background preloader

Grande Dépression

Grande Dépression
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Grande Dépression (Great Depression en anglais), dite aussi « crise économique de 1929 », est la période de l'histoire mondiale qui va du krach de 1929 aux États-Unis jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Chronologie[modifier | modifier le code] Jeudi noir et conséquences directes[modifier | modifier le code] Évolution du PIB de quelques pays entre 1929 et 1939. Après le krach du 24 octobre 1929, aux États-Unis, l'un des problèmes principaux était, qu'avec la déflation, une même somme d'argent permettait d'acquérir de plus en plus de biens au fur et à mesure de la chute des prix. L'effet du krach de 1929 sur la Grande dépression a fait l'objet d'analyses diverses. Crise boursière et bancaire[modifier | modifier le code] La population entre dans un cercle vicieux destructif, qui durera plusieurs années. En 1933, la production industrielle américaine avait baissé de moitié depuis 1929. Hors des frontières[modifier | modifier le code] Related:  Crise de 1929 et grande dépression

Krach de 1929 La foule se presse devant la Bourse de New York après le krach. Graphe de la valeur du Dow Jones entre octobre 1928 et octobre 1930. Le krach de 1929 est une crise boursière qui se déroula à la Bourse de New York entre le jeudi 24 octobre et le mardi 29 octobre 1929. Cet événement, le plus célèbre de l'histoire boursière, marque le début de la Grande Dépression, la plus grande crise économique du XXe siècle. Les jours-clés du krach ont hérité de surnoms distincts : le 24 octobre est appelé « jeudi noir », le 28 octobre est le « lundi noir », et le 29 octobre est le « mardi noir », dates-clés de l'histoire boursière. Mais outre cette crise économique, de nombreux spécialistes de la crise de 1929, historiens et économistes, montrent comment ce krach boursier a déstabilisé les politiques économiques allemandes, permettant dans une certaine mesure l'arrivée au pouvoir du parti NSDAP à la suite du retrait brutal des capitaux américains d'Allemagne[1]. Mécanisme[modifier | modifier le code]

Krach de 1929 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Graphe de la valeur du Dow Jones entre octobre 1928 et octobre 1930. Le krach de 1929 est une crise boursière qui se déroula à la Bourse de New York entre le jeudi 24 octobre et le mardi . Cet évènement, le plus célèbre de l'histoire boursière, marque le début de la Grande Dépression, la plus grande crise économique du XXe siècle. Les jours-clés du krach ont hérité de surnoms distincts : le 24 octobre est appelé « jeudi noir », le 28 octobre est le « lundi noir », et le 29 octobre est le « mardi noir », dates-clés de l'histoire boursière. Conséquence directe, aux États-Unis, le chômage et la pauvreté explosent pendant la Grande Dépression et poussent quelques années plus tard à une réforme agressive des marchés financiers. Mécanisme[modifier | modifier le code] Le krach de 1929 est consécutif à une bulle spéculative, dont la genèse remonte au début des années 1920. Histoire[modifier | modifier le code] Scène de liesse devant un téléimprimeur.

New Deal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le New Deal (« Nouvelle donne » en français) est le nom donné par le président américain Franklin Delano Roosevelt à sa politique interventionniste mise en place pour lutter contre les effets de la Grande Dépression aux États-Unis. Ce programme s'est déroulé entre 1933 et 1938, avec pour objectif de soutenir les couches les plus pauvres de la population, réussir une réforme innovante des marchés financiers et redynamiser une économie américaine meurtrie depuis le krach de 1929 par le chômage et les faillites en chaîne. On distingue communément deux New Deals[note 1] : le premier, marqué notamment par les « Cent jours de Roosevelt » en 1933[1] visait à une amélioration de la situation à court terme. Les origines du New Deal[modifier | modifier le code] La Grande Dépression et le krach de 1929[modifier | modifier le code] La débâcle de Hoover[modifier | modifier le code] Un nouveau président audacieux[modifier | modifier le code] John T.

Grande Dépression en France Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Évolution du revenu par tête (int. $ PPP) de quelques pays entre 1925 et 1940 Évolution du PIB de quelques pays entre 1929 et 1939 La Grande Dépression est la période de marasme économique qui suivit le Krach de 1929 aux États-Unis. La situation avant la crise[modifier | modifier le code] Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code] Carte d'ensemble des zones détruites pendant la Première Guerre mondiale dans le nord et l'est de la France. La France est le pays le plus touché par la Grande Guerre avec 1,4 million de morts et de disparus[2], soit 10 % de la population active masculine. Situation économique des années 1920[modifier | modifier le code] Les années 1920 ont été marquées par les querelles sur les dettes interalliées et les dommages de guerres réclamés à l’Allemagne. La dévaluation de Raymond Poincaré en 1928 restaure la confiance et stabilise l'économie sur une trajectoire favorable. Krach de 1929[modifier | modifier le code]

La crise de 1929 et ses conséquences catastrophiques Il y a un an, une crise financière secouait le monde entier, aggravant brutalement la crise économique que nous connaissons depuis tant d’années. Aux États-Unis, une entreprise aussi importante que General Motors a été pendant plusieurs mois au bord de la faillite, arrêtant une partie de ses activités et réduisant ses effectifs. Le chômage explose. La pauvreté gagne désormais des couches de plus en plus larges de la population. Et alors que les spéculateurs immobiliers, premiers responsables de la crise financière, reprennent leurs activités nuisibles, des millions de personnes, victimes de ces spéculateurs, sont à la rue, expulsées de chez elles. En France chaque mois, le chômage grimpe car les licenciements se multiplient. Mais non, pour les dirigeants du monde bourgeois, tout cela n’est rien ! La crise a pris un caractère mondial et elle a des conséquences internationales dont on est loin de pouvoir encore mesurer l’ampleur. Cela n’a pas été le cas. La crise de 1929 La crise éclate

Farm Security Administration Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Poster de la Resettlement Administration, par Bernarda Bryson Shahn. La Farm Security Administration (FSA) est un organisme américain créé par le ministère de l'agriculture en 1937, chargé d'aider les fermiers les plus pauvres touchés par la Grande Dépression. La FSA est le successeur de la Resettlement Administration, créée en 1935, (mais le nom étant peu utilisé, on utilisera le sigle FSA indifféremment pour l'un ou l'autre des programmes). Il s'agit de l'un des programmes du New Deal mis en place par Roosevelt à la suite de la Grande Dépression. Dirigée par l'économiste Rexford Tugwell, l'agence est chargée de l'aide à l'agriculture sous forme de subventions aux petits paysans, mais également de mener des programmes de planification culturale et de création de coopératives agricoles. La Resettlement Administration[modifier | modifier le code] La section photographique de la FSA[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code]

Mère migrante Dorothea Lange, Mère migrante (Migrant Mother), 1936. Mère migrante, ou plutôt Migrant Mother en anglais, est la photographie la plus célèbre de Dorothea Lange et une des plus connues du programme de la Farm Security Administration (FSA). Cette image, captée avec cinq autres clichés au printemps 1936, représentant Florence Owens Thompson et ses enfants, est devenue le symbole de la Grande Dépression aux États-Unis. Dorothea Lange est une photographe indépendante qui avait conclu un contrat pluriannuel au bénéfice de sa propre petite entreprise californienne avec le service de la propagande gouvernementale afin de promouvoir le New Deal du président Franklin Delano Roosevelt. Histoire d'une photo[modifier | modifier le code] Dorothea Lange descend de voiture, salue respectueusement à distance la grande fille et la femme au bébé avec les deux enfants, qui, se pressant apeurés contre leur mère, cachent leurs figures. Dorothea en remontant dans sa voiture se hâte vers San Francisco.

Critiques du New Deal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Critiques du New Deal se sont manifestées sous différentes formes depuis la mise en place de cette politique par Franklin D. Roosevelt en 1933, puis se sont développées au fil des années. Les critiques de la gauche[modifier | modifier le code] Les critiques de la droite (parfois, anciens soutiens de Roosevelt)[modifier | modifier le code] Les analyses économiques[modifier | modifier le code] La critique libérale de l'École de Chicago[modifier | modifier le code] Friedrich Hayek[modifier | modifier le code] Par la suite, ce fut Friedrich Hayek, économiste libéral, qui critiqua vivement l'interventionnisme étatique, en rejetant l'intervention économique dans les économies capitalistes. Ouvrages et prises de position contre le New Deal[modifier | modifier le code] Voir aussi[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] En anglais[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code]

Ce que le New Deal a apporté aux Etats-Unis Durant la période du New Deal, le gouvernement américain a bâti comme jamais il ne l'avait fait auparavant –et ne l'a fait depuis. Le New Deal a changé le visage de l'Amérique, au sens le plus strict du terme. Aujourd'hui, les Américains sont encore les bénéficiaires de son œuvre dans le domaine des transports, de l'électricité, des barrages hydrauliques, du logement et des équipements publics. L'oeuvre d'une seule de ses administrations, la Works Progress Administration, constitue un défi pour les générations futures. Les effets d'une telle transformation sont incalculables. La Tennessee Valley Administration (TVA) de Norris et Roosevelt l'a transformée en terre d'opportunités, qui a vu ses enfants y revenir pour y travailler, a permis l'exploitation de ses richesses naturelles et à ses habitants de mener une vie conforme à celle du reste des classes moyennes en Amérique. Ponts, aéroports, barrage... La PWA a construit ou aidé à construire des projets monumentaux d'une côte à l'autre.

23. The Great Depression | The American Yawp “Destitute pea pickers in California. Mother of seven children. Age thirty-two. Nipomo, California.” Dorothea Lange, Farm Security Administration. 1936. Via Library of Congress. *The American Yawp is an evolving, collaborative text. The wonder of the stock market permeated popular culture in the 1920s. “Crowd of people gather outside the New York Stock Exchange following the Crash of 1929,” 1929. On Thursday, October 24, 1929, stock market prices suddenly plummeted. Although the Crash stunned the nation, it exposed the deeper, underlying problems with the American economy in the 1920s. Despite resistance by Progressives, the vast gap between rich and poor accelerated throughout the early-twentieth century. The pro-business policies of the 1920s were designed for an American economy built upon the production and consumption of durable goods. While a manufacturing innovation, Henry Ford’s assembly line produced so many cars as to flood the automobile market in the 1920s. Huey P. Notes

Brother, Can You Spare a Dime? Summary[edit] It refers to "Yankee Doodle Dum", a reference to patriotism, and the evocation of veterans also recalls protests about military bonuses payable only after 21 years, which were a topical issue.[8][9] Musical structure[edit] The song has unusual structure for a Broadway song. Update[edit] During the malaise of the 1970s stagflation, the New York Times asked Harburg to update "Brother" for a new age, and he responded with:[11][12] Once we had a Roosevelt Praise the Lord! Other recordings[edit] Notes[edit] External links[edit] Songs of the Great Depression – lyrics, prepared by Professor Catherine Lavender for courses in The Department of History, The College of Staten Island of The City University of New York.Explanation of lyricsThere are multiple videos of this song on YouTube.

La crise de 1929 en France Contexte historique Le déclenchement de la crise en France Si la France sembla tout d’abord épargnée par la crise économique qui frappa de plein fouet les États-Unis dès 1929, il n’en alla pas de même au cours des années suivantes : subissant les effets de la dévaluation de la livre sterling survenue en septembre 1931, le pays doit faire face à une baisse des prix et à un ralentissement de la production agricole et industrielle, tandis que réapparaît le déficit budgétaire. Afin de lutter contre cette crise, le gouvernement déploie un certain nombre de mesures qui s’organisent autour de quatre axes : élévation de barrières protectionnistes destinées à diminuer les importations, limitation de la production agricole et industrielle pour freiner la baisse des prix, protection du petit commerce, politique déflationniste pour réduire le déficit budgétaire. Analyse des images Les manifestations de la crise Interprétation L’accession des socialistes au pouvoir Bibliographie Pour citer cet article

24 octobre 1929,tout bascule Spéculation, bulle financière, effet dominos... la crise de septembre rappelle étrangement celle qui a tant marqué l'histoire des Etats-Unis au XXe siècle. Rappel des faits LE MONDE | • Mis à jour le | Par Thomas Wieder Impossible d'y échapper. A chaque grande secousse de l'économie mondiale, la question revient sur toutes les lèvres : "Sommes-nous en 1929 ?" Comme le remarquait l'économiste John Kenneth Galbraith (1908-2006), 1929 est l'une des rares années, aux Etats-Unis, dont "chacun se souvient". Rien, a priori, ne devait faire de 1929 une année noire. Il fut beaucoup reproché aux républicains Calvin Coolidge et Herbert Hoover de n'avoir pas vu venir la crise. Or la croissance entretient la confiance. Courant septembre, cependant, le marché commence à s'essouffler. Tout bascule le 24 octobre. Au même moment, dans les locaux de la banque J.P. Cette fois, les banquiers n'interviennent pas. Le krach de 1929 est donc, avant tout, lié à l'éclatement d'une bulle spéculative.

Related: