background preloader

Feministfrequency

Feministfrequency
Content Warning: This educational episode contains graphic sexual and violent game footage. In this episode we explore the Women as Background Decoration trope which is the subset of largely insignificant non-playable female characters whose sexuality or victimhood is exploited as a way to infuse edgy, gritty or racy flavoring into game worlds. These sexually objectified female bodies are designed to function as environmental texture while titillating presumed straight male players. Sometimes they're created to be glorified furniture but they are frequently programmed as minimally interactive sex objects to be used and abused. Full transcript, links and resources available at: ABOUT THE SERIESThe Tropes vs Women in Video Games project aims to examine the plot devices and patterns most often associated with female characters in gaming from a systemic, big picture perspective. OTHER TROPE VIDEOS:Damsel in Distress Part 1: in Distress Part 2: in Distress Part 3: Male Character:

http://www.youtube.com/user/feministfrequency

Related:  Genre et sciences (humaines)Sites et blogs féministes

À la découverte des intellectuelles Des DOI (Digital Object Identifier) sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.Les utilisateurs des institutions abonnées à l'un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lesquelles Bilbo a trouvé un DOI. Le service d'export bibliographique est disponible pour les institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : access@openedition.org. Les Cahiers du Grif, Automne 1990, « Savoir et différence des sexes ». CHAPERON Sylvie, 2000, Les années Beauvoir 1945-1970, Paris, Fayard.

Représentation pour tous ! - Le site du Geena Davis Institute on Gender in Media et celui de Miss Representation (d'où viennent pas mal des chiffres sur genre et médias cités ici) - Un pdf sur les femmes au travail dans les films et à la télé et un autre sur les disparités de genre dans les films familiaux US du GDIGM - Un chouette et court article sur Feminist Disney sur "arrêtez de vous offenser parce qu'il n'y a pas de personnes de couleur dans les films !" (basé sur cette étude) - Un article avec 10 exemples de rôles de personnages POC (people of color) joués par des acteurs/trices blanc/ches (comme si y'avait pas assez de rôles de gens blancs à la base) - Un article sur la représentation des personnes handicapées. - Un article sur les clichés négatifs sur les transgenres dans les médias et un très bon épisode de Need More Gay sur le trope "It's a trap !" J'espère que malgré la longueur absolue de cet article, il vous aura intéressé et/ou plu !

Féminisme, (questions de) genre 24 janvier 2017 - Black Hood Pour une fois j’ai dit NON (HTML) (PDF,1.4 Mo) (PDF,1.4 Mo) Dans cette brochure il est question de viol. Grande traversée : Women's power, les nouveaux féminismes : podcast et réécoute sur France Culture Elles sont filles d'Olympe de Gouge et d'Angela Davis, de Simone de Beauvoir, de Judith Butler, de Virginia Woolf ou d'Audre Lorde. Depuis la révolution française, leurs aînées ont conquis peu à peu des fonctions qui furent longtemps réservées aux hommes, puis le droit à disposer de leur corps. Pourtant, en 2016, les femmes gagnent moins que les hommes et réalisent la majorité des tâches domestiques, avorter est encore tabou, la révolution sexuelle n'a pas aboutie, l'hétérosexualité reste la norme et tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son conjoint. Dans la sphère privée et dans la sphère publique les rapports entre hommes et femmes sont toujours inégalitaires.

Gayle Rubin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gayle Rubin Biographie[modifier | modifier le code] Née en Caroline du Sud où elle a grandi, Gayle Rubin s'installe à Ann Arbor en 1966 pour faire ses études à l'Université du Michigan. Après ses études de premier cycle (undergraduate), elle y poursuit également ses études doctorales, et commence à écrire une thèse sur les communautés cuir et sadomasochistes gaies masculines de San Francisco. Afin de mener son travail de terrain, elle part s'installer à San Francisco à partir de 1978. Introduction. Sous la bioéthique, la bio-politique « Le football, c’est simple : vingt-deux joueurs courent après un ballon pendant 90 minutes, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne. » Ce mot d’un joueur anglais, après une défaite douloureuse, pourrait servir de modèle pour éclairer la révision des lois de bioéthique. C’est simple : pendant des mois, divers points de vue s’échangent avec passion, et à la fin, c’est l’immobilisme qui l’emporte. Ce trait semble caractériser le « grand débat » à la française : beaucoup de bruit pour rien… Le colloque qu’avec Daniel Borrillo nous avions organisé les 21 et 22 mai 2010, à l’université Paris 2 et à l’École normale supérieure, avec le soutien de nos laboratoires respectifs, le CREDOF et l’IRIS, intitulé « La bioéthique en débat : angles vifs et points morts » [1], précédait la révision des lois dites de bioéthique ; en revanche, la publication de ce dossier, qui reprend une part des contributions, intervient après. Ce que cache la bioéthique, et ce qu’elle donne à voir Sexe, race et nation

Judith Butler « Repenser le genre ouvre à de nouvelles possibilités politiques » Dans Trouble dans le genre (1), vous évoquez un « nouveau départ pour la théorie politique féministe ». Quel serait ce nouveau départ ? Judith Butler. Trouble dans le genre s’appuie sur le travail déjà établi dans les domaines de l’anthropologie et de la sociologie sur le genre. Lorsque j’ai écrit ce texte, il y a maintenant vingt-quatre ans, j’ai estimé qu’il était important de ne pas seulement s’interroger sur ce que les femmes veulent, sur comment elles sont traitées, ou encore sur les droits qu’elles devraient avoir, mais de se demander comment la catégorie des femmes se définit et quelles significations politiques impliquent ces définitions.

Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier J’aimerais préciser quelque chose. Quand Mar_Lard a publié son article sur Joystick en août dernier sur ce blog, nous avons décidé de publier tous les commentaires afin que tout le monde puisse se rendre compte de la violence des réactions. Je suggère à ceux qui voudraient réitérer ce genre d’exploits (histoire de contribuer à la démonstration de Mar_Lard, merci les mecs) de lire la charte de modération désormais en vigueur sur ce blog au lieu de perdre leur temps. [EDIT] Devant le nombre de confusions, 2ème précision: ce blog appartient à AC Husson mais l’auteure de cette contribution est Mar_Lard. Si vous voulez la contacter par mail, je transmettrai. Attention, cet article inclut de nombreux exemples susceptibles de choquer : images d’une grande violence ou sexuellement explicites, insultes et propos à caractère fortement sexiste/homophobe/raciste, menaces de violences sexuelles et autres.

Related: