background preloader

LA BOETIE – Discours de la servitude volontaire

LA BOETIE – Discours de la servitude volontaire
À 18 ans, Étienne de La Boétie fut le premier à s’étonner de la structure pyramidale du pouvoir, et à analyser les principes de la domination des peuples par un seul, ou par une poignée d’hommes. S’il est vrai que la tyrannie est ce dans quoi la démocratie menace le plus de verser, ce bref essai écrit en 1549 peut être regardé par les peuples de nos démocraties modernes comme une invitation perpétuelle à la vigilance à l’égard du pouvoir ; et ses problèmes et ses concepts, comme des outils indispensables pour une démocratie sans cesse à régénérer. Discours de la servitude volontaire (mp3) voix : olivier gaiffe Télécharger l’audiolivre en intégralité Like this: J'aime chargement… Related:  Philosophie16

Les Livres de Philosophie l'homme vitruvien (Léonard de Vinci) - Profs d'Histoire lycée Claude Lebois l'homme de Vitruve dessin de Léonard de Vinci (1492/1496) exercice sur l’Homme de Vitruve Dessin à la plume, encre et lavis (usage d’une seule couleur diluée pour obtenir différentes intensités) sur papier, intitulé Étude des proportions du corps humain selon Vitruve, réalisé par Léonard de Vinci aux alentours de 1492. - au compas (ou à la main), surligner de jaune le périmètre du cercle. - à l’aide d’une règle, surligner de rouge le périmètre du carré. 1) sur la paume de votre main, poser les quatre doigts joints de l’autre main. 2) sur la plante de votre pied, poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). 3) sur votre coudée (allant du coude jusqu'à l'extrémité de la main), poser la paume de votre main (ou plusieurs fois les doigts joints). 4) à l’aide d’une règle graduée, mesurer votre coudée et comparer-la à votre taille. 5) combien de paumes faut-il ajouter pour faire un homme ? 6) combien de coudées font un double pas ? texte de Léonard de Vinci carré, cercle

COURS complets et structurés Introduction : science, croyance et vérité On a tendance spontanément à associer science et vérité et à opposer science et croyance. En effet, vu son objet d’étude, sa démarche, les applications techniques qu’elle permet, la science semble pouvoir répondre aux trois critères les plus solides des 4 critères de vérité. 1) Est vrai ce qui emporte ma conviction ( suffisante subjectivement mais insuffisante objectivement, ex. la foi, je crois fermement en l’existence de Dieu sans preuve, sans expérience mystique. 2) Est vrai ce qui est évident. 3) Est vrai ce qui est le résultat d’une démonstration cohérente. 4) Est vrai ce qui correspond à la réalité, à la manière d’une copie par rapport à un modèle. Les 2 critères les plus solides sont donc la cohérence et surtout la correspondance. 1) Au niveau de l’objet d’étude comme le souligne Auguste COMTE avec sa loi des 3 états du développement de l’esprit humain. 2) Au niveau de la démarche. TEXTES : 2 exemples d’obstacle épistémologique

Livre et clic Vous trouverez ici : • des rappels de cours sur toutes les notions du programme, • des schémas animés avec un commentaire sonore, • des exercices interactifs, • des citations, des définitions, • un moteur de recherche, • une base de sujets expliqués, • de nombreux compléments au livre… Entrez-vite ! Et bienvenue en philosophie ! Pour accéder à l'ensemble du site, vous devez y être inscrit après vous être procuré votre livre chez votre libraire habituel. Pour étudier l'Humanisme et la Renaissance Un dossier sur la Renaissance Pour consulter l’ensemble du dossier Introduction Les représentations de l’humaniste à l’époque de la Renaissance Pour une introduction à la Renaissance : la modification des mentalités à travers la représentationde la mort. Poétique des auteurs de la Renaissance La poétique des grands rhétoriqueurs Gargantua et la poétique de Rabelais La poétique de Du Bellay dans les Regrets La Pléiade et le renouvellement de la poésie Lectures analytiques pour étudier les idéaux humanistes La nudité : Jean de Léry Histoire d’un Voyage fait en la terre du BrésilConsulter le texteConsulter l’article L’idéal politique de l’humaniste : le Prince et le PoèteConsulter le texteConsulter l’article Les doutes de l’humanisteHeureux qui comme Ulysse Les guerres de religionL’allégorie de l’Opinion dans Les Discours des misères de ce temps de Ronsard L’Etude des genres Théâtre Le lieu théâtre à l’époque de la RenaissanceLa perspective dans le décor de théâtreLire le théâtre Et une bibliographie

PhiloLog Les archives "pour les nuls" Pourquoi un guide ? Mission primordiale de service public, la communication est l'aboutissement du travail des Archives. Force est de constater cependant que ce milieu est largement méconnu et de ce fait reste souvent inaccessible pour ceux qui aspirent y faire des recherches. Mis à la disposition de tous, ce guide "pour les nuls" est destiné à orienter les usagers des archives. des informations, que ce soient des professionnels habitués à démarcher les services d'archives comme les administrateurs, les chercheurs, les étudiants ou les généalogistes ou bien les néophytes : du citoyen désireux d'établir la preuve d'un droit aux simples curieux. Quelques chiffres nous montrent l'importance de ses usagers. Aussi les rubriques proposées offrent d'une part une présentation générale du monde des archives nécessaire à la compréhension des mécanismes généraux qui le régissent. Alors bonne visite !

PhiloSophie 2ème séance du cycle de cours publics organisés par la SAP en partenariat avec la librairie Arthaud et l’UGA, sur la pensée sceptique lundi 4 mars à 18h30 à la librairie Arthaud « Montaigne et le scepticisme » par Sylvia Giocanti Sylvia Giocanti est Maîtresse de conférences HDR en philosophie à l’Université Toulouse II Jean Jaurès, elle […] Cours publics organisés par la SAP en partenariat avec la librairie Arthaud et l’UGA, sur la pensée sceptique Pyrrhon et le scepticisme antique par Karine Laborie le mercredi 13 février Le scepticisme de Montaigne par Sylvia Giocanti le lundi 4 mars Hume et la pensée sceptique par Philippe Saltel 1ère séance: jeudi 28 […] Par André Guigot Présentation : Lors de la journée académique de formation à Nantes le 18/01/16, André Guigot est intervenu sur le thème de « La raison et la foi ». Cette ressource propose, en vidéoconférence, l’essentiel de son propos. Les vidéos des Rencontres Philosophiques d’Uriage 2018 sont en ligne.

De l’annotation aux marginalia Une des marques les plus visibles de la lecture est l'annotation. La « fabrique de la lisibilité » comprend ainsi des gestes de lecteurs, désireux d'aménager le champ de leurs lectures, pour leur usage personnel ou pour celui d'autrui : il s'agit de gestes qui vont de l'annotation individuelle aux pratiques normatives de l'enseignement ou de l'édition savante, en passant par des formes d'écriture multiples qui, sur des plans différents, viennent encadrer un texte, l'expliciter, le mettre en perspective et ouvrir les voies de sa réception pour des lecteurs supposés dociles. Dans les manuscrits du Moyen Âge, il n'est pas rare de rencontrer, dans les marges, des indications relatives à l'établissement du texte - notes de l'auteur destinées au scribe, notes d'un copiste à un autre copiste -, mais aussi des témoignages de lecture du texte sous forme de notes manuscrites, de dessins ou de signes à l'encre. Outre les inscriptions rappelant l'identité du possesseur d'un manuscrit . .

Lexique maphilosophie.fr Les hasards de notre vie nous ressemblent(Elsa Triolet) Lexique Parce que le vocabulaire est très important en philosophie, vous avez accès depuis cette page à un petit dictionnaire de la philosophie en ligne. Absolu - Qui ne comporte ni exception ni restriction. ex. nécessité absolue, pouvoir absolu. - Ce qui est en soi et par soi, indépendamment de toute autre chose. [opp. Absurde Dénué de sens et/ou illogique, contradictoire. Accident/Accidentel Ce qui existe non en soi-même mais en une autre chose; ex. la forme ou la couleur appartiennent à une chose qui subsiste en elle-même; par suite, ce qui peut être modifié ou supprimé sans que la chose elle-même change de nature ou disparaisse. Acte (en -) En philosophie, depuis Aristote, on oppose ce qui existe en acte à ce qui existe en puissance. Actes manqués Ad hominem (argument) Type d'argument polémique par lequel on attaque non pas les idées de l'adversaire mais sa personne même ou tel ou tel trait de sa personnalité. Adéquation

humanisme Mouvement intellectuel qui s'épanouit surtout dans l'Europe du xvie siècle et qui tire ses méthodes et sa philosophie de l'étude des textes antiques. 1. Un terme à la multiple et féconde ambiguïté Le terme d'humanisme est l'un de ceux sur le sens desquels personne ou à peu près ne s'entend vraiment. En latin déjà, humanitas désigne ce qui distingue l'homme de toutes les autres créatures, ce qui, donc, est précisément le propre de l'homme, la culture. 1.1. Au Moyen Âge, on appelle humaniores litterae les connaissances profanes, telles qu'elles sont apprises dans les facultés des arts (notre actuel enseignement du second degré), qui ouvrent elles-mêmes accès aux facultés – de rang élevé – où l'on enseigne le droit ou la médecine. 1.2. 1.3. xviie-xixe siècles Dès la fin du xviie siècle, avec l'organisation des collèges, on appelle humanités les classes qui font suite à celles de grammaire et dans lesquelles on enseigne les lettres antiques. 1.4. 2. 2.1. 2.2. Une passion pour les Anciens 2.3.

Related: