background preloader

GF Ep 1/24 - Les Camarades 1917-1945 1/3

GF Ep 1/24 - Les Camarades 1917-1945 1/3

Guerre de Corée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre de Corée a lieu du au entre la République de Corée (Corée du Sud), soutenue par les Nations unies, et la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord), soutenue par la République populaire de Chine et l'Union soviétique. Elle résulte de la division de la Corée (en) à la suite d'un accord entre les Alliés victorieux de la guerre du Pacifique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L'échec de tenue d'élections libres dans la péninsule en 1948 aggrava la division entre les deux côtés ; le Nord établit un gouvernement communiste, tandis que le Sud établit un gouvernement pro-américain. Le conflit se déroula en quatre phases principales[20], : Les négociations reprirent alors et la guerre s'acheva le , lorsqu'un armistice fut signé. Partition de la péninsule[modifier | modifier le code] Syngman Rhee et Kim Il-sung désiraient tous deux réunifier la péninsule, mais chacun selon sa propre idéologie politique.

Effacer Fukushima Les faits présentés ci-dessous sont réels. Ils ont servi et servent à atténuer l'impact d'informations dramatiques sur l'industrie nucléaire, voire à faire oublier aux hommes qu'une catastrophe de grande ampleur a lieu sur la Terre, celle qui a commencé il y a un an à Fukushima. Toutes les astuces utilisées pour cacher les données, pour minimiser les dangers, pour éviter de reconnaître les responsabilités seront évidemment réutilisables pour la prochaine catastrophe qui ne manquera pas d'arriver bientôt, selon les lois statistiques, à l'un des 440 réacteurs répartis tout autour de la planète. Alors voyons, quelles sont ces astuces ? 1) Effacer les données Au Japon, les données de contamination obtenues via Speedi entre le 11 mars et le 15 mars ont été effacées « par mégarde ». 2) Etre frappé d'amnésie « Je n'ai pas dormi pendant plus d'une semaine, et je ne me souviens de presque rien », a déclaré M. 3) Ne pas communiquer les informations sensibles 8) Diffuser des cartes truquées

Guerre froide Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La guerre froide (anglais : Cold War, russe : холодная война) est la période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) et, de manière plus large, entre les régimes communistes et l'ensemble des régimes non communistes. La guerre froide débute en 1947 et dure jusqu'en 1989, année de la chute des régimes communistes en Europe, ou jusqu'en 1991, année de l'implosion de l'URSS et de la dissolution du pacte de Varsovie. C’est en 1945, sous la plume de l’écrivain anglais George Orwell, que l’expression « Cold War » apparaît pour la première fois[1]. Chronologie globale[modifier | modifier le code] Pourtant, les cinq vainqueurs[12] de la Seconde Guerre mondiale s'étaient accordés en 1945 pour mettre en place l'Organisation des Nations unies dans l'objectif de régler pacifiquement les conflits entre nations.

Quatrième République Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. République françaiseQuatrième République 1946 – 1958&&&&&&&&&&&0437411 ans, 11 mois et 21 jours Ce nouveau régime républicain connaît de sérieuses difficultés pour dégager des combinaisons politiques stables, l'essentiel du pouvoir étant détenu par une Assemblée nationale au sein de laquelle ne se dégage pas de majorité claire. La formation de la Quatrième République[modifier | modifier le code] Les origines de la Quatrième République[modifier | modifier le code] La première Assemblée constituante[modifier | modifier le code] Projection graphique de la composition de la première Assemblée constituante issue des élections législatives de 1945 PCF : 27,13 % des voix, 159 sièges MRP : 25,60 % des voix, 150 sièges SFIO : 24,91 % des voix, 146 sièges Radicaux & UDSR : 12,12 % des voix, 71 sièges « Modérés » (droite) : 9,04 % des voix, 53 sièges Autres : 1,2 % des voix, 7 sièges La deuxième Assemblée constituante[modifier | modifier le code]

Communauté européenne de l'énergie atomique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir CEEA. L'Euratom (ou CEEA, Communauté européenne de l'énergie atomique) est un organisme public européen chargé de coordonner les programmes de recherche sur l'énergie nucléaire. Devenu l'une des trois Communautés européennes avec la CECA et la CEE suite à la fusion de leurs exécutifs en 1967, il est aujourd'hui de facto sous l'autorité de l'Union européenne (mais en reste de jure distinct[1]) depuis la disparition en 2009 de la structure de l'UE en « piliers » (où les Communautés européennes constituaient le premier pilier). Histoire[modifier | modifier le code] Origine et création[modifier | modifier le code] Au-delà d'une coordination des politiques énergétiques, les États du Benelux et l'Allemagne de l'Ouest désiraient la création d'un marché commun global; néanmoins, cette idée rencontra en France des résistances protectionnistes, et Jean Monnet considérait la tâche trop complexe. — Mario Pedini[16]

La Guerre Froide La guerre du Vietnam, un traumatisme Mardi 11 mars 2 11 /03 /Mars 23:19 Un travail réalisé par Amandine di Bartolo (TL) Cet article vous propose de découvrir comment un des épisodes les plus importants de la guerre froide, la guerre du Vietnam mais surtout la première défaite américaine a traumatisé le monde et terni l’image prestigieuse de ce pays ainsi remis en question. L’Amérique n’apparaît alors plus sous le même jour, mais comme un pays de désillusion. Des questions se posent, le pays est-il toujours aussi fort, avec des valeurs morales, pays de la liberté et de la justice ? Mais le pays connaît aussi à l’issue de cette guerre un véritable désastre humain, principalement de jeunes Américains, les « boys », avec près de 57 000 morts et 153 303 blessés. Un soldat qui ramasse le corps en morceaux d’un enfant Elle aura en effet été fortement médiatisée, au plus grand regret du gouvernement qui envoya des journalistes pour filmer les combats, car ce qui s’y passait était loin de les rendre fiers.

Japon : Déni atomique L’accident nucléaire de Fukushima a-t-il vraiment eu lieu le 11 mars dernier ? Qui séjourne quelques semaines au Japon, huit mois après la catastrophe, peut franchement en douter. Partout, les mêmes gestes quotidiens, les mêmes sons tintinnabulants dans les transports en commun, la même surface d’indifférence à l’autre et au monde, les mêmes regards qui se dérobent. Les amis laissent juste transparaître de temps à autre une nervosité ne leur ressemblant guère et paraissent soulagés quand les prévisions météo n’annoncent pas de pluie pour le lendemain : pas d’intempéries, donc moins de radioactivité se déposant dans les sols de Tokyo. Les chaînes de télévision n’évoquent que rarement Fukushima et ses conséquences dramatiques, leur préférant – comme d’habitude – ces émissions de préparations culinaires en tous genres, qui convergent inlassablement vers la proclamation tapageuse du « oishiiiiii », autrement dit « délicieux ». C’est que la contestation est loin d’être massive.

5 mars 1946 - Début de la guerre froide Pendant un demi-siècle, le monde a vécu sous la menace d'une guerre entre les États-Unis et l'URSS. Cette «guerre froide» a été inaugurée le 5 mars 1946 par un discours de Winston Churchill à Fulton, dans le Missouri. Le vieux lion rugit encore Le «vieux lion» avait quitté le pouvoir quelques mois plus tôt, après la capitulation de l'Allemagne qu'il avait rendue possible. Avant d'abandonner ses fonctions de Premier ministre, Winston Churchill avait pu mesurer la duplicité de Joseph Staline, le dictateur de l'URSS, son allié dans la guerre contre Hitler. Il s'en était inquiété auprès du président américain Harry Truman mais le monde baignait encore dans l'allégresse de la victoire et nul n'était disposé à entendre des critiques sur l'allié de la veille. Très vite cependant, les dissensions entre Staline et ses anciens alliés éclatent au grand jour. Harry Truman se remémore l'avertissement de Churchill. Dans son discours, le retraité de 72 ans retrouve sa verve d'orateur. Cliquez pour agrandir

Guerre du Viêt Nam Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. C'est en août 1964 que la résolution du golfe du Tonkin a ouvert la voie à un engagement militaire massif des États-Unis. Néanmoins, le Sud Viêt Nam connaissait une situation insurrectionnelle depuis plusieurs années. En 1998, le gouvernement des États-Unis a déterminé que les militaires américains tombés après le 1er novembre 1955 - date de la création du premier groupe de conseillers militaires américains au Sud Viêt Nam - pouvaient être considérés comme morts durant la guerre du Viêt Nam[6]. Le conflit étant dans l'impasse, et de plus en plus impopulaire dans l'opinion publique américaine, les accords de paix de Paris décident en 1973 du retrait militaire américain. Présentation générale[modifier | modifier le code] Au nord, la République démocratique du Viêt Nam (RDVN), régime communiste fondé par Hô Chi Minh en septembre 1945. Côté américain, cette guerre marqua toute une génération et dégrada considérablement l'image du pays.

Related: