background preloader

Au-delà du mur : l’algorithme de Facebook mis à l’épreuve

Au-delà du mur : l’algorithme de Facebook mis à l’épreuve
Le News Feed (fil d’actualité) de Facebook célèbre ses onze ans avec deux milliards d’utilisateurs. Pourtant, beaucoup de mystères et de polémiques entourent son fonctionnement. Pour aider nos étudiants à mieux comprendre cette boîte noire, nous avons mené une expérimentation pédagogique inédite, au sein de l’Académie du journalisme et des médias de l’Université de Neuchâtel. Comment Facebook opère sa sélection parmi des milliards de contenus pour nourrir le fil d’actualité de chacun de ses utilisateurs ? Entre modifications incessantes et débats autour de ses effets (bulle filtrante, fake news, etc.), l’algorithme de Facebook demeure opaque et lointain. Comme formateurs, il nous paraît indispensable que de futurs journalistes puissent mesurer les effets, puissants et complexes, de l’action des algorithmes sociaux sur la diffusion de l’information. Trois défis ont guidé notre réflexion : Dans la peau d’un militant Voici résumé en six points l’essentiel du protocole : Related:  réseaux sociauxalgorithmeRéseaux sociaux

Les ruses de Facebook, Google et Netflix pour récupérer vos données personnelles 1. "Ask": quand Facebook utilise vos amis pour vous soutirer des infos Vous refusez d'indiquer sur votre profil Facebook si vous êtes célibataire ou non, quelle est votre situation professionnelle ou d'où vous venez? Cette fonctionnalité sera déployée progressivement sur les profils des utilisateurs. 2. La pratique est connue depuis des années, mais elle n'a jamais été aussi claire et assumée que depuis le 14 avril dernier. "Nos systèmes automatisés analysent votre contenu (y compris les emails) pour vous diffuser des fonctionnalités pertinentes pour vous, comme des résultats de recherche personnalisés, de la publicité sur mesure, et détecter spam et malwares. 3. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) s'inquiète de la prolifération des systèmes de collectes d'informations. Dans son viseur également, le rôle des boutons "j'aime" de Facebook et "+1" de Google. 4. Toutes ces informations sont au coeur de la stratégie du diffuseur. 5.

La face cachée des algorithmes de Facebook et Google dévoilée Hally nous tient à l’oeil, mais Hally nous veut du bien. En tout cas davantage que son cousin HAL... Développé par le laboratoire d’innovation de la CNIL (LINC) avec la designer Victoria Duchatelle, cet assistant veut montrer comment les algorithmes structurent nos interactions sur deux réseaux sociaux très fréquentés et un moteur de recherche que vous utilisez probablement tous les jours... Mieux, Hally donne ensuite accès à des conseils pour s’extraire des calculs algorithmiques qui réduisent notre horizon numérique. « 9 heures, te voilà juste à temps pour le petit-déjeuner. Pas de café pour moi, ça me fait court-circuiter. » Hally se réjouit qu’on utilise Chrome, « le navigateur sur lequel (il) a le plus de pouvoir » - sur Firefox, il applaudit les valeurs de l’open source, et repère un « Macintosh », signe que son utilisateur est probablement un « adepte du design ». Présentations faites, il faut installer le plug-in afin que l’ « oracle » puisse accompagner notre navigation.

L’intelligence artificielle, l’avocat et le juge Les algorithmes capables de donner sens à d’énormes quantités de données ont permis la « digitalisation du droit ». Cela a débouché sur des systèmes intelligents de justice prédictive et de gestion de l’information juridique. Comment les professionnels du droit, particulièrement les avocats et les juges, seront-ils impactés par cette révolution des données ? Le robot remplacera-t-il un jour le juriste ? La robe et le robot Les outils de gestion de l’information impacteront sûrement les professionnels du droit et les conditions économiques d’exercice de l’activité : robotisation des tâches routinières, réduction des besoins en personnels pour le recueil et l’analyse de la documentation, concentration des capacités de travail sur les activités à haute valeur ajoutée ou stratégique. Mais les transformations peuvent être plus profondes. De tels risques existent. Quoi qu’il en soit, l’usage des algorithmes ne saurait remplacer le travail strictement juridique. Les algorithmes au tribunal

L'Allemagne met un frein à la collecte de données de Facebook Première publication : 07/02/2019 - 17:17 Le gendarme allemand de la concurrence a restreint, jeudi, l'exploitation par Facebook des données de ses utilisateurs, en lui interdisant de piocher d'autorité dans les informations collectées par des sites tiers ou des filiales comme Instagram. L'Allemagne a déterré la hache de guerre contre Facebook. Concrètement, l'autorité allemande reproche à l'empire de Mark Zuckerberg "d'obliger ses utilisateurs à accepter la collecte et la cession pratiquement illimitées de données" obtenu à partir de Facebook, WhatsApp, Instagram (deux applications qui appartiennent à Facebook) et même de site tiers sur lesquels existent des boutons "Like", puis de rassembler toutes ses informations pour établir le profil le plus complet possible de l'utilisateur. Ces pratiques "ont fortement contribué" à rendre Facebook aussi puissant, a affirmé Andreas Mundt, président de l'Office anticartel. Facebook riposte Facebook n'y est pas encore décidé.

A qui appartiennent les images 2 Quels que soient nos métiers et les usages que nous faisons des images, nous tremblons devant la fragilité des supports, censés conserver les traces du passé et nous préserver d’une amnésie générale. L’immatérialité des images numériques est terrifiante car elle porte en elle le spectre d’une disparition soudaine, imprévisible et irréparable. Perte d’identité L’angoisse est d’autant plus grande qu’elle ne concerne pas uniquement la perte des images. Si l’on interroge la base de données de Getty Images avec le terme « révolution », plus de 3 100 vidéos sont proposées. Sur la même page, les images de la prise de la Bastille, issues d’une fiction télévisée non datée, côtoient des images anonymes de foule protestant sur la place de Maïdan, tandis qu’une troisième séquence montre, en gros plan, une explosion de feux d’artifice sur fond de drapeau libyen, le tout « à insérer dans votre panier ». Images travesties Créer un code de déontologie Les images d’archives, un bien commun

theconversation Saviez-vous que le 5 février, c’était la Journée des amis ? Selon quel calendrier officiel me demanderez-vous, si vous n’êtes pas connecté à Facebook. Si vous l’êtes, vous savez donc qu’en ouvrant votre application, voici ce qui vous a sauté aux yeux : Merci d’être là pour vos amis ! Maz, 37 628 836 prix ont été décernés à des amis en cette Journée des amis. Comment dire. Petite explication de texte. « Merci d’être là pour vos amis » sonne un peu comme « Merci d’avoir tenu la porte » lorsqu’on vient de se la prendre dans la gueule. Si je suis le raisonnement – à considérer qu’il y en ait un, mais je doute que Il ou On soit né de la dernière pluie – on me remercie d’être là pour mes amis, et comme aujourd’hui, il y a un nombre quasiment incalculable – sauf qu’il est calculé – de prix qui ont été décernés à des amis, il faut alors que j’en décerne à mon tour. La loi du nombre Le nombre d’« amis » qui font montre d’amitié. Qu’est-ce qu’on gagne ? Contenus La logique des réseaux

Le jeu l’Oracle du Net indique comment les algorithmes vous calculent en ligne! Comprendre comment les algorithmes modèlent et influencent nos actions en ligne, c’est aujourd’hui essentiel. Le jeu gratuit l’Oracle du net est un projet interactif, une création inédite, fruit d’une collaboration entre le Laboratoire d’Innovation Numérique de la CNIL (LINC) et la designer Victoria Duchatelle. A l’aide d’un simple navigateur et d’un plug in, l’objectif de l’expérience pour tous en ligne, baptisée l’Oracle du Net est de créer des interactions avec les internautes et de les inviter à s’interroger sur la manière dont les algorithmes les calculent lorsqu’ils surfent sur le Web. Jeu en ligne pédagogique sur les algorithmes et calculs L’Oracle du Net, c’est d’abord un personnage, Hally, qui prend par la main les internautes dans leur navigation sur les réseaux sociaux et moteurs de recherche, afin de révéler le fonctionnement des algorithmes et enjeux qui y sont associés. Les 3 étapes du jeu l’Oracle du Net L’expérience de l’Oracle du Net se déroule en 3 étapes distinctes :

Un algorithme pour améliorer la production d’électricité renouvelable Alain Billionnet et Marie-Christine Costa sont co-auteurs de cet article. Avoir moins recours aux énergies fossiles et davantage aux renouvelables est l’un des principaux défis de la transition énergétique. De grandes quantités de gaz à effet de serre sont en effet libérées dans l’atmosphère lors de l’extraction des ressources fossiles et de leur transformation en énergie (pour en faire du carburant ou pour chauffer, par exemple). Or la concentration de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, qui n’a cessé de s’intensifier, induit une hausse des températures globales aux effets redoutés. Les sources d’énergie renouvelable ne sont cependant pas aussi prévisibles ni stables que le diesel ou le nucléaire. Combien de panneaux solaires faut-il, par exemple, pour répondre à une demande donnée en électricité ? Des chercheurs de l’ENSTA ParisTech et de l’ENSIIE ont trouvé la réponse. Comment fonctionne le parc Prendre en compte les variations météo Un algorithme taillé sur mesure

Quelles données personnelles les géants de la tech détiennent sur vous ? Si la sensibilisation sur la protection des données personnelles à fait son chemin depuis quelques années, il reste parfois difficile de bien mesurer l’ampleur de ce que savent les plus grandes entreprises de la tech à notre sujet. On se doute qu’elles ont en leur possession un grand nombre d’informations, mais lesquelles exactement ? Le site Security Baron détaille en une infographie les données personnelles officiellement récoltées par Google, Facebook, Amazon et consorts. Numéro de téléphone, adresse email et localisation : tous les géants de la tech possèdent ces données Pour peu que vous soyez inscrit sur Google, Facebook, Twitter, Amazon, Microsoft ou Apple, vous devez garder à l’esprit que chacune de ces plateformes collecte automatiquement votre numéro de téléphone et votre adresse email, souvent utilisés pour vous identifier sur votre compte, tout comme vos adresses IP. Facebook, grand collecteur en chef avec Microsoft et Google Google n’est pas mal non plus.

À qui appartiennent les images ? (1) Les images filmées sont infiniment précieuses pour penser et interpréter le passé, écrire et transmettre l’histoire. Depuis quelques années, leur attrait s’accroît de manière exponentielle. Il se manifeste aussi bien dans les œuvres de création que dans les programmes audiovisuels, contribuant à façonner notre mémoire et nos imaginaires du passé. Les usages des images d’archives soulèvent des problèmes historiques, politiques, éthiques. Leurs métamorphoses menacent parfois leur intégrité. Leur définition juridique souffre d’un flou persistant. Ces questions entrelacées appellent un débat associant différentes professions et disciplines : historiens, philosophes, archivistes, juristes, réalisateurs, monteurs, producteurs, diffuseurs… Ces métiers travaillent sur des objets communs sans partager toujours le même langage ni les mêmes logiques. Des images très prisées Marchandages Les acquéreurs ne protestent pas toujours contre ces abus. Tensions exacerbées « A qui appartiennent les images ?

Related: