background preloader

Historique et chiffres clés

Historique et chiffres clés
22 juillet 2010 (mis à jour le 4 mars 2013) Dans les années 50, pour contrer l’exode rural de l’après guerre et assurer le développement de l’agriculture nécessaire à l’autosuffisance alimentaire du pays, l’Etat a soutenu la modernisation de l’agriculture. Il a notamment favorisé l’élevage hors sol [1] (porcs et volaille) et les cultures légumières par des aides financières. L’intensification de l’élevage, commencé dans les années 1960, s’est accéléré jusqu’aux années 1990. Depuis, la tendance s’est inversée et les pouvoirs publics essaient de freiner le développement de cette activité, voire de la réduire. En une trentaine d’années, le taux de nitrates dans les rivières bretonnes a ainsi doublé. Or, la réglementation européenne impose · depuis 1975, pour les eaux superficielles destinées à la consommation humaine, un taux maximum pour les nitrates (50mg/l pour l’eau destinée à la consommation humaine) et pour un certain nombre d’autres substances [2] ; Related:  pollutions des sols et de l'eauAlgues vertes

Chiffres clés Sites pollués et sols : La contamination des sols - Problème n°1 pour plus de 60 % des européens La Commission Européenne a questionné les citoyens européens sur les problèmes liés à la dégradation des sols. Deux questionnaires étaient disponibles, un pour les citoyens et un pour les organisations (spécialistes et/ou organismes publics et privés). Les réponses obtenues, 1 206 et 662 respectivement pour les questionnaires "citoyens" et "organismes", mettent clairement en évidence que la préoccupation n°1 des européens est la contamination des sols. Pour les autres menaces, la perception est différente entre les citoyens et les organisations ; la perte de biodiversité étant quant à elle la 2ème menace la plus préoccupante pour les citoyens alors qu'elle n'est que la 5ème pour les organisations. Sites pollués : 626 millions d'euros en 2008 (estimation) Sites pollués : 77 % de travaux en 2008 (estimation) Citation : Sols et environnement.

Agence de l'eau Loire-Bretagne Contaminations chimiques des milieux aquatiques, séminaire INERIS-ONEMA (17 et 18 juin 2013) Les 17 et 18 juin 2013 un séminaire consacré aux contaminants et aux pollutions des milieux aquatiques continentaux (de surface et souterrains), et de milieux littoraux a été organisé à Paris par l’Onema, avec le soutien du MEDDE et l’appui scientifique et technique de l’INERIS ; le but était de partager les connaissances acquises et de diffuser les outils disponibles pour la gestion. Les résultats de cinq années de R&D soutenue par l’Onema en coordination avec les Agences de l’Eau, en partenariat avec l’INERIS, le BRGM, IRSTEA, l’IFREMER, et le consortium AQUAREF, ont été présentés à cette occasion. Lundi 17 juin 2013 > Accueil > Ouverture du séminaire (A. > Session 1 : Contaminants et pollutions des milieux aquatiques : contexte, chantiers nationaux, connaissances et outils à disposition au niveau national Stratégies nationales pour lutter contre les contaminations chimiques des milieux aquatiques L. Connaissances et outils existants : présentation de plateformes de mise à dispositionP.F.

MEDDTL 22/08/11 Plan de lutte contre les algues vertes : le point sur le volet préventif Le renforcement des contrôles Le renforcement des contrôles dans les installations classées agricoles a permis de contrôler 71% des installations classées pour la protection de l’Environnement (ICPE). Pour rappel, l’objectif fixé par le plan de lutte contre les algues vertes était de contrôler 100% des installations d’ici la fin de l’année 2011. A noter que 15% des contrôles ont donné lieu à une mise en demeure et/ou à un procès verbal pour se conformer à la réglementation en vigueur. Au titre de ce renforcement, on peut également citer : Des mesures des reliquats post-récolte effectuées dans les deux baies pilotes de Saint-Brieuc et de Lannion avec en parallèle, la mise à disposition d’outils pour piloter la fertilisation et de fermes de référence. L’augmentation de la capacité de traitement des déchets Le plan national de lutte contre les algues vertes prévoyait la création de plateformes supplémentaires pour le traitement des algues vertes. La méthanisation des effluents d’élevage

Directive Nitrates : les zones vulnérables en 2013 La directive européenne 91/676/CEE dite Nitrates a pour objectif de réduire la pollution des eaux par les nitrates d’origine agricole. En France, elle se traduit par la définition de territoires (les "zones vulnérables") où sont imposées des pratiques agricoles particulières pour limiter les risques de pollution (le "programme d’action"). Ces territoires et ce programme d’action font régulièrement l’objet d’actualisations. Ces zones ont été révisées en 2012 sur la base des résultats de concentrations des eaux souterraines et superficielles observés en 2010-2011. Aujourd’hui, environ 55 % de la surface agricole de la France est classée en zone vulnérable, cela correspond aux régions où l’activité agricole est la plus importante. Les cinquièmes programmes d’actions en cours de concertation s’appliqueront sur ce nouveau zonage. Cliquez sur la carte pour l’agrandir.

Lutter contre la pollution des sols - Les gestes pour la terre « On boit l'eau, on respire l'air mais on ne mange pas le sol » : le pédologue autrichien Winfried Blum explique ainsi le désintérêt de l'opinion pour la menace que représente la pollution des sols. Devant l'accroissement de l'érosion, de la toxicité des sols et des nappes phréatiques, devant la salinisation des terres agricoles devenues stériles, rien n'est fait. Ou si peu. Les médias abreuvent l'opinion d'avertissements face au réchauffement climatique. Les dangers qui guettent les sols La terre produit les aliments présents dans notre assiette. Une pollution aux conséquences nombreuses. Autre exemple : l'épandage de boues issues des stations d'épuration. Comment nettoyer une terre polluée ? Face à cela, l'Etat français développe une politique modeste. Toute dépollution commence par un diagnostic complet lors duquel le sol est étudié ainsi que les ressources hydrauliques. De nombreuses techniques existent pour traiter le site. Les traitements chimiques existent.

L'UE en bref - Les symboles de l'Union européenne - Spécifications graphiques Le drapeau européen est représenté par un cercle de douze étoiles d'or sur fond bleu. Les étoiles symbolisent les idéaux d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe. Le nombre d'étoiles n'est pas lié au nombre d'États membres, bien que le cercle soit symbole d'unité. L'histoire du drapeau européen L'histoire du drapeau remonte à l'année 1955. Dans les années qui ont suivi, le Conseil de l'Europe invite les institutions européennes naissantes à adopter elles aussi ce drapeau. En 1983, le Parlement européen adopte à son tour le drapeau européen. Utilisation de l'emblème européen par des tiers

Algues vertes : où en sommes-nous ? « Notre principale erreur, à nous scientifiques, confie Pierre Aurousseau, président du Conseil scientifique de l’environnement Bretagne (CSEB) et professeur à Agrocampus- Ouest, c’est d’avoir longtemps considéré ces algues vertes comme une simple nuisance. Une nuisance importante, certes, pour la pêche (colmatage des chaluts), l’aquaculture (recouvrement des bouchots), le tourisme, mais de n’avoir pas vu qu’elles pouvaient représenter un risque de santé publique. » Des lagunes à l’Atlantique Elles sont pourtant présentes depuis le début des années 70, « de plus en plus récurrentes, pour finalement revenir chaque année. Les nitrates, facteur de contrôle La configuration des plages n’explique pas à elle seule l’ampleur du phénomène, « sinon les plages seraient vertes depuis des millénaires ! Un choix politique En 2007, le tribunal administratif de Rennes a reconnu officiellement les nitrates comme la cause des marées vertes ! Une source d’innovations

MAAF/CGAAER 23/05/12 Bilan des connaissances scientifiques sur les causes de prolifération de macroalgues vertes - Application à Ministère de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire/CGAAER : Bernard Chevassus-au-Louis, Bruno Andral/CGEDD : Alain Féménias, Michel Bouvier/Rapport n° 11 128. Ce rapport dresse un état des connaissances sur les proliférations d’algues vertes en incluant les observations, expérimentations et modélisations conduites en Italie, en mer du Nord, aux États-Unis, en Chine et au Japon. Il indique que les apports terrigènes et anthropiques de phosphore et d’azote, dont la majeure partie est d’origine agricole, constituent les causes récentes des marées vertes. Il souligne que l’action sur les apports d’azote est la plus efficace et la plus efficiente pour éradiquer le phénomène d’efflorescence algale en zone côtière. Bilan des connaissances scientifiques sur les causes de prolifération de macroalgues vertes - Application à la situation de la Bretagne et propositions (PDF - 3.6 Mo)

Site MEDDE Le milieu marin : un impératif de préservation Le milieu marin, un monde riche et extraordinaire… Recouvrant près de 71% de la Terre, les mers et les océans représentent le berceau de la vie de notre planète. Une grande partie de la diversité de la planète se trouve dans les mers et les océans qui recèlent de trésors, avec environ 250 000 espèces connues et des millions à découvrir ! Des trésors inestimables dont nous retirons des services à l'image du plancton marin, constitué d’animaux et d’algues visibles mais aussi d’un nombre extraordinaire de cyanobactéries, microalgues et virus qui jouent un rôle écologique primordial en apportant des matières nutritives fondamentales pour les écosystèmes marins et restituent dans l’atmosphère une quantité considérable d’oxygène en réalisant la photosynthèse. Deuxième zone maritime du monde avec plus de 11 000 000 km2, la France est le seul pays présent dans trois océans et dans 5 des 25 «points chauds» de la biodiversité, identifiés par les biologistes. haut de page

Le bocage, la Forêt - Le patrimoine naturel et paysager - Environnement - Le Conseil général et vous La forêt et les boisements bocagers En mai 2002, le Conseil général a décidé d’adopter un nouveau dispositif d’intervention en faveur de la forêt. Ce dispositif élaboré en relation avec le Centre régional de la propriété forestière (CRPF) complète et remplace les opérations relatives aux boisements soutenues jusqu’alors. Cette action est complémentaire de celle de l’Etat qui, lui, favorise la forêt de production pour des opérations d’une certaine envergure. Le Conseil général,de son côté, a décidé d’aider les petits propriétaires. Pour pouvoir bénéficier des aides départementales de ce programme, le pétitionnaire doit en outre, depuis l’année 2007, présenter une garantie de gestion forestière durable. Le bocage Le programme «haies, brise-vent», débuté en 1991, après avoir connu plusieurs évolutions, porte aujourd’hui la dénomination de «bocage». Cartographie

site institutionnel: ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie. Mis à jour le 22 juillet 2010 by svt33 Oct 22

Related: