background preloader

La révolution génomique - L'Esprit Sorcier - Dossier #27

La révolution génomique - L'Esprit Sorcier - Dossier #27
Retrouvez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube de l’Esprit Sorcier Suivez-nous sur Facebook et Twitter Soutenez-nous sur Tipeee ! Un dossier préparé parJean Fauquet et Benjamin Robert Rédaction en chefFrédéric Courant Direction artistique et techniquePascal Léonard Administratrice de productionDéborah Goua Assistant de productionPatrick Berger Prise de vue et montageTimothée CoignusArthur FranciusBaptiste Maret VoixFrançoise CarrièreJean-Baptiste Puech MixagePascal Stevens Relation presse et partenariatJosselin Aubrée Graphisme et animationsChristophe Pernoud – BROTHERMAN Productions Web designOlivier Hamon – VO ProductionsAntoine Chérel – ATALANTA Gestion réseaux sociaux et intégrationFlorent Chevallier Remerciements Crédits images © L’Esprit Sorcier – Juin 2017 Related:  SVTChapitre 1. Variation génétique et santétroisieme

DNA AND KNOT THEORY Introduction: DNA is the genetic material of all cells, containing coded information about cellular molecules and processes. DNA consists of two polynucleotide strands twisted around each other in a double helix. The first step in cellular division is to replicate DNA so that copies can be distributed to daughter cells. DNA packing can be visualized as two very long strands that have been intertwined millions of times, tied into knots, and subjected to successive coiling. Importance: We can gain insight into the unknotting of DNA by using principles of topology. Question: How can knot theory help us understand DNA packing? Methods: DNA can be visualized as a complicated knot that must be unknotted by enzymes in order for replication or transcription to occur. A mathematical knot is a closed curve. The first knot is merely a loop of string that has been twisted, an "unknot". To understand this more rigorously, we will explore some topological definitions. Additional Questions: 1.

Résistance aux antibiotiques Certaines résistances posent surtout problème à l’hôpital. Les souches de Staphylococcus aureus résistantes à la méticilline (SARM) sont responsables d’infections diverses, pulmonaires et osseuses, ainsi que de septicémies, en particulier dans les unités plus sensibles (soins intensifs). Toutefois, des mesures spécifiques, notamment d’hygiène, ont permis de réduire ces résistances en France (33% en 2001, 15,7% en 2015). Acinetobacter baumannii est également redoutée à l’hôpital. La part des infections nosocomiales liées à cette bactérie résistante à l’imipenème est passée de 2 ou 3% en 2008 à 11,1% en 2011. Deux phénomènes importants dominent l'actualité des résistances. Or, et c'est le deuxième phénomène très inquiétant, depuis quelques années apparaissent des souches d'entérobactéries produisant des carbapénémases. Pseudomonas aeruginosa, responsable de nombreuses infections nosocomiales, présente ainsi plus de 25% de résistance aux carbapénèmes.

Vaccination contre le coronavirus : qu'est-ce que la technique de l'ARN messager ? Pour franceinfo, le respect de votre vie privée est une priorité The mathematics of prey detection in spider orb-webs Spider webs are one of nature's most fascinating manifestations. Many spiders extrude proteinaceous silk to weave sticky webs that ensnare unsuspecting prey who venture into their threads. Despite their elasticity, these webs possess incredible tensile strength. In recent years, scientists have expressed increased interest in the spider orb-web as a biological-mechanical system. "The spider orb-web is a natural, lightweight, elegant structure with an extreme strength-to-weight ratio that is rarely observed among other structures, either natural or manmade," Antonino Morassi said. To understand the mechanics of orb-webs, researchers have previously utilized simplified patterns of wave propagation or relied upon numerical models that reproduce a spider web's exact geometry via one-dimensional elements. Due to structural interconnectivity between the circumferential and radial threads, vibrations in an orb-web spread laterally and move beyond the stimulated radius.

Thérapie génique Travailler ex vivo permet de mieux contrôler les étapes, d’utiliser moins de vecteurs et d’éviter la dispersion du traitement dans des organes non ciblés. Cette solution est la plus souvent utilisée pour le traitement des maladies sanguines, car il est possible de prélever les cellules à corriger par une simple prise de sang. Par exemple, le premier médicament de thérapie génique ex vivo (Strimvelis, arrivé sur le marché en 2016) correspond à des cellules hématopoïétiques CD34+ prélevées à des patients atteints d’un déficit immunitaire sévère (ADA-DICS), modifiées au laboratoire pour qu’elles expriment le gène qui leur fait défaut, puis réadministrées. Pour d’autres maladies, telles que des maladies musculaires, respiratoires, oculaires, cardiaques ou encore neurologiques, le transfert du gène se fait in vivo, par injection du gène vectorisé directement dans l’organisme ou dans l’organe à traiter, comme un médicament. Eliminer ou réparer un gène altéré directement dans la cellule

11 vaccins obligatoires en 2018 publié le11.07.17 mise à jour29.05.18 L’extension à 11 vaccins obligatoires a été promulguée par la loi du 30 décembre 2017 suite à la proposition d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé de rendre obligatoires 8 vaccins supplémentaires jusqu’alors recommandés pour la petite enfance, en complément des 3 vaccins actuellement obligatoires. Cette décision répond à une nécessité d’enrayer certaines maladies infectieuses, comme la rougeole. En effet, si la France a des taux de couverture vaccinale meilleurs que les autres pays pour les vaccins obligatoires, en revanche ils sont très insuffisants pour la plupart des vaccins recommandés. Vaccins obligatoires, vaccins recommandés : quelle distinction ? La coexistence de vaccins obligatoires et de vaccins recommandés est le reflet de l’histoire de la vaccination en France. Une couverture vaccinale insuffisante La couverture vaccinale correspond à la proportion de personnes vaccinées dans une population à un moment donné. la diphtérie,

Utiliser les mathématiques et la mécanique pour expliquer comment les coquilles de bivalves s'emboîtent si bien Using math and mechanics, a trio of researchers, two from the University of Oxford, the other the University of Lyon, have learned more about how bivalve shells fit together so well. In their paper published in Proceedings of the National Academy of Sciences, Derek Moulton, Alain Goriely and Régis Chirat describe their approach to understanding the interlocking mechanism of bivalve shells. Many people who have handled a bivalve creature, such as a clam or oyster, have marveled at how seamlessly the top and bottom shells fit together. To explain how such a near-perfect alignment arises in the bivalves, the researchers created a mathematical model of the shell growth process. They next took into consideration the geometry of the shell halves and the mechanics involved when they come together, and the constraints involved. More information: Derek E. © 2019 Science X Network This document is subject to copyright.

Obésité Composition et rôle régulateur du tissu adipeux Il a été découvert que les adipocytes ne constituent qu’un tiers des cellules qui composent les tissus adipeux. Dans les deux tiers restants, on trouve des cellules souches, des lymphocytes et d’autres cellules du système immunitaire, des cellules vasculaires, des terminaisons nerveuses… Or la composition de ce tissu joue un rôle important dans la progression de l’obésité et les complications associées. On sait par ailleurs désormais que le tissu adipeux a un rôle dans la régulation du métabolisme et qu'il impacte la santé via la sécrétion de différents éléments biologiques. Chez la personne atteinte d’obésité, ce dialogue est altéré avec une double conséquence : une dérive du poids de plus en plus difficile à contrôler et la survenue des complications. Rôle de l’épigénétique dans l’obésité De plus en plus de travaux pointent du doigt le rôle de l’épigénétique dans l’obésité. Rôle du système nerveux central et de l’horloge biologique

Réglementation des vaccins Il existe une réglementation sur différents aspects de la vaccination. En effet : les vaccins sont des médicaments et, à ce titre, doivent répondre à des conditions de sécurité et d'efficacité ;les vaccins permettent d'éviter la propagation d’agents infectieux et donc d'épidémies, et leur utilisation est par conséquent encadrée par les autorités sanitaires, à la fois pour la protection individuelle, mais aussi pour la protection de la collectivité ;certains vaccins sont obligatoires, d’autres recommandés ;la plupart des vaccins sont pris en charge par l’assurance maladie ;certains vaccins ne peuvent être réalisés que dans des centres habilités (fièvre jaune, rage) ;les autorités sanitaires financent des centres de vaccination afin de faciliter l'accès à la vaccination. Quelles sont les obligations vaccinales en 2018 ? À côté des obligations vaccinales, il existe des recommandations de vaccination chez l’enfant et chez l’adulte. Qui peut décider du caractère obligatoire d’une vaccination ?

YouTubers et SVT Pour cela, nous avons réalisé une étude, non exhaustive, sur une vingtaine de chaînes YouTube qui traitent de thèmes plus ou moins proches des sciences de la vie et de la Terre. Pour certaines chaînes, l’analyse d’une vidéo sélectionnée fait l’objet d’un article séparé dont le lien est disponible à la fin de cette synthèse. Étude comparative de 20 chaînes YouTube en rapport avec les SVT Une grande diversité de chaînes YouTube Il existe un grand nombre de chaînes YouTube dédiées aux sciences et notamment à la biologie. Le profil des YouTubers Les YouTubers sont souvent jeunes et ils comportent une majorité d’étudiants et de jeunes actifs. L’objectif prioritaire du YouTuber : apporter des connaissances et une meilleure compréhension ou rechercher le plus grand nombre de vues et d’abonnés possibles ? Les chaînes YouTube et l’apprentissage Statistiques affichées Pour chaque vidéo, le nombre de vues va de quelques-unes à plusieurs centaines de milliers de vues. Vidéos analysées

Qu'est-ce que le diabète ? Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique, c’est-à-dire un excès de sucre dans le sang et donc un taux de glucose (glycémie) trop élevé. Découvrez dans cet article et dans la vidéo ci-dessous tout ce qu’il y a à savoir sur le diabète de type 2 et le diabète de type 1 (insulinodépendant) : causes, symptômes, traitements, facteurs de risques, dépistage... Retrouvez cette vidéo dans notre playlist dédiée aux fondamentaux du diabète sur notre chaîne officielle Youtube. Le diabète : définition Le diabète est un trouble de l’assimilation, de l’utilisation et du stockage des sucres apportés par l’alimentation. Les aliments sont composés de lipides (graisses), protéines (protéines animales ou végétales) et glucides (sucres, féculents). Examen et diagnostic : comment savoir si on a du diabète ? Un dosage de la glycémie est pratiqué en laboratoire d'analyses médicales. Les deux types de diabète Le diabète de type 1 (diabète insulino-dépendant ou DID) Les symptômes du diabète de type 1

Related: