background preloader

Creative Commons France

Creative Commons France
Related:  Ressources et Outils numériques

Google+ : bienvenue dans la Matrice La lecture de la semaine est un post du blog techno publié sur le site du Guardian, par Charles Arthur (@charlesarthur), journaliste. Son titre : "Google+ n'est pas un réseau social, c'est Matrix". "Presque tout le monde (moi inclus, dit Charles Arthur) a mal compris ce qu'était Google+. A cause de ressemblances superficielles avec des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter - on peut devenir "ami" avec des gens comme Facebook, on peut "suivre" des gens qui ne vous suivent pas, comme dans Twitter -, on a pensé que Google+ était un réseau social, et on l'a jugé sur ses bases, en concluant qu'il ne fonctionnait pas vraiment : un faible engagement et peu d'impact sur le monde extérieur. Si Google+ était un réseau social, force serait de constater qu'avec ses 500 millions de membres - soit près de la moitié de Facebook ce qui est colossal - ce serait un échec : on entend rarement parler de ce qui se passe sur Google+, et on reçoit peu de lien nous invitant à aller y voir.

REL (késako?) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir REL. Version en français du logo mondial. L'expression ressources éducatives libres (REL, de l'anglais « Open Educational Resources ») désigne « des matériaux d’enseignement, d'apprentissage ou de recherche appartenant au domaine public ou publiés avec une licence de propriété intellectuelle permettant leur utilisation, adaptation et distribution à titre gratuit »[1]. En effet, avec Internet et notamment le développement du World Wide Web est né un mouvement mondial lancé par des enseignants et pédagogues, universités, fondations visant à créer et distribuer des ressources éducatives (cours, manuels, logiciels éducatifs, etc.) libres et gratuites. Les REL sont notamment mises en œuvre par le mouvement OpenCourseWare et dans certaines formations en ligne (MOOC). Il s'appuie également sur les licences libres ou ouvertes comme les licences Creative Commons[2]. Origine de l'appellation[modifier | modifier le code]

Les langages de la Ruche Dashboards pour la veille des médias sociaux, l'analytique et les alertes Les Classiques des sciences sociales Présentation La bibliothèque numérique francophone Les Classiques des sciences sociales a fêté ses vingt ans en 2013. Ce projet de bibliothèque a pris forme en 1993 en Intranet au Cégep de Chicoutimi. Depuis 2000, la bibliothèque est accessible sur Internet grâce à la coopération avec l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). La bibliothèque Les Classiques des sciences sociales est le fruit d’un immense travail réalisé grâce à plus de 400 000 heures de bénévolat. Plus de 12 millions de personnes de partout dans le monde ont visité le site Internet bibliothèque de 2006 à 2012. Mission La mission de la bibliothèque est de donner accès gratuitement aux œuvres en sciences sociales et humaines de langue française. 1) Des publications récentes dont les auteurs (ou leurs ayant-droit) et/ou les éditeurs ont donné leur accord pour qu’elles soient diffusées ; 2) Des publications du domaine public au Canada ; 3) Des œuvres inédites. Organisation de la bibliothèque 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8.

acta1901.org 39 sites pour trouver des photos libres de droits Il existe de nombreux sites spécialisés dans les photos libres de droits. La liste ci-dessous n’est pas exhaustive mais en rassemble une bonne partie. Les sites que je vous présente aujourd’hui mettent à disposition des photos sous diverses licences et droits d’auteurs mais la plupart vous permet de les utiliser a but privé, professionnel ou commercial. Et vous, quel site de photos libres de droits utilisez-vous ? Note : article paru pour la première fois le 24 juin 2010 sur Autour du Web. Etiquettes : Imagelibrelibres de droitsPhoto Description de l'auteur Cédric blog depuis mars 2009 sur Autour du Web.

Découvrez la face cachée d'Internet : le Deep Web et Tor Internet fait aujourd'hui partie de notre quotidien, on l'utilise pour tout et n'importe quoi. Mais saviez vous qu'Internet tel qu'on le connait ne représente en vérité qu'environ 20% d'Internet ? Le reste est occupé par ce qu'on appelle le Deep Web ou la face cachée du net. Pour les geeks : on s'excuse d'avance de ne pas avoir respecté la règle N°1 ainsi que la règle N°2 mais on ne fait qu'en parler brièvement :) Qu'est ce que c'est ? Certains fichiers sont trop complexes voire trop tendancieux et d'autres trop volumineux pour être indexés. A quoi ça sert ? Le Deep Web regorge d'informations illégales qui ne sont pas publiables sur le Web grand public sous peine de poursuites pénales et de prison. Moi lambda, je peux y accéder ? Oui, n'importe qui peut accéder au Deep Web, mais attention aux risques. Comment on y accède ? L'application Tor est l'une des plus connues pour atteindre le Deep Web crypté. Comment ça marche Tor ? Le principe du réseau Tor est tout simple, tout est crypté.

Connaître les Archives Ouvertes Certains droits réservés par opensourceway Les Archives Ouvertes désignent des réservoirs où sont déposées, sous forme électronique et en accès libre, les publications et dans certains cas les données de la recherche scientifique. Les serveurs d’archives ouvertes fonctionnent majoritairement sur le principe de l’auto-archivage : les chercheurs déposent eux-mêmes leurs articles scientifiques avant ou après leur publication dans ce dépôt à partir duquel il sera archivé et en principe diffusé. Le contenu de ces archives est décrit en conformité avec une norme qui en permet le moissonnage par d'autres serveurs et en facilite le référencement dans les moteurs de recherche. Ce protocole est l'OAI-PMH (Open Archive Initiative - Protocol for Metadata Harvesting). Les archives ouvertes permettent d'identifier, repérer, diffuser, valoriser, promouvoir, suivre la production scientifique des chercheurs. (Retrouvez toutes les pastilles radio de Formadoct sur la Wikiradio de l'UeB.)

wget Wget est un programme en ligne de commande non interactif de téléchargement de fichiers depuis le Web. Il supporte les protocoles HTTP, HTTPS et FTP ainsi que le téléchargement au travers des proxies HTTP. Wget peut travailler en arrière-plan et ainsi vous permettre de lancer un téléchargement et de vous déconnecter du système ! utile car il ne requiert d'action de l'utilisateur et vous permet d'effectuer ses tâches en arrière plan, ce qui peut être très utile pour les téléchargements de données nombreuses et lourdes. Ce logiciel libre permet le simple téléchargement d'un fichier mais aussi la recopie en local de tout ou partie d'un site qui sera par la suite consultable hors-ligne. Pré-requis Disposer d'une connexion à Internet configurée et activée Installation Wget est installé par défaut dans les dernières versions d'Ubuntu. Il est possible de définir certaines des options ci-dessous dans le fichier personnel « .wgetrc ». On peut noter qu'il existe une interface graphique Gwget. 1) #! .

le cycle 3 [Antisèche] Web profond : plongez dans la face cachée d'Internet Derrière les termes Web se cache une multitude sites qui ne sont pas forcément visibles ni accessibles au grand public. Alors qu’est-ce qui reste enterré dans les profondeurs du Web ? Qui s’y cache et pour quelles raisons ? L’antisèche d’RSLN vient répondre à ces questions. Vous avez parfois l’impression qu’une recherche sur Internet s’apparente à jeter un filet dans l’océan, pour reprendre l’analogie du fondateur de BrightPlanet Mike Bergman ? Et pour cause, toutes les informations ne sont pas si facilement accessibles. Commençons d’abord par rappeler que le Web est constitué de différentes couches, la première – et la plus visible – étant celle accessible depuis les moteurs de recherche dont les robots scrutent la toile. La face cachée de la toile Il s’agit du « web profond », aussi appelé « web invisible », c’est-à-dire un Web non indexé par les moteurs de recherche. Loin d’être anecdotique, il représente en vérité la grande majorité des pages présentes sur Internet.

WHO MiNDbank - A database of resources covering mental health, substance abuse, disability, general health, human rights and development Pour une recherche reproductible, publiez vos codes et données En avril, un pavé a été jeté dans la mare de la recherche en économie : l'un des articles économiques les plus cités ces dernières années par les partisans de l'austérité, selon lequel le taux de croissance d'un pays devient négatif quand sa dette dépasse 90 % du produit intérieur brut (PIB), serait entaché d'erreurs de calcul et de manipulations de données. Ce sont trois économistes de l'université du Massachusetts qui ont découvert la fraude après avoir obtenu l'accès à la feuille de calcul Excel que les chercheurs de Harvard Carmen Reinhart et Kenneth Rogoff avaient utilisée pour bâtir leur démonstration. En cause : des erreurs de formules Excel, une exclusion arbitraire de certaines données et une pondération non conventionnelle - sans lesquelles le résultat ne serait plus du tout probant et ne plaiderait pas en faveur d'un maintien de la dette en deçà de 90 % du PIB.

Utilisation de licences CC - Voir FAQ sur le site by eric_bertrand Nov 13

Related:  OutilsWeb DevelopmentPICTUREressources TICECOMMUNS / COMMONSImages fixesSites et blogs d'informations sur les droits des imagesProjet Tut - Mutualisation de ressources 2013ImagesMoteurs de recherche spécialisésOpen SourceGuide juridique enseignantANIMATIONS & VIDEOpédagogieOUTILSdémarrerOutilsLicences libres & ouvertesBiens communsréférences règlementairesInternet responsableCREATIVCOMONSMOOC soyez acteur du Webimages libresInnovation économiqueCREATIVE COMMONSPhotoschaquirotWeb 2.0Images libres de droit