background preloader

Prospective : de l’ingénierie territoriale et urbaine à la pédagogie scolaire

Prospective : de l’ingénierie territoriale et urbaine à la pédagogie scolaire
Bibliographie | citer cet article Avec son demi-siècle de pratiques, la prospective est devenue une composante de notre paysage institutionnel, politique et territorial. Son entrée dans les collèges et lycées pour contribuer à l’enseignement de la géographie et du développement durable ouvre une nouvelle page de son histoire. Passer des territoires à la classe, de l’aménagement et de l’urbanisme à l’enseignement, est plus qu’une simple extension de son domaine d’activité. Matériaux et méthodes de réflexion prospective conçus dans les territoires vont enrichir l’arsenal pédagogique des enseignants et diversifier les modes d’apprentissage des élèves. À la lumière des expérimentations et résultats déjà obtenus, entre autres dans l’académie de Lille, le bénéfice à en attendre est prometteur. 1. La prospective territoriale est consubstantiellement liée à l’aménagement du territoire. On parle souvent de « démarche » de prospective mise en œuvre par les collectivités dans les territoires. 2. Related:  Géographiecartographie

MoCoMed Notion à la une : périurbanisation Bibliographie | citer cet article La notion de périurbanisation est utilisée pour qualifier l’urbanisation se réalisant autour des agglomérations, le plus souvent aux dépens des espaces agricoles et naturels. Elle recouvre pourtant un processus protéiforme dans ses modalités d’expansion comme de transformation des espaces. Si l’on se réfère aux travaux d’historiens, cette diffusion urbaine dans les campagnes est pourtant relativement ancienne et semble même, par certains aspects, constitutive du développement des villes dans son versant urbain (faubourgs, banlieue, villégiature, zones d’activités…) comme dans son versant rural (ceinture de maraîchage, huerta, vignoble…). L’analyse du processus est au cœur de controverses intellectuelles (Guilluy, 2013 ; Charmes et al., 2013 ; Lévy, 2013) et médiatiques ou il est bien souvent décrit comme le symptôme d’une France « devenue moche » dans laquelle « des métastases périurbaines » dévorent « la campagne » (Télérama, 2010). Bibliographie

De l'Antiquité à Google Maps, la cartographie miroir du pouvoir Inventée par les Grecs à l'Antiquité, la cartographie a subi au fil du temps nombre d'évolutions : passant d'une approche scientifique à une conception religieuse, pour finir par être définie comme une science quasi-exacte. Au delà du progrès technique et scientifique qu'elle incarne, la cartographie est aussi et surtout un outil de domination politique et militaire essentiel aux jeux de pouvoir plus que d'actualité aujourd'hui. A lire : Comment Google dessine sa carte du monde La connaissance dans ce domaine s'est particulièrement illustrée au fil de quatre siècles, du globe de Benhaim, en 1492, à celui de Kiepert, en 1879, comme le montre cette vidéo réalisée par la BnF : Les Grecs inventeurs de la cartographie scientifique Trois hommes vont lancer cette nouvelle discipline grâce à leurs travaux précurseurs. Les Romains ne disposant pas des connaissances cartographiques de leurs voisins grecs font appel à ces savants pour établir une image de l'Empire romain. L'imaginaire du Moyen Âge

Frontières disciplinaires et tensions entre savoirs académiques et connaissances issues du terrain dans la production de savoir et d’ignorance en santé et travail 1 Au départ il s’agissait du Département santé travail de l’Institut de veille sanitaire (InVS). 1Au cours des dernières décennies, les enjeux de santé au travail, qui relevaient jusqu’alors exclusivement de la négociation entre organisations syndicales et employeurs, ont progressivement pris une dimension de santé publique de plus en plus importante. Cette redéfinition a conduit à donner à ces questions une dimension scientifique et technique de plus en plus affirmée et à accorder une place croissante à l’expertise scientifique dans les processus de décision. Certes de nombreuses observations médicales et quelques études épidémiologiques conduites dans différents pays développés s’intéressent déjà depuis longtemps aux affections et causes de mortalité spécifiques à certaines professions (Checkoway et Eisen, 1998). 2 En particulier dans les démarches de type EQRS : Évaluation quantitative des risques (Hertz-Picciot (...) Encadré 1. 13 février 2015 : Hiérarchiser les dangers.

Géographie et prospective* – « des ressources et des outils pour enseigner la géographie et la prospective La prospective territoriale et urbaine est à la fois une attitude et une ingénierie. En tant qu’attitude elle désigne un souci collectif pour comprendre et relever les enjeux qui engagent l’avenir d’un espace. En tant qu’ingénierie elle permet d’opérer les réagencements cognitifs, idéologiques, imaginaires, organisationnels, sociaux, spatiaux, politiques qui permettront de se positionner sur ces enjeux fondamentaux, d’imaginer un projet territorial adapté et de le mettre en oeuvre. En un demi-siècle, la prospective s’est largement renouvelée et son entrée dans les classes y contribue encore. Ce portail produit de manière partenariale par le CGET et l’IFE vise à également à devenir un lieu d’échange entre praticiens de la prospective territoriale et urbaine, des classes et des territoires.

N° 41 Octobre 2016 Les CHERCHEURS d'ESO et "LA FRANCE PERIPHERIQUE" Pierre Bergel, Jean Rivière, Éléments sur la genèse de La France périphérique. Introduction Aliette Roux, Christophe Guilluy géographe ? Régis Keerle, A propos de la carte "La France périphérique qui gronde" : analyse critique et proposition d'enrichissement de la méthode cartographique standard par la mappographie Catherine Laidin, Le rural, cet espace périphérique ? Xavier Michel, Dépasser le contraste métropoles/périphéries pour analyser les mobilités Béatrice Chaudet, Claire Guiu, François Madoré, "Parcours commenté et image". Sylvain Maresca, Michaël Meyer, Les sciences sociales et la photographie Erika Flahault, Parcours commenté et enquête photographique : quel type d'image pour montrer le genre dans l'espace public ? Théo Fort-Jacques, La coprésence en situation de déplacement saisie par les parcours commentés Brieuc Bisson, Christophe Guibert, Annie Ouellet, Introduction Brieuc Bisson, Le sentiment d’urbanité : approche méthodologique

Notion à la une : intermodalité L’intermodalité se distingue de la plurimodalité, définie par l’existence d’un choix entre au moins deux modes de transport pour effectuer un déplacement. Elle diffère également de la multimodalité où le cheminement du voyageur n’est ni organisé ni balisé par les opérateurs, et où l’interconnexion n’est alors pas garantie. L’intermodalité doit garantir un cheminement « porte-à-porte », sans rupture entre les différents modes de transport utilisés au cours d’un même déplacement (voiture, tram, bus, vélo, train, avion, navette fluviale ou maritime). Ce dispositif nécessite la mise en complémentarité sur les plans technique, organisationnel et informationnel, de réseaux différenciés, à plusieurs échelles et par une pluralité d’acteurs. L’intermodalité-voyageurs facilite le franchissement des échelles de mobilité, de l’urbain au régional dans le cas du tram-train mais aussi du local/régional au mondial pour les liaisons air-rail. [1] Traité de Rome, 2è partie, Titre IV Pour compléter :

70 ans d’hostilité entre les Corées résumés en cartes Le nouveau tir de missile au-dessus du Japon, vendredi, s’inscrit dans une longue série de conflits, escarmouches et coups de pression depuis 1947 entre la Corée du Nord et ses voisins. Début 2016, il y avait eu l’essai présenté comme celui « d’une bombe H » et d’une fusée. Puis il y a celui du 3 mars, juste après le vote par l’Organisation des Nations unies de sanctions alourdies contre Pyongyang, pendant lequel la Corée du Nord a effectué six nouveaux lancés de fusées ou missiles en mer du Japon. Celui du 30 juillet 2017, quand Pyongyang a annoncé avoir testé un missile capable de toucher « tout le territoire américain », mais aussi l’Europe. Puis deux missiles tirés au-dessus du Japon, le 29 août et le 15 septembre. Lire aussi : Le Conseil de sécurité de l’ONU va se réunir en urgence vendredi 15 septembre après le nouveau missile au-dessus du Japon 1. La colonisation japonaise au XXe siècle La Seconde Guerre mondiale La guerre de Corée 2. 3.

Ce que l’enquête fait aux études littéraires : à propos de l’interdisciplinarité (Fabula / Colloques) 1La réflexion sur les rapports entre littérature et histoire, ainsi que le questionnement sur les débats que ceux-ci ont suscités depuis quelque temps, nous situent sur un territoire particulier qui présente des spécificités nouvelles, et que nous serions tentés de décrire comme un âge « post-disciplinaire ». 2Les doutes éprouvés à propos de l’efficacité scientifique du régime disciplinaire ont amené la communauté de chercheurs à essayer d’identifier ses limites, ses dérives, ses problèmes et ses risques – tel que le signalaient Revel, Passeron et Boutier en 2006 dans leur introduction au volume Qu’est-ce qu’une discipline ?1. 3L’ambiguïté du régime disciplinaire réside dans le fait que l’interdisciplinarité ne peut exister que s’il y a des disciplines, mais s’il y a des disciplines elle peine à s’instituer. 4Revenir sur les enjeux actuels de la disciplinarité en sciences humaines et sociales nous permet de rappeler que la question est loin d’être réglée.

histoire-géographie-citoyenneté - la géographie prospective, mise au point et approches pédagogiques Apparu dans le monde universitaire dans les années 2000, elle a renouvelé profondément l’approche des territoires en incluant une dynamique dans le raisonnement géographique. La Revue L’espace géographique lui a consacré un article en 2012. Cet article définit la géographie prospective comme « un ensemble de pratiques visant à anticiper à moyen et/ou long terme les devenirs des espaces, soit en explorant leurs futurs plausibles soit en simulant les évolutions les conduisant à une situation considérée comme possible à un horizon donné, dans le but d’éclairer les décisions d’aménagement et de gestion des territoires. Sa spécificité repose sur l’intégration de la dimension spatiale aux différents stades du processus prospectif et, plus précisément, sur la compréhension et la prise en compte des dynamiques et interactions spatiales, et sur la spatialisation des scénarios prospectifs. »

Géoconfluences : Premiers coups de cœur – APHG – Régionale de Lyon Depuis septembre 2017, les membres de l’atelier pédagogique APHG-Géoconfluences ont eu plusieurs coups de cœur autour de ressources du site. A l’occasion de l’anniversaire des 15 ans de la création de Géoconfluences, nous inaugurons cette rubrique qui présentera ensuite un coup de cœur par mois avec les ressources qui nous ont paru les plus à même d’être utilisées en classe. Ce choix repose uniquement sur le point de vue des professeurs de l’APHG-Lyon membres de l’atelier. « Coup de cœur » document : Carte les roses d’Afrique : Schéma de synthèse de l’article de Laurent Carroué sur “Paris Saclay : une Silicon Valley à la française ?” (légende) « Coup de cœur » sur la veille Géoconfluences : Happy in Africa : « Coup de cœur » témoignage : « Coup de cœur » articles : Bonne lecture sur le site Géoconfluences. WordPress: J'aime chargement…

Carte à la une : visualiser les flux aériens. La carte ou l'icône La visualisation du trafic aérien sur le site Contrailz Source : Contrailz (avec l'autorisation de l'auteur) La carte présentée ici est réalisée à partir d'une compilation de données issues du site Planefinder. Planefinder réalise en temps réel le suivi (tracking) de tous les avions en vol équipés de l'ADS-B, ou Automatic dependent surveillance-broadcast, un système de positionnement par satellite équivalent à la géolocalisation des véhicules automobiles. L'ADS-B permet une localisation beaucoup plus précise que les radars installés au sol. Alexey Papulovskiy, ingénieur informaticien russe, a recueilli sur Planefinder les données du mois d'octobre 2012, et réalisé avec l'aide de Nikolay Guryanov, designer de Novosibirsk, une cartographie du trafic aérien, mise en ligne sur le site Contrailz. Zoom sur le trafic aérien au-dessus de Londres sur le site Contrailz Source : Contrailz (avec l'autorisation de l'auteur) On ne s'attardera pas sur les mystères du recueil des données ADS-B.

Related: