background preloader

Détection de maladies de pommes de terre - IRDA

Détection de maladies de pommes de terre - IRDA

http://www.irda.qc.ca/fr/

Related:  maladie de la pomme de terre

Mildiou de la tomate et de la pomme de terre Lors des étés orageux et humides, le mildiou fait des ravages. Cette maladie attaque notamment les tomates et les pommes de terre. Les pieds de tomates se tachent de noir, d'abord les feuilles, puis les fruits. Entomophaga 1987, Volume 32, Issue 1, pp 59-71 Lutte biologique et intégrée en vergers de pommiers, poiriers et abricotiers La lutte biologique contre les organismes nuisibles aux vergers évolue par étape vers une Protection intégrée. Dans cette optique, les recherches se développent en France sur les points suivants: effets indésirables des pesticides sur l'entomofaune auxiliaire, rôle d'abri-refuge pour l'entomofaune autochtone joué par l'environnement végétal des vergers, diversification des procédés de lutte, mise au point de méthodes plus sélectives, sélection de variétés résistantes ou moins sensibles aux attaques de plusieurs organismes nuisibles, amélioration des méthodes de surveillance des vergers pour la prévision des risques de dégâts, lutte raisonnée contre les maladies cryptogamiques. La mise au point de programmes de lutte intégrée dépend essentiellement des possibilités de lutte disponibles contre les ennemis-clés.

Agri-Réseau : Agroenvironnement Suiv. 1 de 10 sur 1211 Feuillet technique et vidéo pour la conception d’un déflecteur d’air et l’installation sur un semoir pneumatique à pression négative Documents Nouveau Mildiou pomme de terre, Maladie pomme de terre, Traitement phytosanitaire mildiou - Syngenta 2007 et 2008 sont deux années qui ont marqué les producteurs de pomme de terre. Comment expliquer cette pression mildiou exceptionnelle ? Quelles en sont les conséquences ? Comment mettre en oeuvre les bonnes stratégies pour s’en sortir ? Le mildiou apparaît dans la parcelle par foyers isolés avant de se généraliser. VERTIGO - OCT 2001 - La lutte intégrée et l'exemple de la punaise translucide : Un auxiliaire prometteur pour la pomiculture au 1L’utilisation des pesticides en agriculture représente un danger non négligeable pour la santé humaine par la présence de résidus sur la nourriture et le risque d’intoxication des agriculteurs et autres personnes en contact avec ces pesticides. Les dangers sont également de taille pour l’environnement avec la pollution des cours d’eau et nappes phréatiques et la toxicité envers les animaux et plantes sauvages. Cependant, depuis longtemps, les cultures sont le siège d’attaques féroces par des insectes ou des acariens phytophages provocants une perte de rendement, des dommages aux fruits et légumes et par conséquent une perte économique pour l’agriculteur.

SUCO – Solidarité Union Coopération La sécurité alimentaire est un des enjeux majeurs sur notre planète et le développement d’une agriculture paysanne est une des voies à privilégier pour y parvenir. L’activité agricole, l’élevage et l’aquaculture procurent des revenus pour près de la moitié de la population mondiale. Cette activité occupe environ 40% de la surface de la terre et consomme 70% des ressources mondiales en eau, d’où l’importance de développer une agriculture à « haute qualité environnementale » qui participe à la protection et restauration de l’environnement et de la biodiversité. C’est résolument dans cette voie que s’est engagé SUCO depuis plus de 20 ans, et en ce sens a développé et systématisé une approche d’intervention en milieu rural auprès des familles paysannes. Nous voulons par cette approche contribuer à la souveraineté alimentaire des populations avec lesquelles nous intervenons.

Maladie de la pomme de terre : alternariose M. Jean-Claude Dupuis (Langueux, 22), lecteur abonné depuis des années au magazine Rustica, nous a envoyé des photos de ses plants de pomme de terre malades. « Cette année mes pommes de terre primeures de variété Amandine sont malades, malgré un traitement à la bouillie bordelaise. Pouvez-vous me faire savoir de quelle maladie il s’agit ? » Tubercules et feuillage de pomme de terre malades, alternariose, photo Jean-Claude Dupuis La présence de taches noires nécrotiques sur les feuilles élimine la galle commune, qui n’affecte que les tubercules alors couverts plus ou moins de pustules en creux ou en relief.

Agroenvironnement L’IQDHO possède un CLUB CONSEIL EN AGROENVIRONEMENT depuis 2003. De concert avec les producteurs, il contribue à établir leur portrait agroenvironnemental, à fixer des objectifs et à les atteindre en fournissant des services-conseils spécialisés dans les domaines suivants : élaboration de plans agroenvironnementaux de fertilisation (PAEF), de bilans phosphore, de plans d’accompagnement agroenvironnemental (PAA), etc.;accompagnement en lutte intégrée et biologique;suivi de la législation en lien avec la production;accompagnement dans les pratiques culturales durables;aménagement et protection des cours d’eau;gestion des fertilisants, réduction des pesticides;pratiques culturales de conservation (sol, énergie en serre, recyclage, etc.);information sur les enjeux agroenvironnementaux;planification des cibles et objectifs. Les CCAE bénéficient du soutien financier des gouvernements du Canada et du Québec.

Ravageurs et maladies des Pommes de terre Les ravageurs Nos charmants tubercules sont la cible de bien des appétits et, comme nous ne sommes pas très partageurs, nous devrons lutter contre ces gourmands que je classerai en trois groupes :Les insectes souterrains, les insectes de surface, les rongeurs. Les insectes souterrains, c’est-à-dire ceux qui vivent dans la terre et dont la présence est discrète. Le ver fil de fer ou larve de taupin, (2 à 3 cm de long, teinte jaune orangée ou ivoire, tête brune, le corps constitué d’anneaux). Au quotidien - Mon Climat, Ma Santé Au Québec, la pollution coûte cher à « monsieur et madame tout le monde », ne serait-ce qu’en raison de ses impacts sur leur santé et leur qualité de vie, de même que des frais qu’elle occasionne aux organisations comme celles du réseau de la santé. Sans compter que l’air, l’eau et le sol ne sont pas des poubelles, mais bien ce qui nous permet de vivre. D’où l’importance de se comporter autrement, car c’est de notre responsabilité à tous d’agir dès maintenant, pour nous, nos enfants, nos petits-enfants… Les Québécois peuvent faire mieux tout en tenant compte de leur situation, notamment dans les secteurs suivants : Des ouvrages comme les suivants peuvent vous en apprendre plus sur les gestes à poser au quotidien :

John Libbey Eurotext : Éditions médicales et scientifiques France : revues, médicales, scientifiques, médecine, santé, livres - Texte intégral de l'article Auteur(s) : Bud Platt1 1Agriculture and Agri-Food Canada, 440, University Avenue, C1A 4N6 Charlottetown, Canada Fréquence, symptômes et impact de la maladie AFSCA - Maladies de la pomme de terre : Maladies bactériennes Description : La pourriture brune est causée par la bactérie Ralstonia solanacearum. La race 3, qui concerne nos régions, touche principalement la pomme de terre et la tomate et est sans grande virulence sur les autres cultures de solanacées. Elle présente un optimum de croissance à une température plus faible (27°C) que les autres races (R1 et 2). Les autres plantes-hôtes sont les adventices S. dulcamara, S. nigrum. La bactérie a été également découverte dans des productions de Pelargonium hortorum.

LES POMMES DE TERRE VARIETES PLANTATIONS MALADIES Les semis se font en pleine terre : Fin avril pour les régions aux températures les plus rigoureuses Mi-mars dans l'Ouest Fin février dans le Midi Plus de 100 variétés de pommes de terre sont proposées sur le marché du jardinier amateur, il nous sera donc difficile de vous les énumérer toutes. Il vous faudra choisir entre : les variétés précoces (ou hâtives) : récolte 80 à 90 jours après la plantation les variétés mi -hâtives (ou semi-tardives) : récolte 90 à 120 jours les variétés tardives : 120 à 150 jours La pomme de terre aime les sols profonds et riches, il faut donc bien enrichir (avec un engrais riche en potassium) la terre et bien labourer. Il faut déposer les tubercules dans des sillons profonds de 15 cm, les germes vers le haut.

Histoire - Pommesdeterre.be Les pommes de terre sont originaires d’Amérique du Sud. Avec le maïs et les haricots, elles formaient la base de l’alimentation des Incas. Au milieu du 16e siècle, les conquistadores espagnols envahissent le Pérou et le Chili actuels à la recherche d’or et d’argent.

Related: