background preloader

Eco-tourisme de luxe : "Less is more"

Eco-tourisme de luxe : "Less is more"
XEnvoyer cet article par e-mail Eco-tourisme de luxe : "Less is more" XEnvoyer cet article par e-mailEco-tourisme de luxe : "Less is more" Le mouvement de fond est enclenché. Le traditionnel amateur de luxe d'hier pourrait bien aujourd'hui faire figure d'enfant gâté. La crise est passée par là, et avec elle l'intégration de nouveaux principes respectueux de l'environnement sous toutes ses dimensions. Une chose est certaine, c'est que les attentes ont changé. Même dans un palace au luxe extrême, on peut accepter de n'avoir pas ses draps changés tous les jours – sacrilège ! En attendant, l'offre doit s'adapter et l'équation n'est pas toujours simple, car le tourisme de luxe tendance écolo se doit de jongler avec les contradictions, ou tout simplement doit se réinventer. Nature et sobriété Comme souvent en matière de développement durable, un même principe donne naissance à une multitude d'interprétations et d'appellations différentes. Par Carole Aïach-Soussan

http://www.lenouveleconomiste.fr/lesdossiers/eco-tourisme-de-luxe-less-is-more-10979/

Related:  EPEEPETourisme de luxe

Le camping résidentiel Le camping résidentiel Il est (théoriquement) interdit de vivre plus de 11 mois sur un terrain de camping. Mais comme ça arrange tout le monde, les gérants de terrain et surtout les autorités ferment les yeux ! L’association Habitants de logements éphémères ou mobiles (Halem) est très active sur ce sujet. Elle tente aussi de faire reconnaître, auprès des pouvoirs publics, la résidence mobile permanente comme toute autre résidence, pour donner un réel statut aux personnes économiquement faibles qui sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers les campings. A noter que selon les communes, il est possible de s’installer sur des parcelles privées, avec l’autorisation des propriétaires.

Ecolodge Luxe Madagascar - Ecolodge de luxe à 30 mn de Nosy Be Le premier hôtel - de luxe - fonctionnant uniquement à l'énergie solaire. et le premier hôtel certifié Green Globe à Madagascar. Lauréat 2012/2013 des Trophées du Tourisme Responsable (catégorie Luxe et Zen), des Green Africa Awards et des International Hotel Awards (élu meilleur hôtel durable de Madagascar et Best Small Hotel). » Le tourisme de luxe, c’est chic! Le tourisme de luxe est tout le contraire du tourisme de masse. Il fait appel à la personnalisation totale du voyage. Le client qui aime le luxe veut être «reconnu» et se sentir comme la personne la plus importante au monde. Il recherche des expériences authentiques et souhaite passer du bon temps en famille. D’ailleurs, les séjours multigénérationnels ou en famille constituent la plus grande tendance dans le tourisme de luxe. Qu’est-ce que le tourisme de luxe?

Dossier thématique : 10 bonnes raisons de partir en vacances dans un camping de luxe Et c’est le moins que l’on puisse dire ! Dans un camping de luxe, une grande attention est portée aux enfants et aux adolescents. En occupant ces derniers, les campings soulagent les parents, qui peuvent ainsi bénéficier de plus de temps libre pour se reposer ou faire d’autres activités tout en sachant que leurs chérubins passent du bon temps en s’amusant. Cette attention portée à la jeunesse et aux parents se vérifie dès le plus jeune âge. Il n’est en effet pas rare de retrouver, dans des campings 4 et 5 étoiles, comme par exemple le camping des Iles de Pénestin, en Bretagne, des espaces bébés, destinés aux moins de 3 ans accompagnés et surveillés par un parent, et où les bouts de choux peuvent s’amuser, éveiller leurs sens et leur motricité grâce à une multitude de jeux et jouets adaptés à leur morphologie. Côté équipements ludiques, les plus beaux campings de France ne lésinent pas, là aussi, sur les moyens.

Hôtel De Luxe Eden Lodge, un coin de paradis au Nord de Madagascar Premier hôtel 100 % solaire au monde, l’Eden Lodge a ouvert ses portes fin 2008. Situé dans la baie d’Ampasindava au Nord de Madagascar, l’écolodge est installé au bord d’une plage paradisiaque, Baobab Beach. A 30 minutes de l’île de Nosy Be, on ne peut y venir qu’en bateau. Le tourisme de luxe résiste encore à la morosité Les amateurs de vacances de prestige dépensent plus durant leur séjour, et ont tendance à partir moins loin. Ce créneau reste toutefois soutenu par une clientèle de niche ultrafortunée. À première vue, le tourisme de luxe ne connaît pas la crise. Alors que les tour-opérateurs observaient en juin un retard inquiétant des réservations pour cet été, les voyages de prestige ont toujours la cote. «Le nombre de réservations dans nos établissements pour cet été, issues de clients européens, a augmenté de 13% entre janvier et mai, par rapport à la même période en 2011», s'enthousiasme Elie de Coignac, fondateur et PDG de Splendia, une plateforme de réservation d'hôtels de luxe en ligne, qui vient de publier son premier baromètre. Une hausse qui s'accompagne d'un raccourcissement de la durée des séjours et d'un rapprochement des destinations.

» Du camping au glamping, l’hébergement de plein air se diversifie Le camping se renouvelle et crée une offre hybride avec l’hôtellerie. En France, lorsque l’industrie parle de camping, elle fait d’ailleurs référence à l’hébergement de plein air, ratissant plus large que la simple tente de nylon et le véhicule récréatif. Certains parlent de glamping ou encore de camping de luxe. La technologie est aussi utilisée dans ce secteur, notamment des applications mobiles, des plateformes de réservation en ligne et l’accès à Internet sur les terrains. De plus en plus de voyageurs recherchent un compromis entre le camping, qui permet un contact privilégié avec la nature, et l’hôtellerie classique, qui assure le confort, le tout dans le respect de l’environnement. Enfin, voici un rapide tour d’horizon de certaines tendances dans ce secteur d’activité.

Le luxe dans tous ses états (07 décembre 2012) 1 350 acheteurs triés sur le volet ont arpenté cette semaine les allées de l'ILTM, le salon dédié au tourisme de luxe. Ce secteur, qui a le privilège de défier la crise et d'aiguiser les appétits des professionnels, évolue avec ses propres codes. Revue de détail des nouvelles tendances en 7 items. Le luxe fait exception dans le paysage touristique français. Contrairement aux autres secteurs, il ne subit pas la crise de plein fouet, bien au contraire. Le tourisme de luxe ne connaît pas la crise Selon l’étude publiée par Splendia, si la crise a frappé la communauté européenne de plein fouet, le secteur du luxe semble avoir été épargné par le phénomène. Splendia, le leader de la réservation d’Hôtels de Luxe & Caractère livre les résultats de son étude sur les marchés touristiques de luxe en Europe. Malgré la crise, le nombre de réservations issues de la clientèle européenne augmente de 13% et de 14% en valeur. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les Espagnols continuent de réserver des hôtels de luxe pour leurs vacances d’été (+27% en volume) mais favorisent le tourisme domestique (+66% en valeur).

» Le plein air et le luxe font bon ménage! Le tourisme de plein air et d’aventure n’est plus synonyme d’inconfort et de vie à la dure, au contraire. Les touristes ont le goût du luxe, les amateurs de plein air aussi. Et les gens s’intéressent davantage au plein air s’il peut se pratiquer dans le confort. De plus en plus de voyageurs recherchent des expériences riches en aventure et en authenticité, mais aussi un service cinq étoiles. Du moins, on assiste à l’émergence de nombreux produits les combinant. À cet effet, les grands espaces québécois représentent une ressource pleine de potentiel!

Related: