background preloader

Australie

Australie
Commonwealth d'Australie Commonwealth of Australia (en) L'émeu est l'oiseau national de l'Australie et le kangourou est l'animal national. Étymologie[modifier | modifier le code] Le nom Australie provient du mot latin australis (« du sud, austral »). L’adjectif néerlandais Australische est utilisé dans les textes officiels concernant la colonie hollandaise en Indonésie pour qualifier les nouvelles terres découvertes en 1638 au sud de l’Indonésie. L’explorateur britannique Matthew Flinders, premier navigateur à faire le tour de l’Australie en bateau publie en 1814 A Voyage to Terra Australis mais le titre reflète le point de vue de l’amirauté britannique, l’auteur utilisant le mot Australie dans son livre qui est largement lu et le terme Australie devint de plus en plus utilisé. Géographie[modifier | modifier le code] Uluru, également connu en anglais en tant que Ayers Rock, est un symbole de l'Australie et lieu sacré aborigène. Carte des États et territoires australiens. Équatorial. Related:  james cook

EMPIRES COLONIAUX Empire britannique (début du XXe siècle) © Microsoft Corporation. Tous droits réservés. À partir du xixe siècle, les méthodes employées, les acteurs impliqués ainsi que les empires eux-mêmes évoluent. Les divers changements observés alors sont dus aux mutations économiques en cours en Europe occidentale. Empire colonial français © Microsoft Corporation. À partir des années 1870, les partisans de la colonisation apportent un soutien de plus en plus systématique à l’entreprise coloniale, et la justifient par de multiples arguments. Cette expansion colonialiste reçoit une critique poussée des communistes. Voir aussi Français, empire colonial ; Britannique, Empire. Retour Questionnaire Retour sommaire TICE Histoire AFA - Association France Australie

Éducation civique 4e : Les colonies au xixe siècle Les Colonies françaises, couverture d’un cahier scolaire de 1900 Private Collection/Archives Charmet/Bridgeman Giraudon La France en Australie James Cook et l'exploration du Pacifique Dès que l'on porte attention aux objets de Polynésie, le nom du Capitaine Cook est invariablement mentionné. Il faut dire qu'il fut un extraordinaire navigateur et explorateur, le premier à cartographier les mers du Sud, la Nouvelle-Zélande, l'Australie. Sa première expédition (1768-1771) fut décidée par la Royal Society qui chargea alors James Cook de l'observation du transit de Vénus le 3 juin 1769 et surtout le poussa à rechercher une hypothétique Terra Austalis, qui ferait « contrepoids » aux continents de l'hémisphère nord. À Tahiti, il embarqua un jeune Tahitien, Tupaia, incroyable connaisseur de la géographie du Pacifique. (Cliquer sur la carte pour une meilleure lisibilité) Lors de sa deuxième expédition (1772-1775), il embarqua un nouveau chronomètre qui permettait un calcul plus précis de la longitude tel qu'on ne l'avait jamais encore réalisé. (Cliquer sur la carte pour une meilleure lisibilité). On sait que la troisième expédition (1776-1779) lui fut fatale.

Page d'accueil - Ambassade d'Australie » Dossier » cook 1.2.3. Voyages vers l’inconnu – Janvier 2013 Musée de Tahiti et des Iles – Te Fare Manaha Rencontre avec Tehea Lussan et Manouche Lehartel, co-commissaires de l’exposition et Michael Koch, scénographe et ethnologue. cook 1.2.3. Voyages vers l’inconnu James Cook… Son nom rime avec découvertes et 230 ans après sa mort, sa célébrité n’a pas faibli. Tehea Lussan et Manouche Lehartel, co-commissaires de l’exposition et respectivement professeur de français et muséologue, en compagnie de Michael Koch, scénographe et linguiste, travaillent ensemble depuis un an sur cette exposition. « L’idée de départ était de montrer au public les nombreuses gravures réalisées lors des voyages de Cook et de les situer dans le temps et la géographie, explique Tehea Lussan, à l’origine de ce projet qui devait coïncider avec le transit de Vénus le 5 juin dernier*. Le résultat est à la hauteur de leur travail et la mise en contexte de l’exposition, globale et pertinente. L’exposition : suivez les cartes Réhabiliter l’histoire Encadré Zoom sur les voyages de Cook

James Cook : le cartographe du Pacifique A partir de 1768, le grand navigateur anglais James Cook, est le premier à explorer le Pacifique de façon systématique. Trois voyages épiques qui lui permettent de compléter la carte du monde. Les voiles du HMB Endeavour (en anglais Endeavour signifie effort) sont gonflées par le vent marin du port de Plymouth, au milieu des cris de mouettes. Explorateur, c’est surtout sa capacité à s’orienter et à baliser le Pacifique qui vont assurer la place de James Cook dans l’histoire.© Wikimedia Commons Une polémique fait même rage parmi les scientifiques : pour certains, il y aurait un gigantesque continent dans cet océan : la Terra Australis Incognita. Même aujourd’hui, cette mission, est souvent comparée à l’exploration spatiale moderne. Une mission scientifique L’expédition de Cook n’est pas simplement un voyage de découverte. Les chiffres du HMS Challenger Autre objectif de la mission : vaincre le scorbut. Tahiti tient ses promesses : l’île est un des joyaux du Pacifique. Botany Bay

James Cook Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Cook. James Cook est un navigateur, explorateur et cartographe britannique, né le ( selon le calendrier grégorien) à Marton (Middlesbrough) et mort le à Hawaï. Accédant au grade de capitaine de la Royal Navy, il fait trois voyages dans l’océan Pacifique à l’occasion desquels il est le premier Européen à débarquer sur la côte Est de l’Australie, en Nouvelle-Calédonie, aux îles Sandwich du Sud et à Hawaï. Son héritage colossal peut être attribué à son grand sens marin, des aptitudes poussées pour la cartographie, son courage pour explorer des zones dangereuses afin de vérifier l’exactitude des faits rapportés par d’autres[1], sa capacité à mener les hommes et à se préoccuper de leur condition sanitaire dans les conditions les plus rudes, ainsi qu’à ses ambitions, cherchant constamment à dépasser les instructions reçues de l’Amirauté. Jeunesse[modifier | modifier le code] Voyages[modifier | modifier le code]

Guide Australie : biographie de James Cook JAMES COOK (1728-1779) Navigateur, explorateur et cartographe anglais James Cook est né le 27 octobre 1728, d'une famille modeste de Marton (Yorkshire) en Angleterre. Il fait ses premiers pas de marin en tant qu'apprenti dans la marine marchande, s'initie pendant plusieurs années à la navigation, aux mathématiques, à l'astronomie et monte rapidement les échelons de la hiérarchie. Son avenir dans la marine marchande est déjà tracé, mais Cook a d'autres projets en tête : la marine militaire. En 1755, il refuse la proposition de commandement du navire Friendship et s'engage comme simple marin dans la Marine Royale (Royal Navy), alors que la Grande-Bretagne s'engageait dans la Guerre de Sept Ans. Ses talents sont remarqués par la Royal Society qui décide de lui confier la charge d'une grande expédition dans le Pacifique Sud. Haut de Page 1ère expédition : 1768-1771 Le 06 octobre 1769, Cook débarque en Nouvelle-Zélande et entreprend une cartographie détaillée de ses côtes.

Related: