Géoconfluences ont eu plusieurs coups de cœur autour de ressources du site. A l’occasion de l’anniversaire des 15 ans de la création de Géoconfluences, nous inaugurons cette rubrique qui présentera ensuite un coup de cœur par mois avec les ressources qui nous ont paru les plus à même d’être utilisées en classe. Ce choix repose uniquement sur le point de vue des professeurs de l’APHG-Lyon membres de l’atelier. Carte à la une : visualiser les flux aériens. La carte ou l'icône La visualisation du trafic aérien sur le site Contrailz Source : Contrailz (avec l'autorisation de l'auteur) La carte présentée ici est réalisée à partir d'une compilation de données issues du site Planefinder. Planefinder réalise en temps réel le suivi (tracking) de tous les avions en vol équipés de l'ADS-B, ou Automatic dependent surveillance-broadcast, un système de positionnement par satellite équivalent à la géolocalisation des véhicules automobiles. L'ADS-B permet une localisation beaucoup plus précise que les radars installés au sol.

Cartographie et imaginaire Compte rendu du Café géo « Cartographie et imaginaire » du 1/10/2015 à Saint-Dié-des-Vosges ( FIG 2015) avec Olivier Godard et Christian Grataloup. Le café géo « Cartographie et Imaginaire » est animé par Christian Grataloup, professeur émérite, et Olivier Godard, de l’association « Cartographier au Collège ». Cette association, fondée il y a quatre ans par Olivier Godard et Marie Masson à Angers, réunit aujourd’hui une vingtaine de professeurs d’une quinzaine de collèges de 5 académies (Nantes, Rennes, Versailles, Paris, Créteil). L’objectif de l’association est de faire créer des cartes aux élèves de collège (10 à 15 ans environ). A travers la manipulation du langage cartographique, leur faire mieux appréhender le monde.

Contributions récentes sur la France des marges Parmi les nouveautés de ce début 2018 sur le thème au programme des concours externes « La France des marges », deux ressources pour réviser autrement : Le compte-rendu d'une matinée qui s'est déroulé à l'Institut de géographie de Paris, avec Samuel Depraz et Olivier Milhaud : France des marges : comment refaire de la géographie ? La captation vidéo d'une intervention de Samuel Depraz, lors d'une journée d'études à la Maison des Suds de Pessac organisée par l'APHG d'Aquitaine : Nature des marges, marges de nature (sur YouTube, 49 min) : Pour compléter sur Géoconfluences :

Fiche ODD n°11 - Villes et communautés durables Cette fiche a été réalisée par Philippe Queruau-Lamerie, étudiant en master International Energy à Sciences Po, avec le concours de François de Jouvenel, délégué général de Futuribles International, et Bastien Engelbach, coordonnateur des programmes de la Fonda. Faire en sorte que les villes soient sûres, résilientes et durables. « La moitié de l’humanité — 3,5 milliards de personnes — vit aujourd’hui dans des villes et ce nombre continuera d’augmenter. Étant donné qu’à l’avenir une grande partie de la population mondiale vivra en zone urbaine, les solutions à certains des principaux défis de l’être humain — la pauvreté, les changements climatiques, les soins de santé, l’éducation — doivent être trouvées dans la vie urbaine. » Repères PRÉSENTATION DE l'ODD Les problèmes que l’on retrouve dans les villes aujourd’hui (taudis, embouteillages, pollution, inégalités, sécurité …) sont un frein au bon développement de la société et apportent donc une contribution négative aux autres ODD.

Related: