background preloader

C'est pas Sorcier les Gaulois 1/2

Related:  GauleGaulois

Les gaulois de Brennus à Clovis (-500 av JC à 500) Brennos (latinisé en Brennus à partir de la racine gauloise Brenn, signifiant « chef de guerre ») est un chef gaulois Sénon du IVe siècle av. J.-C. Il mène ses guerriers en Italie, s'illustrant notamment en rançonnant Rome, en 388 av. J.-C. ; c'est lors de cet événement que se produit l'anecdote des oies du Capitole, et que Brennos aurait prononcé la sentence Vae Victis ! Les Celtes constituent une civilisation protohistorique de peuples Indo-européens migrants à travers toute l’Europe et vers l’Asie. Ne connaissant pas d'unité politique, les Celtes formaient une myriade de peuples possédant des lois, des coutumes et des rites différents, mais partageaient une même structure sociale et une religion commune. L'histoire des Celtes est marquée par une succession de conquêtes et de migrations (jusqu'au IIe siècle av. La civilisation celtique disparait par acculturation après les conquêtes romaines, hormis dans les îles britanniques et particulièrement en Écosse et en Irlande. Vers 250 av.

Gaulois (peuples) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Gaulois. Carte de la Gaule et de ses principales régions selon Jules César avant sa conquête complète (58 avant J. Les Gaulois constituent l'ensemble des peuples protohistoriques habitant la Gaule (telle qu'elle fut définie par Jules César). Les Gaulois étaient divisés en de nombreux peuples qui se comprenaient entre eux, qui pensaient descendre tous de la même souche et qui en connaissaient la généalogie. Les Gaulois se nommaient eux-mêmes « Celtes » ou « Celtae »[n 1] en leurs langues. « L’ensemble de la Gaule est divisé en trois parties : l’une est habitée par les Belges, l’autre par les Aquitains, la troisième par le peuple qui, dans sa langue, se nomme Celtes, et, dans la nôtre, Gaulois. » — Commentaires sur la Guerre des Gaules I-1, Jules César Les Grecs nommaient dès le VIIe siècle av. Une carte de la Gaule au Ier siècle av. Dans les sources latines postérieures, les Gaulois des IIe siècle av.

la cuisine gauloise et la gastronomie des gaulois, recettes celtes traditionnelles de gaule antique LA CUISINE ET LA GASTRONOMIE CELTES et GAULOISES LES RECETTES GAULOISES TRADITIONNELLES DE LA GAULE SPECIALITES, METS et PLATS dans la NOURRITURE DES GAULOIS Présentation succinte de la cuisine traditionnelle des Gaulois et des Celtes à usage de ceux qui souhaitent réaliser la reconstitution d'un festin ou d'un repas lors d'une fête gauloise. A votre service, ces quelques pages : La cuisine et gastronomie gauloise Les recettes et les plats Gaulois et Celtes Les boissons et breuvages Gaulois et Celtes PRESENTATION et DEFINITION L’alimentation des gaulois reste un sujet mal appréhendé. Les recherches actuelles sur de nombreux restes végétaux témoignent d'une alimentation nettement plus variée (présence de légumineuses et de légumes). L’essentiel des animaux provient donc d’espèces domestiques : bœuf, porc, capriné, urus (auroch) et de manière beaucoup plus réduite le chien et le cheval. Le caractère sacré de la nourriture chez les Gaulois, s’exprimait encore dans les rites de l’Au-delà.

Les Druides Mages, sages, professeurs, guérisseurs, les Druides gaulois hantent encore l'imaginaire de la vieille Europe. De la Galice à l'Ecosse, de l'Irlande à la Bretagne, du Pays de Galles au Pays Arverne, l'image du druide en robe blanche vibre encore dans le gui des chênes. On connaît tous Panoramix. Mais ce que Goscinny ne dit pas, c'est la place sacrée que le druide occupe dans la vie gauloise. Il est à la fois professeur, prêtre, guérisseur, stratège ou chef de guerre, et magicien par dessus le marché. Dans le récit Táin Bó Cúailnge, le druide Cathbad provoque la mort d'un émissaire qui a parlé sans permission, car "Nul ne parle avant le roi, mais le roi ne parle pas avant son druide". Son côté prof vaut au druide des étudiants sans nombre, venus de toute l'Europe. Comme dans les écoles coraniques, la transmission du savoir était orale et les étudiants savaient par coeur des milliers de stances et de lois naturelles. Plus sérieuse est la version de Fulcanelli. Qui est donc Fulcanelli ?

Gorgobina et les Gaulois de l'an mille M. Jean Vottero est le découvreur de la cité mythique de Gorgobina, la dernière cité gauloise perdue, la capitale des Boïens. Selon l'archéologie classique, ce peuple celte, comme tous les autres, aurait été "assimilé" avant l'an 400, date où l'on nous raconte que toute la Gaule est devenue "romaine". Tout comme M. En effet, en achetant un manoir dans la région de Nevers, M. Il va se plonger dans l'histoire politique, économique et géographique des lieux et ainsi remonter le cours de l'histoire jusqu'au premier siècle avant notre ère pour découvrir les migrations celtiques notamment celle des Boïens. L'histoire a toujours été écrite par les vainqueurs pour leur propre gloire, d'où une conception souvent élitiste des historiens. Des générations d'historiens et d'archéologues se sont cassés les dents sur la recherche de la mythique cité celte des Boïens : Gorgobina. Le génie de M. Suivons le dans son enquête : Faisons un grand saut temporel et retrouvons-nous en 990 de notre ère. M. M.

Guerre des Gaules Tout comme Alésia, la localisation exacte de l'oppidum de Uxellodunum a fait l'objet d'âpres disputes entre différentes communes désireuses de s'approprier la gloire d'avoir été le dernier village à résister à César. Longtemps objet de débats, la localisation d'Uxellodunum au Puy d'Issolud sur la commune de Vayrac dans le Lot est désormais reconnue par la communauté scientifique. Localement cette identification reste parfois contestée par des particuliers et des associations. A côté du Puy-d’Issolud qui a toujours eu des partisans fervents, des auteurs ont transporté Uxellodunum à Carennac, Capdenac, Luzech, Cahors, Puy-l'Evêque, Murcens, Martel, Biars, le Pech-d'Estillac près de Castelnau-Montratier, Bélaye, Coronzac pour le Lot. Les lieux actuels les plus défendus sont bien sur le Puy-d’Issolud, Capdenac et Luzech Les Carnutes sont un peuple de la Gaule celtique. Le mont Beuvray fait partie du massif du Morvan, au sud de la Bourgogne.

Conquête de la Gaule - Chronologie des événements en Gaule Belgique Les écrits relatant les événements étant exclusivement d’origine romaine, et dans leur majeure partie rédigés par Jules César lui-même, il est permis de douter de l’objectivité des faits. Il convient donc de lire le déroulement des opérations avec circonspection … Voici donc les différentes étapes « belges » de la conquête de la Gaule. En 58 av. J.C. Ayant appris les déboires des Helvètes, plusieurs tribus belges se concertèrent afin de mener une action préventive pour préserver leur territoire d’une éventuelle attaque romaine. Informé par ses espions de ce complot, César décide de se diriger vers la Gaule Belgique et de combattre chaque peuple belge séparément avant que la coalition envisagée ne puisse être mise sur pied. En 57 av. Après avoir conquis facilement la Gaule Celtique en moins de 2 ans, César arrive en pays nervien. Renforcés par des contingents d’Atrébates et de Viromanduens, les Nerviens avaient l’intention de se battre jusqu’au bout. En 56 av. Les Ménapiens dans leurs forêts

Expansion territoriale Vers 310, un autre Brennus (ce nom désigne plus la fonction du chef qu'un véritable patronyme, et se retrouve donc souvent chez les celtes), à la tête de 300000 gaulois, guerriers, mais aussi femmes et enfants, passait les Alpes, et descendant le Danube, parvint jusque dans les Balkans, une partie d'entre eux s'y installant définitivement. Mais une autre menée par Bolgios continua jusqu'en Grèce et envahit la Macédoine. Brennus (nommé Brennos par les grecs) poursuivit de son coté encore plus au sud et défit les armées grecques les unes après les autres. Arrivé jusqu'à Delphes, il mit la ville à sac, ainsi que le temple d'Apollon, ou officiait la Pythie. Une autre version de la légende, moins crédible, dit qu'Appolon lui même serait apparu au moment crucial ou les celtes allaient piller son temple (représentation ci contre). On dit d'ailleurs que ses hommes auraient ramené une partie du butin de ce temple en Gaule, ou il serait immergé dans un lac sacré prés de Toulouse.

Histoire de la Gaule. Les auteurs romains ont donné le nom de Gaule à la partie occidentale de la vaste région que les Grecs appelaient Keltiké, pays des Celtes, et qui s'étendait de l'océan Atlantique à la mer Noire . La Gaule propre avait pour limites l'Océan Atlantique, les Pyrénées , la mer Méditerranée , les Alpes et le Rhin Ce pays était divisé en plusieurs grandes régions : l'Aquitaine, située entre les Pyrénées et la Garonne et habitée par les Ibères; la Celtique, située entre la Garonne, la Seine et la Marne et habitée par les Celtes; la Belgique, située au Nord de la Seine et de la Marne et habitée par un mélange de Celtes et d'immigrants germains. La Gaule des Celtes Dès le commencement du VIe siècle av. Dès 154, Marseille appela les Romains à son aide contre les Ligures qui l'inquiétaient et entravaient le développement de son commerce. , le cours moyen du Rhône et une ligne à peu près droite allant de Genève au Var. Guerres des Gaulois. . Galatie). La déeese gallo-romaine Epona. et jusqu'au Danube . .

Empire des Gaules Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Empire des Gaules L'Empire des Gaules sous Tétricus en 271 après J.-C. (en vert) Au cours du IIIe siècle, l'Empire romain connut une grave crise, appelée par la tradition Anarchie militaire. De la mort de Sévère Alexandre en 235 à l'avènement de Dioclétien en 285, 64 empereurs ou usurpateurs se succédèrent ou luttèrent les uns contre les autres. Les sources[modifier | modifier le code] La documentation écrite sur les empereurs gaulois se révèle peu consistante, et, de plus, est de médiocre qualité : l'Histoire Auguste, le texte le plus long, suit une présentation chaotique, car elle s'organise selon les biographies des empereurs et des usurpateurs ; or celles-ci se contredisent sur l'ordre de succession des empereurs des Gaules[1]. La plus grande partie des archives relative à cette époque est brûlée et détruite, lors du sac de Rome par les Barbares en 410. Les événements[modifier | modifier le code] Postume[modifier | modifier le code]

Related: